Lisez! icon: Search engine
Le théorème des Katherine
Catherine Gibert (traduit par)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 23/10/2014
Éditeurs :
Nathan

Le théorème des Katherine

Catherine Gibert (traduit par)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 23/10/2014
La comédie romantique par John Green !
Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux.
Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine.
Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE.
Et dix-neuf fois, il s’est fait larguer.
EAN : 9782092555729
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782092555729
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fionacopetti 03/03/2024
    Le Théorème des Katherine - John Green J'ai lu ce livre à l'été 2022 et je n'arrive toujours pas à trouver les mots justes pour rédiger cette critique. Le phénomène John Green était, je pense, à son apogée lorsque j'étais encore une jeune adolescente. Je n'avais pas les moyens pour m'offrir tous ces livres et j'avais dirigé mes premiers choix sur les célèbres "Nos étoiles contraires" et "Qui es-tu Alaska" que j'avais lus et adorés à l'aube de mes 13 ans. Une décennie plus tard, je me retrouve à lire Le théorème des Katherine pour la première fois. Le roman raconte l'histoire d'un jeune garçon qui est sorti à multiples reprises avec des filles qui s'appelaient Katherine (Et pas Catherine !). C'est le court résumé que l'on retrouve sur la couverture et cela avait réussi à m'intriguer. Au début, on démarre lentement, le personnage principal s'est encore fait larguer par une Katherine. Tristesse, lamentations et dépression (oui j'abuse..) s'en suivent. Notre protagoniste se ressaisit et décide de mettre au point un théorème pour savoir pourquoi diable ce dernier finit toujours par se faire larguer par toutes ces Katherines. (Ma foi, chacun son astuce pour se sortir d'une rupture douloureuse !) Dès lors, on est lancés dans un véritable road-trip avec notre héros principal et son meilleur ami. C'est un roman délicieux pour jeunes adolescents, jeunes adultes. Bien que l'histoire a pris du temps à se mettre en place, le roman nous tient bien en haleine. On ne décroche pas facilement de cette lecture, qui nous donne envie d'en savoir plus sur ce théorème et sur les aventures de nos deux cocos ! J'ai adoré le dénouement de ce théorème. Encore une fois, je n'étais pas déçue de John Green.Le Théorème des Katherine - John Green J'ai lu ce livre à l'été 2022 et je n'arrive toujours pas à trouver les mots justes pour rédiger cette critique. Le phénomène John Green était, je pense, à son apogée lorsque j'étais encore une jeune adolescente. Je n'avais pas les moyens pour m'offrir tous ces livres et j'avais dirigé mes premiers choix sur les célèbres "Nos étoiles contraires" et "Qui es-tu Alaska" que j'avais lus et adorés à l'aube de mes 13 ans. Une décennie plus tard, je me retrouve à lire Le théorème des Katherine pour la première fois. Le roman raconte l'histoire d'un jeune garçon qui est sorti à multiples reprises avec des filles qui s'appelaient Katherine (Et pas Catherine !). C'est le court résumé que l'on retrouve sur la couverture et cela avait réussi à m'intriguer. Au début, on démarre lentement, le personnage principal s'est encore fait larguer par une Katherine. Tristesse, lamentations et dépression (oui j'abuse..) s'en suivent. Notre protagoniste se ressaisit et décide de mettre au point un théorème pour savoir pourquoi diable ce dernier finit toujours par se faire larguer par toutes ces Katherines. (Ma foi, chacun son astuce pour se sortir d'une rupture douloureuse !) Dès lors, on est lancés...
    Lire la suite
    En lire moins
  • oyanamarty 14/01/2024
    Étant donné que je n’avais pas du tout accroché avec Nos étoiles contraires et La face cachée de Margot, mais avoir adoré Qui es-tu Alaska ?, il fallait que je continue à me faire mon avis sur John Green. J’ai bien aimé ce livre pour son originalité, étant intéressée par tout, j’ai adoré le fait qu’il y ait des mathématiques et des fonctions dans tous les sens, ce qui peut sûrement en ennuyer certains. Les personnages sortaient du commun et des stéréotypes pour la plupart donc ça m’a vraiment plu que ces points là. Après, j’ai moins aimé le déroulé de l’histoire que j’ai trouvé globalement plat, j’avais l’impression que l’auteur commençais quelque chose qu’il ne finissait jamais ce qui était vraiment dommage. J’aurais aimé mieux connaître Lindsay, et plus en apprendre que l’affaire d’Hollis. Au final je n’ai pas tant accroché que ça au livre, ce qui ne me donne pas trop envie de continuer à lire les œuvres de John Green malheureusement. Cependant, tout le monde doit se faire son opinion, alors bonne lecture à tous ceux qui s’apprêtent à le lire !!
  • yelenavaugeoisauteure 11/11/2023
    Au-delà d'être une simple histoire fictive, le Théorème des Katherine recèle bien des pensées que j'ai cru ne jamais comprendre ! Un exemple ? Des MATHS !! C'est bien la première fois que je tombe sur un roman qui explique réellement un théorème de mathématiques. J'ai trouvé le concept ultra intéressant et bien que je n'ai rien compris aux explications fournies, j'ai adoré l'idée ! C'est un roman super fluide qui se lit sans accroche. Un roman digne de John Green, mélangeant humour, rupture et mathématiques. J'ai ri sans conteste, je n'ai pas vu les pages qui défilaient et j'ai adoré découvrir le génialissime histoire drôle de Colin Singleton.
  • haroldfrenkel 31/10/2023
    Un livre qui parle d’un théorème d’un surdoué s’appellant Colin largué par son ex Katherine qui part dans le genre road trip aux USA entre Chicago et le Tennessee avec son seul ami Hassan, très agréable à lire avec des anecdotes peu communes qui ne manquent pas d’intérêt.
  • LeslecturesdeB 20/08/2023
    #x1f4daLe théorème des Katherine, John Green#x1f4da J’avais envie de commencer l’année sur une lecture douce et drôle. Pour ça, rien de mieux que cet auteur doudou : John Green. Ce road-trip adolescent était particulièrement rafraîchissant et comique. Le jeune Colin tente désespérément de se remettre de sa rupture avec Katherine XIX ! Il part donc se changer les idées sur les routes avec son meilleur ami Hassan. Colin enchaîne tellement les Katherine et les ruptures qu’il cherche à créer un théorème prédisant la fin d’une relation amoureuse … évidemment ça ne se fera pas sans péripétie ! Les personnages et les répliques m’ont rappelé la série Netflix : Atypical (que j’ai particulièrement apprécié). Je n’ai jamais autant ri ou pleuré que quand je lis les romans de cet auteur ! Celui-ci n’est pas mon préféré mais, il m’en reste encore quelqu’uns à lire, que je garde de côté précieusement pour les périodes où le besoin se fera ressentir #x1fae3Je ne peux donc pas encore totalement me prononcer #x1f605 Et vous, vous aimez John Green ?? Lequel est votre favori #x1f643?
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés