RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le veuf

            Omnibus
            EAN : 9782258097964
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le veuf
            Romans durs

            Date de parution : 29/11/2012

            Une lettre introuvable - Bernard Jeantet, inquiet de ne pas trouver sa femme en rentrant le soir dans leur modeste appartement de la Porte Saint-Denis, apprend par la police, après deux jours d'attente, qu'elle s'est empoisonnée au gardénal.

            Une lettre introuvable
            Bernard Jeantet, inquiet de ne pas trouver sa femme en rentrant le soir dans leur modeste appartement de la Porte Saint-Denis, apprend par la police, après deux jours d'attente, qu'elle s'est empoisonnée au gardénal, dans une chambre d'un luxueux meublé des Champs-Elysées. La mise en scène dont...

            Une lettre introuvable
            Bernard Jeantet, inquiet de ne pas trouver sa femme en rentrant le soir dans leur modeste appartement de la Porte Saint-Denis, apprend par la police, après deux jours d'attente, qu'elle s'est empoisonnée au gardénal, dans une chambre d'un luxueux meublé des Champs-Elysées. La mise en scène dont elle s'est entourée – robe blanche, fleurs, champagne – rend sa mort d'autant plus troublante que l'ami qui venait chaque semaine la rejoindre en cet hôtel est, au moment du drame, éloigné de Paris pour ses affaires.
            Adapté pour la télévision belge en 1990 sous les titres De Weduwnaar et Une femme marquée, par Paul Caummermans, avec Peter van den Eede (Weduwnaar), Wivineke van Groningen (la prostituée), Henri Garcin (M. Georges).
            Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258097964
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Beffroi Posté le 2 Août 2019
              Quand on parle de Simenon, on évoque souvent les romans durs. Celui-ci est à classer dans cette catégorie et parmi les plus durs ! Bernard est un homme de 40 ans, très différents des autres hommes par ses manières de vivre et ses facultés physiques. Il possède pour valeur essentielle la bonté. Il recueille Jeanne, une prostituée, touchée par tant de bonté. Elle devient sa femme, plus par reconnaissance que par amour. Si amour il y a, c’est celui du quotidien… Un jour, suite à un événement tragique, Bernard découvre que sa femme lui cachait un pan de sa vie et que tout n’était qu’illusion. J’ai été très touché par le personnage de Bernard qui fait de son mieux pour rendre heureuse sa femme mais qui passe à côté de ses besoins vitaux. Dans de nombreux livres, Simenon nous dit qu’une femme est d’abord une femelle (il l’écrit explicitement dans le livre « le confessionnal » que je viens de terminer). La formule est très réductrice mais elle est en filigrane dans de nombreux livres de Simenon, l’homme aux mille femmes dit-on. Il s’agit d’un livre très simple dans la forme, épuré au maximum. Cependant Simenon parvient à nous « accrocher »... Quand on parle de Simenon, on évoque souvent les romans durs. Celui-ci est à classer dans cette catégorie et parmi les plus durs ! Bernard est un homme de 40 ans, très différents des autres hommes par ses manières de vivre et ses facultés physiques. Il possède pour valeur essentielle la bonté. Il recueille Jeanne, une prostituée, touchée par tant de bonté. Elle devient sa femme, plus par reconnaissance que par amour. Si amour il y a, c’est celui du quotidien… Un jour, suite à un événement tragique, Bernard découvre que sa femme lui cachait un pan de sa vie et que tout n’était qu’illusion. J’ai été très touché par le personnage de Bernard qui fait de son mieux pour rendre heureuse sa femme mais qui passe à côté de ses besoins vitaux. Dans de nombreux livres, Simenon nous dit qu’une femme est d’abord une femelle (il l’écrit explicitement dans le livre « le confessionnal » que je viens de terminer). La formule est très réductrice mais elle est en filigrane dans de nombreux livres de Simenon, l’homme aux mille femmes dit-on. Il s’agit d’un livre très simple dans la forme, épuré au maximum. Cependant Simenon parvient à nous « accrocher » aux personnages et à leurs psychologies. Un chef d’œuvre du genre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Tounet Posté le 7 Août 2018
              Bernard Jeantet a épousé Jeanne, une ex prostitué, il y a huit ans; depuis, ils mènent une vie bien ordonnée, paisible, heureuse... du moins le croit-il. Jusqu'au jour où Jeanne disparaît, avant d'être retrouvée dans une chambre d'hôtel, après s'être donné la mort par absorption massive de gardénal... Et ce sont tous les secrets de la défunte qui remontent à la surface tandis que le bonheur de Jeantet est sali, déchiré et jugé par les voisins, les familles... C'est terrible la solitude de ce personnage dont personne ne comprend la douleur, les pudeurs, la détresse mais le plus terrible c'est que tout cela n'était qu'une illusion, une incompréhension, un mensonge plein de bonnes intentions de part et d'autre.
            • Epictete Posté le 30 Décembre 2013
              Je viens de refermer ce petit livre de G. Simenon. On y trouve la description très fouillée d'un personnage étonnant, et pourtant tellement banal : maniaque, timide, sans ambition, avec de légers handicaps physiques et psychologiques qui influent sur ses comportements et sa vie sexuelle. On découvre comment, à force de conviction, de respect des convenances, deux êtres ont pu vivre l'un à côté de l'autre sans jamais se découvrir. Du vrai Simenon qui nous livre une tragédie basée sur du quotidien.
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.