En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Leona, les dés sont jetés

        Presses de la cité
        EAN : 9782258136458
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Leona, les dés sont jetés

        Lucas MESSMER (Traducteur)
        Collection : Sang d'Encre
        Date de parution : 04/05/2016
        Qui perd gagne.
        Stockholm, un jour de septembre. Une petite fille de sept ans, nue et recouverte de sang, braque une banque du centre de la ville avec pour seules armes un ours en peluche et un magnétophone. La fillette disparaît ensuite avec l’argent.   
        La trouble et manipulatrice Leona Lindberg s’arrange pour récupérer...
        Stockholm, un jour de septembre. Une petite fille de sept ans, nue et recouverte de sang, braque une banque du centre de la ville avec pour seules armes un ours en peluche et un magnétophone. La fillette disparaît ensuite avec l’argent.   
        La trouble et manipulatrice Leona Lindberg s’arrange pour récupérer l’affaire avant ses confrères de la police judiciaire. Christer Skoog, lui, est journaliste. Il dispose d’embarrassantes informations au sujet de Leona ; des informations qu’il est prêt à taire si cette dernière accepte de l’aider à résoudre une enquête qui l’obsède depuis des années... 
        Grandiose et subversif. Jenny Rogneby tire les ficelles de ce premier roman d’une main de maître et, avec le personnage atypique de Leona, fait une entrée fracassante dans le monde du thriller.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258136458
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Presses de la cité
        12.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • 1001histoires Posté le 5 Août 2018
          Leona - Les dés sont jetés : publié en Suède en 2014 sous le titre "Tärningen är kastad" ( France 2016 ). A la fin de ce roman Leona Lindberg de la brigade criminelle suédoise ou RGB, Roteln för Grova Brott, est désignée par le préfet meilleure agent de l'année. Elle a 34 ans. Leona raconte au lecteur comment elle a résolu l'affaire de la place Östermalmstorg à Stockholm, un braquage mené par une fillette de sept ans. La plupart des affaires délicates lui sont confiées. Son travail accapare tout son temps. Elle arrive à peine à consacrer un peu d'attention à sa famille, son mari Peter et leurs deux enfants Beatrice et Benjamin. Elle est attendrissante lorsqu'elle s'occupe de son fils gravement malade ou lorsqu'elle recueille la petite Olivia. Au travail elle est intraitable, rigoureuse, attentive à déceler les détails anodins. Leona ordonne, coupe la parole, ne tolère pas que sa situation de responsable d'une enquête soit contestée, en interne par des débutants et encore moins par Christer Skoog, un journaliste qui veut la faire chanter. Cela sent le vécu. Jenny Rogneby a été membre de la brigade criminelle de Stockholm où se passe son récit et elle réussit parfaitement... Leona - Les dés sont jetés : publié en Suède en 2014 sous le titre "Tärningen är kastad" ( France 2016 ). A la fin de ce roman Leona Lindberg de la brigade criminelle suédoise ou RGB, Roteln för Grova Brott, est désignée par le préfet meilleure agent de l'année. Elle a 34 ans. Leona raconte au lecteur comment elle a résolu l'affaire de la place Östermalmstorg à Stockholm, un braquage mené par une fillette de sept ans. La plupart des affaires délicates lui sont confiées. Son travail accapare tout son temps. Elle arrive à peine à consacrer un peu d'attention à sa famille, son mari Peter et leurs deux enfants Beatrice et Benjamin. Elle est attendrissante lorsqu'elle s'occupe de son fils gravement malade ou lorsqu'elle recueille la petite Olivia. Au travail elle est intraitable, rigoureuse, attentive à déceler les détails anodins. Leona ordonne, coupe la parole, ne tolère pas que sa situation de responsable d'une enquête soit contestée, en interne par des débutants et encore moins par Christer Skoog, un journaliste qui veut la faire chanter. Cela sent le vécu. Jenny Rogneby a été membre de la brigade criminelle de Stockholm où se passe son récit et elle réussit parfaitement à mettre en scène son héroïne dans sa vie personnelle délicate et dans sa carrière professionnelle mouvementée. La réunion de la brigade criminelle en début de semaine destinée à distribuer les affaires survenues pendant le week-end est très crédible. De manière plus formelle, le lecteur voit Leona collaborer avec Nina Wallin du parquet de Stockholm. Leona narratrice, c'est aussi la possibilité pour le lecteur d'explorer les motivations d'une femme hors du commun. Je vous ai presque tout dit sur cet excellent roman qui n'a pas fini de vous étonner. Mais je ne vous ai rien dit sur Leona. Elle mène une double vie personnelle et une double vie professionnelle. El là si vous aimez les surprises, vous allez être servis !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Galate57 Posté le 2 Août 2018
          Merci à BABELIO pour m'avoir fait découvrir ce nouveau roman qui sort vraiment de l'ordinaire... Où l'on découvre non pas un super policier traquant les méchants pour le bien être de ses citoyen mais un être humain confronté à ses démons.. J'ai hâte de lire la suite !
        • vegalia Posté le 22 Octobre 2017
          C'est un beau portrait d'une femme complexe, à la fois policière et voleuse, mère de famille et accro au jeu à tel point qu'elle dilapide son argent qui pourrait servir à soigner et sauver son fils chéri, très malade. Elle vit dans un mensonge constant, elle porte un masque et se ment à elle-même. Elle vit une tragi-comédie dont elle ne pourra pas sortir indemne. L'écriture est pudique, fluide et sans pathos. Un suspens constant tient en haleine le lecteur, spectateur d'une misère morale, jusqu'au dénouement final.
        • ROUMANOFFBE Posté le 18 Octobre 2017
          Sacré personnage que celui de Léona, je n'ai cessé de me dire tout au long de ma lecture "mais elle est complètement cinglée cette fille!" Bon évidemment, c'est un roman et j'espère qu'il n'y a pas de tels personnages dans la police parce qu'alors la justice a encore du souci à se faire, déjà qu'elle en a pas mal! Sinon, j'ai été complètement prise par la trame qui m'a amusée et j'ai d'ailleurs entamé le deuxième volume parce que j'ai vraiment envie de voir jusqu'où cette folle est capable d'aller dans sa position mais l'engrenage est tel qu'il n'y a plus moyen de l'arrêter, enfin, on verra la suite des événements :-)
        • Bazart Posté le 12 Avril 2017
          Leona Lindberg est inspectrice à la brigade anticriminelle de Stockholm. Une très bonne flic appréciée de ses supérieurs et très douée pour transmettre son savoir, elle anime souvent des séminaires devant ses collègues inspecteurs. Mais la vie de Léona est un peu plus compliquée, le soir parfois elle donne des conférences au thème surprenant : « Comment perpétrer des crimes sans se faire prendre et sans blesser la moindre personne » à un public très, très attentif. Leona a aussi d’autres soucis, le deuil impossible de son fils âgé de cinq ans, et un banquier français à qui elle doit beaucoup d’argent pour cause de blanchiment. Alors bien sûr, Leona devient surbookée lorsque sa supérieure lui confie l’interrogatoire d’un terroriste qui a survécu à l’explosion de sa ceinture devant le parlement suédois. Leona prend garde, tu es tout près du burn-out. Désafectivée, masochiste, dominatrice, menteuse et manipulatrice, hyperactive, insomniaque et très, très intelligente, Leona vit par-delà le bien et le mal. Alors avec un tel personnage, Jenny Rogneby peut tout se permettre et c’est ce qu’elle fait. Est-ce réaliste ou un peu too-much ? De toute façon le lecteur s’en fiche, il est emporté dans une histoire qui file à trois cents... Leona Lindberg est inspectrice à la brigade anticriminelle de Stockholm. Une très bonne flic appréciée de ses supérieurs et très douée pour transmettre son savoir, elle anime souvent des séminaires devant ses collègues inspecteurs. Mais la vie de Léona est un peu plus compliquée, le soir parfois elle donne des conférences au thème surprenant : « Comment perpétrer des crimes sans se faire prendre et sans blesser la moindre personne » à un public très, très attentif. Leona a aussi d’autres soucis, le deuil impossible de son fils âgé de cinq ans, et un banquier français à qui elle doit beaucoup d’argent pour cause de blanchiment. Alors bien sûr, Leona devient surbookée lorsque sa supérieure lui confie l’interrogatoire d’un terroriste qui a survécu à l’explosion de sa ceinture devant le parlement suédois. Leona prend garde, tu es tout près du burn-out. Désafectivée, masochiste, dominatrice, menteuse et manipulatrice, hyperactive, insomniaque et très, très intelligente, Leona vit par-delà le bien et le mal. Alors avec un tel personnage, Jenny Rogneby peut tout se permettre et c’est ce qu’elle fait. Est-ce réaliste ou un peu too-much ? De toute façon le lecteur s’en fiche, il est emporté dans une histoire qui file à trois cents à l’heure. Avec cette héroïne border line, une fois passé les bornes il n’y a plus de limites
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com