Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221193495
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les Adeptes

Hélène HERVIEU (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 19/05/2016

Ingar Johnsrud, la révélation du polar norvégien, acclamé comme le nouveau Jo Nesbø.
Pour le commissaire Fredrik Beier, l’affaire s’annonce comme une enquête de routine : la disparition d’Annette Wetre et de son petit garçon, membres d’une secte baptisée « La Lumière de Dieu ». À ce détail près que...

Ingar Johnsrud, la révélation du polar norvégien, acclamé comme le nouveau Jo Nesbø.
Pour le commissaire Fredrik Beier, l’affaire s’annonce comme une enquête de routine : la disparition d’Annette Wetre et de son petit garçon, membres d’une secte baptisée « La Lumière de Dieu ». À ce détail près que cette disparition a été signalée par la mère d’Annette, une femme politique très en vue chez les démocrates-chrétiens. Et que ladite Lumière de Dieu, engagée dans une vendetta religieuse contre l’islam, sert de paravent à de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains, visant à perpétuer la race blanche…
Bientôt l’enquête menace de devenir une affaire d’État susceptible de lever le voile sur les connivences passées entre la Norvège et l’Allemagne nazie. Rien ne sera épargné à Fredrik Beier et à sa partenaire, l’étonnante Kafa Iqbal. Tous deux pris dans un cauchemar éveillé, ils s’apprêtent à voir vaciller leurs dernières certitudes.

« Tout bonnement impressionnant ! » Verdens Gang, Norvège
« La nouvelle étoile du noir. » Il Corriere della Sera, Italie

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221193495
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Roggy Posté le 21 Février 2020
    L’écriture est efficace, on ressent l’expérience du journaliste habitué à retranscrire les faits, allié au talent du romancier qui y ajoute la théâtralité nécessaire pour alpaguer le lecteur. Il faut toutefois s’armer d’un peu de patience pour affronter le matériau vivant du roman car les braises de L’Histoire couvent et s’étendent bien au-delà de l’époque où se déroulent les scènes. Pour son tout premier roman, le norvégien Ingar Johnsrud construit un polar étonnant, multipliant les fausses pistes et les flash-backs pour mieux distiller un malaise toujours plus pesant, digne des maîtres des polars nordiques et à leur vision très sombre de la nature humaine. La thématique des expériences sur la biologie raciale, menées par les nazis afin de sélectionner les races les plus résistantes est extrêmement bien documentée. La menace de développement des armes biologiques, plus d’actualité que jamais, croisée avec les doctrines sectaires qui estiment que seuls certaines races, dont l’aryenne font partie des élus, cela fait froid dans le dos !! Rythmé, moderne, les personnages gagnent en épaisseur au fil de l’histoire. Un moment réjouissant !
  • collectifpolar Posté le 14 Décembre 2019
    N'apprends t-on jamais de nos erreurs passées ? La question se pose après la lecture de ce premier roman de  Ingar Johnsrud. Face à une affaire tout à fait classique en apparence, le commissaire Fredrik Beier lève le voile sur un tabou en Norvège, la collaboration avec l'Allemagne nazie. Son enquête l'entraîne au coeur d'un groupe de fondamentalistes chrétiens, adeptes de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains. Commence alors une chasse à l'homme avec l'intrusion d'un sniper sans visage. Ingar johnsrud nous propose ici un polar complexe et complet. Et pourtant il semble que ce titre soit le premier opus d'une trilogie annoncée. Une trilogie qui n'est pas sans nous rappeler Millénium. Pour autant Les adeptes ne souffre aucunement de faiblesse de traduction et le styles de Ingar Johnsrud est beaucoup plus incisif et fluide que celui de Stieg Larsson. Nous retrouvons ici aussi un duo, (en fait un trio) d'enquêteur car notre enquêteur a déjà  un binôme en la personne de Andreas Figueras, un flic asocial et macho à souhait. Je disais donc...Un duo qui fonctionne à merveille même s'il vient juste de se former. Un duo intéressant d'ailleurs. La combinaison d'un homme qui aiment les femmes et d'une femme qui semble être fatale. Et si on pourrait trouver ces personnages quelque... N'apprends t-on jamais de nos erreurs passées ? La question se pose après la lecture de ce premier roman de  Ingar Johnsrud. Face à une affaire tout à fait classique en apparence, le commissaire Fredrik Beier lève le voile sur un tabou en Norvège, la collaboration avec l'Allemagne nazie. Son enquête l'entraîne au coeur d'un groupe de fondamentalistes chrétiens, adeptes de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains. Commence alors une chasse à l'homme avec l'intrusion d'un sniper sans visage. Ingar johnsrud nous propose ici un polar complexe et complet. Et pourtant il semble que ce titre soit le premier opus d'une trilogie annoncée. Une trilogie qui n'est pas sans nous rappeler Millénium. Pour autant Les adeptes ne souffre aucunement de faiblesse de traduction et le styles de Ingar Johnsrud est beaucoup plus incisif et fluide que celui de Stieg Larsson. Nous retrouvons ici aussi un duo, (en fait un trio) d'enquêteur car notre enquêteur a déjà  un binôme en la personne de Andreas Figueras, un flic asocial et macho à souhait. Je disais donc...Un duo qui fonctionne à merveille même s'il vient juste de se former. Un duo intéressant d'ailleurs. La combinaison d'un homme qui aiment les femmes et d'une femme qui semble être fatale. Et si on pourrait trouver ces personnages quelque peu caricaturaux, il n'en est rien. Fredrik Beier est certes un flic fragile mais c'est un bon flic, un policier méticuleux qui s'appuie sur une méthodologie sûre. De plus il a des qualité certaine pour un flic, il est acharné, accrocheur, persévérant, bref c'est un mec opiniâtre. Quant à sa partenaire elle aussi fait preuve d'une belle constance, elle est aussi réfléchie, rigoureuse et cartésienne. Bref notre duo se complète à merveille. Et Kafa Iqbal se révèle une partenaire idéale pour notre commissaire. Et nous allons vivre avec ses deux héros une enquête tumultueuse et pleine de rebondissements. Une enquête qui va faire un détour par le passé sombre voir honteux de la Norvège. En effet l'auteur fait alterné les chapitres entre les faits présents et des événements situés durant l’époque nazie. Ces allées et retours dans le passé nous permettent de mieux appréhender et surtout comprendre notre présent. Sur fonds de politique, ce thriller nous entraîne dans ce que la société a de plus pervers. La manipulation de l'homme par l'homme au nom d'une idéologie. Idéologie aux relents souvent nauséabonds et loin des valeurs humanistes.  Ingar Johnsrud serait-il la révélation du polar norvégien ? Souvent il est acclamé comme le nouveau Jo Nesbø. A suivre donc.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bebelle1725 Posté le 16 Février 2019
    Un commissaire opiniâtre afin de résoudre une affaire qui prend sa source pendant la 2nde guerre mondiale. ça donne envie de lire la suite, vue qu'il y en a une.
  • Rennath Posté le 11 Décembre 2018
    J'ai eu un peu de mal à démarrer, je déteste les romans où il y a beaucoup de religion, mais l'enquête s'oriente ailleurs. Une fois entré dedans, on se laisse prendre par l'histoire même si la fin n'éclaire pas totalement l'histoire (une suite prévue ?). Les héros ont des personnalités intéressantes même si à part le personnage principal les autres sont en retrait.
  • Kathleene Posté le 11 Septembre 2018
    Plongés au cœur de la Norvège, les protagonistes de ce polar nous entraînent dans des contrées inhabituelles, qu’elles soient géographiques ou littéraires. Passé le cap d’adaptation aux noms et prénoms auxquels nous sommes peu habitués, l’histoire m’a plutôt captivée, m’entraînant dans le sillage de ces mouvances que l’on pourrait croire disparues. Avec des personnages denses et intéressants d’un point de vue psychologique , nous remontons par flash-back vers la période de la seconde guerre mondiale. Globalement, ce fut une lecture agréable si ce n’est une fin que j’avoue ne pas avoir comprise, et qui m’a donc laissée perplexe quand à la globalité de l’histoire. Ai je loupé quelque chose dans les méandres pour le moins un peu compliqué de ces réseaux ? J’ai cru comprendre qu’il s’agissait du premier tome d’une trilogie : si tel est le cas, cette fin inachevée ne donne pas vraiment envie de se plonger dans la suite.
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.