Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258162457
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Les Âmes englouties

Marianne SEGOL-SAMOY (Traducteur)
Date de parution : 21/02/2019
Surgie des tourbières scandinaves, une nouvelle voix du polar nordique
Pour travailler à sa thèse de biologie, Nathalie retourne vivre dans sa région natale, au coeur d’une Suède humide et reculée. Dans la petite maison qu’elle habite en forêt, elle se laisse rappeler à son enfance douloureuse, à l’époque où la disparition de la jeune Tracy avait inauguré une succession... Pour travailler à sa thèse de biologie, Nathalie retourne vivre dans sa région natale, au coeur d’une Suède humide et reculée. Dans la petite maison qu’elle habite en forêt, elle se laisse rappeler à son enfance douloureuse, à l’époque où la disparition de la jeune Tracy avait inauguré une succession de drames. Un jour, un cadavre est retrouvé dans la tourbière. Dix années auparavant, déjà, une jeune fille momifiée avait été découverte au même endroit. Bientôt, de nouveaux cadavres affleurent. Alors que la police se met en quête d’un serial killer, Göran, ancien
professeur de physique, est convaincu que l’endroit est peuplé de revenants. Cette théorie intrigue aussi Maya, photographe judiciaire. Les trajectoires de Nathalie et de ces deux enquêteurs de l’ombre vont se mêler… et de nombreux secrets seront déterrés.

Angoissant et précis, un thriller atmosphérique à la rare puissance suggestive, qui conjugue tentations surnaturelles, croyances populaires, explications scientifiques et fines analyses psychologiques.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162457
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sabine59 Posté le 11 Mars 2020
    On connaît maintenant un peu mieux les ports et les fjords scandinaves, grâce aux thrillers venus du froid. Ce premier roman m'a semblé original, car nous y découvrons un autre paysage suédois: les tourbières... Un monde étrange, dangereux, englué dans la brume en cet automne où démarre l'histoire. Nathalie, biologiste, vient y faire des prélèvements en rapport avec le réchauffement climatique. Ou plutôt y revient...car elle y a vécu enfant. On devine qu'un événement traumatisant a entraîné son départ brutal , à 12 ans. Il nous sera peu à peu révélé. Un jeune homme auquel elle commence à s'attacher est agressé et se trouve dans le coma. Cela réveillera les morts engloutis, les légendes les plus folles, les cadavres bien réels aussi. Maya, une photographe qui travaille pour la police enquêtera personnellement , attirée par ces envoûtants marais, cette boue où l'on s'enfonce, où les secrets se dissimulent... C'est un thriller tout en atmosphère, fort bien écrit, brassant de nombreuses idées intéressantes, sur la photographie, la mécanique quantique, les apparences, la résilience. J'ai passé un moment tres agréable, délicieusement angoissant ,dans ces tourbières.
  • Myreadbooks Posté le 2 Mars 2020
    Je tiens à remercier les éditions Presses de la Cité et le site Netgalley pour ce partenariat. Étant un grand fan de polar scandinaves il me fallait lire ce livre. J'ai de suite été attiré par la couverture de ce livre, on y voit un visage qui flotte à la surface de l'eau entouré de paille. On y retrouve Nathalie qui retourne en Suède pour composer sa thèse. Elle va habiter en forêt où la jeune Stacy a disparu en inaugurant des drames. Un corps va être découvert dans une tourbière, et dix ans avant une jeune fille momifiée était découverte au même endroit. Et de nouveaux corps vont être découvert, tout le monde va penser à un serial killer. Maya photographe judiciaire est intriguée par tous ces corps. Nathalie, Goran et Maya vont enquêter et déterrer de nombreux secrets. Un thriller comme je les aime rempli de suspens et de rebondissements avec une histoire captivante, prenante et addictive et des personnages attachants. J'adore la plume de cette auteure.
  • pascalinedebrabant Posté le 11 Décembre 2019
    Un village reculé, une tourbière mystérieuse et ses innombrables histoires qui lui sont rattachées, de multiples disparations , des croyances anciennes….tous les ingrédients sont là pour passer un bon moment. Des personnages énigmatiques, tous rattachés de près ou de loin à la tourbière que l’on nomme : la tourbière des sacrifices…rien que ça j’adore. Nathalie qui revient après des années d’absence, mais pourquoi est elle partie ? Göran qui vit seul dans la tourbière, sa femme a t elle disparue ou l’a t elle simplement quitté? et tous ses corps que l’on retrouvent …pour certains disparus depuis des années. C’est un roman relativement court, qui se lit très vite. Un roman d’ambiance, rempli de mystères ,de mysticismes et d’histoires de famille. BREF …assurément un bon thriller nordique , idéal pour ceux qu’ils veulent s’initier au genre. Et la beauté de cette couverture…
  • iris29 Posté le 9 Novembre 2019
    Atmosphère, atmosphère... Ici, le décor( son ambiance) est "le personnage" principal du livre. Nathalie, biologiste, pour les besoins de sa thèse, a décidé d'effectuer des prélèvements dans sa région natale, un endroit assez mystérieux, peu habité, ou la tourbière joue un rôle central. Pour se faire, elle a loué une petite maison au confort sommaire qui dépend d'un manoir , lequel a vocation touristique. Elle fait la connaissance de Johannes, un étudiant d'une école d'art , qui quotidiennement fait son jogging dans la forêt, jusqu'au jour où il est victime d'une agression. Il est alors, sauvé de l'enfouissement dans la tourbière par Nathalie . Ce sera le début de corps découverts dans cet endroit hostile, dont le premier est exposé dans un musée, momifié.... Meurtres ou accidents ? Pour certains habitants, ce n'est que l'oeuvre de revenants qui réclament des sacrifices ... Entre les souvenirs de Nathalie sur les événements dramatiques de son enfance, l'enquête de la police, celle de la photographe et les tribulations d'anciens voisins de Nathalie, ce roman policier prend des allures de roman fantastique, peuplé de fantômes, de revenants. Cette Suède humide et sombre , ses tourbières , son brouillard , ses croyances anciennes côtoient l'esprit scientifique... Atmosphère, atmosphère... Ici, le décor( son ambiance) est "le personnage" principal du livre. Nathalie, biologiste, pour les besoins de sa thèse, a décidé d'effectuer des prélèvements dans sa région natale, un endroit assez mystérieux, peu habité, ou la tourbière joue un rôle central. Pour se faire, elle a loué une petite maison au confort sommaire qui dépend d'un manoir , lequel a vocation touristique. Elle fait la connaissance de Johannes, un étudiant d'une école d'art , qui quotidiennement fait son jogging dans la forêt, jusqu'au jour où il est victime d'une agression. Il est alors, sauvé de l'enfouissement dans la tourbière par Nathalie . Ce sera le début de corps découverts dans cet endroit hostile, dont le premier est exposé dans un musée, momifié.... Meurtres ou accidents ? Pour certains habitants, ce n'est que l'oeuvre de revenants qui réclament des sacrifices ... Entre les souvenirs de Nathalie sur les événements dramatiques de son enfance, l'enquête de la police, celle de la photographe et les tribulations d'anciens voisins de Nathalie, ce roman policier prend des allures de roman fantastique, peuplé de fantômes, de revenants. Cette Suède humide et sombre , ses tourbières , son brouillard , ses croyances anciennes côtoient l'esprit scientifique de Nathalie, elle-même sur le fil du rasoir, alors que remonte son enfance comme sauvée des sables mouvants . Un premier roman qui sort du lot pour son atmosphère sombre, étrange et pénétrante... Challenge mauvais genres
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lildrille Posté le 27 Octobre 2019
    Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=41917 J'ai mis la note de : 14/20 Mon avis : Les âmes englouties est un roman qui commence doucement et qui n’accroche pas immédiatement. L’intrigue met du temps à s’installer et les mystères prennent plusieurs chapitres pour réellement nous intriguer. Il faut s’accrocher les premières pages pour apprécier tout le potentiel du roman et se laisser embarquer dans l’inconnu. Les âmes englouties est une aventure policière associée à de l’ésotérisme et du mysticisme. Il y est question de fantômes, d’étranges rituels anciens datant du néolithique et d’esprits vengeurs. Ce mélange intéressant et captivant d’Histoire et de croyances populaires, est la force du livre. On en append beaucoup sur nos ancêtres et sur les esprits, que l’on y croit ou non. Bien que l’auteure semble très attachée aux revenants et que sa conclusion ne laisse pas beaucoup de doute quant à ce qu’elle pense vraiment, ce parti pris n’est pas du tout gênant. Au contraire, l’intelligence de l’écriture et la résolution de l’enquête principale, sont plaisants et plairont aux esprits plus cartésiens. Le thème charme d’emblée par son côté glauque et à la fois énigmatique. L’environnement... Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=41917 J'ai mis la note de : 14/20 Mon avis : Les âmes englouties est un roman qui commence doucement et qui n’accroche pas immédiatement. L’intrigue met du temps à s’installer et les mystères prennent plusieurs chapitres pour réellement nous intriguer. Il faut s’accrocher les premières pages pour apprécier tout le potentiel du roman et se laisser embarquer dans l’inconnu. Les âmes englouties est une aventure policière associée à de l’ésotérisme et du mysticisme. Il y est question de fantômes, d’étranges rituels anciens datant du néolithique et d’esprits vengeurs. Ce mélange intéressant et captivant d’Histoire et de croyances populaires, est la force du livre. On en append beaucoup sur nos ancêtres et sur les esprits, que l’on y croit ou non. Bien que l’auteure semble très attachée aux revenants et que sa conclusion ne laisse pas beaucoup de doute quant à ce qu’elle pense vraiment, ce parti pris n’est pas du tout gênant. Au contraire, l’intelligence de l’écriture et la résolution de l’enquête principale, sont plaisants et plairont aux esprits plus cartésiens. Le thème charme d’emblée par son côté glauque et à la fois énigmatique. L’environnement dans lequel se déroule l’histoire est fantastique pour plusieurs raisons. Il est difficile à appréhender quand on n’a jamais vécu près de marécages mais on parvient facilement à se le représenter, notamment grâce aux nombreux films d’horreur ou séries télévisées sur le sujet. La tourbière du roman apparaît comme un lieu austère et magique, un endroit où tout est possible et où nombre de choses peuvent se cacher sous la surface des eaux brumeuses. L’atmosphère y est effrayante et fascinante. Tout est envisageable. Cette dichotomie est appuyée par les avis divergents de plusieurs personnages. Nathalie, une des protagonistes du roman, considère la tourbière comme un lieu hanté, un endroit hostile qui ne lui fait pas vraiment du bien. Sa vie a été profondément marquée par de terribles événements qui s’y sont déroulés. Pourtant, elle essaie tant bien que mal de se réconcilier avec ces marécages, en y retournant nombre d’années plus tard afin d’t réaliser des études en biologie. Nathalie est une jeune femme difficile à cerner. Beaucoup d’angoisses et de questionnements l’habitent. Le lecteur ne s’y attache que tardivement quand il commence à comprendre qui elle est vraiment, ce qu’elle redoute et pourquoi. Son évolution au fil des pages est intéressante et crédible. Sa peur devient moins palpable et elle se transforme en une personne davantage sociable et chaleureuse. Les révélations sur son passé sont distillées dans tout le roman et données au compte-goutte de manière intelligente. Le suspense est bien mené et on a vraiment l’envie d’aller au bout pour connaître la vérité. Maya, une artiste et une photographe de renom, considère la tourbière comme un lieu enchanté, plein de promesse et susceptible de donner de belles photos pour une de ses futures expositions. La jeune femme est une personne pleine de contradictions et au train de vie endiablé. Elle croque la vie à pleine dents et cherche avant tout le bonheur et le plaisir. Ses conversations avec certains des habitants de la tourbière sont captivantes et nous embarquent dans des débats d’idées philosophique et religieuse sur l’existence des fantômes et leur rôle. Avec Nathalie, elle forme un duo des plus hétéroclites. L’enquête policière est plutôt rapide, étant donné que le roman est court et rapide à lire. Cependant, la mise en place des indices, les accusations à tort qui brouillent le lecteur au bon moment, la gestion des informations sur les personnages et leur passé, et les révélations finales sont de qualité. Rien n’est laissé au hasard. Les personnages ne sont pas assez développés pour qu’ils soient véritablement aimés à leur juste valeur, tout étant joué plutôt sur les morts mystérieuses. Le lecteur est un observateur qui ne se sent pas complètement impliqué et c’est dommage. Les pensées des protagonistes ne sont pas assez décrites par endroit et le livre fait avancer Maya et Nathalie de manière isolée, nous donnant la sensation que nous lisons deux livres bien distincts. Il aurait été intéressant de les voir davantage progresser ensemble, tant dans l’enquête que dans leurs questionnements personnels. L’écriture est plutôt familière, ce qui n’est pas désagréable et s’accord bien au thème du roman, même si, du coup, la lecture s’en voit encore plus rapide. Les expressions et les réactions des personnages sont sincères, grâce à des dialogues bien rythmés. Les âmes englouties est un roman prenant sur court terme, qui nous fait voyager dans un drôle d’univers, et qui nous embarque dans une enquête rapide mais de qualité.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.