RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les âmes perdues de Dutch Island

            Presses de la cité
            EAN : 9782258110045
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Les âmes perdues de Dutch Island

            Santiago ARTOZQUI (Traducteur)
            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 03/04/2014
            Il n'y aura pas d'échappatoire.

            Depuis quelques années, Marianne vit seule avec son fils à Dutch Island, petite île pittoresque de l’Etat du Maine. Elle a choisi cet endroit isolé pour échapper à son mari, Moloch, un criminel particulièrement violent et dépravé qui la maintenait sous sa coupe. Aujourd’hui Moloch croupit en prison. Du fond...

            Depuis quelques années, Marianne vit seule avec son fils à Dutch Island, petite île pittoresque de l’Etat du Maine. Elle a choisi cet endroit isolé pour échapper à son mari, Moloch, un criminel particulièrement violent et dépravé qui la maintenait sous sa coupe. Aujourd’hui Moloch croupit en prison. Du fond de sa cellule, il fait des rêves étranges auxquels il se sent lié. Il y est question de piraterie, de massacres et de pillages. Une histoire qui ressemble étrangement à celle des premiers colons de Dutch Island, autrefois appelée Sanctuary. Cette histoire, Joe Dupree, l’unique policier local, en est le dépositaire.

            Apprécié de tous, Joe garde un statut particulier dans l’île. La faute à son regard, toujours triste, qui lui vaut le surnom de Mélancolie Joe, et à sa stature de géant. Ces derniers temps, il a senti un changement dans l’île. Les anciens du village aussi. Il y a une recrudescence des événements singuliers dont Dutch Island a toujours été le théatre. Des apparitions de silhouettes à l’orée des bois. Une densification anormale de la végétation. Quelque chose est à l’œuvre. L’orage se prépare.

            A la faveur d’un transfert, Moloch s’échappe grâce à l’aide de complices. Dans sa tête résonne l’écho d’un cri : vengeance. Mais reste à savoir s’il en sera le bras armé ou la victime…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258110045
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Pasunmotdeplus Posté le 28 Février 2019
              Je pensais donc à passer une soirée tranquille à la maison avec un livre, du thé et du silence. Bon et agréable silence ... Eh bien, ça c'était le plan car en fait, le silence est devenu quelque chose d'inquiétant, comme une présence qui attend dans l'ombre. Seraient-ce Les fantômes, serait-ce le sanctuaire ? John Connolly évoque avec ce nouvel opus, un scénario vraiment prenant avec des méchants odieux comme on aime les détester, en même temps qu'il distille de l'angoisse mais aussi de la tendresse. Les fantômes de John sont effrayants mais ils ont tous ce côté triste et mélancolique qui les rend terriblement touchants. On y retrouve également la "griffe" de John Connolly dans la tension qu'il crée, dans une histoire intéressante de vengeance qu'il installe et dans de très bons personnages. Il nous aiguille à nouveau vers le fantatisco -poétique que j'affectionne particulièrement. Enfin, et même si ses apparitions sont sporadiques, on peut considéré Les âmes perdues de Dutch Island comme un livre de la série des Charlie Parker. La fin m'a un peu brisé le coeur, mais je le recommande. C'est un livre envoûtant.
            • nameless Posté le 4 Novembre 2018
              Dutch Island, 8 kms de long sur 3 de large, 700 résidents permanents triplés en période estivale, est l'un des 750 îlots, îles, récifs, éparpillés dans Casco Bay au large du Maine. Surnommée Sanctuaire, l'île a connu une histoire sanglante lorsque ses premiers colons arrivés en 1691 ont été massacrés. Depuis, elle a acquis une réputation d'étrangeté comme si elle avait gardé des vestiges, une certaine mémoire des événements qui l'ont marquée. C'est là que Marianne est venue se cacher avec son fils Danny, fuyant éperdument son mari cogneur, violeur, voleur, tueur, à qui elle a réussi à échapper parce qu'il a sous-estimé son intelligence, qu'elle est parvenue à lui dissimuler une parcelle vitale d'elle-même qu'il n'a pas atteinte. Marianne a patiemment élaboré un plan, et après l'avoir dénoncé à la police, a disparu en emportant Danny et le butin de Moloch. Mais Moloch s'est évadé de prison ; avec l'aide d'une bande de voyous dégénérés aux têtes pleines d'eau et de fureur, il est sur les traces de sa femme. Sur Dutch Island, trois hommes, Larry Amerling le facteur, Jack Giacomelli le peintre, et surtout Joe « Melancholy » Dupree le policier-de-père-en-fils timide et encombré par son corps immense, des anciens qui ont... Dutch Island, 8 kms de long sur 3 de large, 700 résidents permanents triplés en période estivale, est l'un des 750 îlots, îles, récifs, éparpillés dans Casco Bay au large du Maine. Surnommée Sanctuaire, l'île a connu une histoire sanglante lorsque ses premiers colons arrivés en 1691 ont été massacrés. Depuis, elle a acquis une réputation d'étrangeté comme si elle avait gardé des vestiges, une certaine mémoire des événements qui l'ont marquée. C'est là que Marianne est venue se cacher avec son fils Danny, fuyant éperdument son mari cogneur, violeur, voleur, tueur, à qui elle a réussi à échapper parce qu'il a sous-estimé son intelligence, qu'elle est parvenue à lui dissimuler une parcelle vitale d'elle-même qu'il n'a pas atteinte. Marianne a patiemment élaboré un plan, et après l'avoir dénoncé à la police, a disparu en emportant Danny et le butin de Moloch. Mais Moloch s'est évadé de prison ; avec l'aide d'une bande de voyous dégénérés aux têtes pleines d'eau et de fureur, il est sur les traces de sa femme. Sur Dutch Island, trois hommes, Larry Amerling le facteur, Jack Giacomelli le peintre, et surtout Joe « Melancholy » Dupree le policier-de-père-en-fils timide et encombré par son corps immense, des anciens qui ont toujours vécu là, dépositaires de son histoire, qui font aussi office de pompiers, de gardes-chasse, de patrouille scolaire, d'agents de circulation, détectent qu'après une période d'équilibre, l'île vibre à nouveau, émet des signaux qui indiquent qu'elle va bientôt, une nouvelle fois, se purger de ce qui la menace de la même manière qu'un être humain expulse ses toxines. La violence du passé est restée enfermée dans ses entrailles, dans ses pierres, dans ses arbres, dans sa faune. Des chemins tracés dans la forêt disparaissent ou réapparaissent, une espèce de papillon, le Manduca quiquemaculata ou sphynx des tomates, prolifère soudainement en plein hiver. Le dernier indice, ce sont les oiseaux qui ont peur de voler et puis se taisent. Et quand les oiseaux se taisent... Bientôt, tous les protagonistes de l'histoire, d'abord présentés individuellement par l'auteur, vont se retrouver sur Dutch Island au cours d'une redoutable tempête de neige, pour livrer au lecteur un épilogue en huis-clos insulaire d'une centaine de pages anthologiques. Il s'agit d'un roman que j'ai beaucoup apprécié. L'auteur distille les éléments fantastiques par petites touches pointillistes insérées dans une intrigue très sophistiquée ; il étire la rationalité, la crédibilité, jusqu'à leur point de rupture sans jamais sombrer dans l'invraisemblable ou le grand-guignolesque ; toutes ces caractéristiques originales baignent dans un style poético-onirique riche et très agréable à lire. Une lecture magique ! Une fantastique découverte !
              Lire la suite
              En lire moins
            • arcade_d Posté le 7 Juin 2017
              Autant dire tout de suite que cet auteur fut une vraie révélation pour moi, en Septembre 2016. Longtemps je ne le prenais pas car j'avis lu du Connelly et je confondais les deux. Et Connelly ne me parlais pas. Ce roman qui est un peu en parallèle de "Bird" est un superbe élargissement de cette univers américain. Tout chez cet auteur m'enthousiasme, les personnages les secrets (que l'on peut découvrir), les mystères (inconnaissable et insondable) et le déroulé de l'action. Un univers plus grand que 4 dimensions (x, y, z, t, ?, ?...) Même les objets ont une âme !
            • black_dog Posté le 8 Février 2017
              Un univers et une écriture propre à John Connolly, qui change et font du bien.
            • MarielleBriffaux Posté le 20 Juillet 2016
              Du grand art ! pour une histoire somme toute banale, vue et revue à multiples reprises par ailleurs - l'évasion de prison d'un caïd pour se venger soit d'un ex-associé ou d'une femme - John Connolly arrive à nous embarquer avec brio dans son récit. Ce très bon thriller fantastique oscille entre le réel et le surnaturel sans verser dans le ridicule et la facilité. Je salue la créativité de cet auteur qui ne verse jamais dans la surenchère de violence et de gore contrairement à d'autres auteurs. Ces romans sont toujours aussi captivants et efficaces. Ses personnages sont bien campés, réalistes et puissants.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.