RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Chasseurs de mammouths

            Presses de la cité
            EAN : 9782258084063
            Façonnage normé : EPUB2
            Format : 155 x 240 mm
            DRM : DRM Adobe
            Les Chasseurs de mammouths
            Les Enfants de la Terre T. 3

            Renée TESNIERE (Traducteur)
            Date de parution : 17/02/2011

            Découvrez en bonus l'intégralité du premier chapitre du quatrième volet de la saga, Le Grand Voyage.

            Dans ce troisième volet de la formidable saga préhistorique « Les Enfants de la Terre », Ayla est confrontée à un terrible dilemme amoureux.

            Au cours de leur périple, Ayla et son compagnon Jondalar font la connaissance des Mamutoï, un peuple de chasseurs de mammouths. Grâce à ses talents de guérisseuse,...

            Dans ce troisième volet de la formidable saga préhistorique « Les Enfants de la Terre », Ayla est confrontée à un terrible dilemme amoureux.

            Au cours de leur périple, Ayla et son compagnon Jondalar font la connaissance des Mamutoï, un peuple de chasseurs de mammouths. Grâce à ses talents de guérisseuse, mais aussi à son étonnante familiarité avec les animaux, la jeune Cro-Magnon gagne rapidement la confiance et l'admiration de la tribu, qui accueille le couple avec chaleur.
            La situation se complique cependant lorsque Ranec, un artiste du clan, invite Ayla à venir admirer les statuettes en ivoire qu'il a sculptées pour honorer la « Grande Mère », figure suprême de la religion des Mamutoï. Enfant noir adopté par les Mamutoï, Ranec est un séducteur né, et est loin de laisser Ayla indifférente. Dévoré par une jalousie féroce, un sentiment considéré comme un vice ignoble, Jondalar sombre peu à peu dans le désespoir.
            Qui de l'artiste ou du chasseur, Ayla choisira-t-elle ? De cette décision difficile dépend tout son avenir.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258084063
            Façonnage normé : EPUB2
            Format : 155 x 240 mm
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            13.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Gaphanie Posté le 3 Juin 2019
              A la fin de la Vallée des Chevaux, Jondalar a convaincu Ayla de délaisser quelque temps "sa" vallée pour aller à la rencontre d'autres gens. Et c'est la route de Talut et de ses Mamutoï qu'ils vont croiser, et qui vont leur offrir l'hospitalité pour l'hiver. Les Mamutoï sont d'emblée impressionnés par le fait que les deux étrangers aient domestiqué des chevaux, et vont tirer profit à plus d'un titre de leur séjour parmi eux : soins, armement, techniques de chasse etc. De son côté, Ayla adhère très vite à la vie auprès des Mamutoï, en partie à cause de Rydag, un petit sang-mêlé que Nezzie a adopté, et qui lui rappelle à la fois son enfance et son fils, qu'elle a dû laisser derrière elle quand elle a été bannie. D'ailleurs, elle renouera avec plaisir avec le langage du Clan, qui permettra bientôt à Rydag de communiquer avec tous ses compagnons, lui qui ne peut pas parler. Toux ceux du Clan du Lion des Cavernes ou presque deviendront ainsi bilingues Têtes plates et pros du langage des signes... Bref, les choses se passent si bien, du point de vue des Chefs du Clan du Lion des Cavernes, le frère et la soeur... A la fin de la Vallée des Chevaux, Jondalar a convaincu Ayla de délaisser quelque temps "sa" vallée pour aller à la rencontre d'autres gens. Et c'est la route de Talut et de ses Mamutoï qu'ils vont croiser, et qui vont leur offrir l'hospitalité pour l'hiver. Les Mamutoï sont d'emblée impressionnés par le fait que les deux étrangers aient domestiqué des chevaux, et vont tirer profit à plus d'un titre de leur séjour parmi eux : soins, armement, techniques de chasse etc. De son côté, Ayla adhère très vite à la vie auprès des Mamutoï, en partie à cause de Rydag, un petit sang-mêlé que Nezzie a adopté, et qui lui rappelle à la fois son enfance et son fils, qu'elle a dû laisser derrière elle quand elle a été bannie. D'ailleurs, elle renouera avec plaisir avec le langage du Clan, qui permettra bientôt à Rydag de communiquer avec tous ses compagnons, lui qui ne peut pas parler. Toux ceux du Clan du Lion des Cavernes ou presque deviendront ainsi bilingues Têtes plates et pros du langage des signes... Bref, les choses se passent si bien, du point de vue des Chefs du Clan du Lion des Cavernes, le frère et la soeur Talut et Tulie, qu'ils proposent à Ayla l'adoption ! C'est un tel bonheur pour elle d'être acceptée et intégrée à une communauté... Et puis, le chaman, Mamut, a remarqué ses dispositions et entrepris de l'initier aux voies spirituelles. Seule ombre au tableau : Ranec, le beau sculpteur ténébreux, en pince pour la blonde Ayla, et, quand il l'invite à partager les plaisirs avec lui, elle accepte, puisque, ayant été élevée chez les Têtes plates, elle ne sait pas qu'elle a le droit de refuser ses faveurs à un homme ! Jondalar, qui était déjà agacé par les jeux de séduction de son rival, en veut à Ayla et lui bat froid. Et comme Ayla croit que Jondalar ne l'aime plus, elle ne voit pas de raison de refuser la proposition d'union de Ranec... Néanmoins, Talut parvient à convaincre Jondalar de faire la chasse au mammouth avec eux, puis d'assister à leur rassemblement d'été, avant de partir retrouver les siens. Et c'est là, au rassemblement, que Jondalar va prendre conscience d'une chose : il a honte du passé d'Ayla et de son éducation par les "Têtes plates", et craint d'être rejeté par les siens s'il la leur présente. C'est ce qui se passe au Rassemblement : Ayla est montrée du doigt et prise à parti à cause de son passé, et ce qui va méduser Jondalar, c'est que tout le Clan du Lion des Cavernes, même le plus grand détracteur d'Ayla, Frébec, va faire front commun à ses côtés et la soutenir face à l'opprobre. Quand on a dit ça, on est loin, bien loin d'avoir tout dit ! Ayla fera à nouveau preuve de son don avec les animaux en adoptant un nouveau protégé, et recevra une visite de courtoisie d'une vieille connaissance Un moment passionnant, où on en apprend plus sur le passé de Jondalar et où le potentiel et les aptitudes d'Ayla sont enfin reconnus à leur juste valeur. Même si parfois c'est vrai que leur perfection peut agacer un peu, leurs aventures sont vraiment prenantes. J'adore.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Phoenicia Posté le 13 Mai 2019
              En dépit des apparences ( le temps de lecture, quasiment un mois tout de même), ce livre m'a réellement plu. Si j'ai pendant longtemps privilégier mes lectures papier, j'ai avalé le plus gros morceau de ce pavé numérique en deux jours, tournant, haletante, page après page. Il faut dire qu'ayant dévoré les deux premiers tomes, j'escomptais une lecture positive. J'aime beaucoup l'univers créé par Auel. Pourtant le résumé est loin d'avoir suscité mon enthousiasme de prime abord. Quoi? Après tout un livre à attendre qu'Ayla et Jondalar se rencontrent et s'aiment, on annonce déjà - horreur suprême - un triangle amoureux! Je ne fais pas partie des friandes de ce genre d'intrigue. J'ai même tendance à les fuir. Et il est vrai que c'est le seul bémol de ce tome. Les nons-dits et incompréhensions qui n'en finissent pas et apportent des longueurs. Ayla qui se rapproche dangereusement de ce Ranec. Ayla si parfaite, accomplie. Pour que le triangle amoureux "passe mieux" l'auteure a tendance à attribuer à Ayla toutes les vertus et à diaboliser Jondalar... Etc. [masquer] Ouf! Elle finit tout de même par choisir le bon! [/masquer] J'en finis là avec les points négatifs. Dans ce tome 3, on retrouve avec... En dépit des apparences ( le temps de lecture, quasiment un mois tout de même), ce livre m'a réellement plu. Si j'ai pendant longtemps privilégier mes lectures papier, j'ai avalé le plus gros morceau de ce pavé numérique en deux jours, tournant, haletante, page après page. Il faut dire qu'ayant dévoré les deux premiers tomes, j'escomptais une lecture positive. J'aime beaucoup l'univers créé par Auel. Pourtant le résumé est loin d'avoir suscité mon enthousiasme de prime abord. Quoi? Après tout un livre à attendre qu'Ayla et Jondalar se rencontrent et s'aiment, on annonce déjà - horreur suprême - un triangle amoureux! Je ne fais pas partie des friandes de ce genre d'intrigue. J'ai même tendance à les fuir. Et il est vrai que c'est le seul bémol de ce tome. Les nons-dits et incompréhensions qui n'en finissent pas et apportent des longueurs. Ayla qui se rapproche dangereusement de ce Ranec. Ayla si parfaite, accomplie. Pour que le triangle amoureux "passe mieux" l'auteure a tendance à attribuer à Ayla toutes les vertus et à diaboliser Jondalar... Etc. [masquer] Ouf! Elle finit tout de même par choisir le bon! [/masquer] J'en finis là avec les points négatifs. Dans ce tome 3, on retrouve avec plaisir l'ambiance très nature writing. On découvre ces sociétés préhistoriques en accord avec la Nature. Une lecture inspirante pour le moins. Ayla fait la découverte des Mamutoï, les chasseurs de Mammouth et va rapidement, ingénieuse et douée comme elle est, les impressionner, si bien qu'elle va enfin trouver un foyer. L'auteure s'amuse, dans sa conception de ces sociétés, d'imaginer tout un tas de petites découvertes, anodines et pourtant fondamentales, telle que l'aiguille. L'occasion également de pouvoir comparer un camp d'homo sapiens tel qu'il est imaginé par l'auteure avec un Clan de Neandertal. L'accent est mis sur la pratique artistique, une caractéristique effectivement réaliste qui distingue les premiers des seconds. De même que la différence matriarcal / patriarcal des deux sociétés. L'intrigue fait à nouveau ressortir les préjugés vis-à-vis des "Têtes-Plates" et ce tome n'est pas sans m'avoir émue, notamment l'avant-dernier chapitre. La fin, enfin, est pleine de promesses [masquer] même si comme Ayla je me suis attachée à tous les personnages de ce clan du Lion des cavernes et qu'il est triste de leur dire au revoir... [/masquer]. Aussi, ne vais-je pas trop hésiter avant d'acquérir le tome suivant. Challenge Multi-défis 2019 Challenge Le tour du scrabble en 80 jours ( 5e édition) Challenge A travers l'histoire Challenge Pavés 2019 Challenge XX e siècle Challenge Séries
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mycroft2 Posté le 17 Mars 2019
              Comme je l'ai dit dans une autre critique, c'est le hasard qui m'a permis de découvrir cette formidable saga ! Maintenant que j'en ai fini la lecture je suis triste car je ne pourrais plus vivre les aventures d'Ayla et de Jondalar ! Pour moi c'est bien écrit, même si par moment j'ai eu le temps long. Il me reste aussi un brin de Nostalgie à la fin de la saga: quand on voit comment ils vivaient simplement à l'époque et comment nous vivons aujourd'hui je me dis que nous n’honorons plus la mère comme il se doit... Moi je conseille à tous, j'ai adoré car c'est agréable, les personnages sont tous attachants et c'est bien écrit!
            • veronique55 Posté le 11 Mars 2019
              Je relis un par un les tomes de la série «  les enfants de la terre » pour y piocher et copier les citations sur les plantes comestibles et les plantes médicinales . Je signale l’excellente thèse d’une jeune pharmacienne de 2018 sur la véracité ou non de certains remèdes dans ces livres et facile à lire https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01779694/document. Bien que je n’ai pas eu envie de lire cinquante nuances de grey , la partie pratique sexuelle me semble pas mal inventée et pourrait plaire à ceux qui recherchent ce genre de livre à partir du deuxième tome puisque le premier est sur l’enfance de héroïne
            • Patience82 Posté le 8 Mars 2019
              Ayla et Jondalar sont recueillis par le Camp du Lion, des Mamutoï. Je les aime bien ces 2 personnages. L'histoire est intemporelle : amour, jalousie, statut de la femme, vie en communauté, intolérance et racisme. Rien de vraiment nouveau sous le soleil, mais le cadre préhistorique est intéressant. Le contexte est très documenté, mais j'ai cru comprendre que cette documentation s'élit faite sur des thèses qui sont aujourd'hui remises en question. En effet, le plus gros de cette série a été écrite dans les années 80. Je ne suis pas historienne, donc les détails qui pourraient être erronés ne m'ont pas particulièrement choquée. J'avoue, il y a quelques longueurs, des moments où il ne se passe pas grand chose. Mais le style est simple et dynamique, ça passe bien. Je continuerai avec plaisir cette série sympathique.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.