Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791039200295
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Les grands discours des Prix Nobel de la paix
Collection : Archidoc
Date de parution : 09/09/2021
Éditeurs :
Archipoche

Les grands discours des Prix Nobel de la paix

Collection : Archidoc
Date de parution : 09/09/2021
Ce recueil, réalisé par l’historien Alain Frerejean, réunit les discours les plus marquants des lauréats du prix Nobel de la Paix, depuis sa création en 1901. Autant de témoignages de courage, d’engagement, de sacrifice et de persévérance. 
D’abord réservé à des lauréats dévoués à enrayer des guerres, à y mettre un terme ou à en atténuer les désastres, le prix Nobel de la paix a honoré, depuis... D’abord réservé à des lauréats dévoués à enrayer des guerres, à y mettre un terme ou à en atténuer les désastres, le prix Nobel de la paix a honoré, depuis 1901, 107 individus et 18 institutions ou associations telles que la Croix-Rouge, Médecins sans frontières ou le Programme alimentaire mondial... D’abord réservé à des lauréats dévoués à enrayer des guerres, à y mettre un terme ou à en atténuer les désastres, le prix Nobel de la paix a honoré, depuis 1901, 107 individus et 18 institutions ou associations telles que la Croix-Rouge, Médecins sans frontières ou le Programme alimentaire mondial (2020).

Depuis 1953 et Albert Schweitzer, il est parfois décerné à des défenseurs des droits de l’homme (Martin Luther King, Andreï Sakharov, Liu Xiaobo…), des femmes (Shirin Ebadi, Wangari Maathai, Denis Mukwege…), des enfants (Kailash Satyarthi, Malala Yousafzai…) ou des pauvres (Mère Teresa, Muhammad Yunus…).

Cette anthologie présente les discours de 45 lauréats de 26 pays diff érents, sur quatre continents. Certains ont fait preuve non seulement d’humanité et d’énergie, mais aussi d’initiatives extraordinaires, tel le Norvégien Fritjof Nansen qui, de 1920 à 1922, procura une terre d’accueil aux millions de personnes expulsées de leur patrie par la guerre.

D’Henry Dunant (1901) à Nelson Mandela (1993), ces textes racontent cent vingt ans d’Histoire et prouvent que des individus, même dénués de pouvoir politique, sont capables d’arracher leurs semblables au malheur et à la misère
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791039200295
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BurjBabil 04/11/2021
    Qui connaît la teneur des discours prononcés lors de la remise des Nobels par leurs lauréats ? Certainement pas moi en tout cas. Ce livre permet (entre autres) de les lire, d’y réfléchir. En gros, je diviserais en deux les sujets de cette compilation : 1) Ceux que j’ai choisi de citer, les acteurs de la société civile, sans mandats politiques au moment où ils sont récompensés. Ils sont les porte-drapeaux de convictions qui les ont amenés à prononcer ces discours. Une vraie sincérité transparaît : lutte pour l’éducation, pour l’égalité des sexes, pour la reconnaissance des minorités opprimées, contre les mines anti personnelles ... On pense par exemple à M. M. Luther King : « Je fais un rêve… Je fais le rêve que mes quatre enfants vivent un jour dans un pays où l’on ne les juge plus à la couleur de leur peau, mais à la valeur de leur caractère. » 2) Les politiques. Au mieux, ils sont épris d’un idéal et tentent de nous le faire partager. Au pire, ce sont de cyniques bêtes de scène qui discréditent (pour ceux qui accordent du crédit à ce genre de prix) l’institution Nobel. Je ne vais pas en citer car... Qui connaît la teneur des discours prononcés lors de la remise des Nobels par leurs lauréats ? Certainement pas moi en tout cas. Ce livre permet (entre autres) de les lire, d’y réfléchir. En gros, je diviserais en deux les sujets de cette compilation : 1) Ceux que j’ai choisi de citer, les acteurs de la société civile, sans mandats politiques au moment où ils sont récompensés. Ils sont les porte-drapeaux de convictions qui les ont amenés à prononcer ces discours. Une vraie sincérité transparaît : lutte pour l’éducation, pour l’égalité des sexes, pour la reconnaissance des minorités opprimées, contre les mines anti personnelles ... On pense par exemple à M. M. Luther King : « Je fais un rêve… Je fais le rêve que mes quatre enfants vivent un jour dans un pays où l’on ne les juge plus à la couleur de leur peau, mais à la valeur de leur caractère. » 2) Les politiques. Au mieux, ils sont épris d’un idéal et tentent de nous le faire partager. Au pire, ce sont de cyniques bêtes de scène qui discréditent (pour ceux qui accordent du crédit à ce genre de prix) l’institution Nobel. Je ne vais pas en citer car ce serait faire de la politique ce qui n’est pas réellement le lieu idéal ici, même si tout est politique... Bien sûr il y a des nuances intéressantes entre ces deux extrêmes. Comme le discours de M.B. Obama (2009) précédé de son célèbre discours prononcé à l’université Al-Hazar du Caire en Egypte. Rien que pour ce moment intéressant à analyser et parce que, pour l’instant, les états unis restent la nation qui mène et domine le monde, ce morceau du livre est intéressant. Pour l’idéalisme : « Il est plus facile d’entreprendre les guerres que de les finir. Plus facile de blâmer les autres que de faire son examen de conscience. Plus facile de voir nos différences que nos points communs ». Surtout : Le Saint Coran nous dit : « Ô hommes, nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et nous vous avons constitués en nations et en tribus pour que vous vous connaissiez les uns les autres. » Le Talmud nous dit : « Toute la Torah a pour objectif de promouvoir la paix. » La Bible nous dit : « Bienheureux les artisans de la paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » Pour la réalité (vous avez pensé cynisme ?) politique : « Tout en étant convaincu que le peuple irakien a gagné au bout du compte à être libéré de la tyrannie de Saddam Hussein », ou « Les États-Unis n’acceptent pas la légitimité de la poursuite de l’implantation de colonies israéliennes », ou encore « Nous avons été fondés sur le principe que tous les hommes sont créés égaux, nous avons versé notre sang et lutté pendant des siècles pour donner un sens à ces mots, dans nos frontières et à travers le monde. » Il est loin d’être le seul politicien à tenir un langage à double entrée : ses « électeurs » et le monde qui le regarde parler de paix et ces différents niveaux de lecture sont parfois difficile à concilier (et à produire aussi je suppose)... Il est à noter qu’une préface de M. Hubert Védrine entame la compilation. J’y ai décelé une erreur historique sur Carl von Ossietzky, ce qui n’est pas bien grave en soi (bien qu’il la commette en citant soi-disant l’auteur qui, lui, ne commet pas la faute !) mais révèle un parti pris ne me semblant pas de mise dans ce genre d’ouvrage qui me semble devoir rester factuel. Il est vrai que chaque entrée commence par des mises en perspective de l’auteur qui se livre aussi parfois à des saillies personnelles. C’est le seul point faible de l’ouvrage, mais en est-ce un vraiment ?
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.