Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782823879230
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Les liens éternels
Hélène Hervieu (traduit par)
Date de parution : 18/06/2020
Éditeurs :
12-21
En savoir plus

Les liens éternels

Hélène Hervieu (traduit par)
Date de parution : 18/06/2020
Le dernier tome de la saga des Neshov, plus de 500 000 exemplaires vendus en France !
Après la mort de son oncle Margido, Torunn se consacre corps et âme à la modernisation de l’entreprise de pompes funèbres sans pour autant négliger la ferme familiale où elle... Après la mort de son oncle Margido, Torunn se consacre corps et âme à la modernisation de l’entreprise de pompes funèbres sans pour autant négliger la ferme familiale où elle règne désormais seule.
Sa petite routine est cependant interrompue par deux événements : Erlend et Krumme, accompagnées de leurs enfants et de...
Après la mort de son oncle Margido, Torunn se consacre corps et âme à la modernisation de l’entreprise de pompes funèbres sans pour autant négliger la ferme familiale où elle règne désormais seule.
Sa petite routine est cependant interrompue par deux événements : Erlend et Krumme, accompagnées de leurs enfants et de leurs mères porteuses ont décidé de rendre une visite à l’ancienne demeure familiale ; et depuis peu, le nouveau pasteur de la région semble éprouver un intérêt tout particulier pour la jeune propriétaire de la ferme.
Mais, comme souvent chez les Neshov, ces premiers signes ne sont que les doux annonciateurs des chamboulements à suivre.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823879230
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ils en parlent

Le plaisir de lecture est permanent.
Christine Ferniot / Télérama

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • popilooo Posté le 18 Février 2022
    Fan de la famille Neshov depuis ses débuts, plongez dans ce dernier volet, c’est un régal ! A la mort de Margido, Torunn prend alors les rennes de l’entreprise de pompe funèbre de son oncle, et en parallèle, reçoit la visite d’Erlend et sa grande famille. Un plongeon dans cette vie remplie de petits « rien » et de grand « tout ». Un véritable plaisir de retrouver Torunn, Erlend, Krumme, Kai Roger et les autres.
  • mariecloclo Posté le 24 Janvier 2022
    Voilà, c'est la fin de cette saga norvégienne. C'est toujours un peu difficile de quitter des personnages qu'on a suivis pendant longtemps et auxquels on s'est attaché. Dans ce dernier volume, Torunn doit affronter le deuil de Margido, elle devient la gérante principale de la société de pompes funèbres. Parallèlement, elle continue à faire des travaux dans la ferme afin de la moderniser et d'en faire un lieu agréable à vivre. Elle continue à s'occuper de son grand- père du mieux qu'elle peut. L'événement c'est qu'elle va recevoir la famille de son oncle Erlend. Ils vivent au Danemark et viennent à 7. On va lui offrir aussi 2 porcelets. Côté sentimental, il y aura du nouveau pour elle également. Des personnages sympathiques, un bon roman que je recommande.
  • pyrouette Posté le 13 Novembre 2021
    Voilà, c’est fini. Je viens de terminer le dernier tome de la saga des Neshov. J’ai traîné, pris tout mon temps, surtout que pour une fois, j’étais synchro avec la saison : l’automne. Cette saison adorée où les jours raccourcissent, où l'on peut se pelotonner sur le canapé, la lumière et les bougies allumées. Torunn est d’accord avec moi. Plus d’introspection, moins de vie en société. Elle dirige la société de pompes funèbres depuis la mort de Margido, son oncle, et elle continue à rénover la vaste ferme familiale qui est devenue son domaine. Erlend, le plus jeune de ses oncles, le plus original aussi, lui a laissé sa part d’héritage pour l’aider. Torunn fait ce qu’elle peut pour faire face à toutes ses obligations mais elle se sent déprimée. Elle rend visite à son grand-père, heureux de sa vie en maison de retraite et a toutes les peines du monde à le faire sortir de son nid douillet. Et oui, on peut être heureux en maison de retraite quand on a eu une vie de chien, et je pense sincèrement que les chiens étaient mieux traités. Mais ça c’est un autre tome de la saga. Torunn... Voilà, c’est fini. Je viens de terminer le dernier tome de la saga des Neshov. J’ai traîné, pris tout mon temps, surtout que pour une fois, j’étais synchro avec la saison : l’automne. Cette saison adorée où les jours raccourcissent, où l'on peut se pelotonner sur le canapé, la lumière et les bougies allumées. Torunn est d’accord avec moi. Plus d’introspection, moins de vie en société. Elle dirige la société de pompes funèbres depuis la mort de Margido, son oncle, et elle continue à rénover la vaste ferme familiale qui est devenue son domaine. Erlend, le plus jeune de ses oncles, le plus original aussi, lui a laissé sa part d’héritage pour l’aider. Torunn fait ce qu’elle peut pour faire face à toutes ses obligations mais elle se sent déprimée. Elle rend visite à son grand-père, heureux de sa vie en maison de retraite et a toutes les peines du monde à le faire sortir de son nid douillet. Et oui, on peut être heureux en maison de retraite quand on a eu une vie de chien, et je pense sincèrement que les chiens étaient mieux traités. Mais ça c’est un autre tome de la saga. Torunn se sent un peu seule. Elle va courir tous les soirs avec son chien, prépare la ferme de façon à accueillir Erlend et sa tribu (compagnon, trois enfants et les mères de ces derniers) en vacances pendant une petite semaine, travaille et va même rencontrer un pasteur séduisant. Si l’histoire est calme jusqu’à l’arrivée de sa famille à la ferme, la suite sera beaucoup plus mouvementée et secouera Torunn dans ses certitudes, ses peurs, sa vie. L’autrice a l’art de décrire tous les petits détails de la vie de ses personnages et on se sent bien un peu comme une séance d’Asmr sans le son. J’ai fait connaissance avec la famille Neshov, en Norvège, il y a 8 ans. Je les quitte avec regrets. Les membres de cette famille ont traversé bien des tragédies, ont dû faire face aux différents secrets sur plusieurs générations, ont appris à mieux se connaître et à être tolérants, ce qui fait une très belle saga.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nanali Posté le 5 Octobre 2021
    Voilà, ça y est, la saga des Neshov est achevée. J'étais restée sur ma faim avec l'opus précédent et j'ai donc enchaîné avec celui-ci sans tarder. Au final, ce dernier volume a vraiment satisfait mes attentes. Je trouve qu'il clôture bien l'ensemble. Un livre que j'ai donc lu avec beaucoup de plaisir et une saga vraiment réussie, selon moi !
  • Nadouch Posté le 3 Septembre 2021
    En tournant la dernière page du dernier tome de cette saga, je me demande encore pourquoi j'ai tant attendu pour lire cette "suite". Agacée que cette trilogie soit prolongée, sans doute de manière artificielle, et bien des années après, je n'avais pas voulu replonger dedans. J'ai bien fait de revenir sur ma décision ! Cette seconde trilogie rappelle tout ce qui avait plu dans la première : l'esprit de famille, les querelles, les individualités fortes et le bien commun, la mémoire collective, mais aussi l'ambiance norvégienne, entre les décors, les coutumes, la nourriture. C'est plein de détails qui en agaceront certains, moi j'ai bien aimé. Ce dernier tome est très centré sur le personnage de Torunn, qui incarne en fait la "jeune" génération. Il y a beaucoup moins de chapitres alternés et centrés sur d'autres protagonistes, on sent que le récit prend un autre tour. Mais ce tome reste très agréable, il clôt joliment la saga !
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !