Lisez! icon: Search engine

Les mensonges de l'esprit

12-21
EAN : 9782823868845
Code sériel : UGE
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Les mensonges de l'esprit

Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 04/10/2018

Vienne, 1903. Interrompu au milieu d’une valse, l’inspecteur Oskar Rheinhardt doit se rendre d’urgence à l’école militaire de Saint-Florian pour constater la mort, apparemment naturelle, d’un jeune cadet. D’étranges marques sur le corps du garçon poussent néanmoins l’inspecteur à poursuivre l’enquête et à faire appel à son ami, le psychiatre...

Vienne, 1903. Interrompu au milieu d’une valse, l’inspecteur Oskar Rheinhardt doit se rendre d’urgence à l’école militaire de Saint-Florian pour constater la mort, apparemment naturelle, d’un jeune cadet. D’étranges marques sur le corps du garçon poussent néanmoins l’inspecteur à poursuivre l’enquête et à faire appel à son ami, le psychiatre Max Liebermann, pour le seconder. Interprétations des rêves et tests de Rorschach, tous les nouveaux outils psychanalytiques leur seront utiles pour sonder les sombres secrets de cette école… Mais en ces temps troubles où l’empire des Habsbourg est menacé par les nationalistes hongrois, Oskar doit se battre pour que l’enquête ne passe pas après les affaires d’État, et la vie amoureuse de Max va frôler dangereusement le monde de l’espionnage…

« Ô bonheur ! On est captivé par le caractère de notre détective psychanalyste. Chaque personnage est d'une finesse excitante. »
Brigitte Hernandez, Le Point

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823868845
Code sériel : UGE
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 27 Mai 2019
    3ème tome des enquêtes du duo psychanalisto-policier dans la Vienne de Freud . Une intrigue qui rappelle « Les désarrois de l’élève Toerless » de Musil , avec en plus la comtesse Bathory qui rôde . C’est toujours très intéressant .
  • petitepom Posté le 22 Mars 2019
    J'ai retrouvé dans ce livre l'inspecteur Rheinhardt, ses méthodes sont plus perspicace que dans le premier que j'ai lu récemment, Liebermann, apporte là aussi, ses lumières psychologiques pour aiguiller la police. t Toutefois, j'ai trouvé des passages longs et inutiles, cela manque d'entrain pour me donner envie d'en lire d'autres.
  • LePamplemousse Posté le 12 Mars 2018
    Troisième tome des aventures de Oskar Rheinhardt et de Max Liebermann, un policier et son ami psychiatre, qui enquêtent à Vienne au tout début des années 1900. Dans ce volume, ils vont devoir faire la lumière sur le décès suspect d’un élève dans une prestigieuse école militaire qui semble abriter de sombres secrets. Comme dans les autres volumes, l’auteur va nous emmener à de très nombreuses reprises dans des cafés déguster plein de pâtisseries, à croire qu’il a une passion pour les gâteaux Viennois ! Les protagonistes vont également enquêter sur une affaire politique complexe, en lien avec le monde de l’espionnage. C’est le volume de la série que j’ai le moins aimé, il faut dire que les complots politiques ne m’intéressent pas des masses et que tout ce qui touche aux brimades, bizutages et autres sévices dans de soi-disant écoles de prestige n’est pas vraiment inédit, même si la résolution de cette enquête m’a finalement surprise.
  • chris973 Posté le 10 Décembre 2017
    Et comme l'écrivent les critiques littéraires " suite des aventures de nos 2 héros" Si l'épisode précédent si situait dans la Vienne impériale intra-muros cette fois nous allons à la campagne où si situe l'école militaire dans laquelle un jeune cadet vient de mourir. Selon l'autopsie il s'agit d'une mort naturelle. Mais qui peut croire à une crise cardiaque à 15 ans sans signe précurseur. Rheinhardt n'y croit pas et va faire appel à son ami Liebermann pour l'aider. Ce dernier très influencé par le docteur Freud va rechercher des causes psy -quelque chose : on mélange là la psychiatrie et la psychanalyse, cette dernière n'étant pas pour moi une science contrairement à ce qu'écrit l'auteur. Outre un fine description de la campagne environnant Vienne nous avons aussi droit à une "histoire de la musique" Liebermann faisant référence à Beethoven, Bach, Brückner, Hugo Wolf, Fauré, Bach, Liszt, Schubert, sans oublier Mozart. A noter le chapitre 18 relatif à un entretien au cours duquel Freud expose ses théories. Au cours de ses trois premières enquêtes j'ai noté que l'auteur était attiré par la couleur "bordeaux"
  • Souri7 Posté le 24 Septembre 2016
    J'ai découvert cette saga historico-policière grâce à une amie. Depuis, je suis fan absolue et je n'en rate aucun. Bon parlons d'abord du récit. Un élève d'une école militaire est retrouvé mort et son corps laisse soupçonné des maltraitances dues peut-être à des sévices. Voila comment le récit débute mais…. après moult péripéties et rebondissements (parmi lesquels, une aventure amoureuse, un cadavre qui se fait la belle, une histoire de codage…), nous découvrons que ce qui paraît être ne l'est pas … et ce qui n'est pas… peut l'être !!! [A MÉDITER ) Croyez-moi, il s'en passe des choses dans cette école militaire et le récit est vraiment palpitant puisque dès qu'une explication est trouvée à quelque chose, un autre élément pose problème. Sans compter, que nous assistons dans ce tome aux tracas amoureux du professeur Liebermann… (franchement, ce que les hommes sont parfois idiot !!) A la différence de pas mal de livre de type « policier-historique », le cadre choisit par cet auteur est vraiment atypique et multiple. D'une part, le cadre historique est situé au début du XXème siècle en Autriche où l'antisémitisme, la haine de l'autre est vraiment présente et acceptée par la population comme quelque chose de... J'ai découvert cette saga historico-policière grâce à une amie. Depuis, je suis fan absolue et je n'en rate aucun. Bon parlons d'abord du récit. Un élève d'une école militaire est retrouvé mort et son corps laisse soupçonné des maltraitances dues peut-être à des sévices. Voila comment le récit débute mais…. après moult péripéties et rebondissements (parmi lesquels, une aventure amoureuse, un cadavre qui se fait la belle, une histoire de codage…), nous découvrons que ce qui paraît être ne l'est pas … et ce qui n'est pas… peut l'être !!! [A MÉDITER ) Croyez-moi, il s'en passe des choses dans cette école militaire et le récit est vraiment palpitant puisque dès qu'une explication est trouvée à quelque chose, un autre élément pose problème. Sans compter, que nous assistons dans ce tome aux tracas amoureux du professeur Liebermann… (franchement, ce que les hommes sont parfois idiot !!) A la différence de pas mal de livre de type « policier-historique », le cadre choisit par cet auteur est vraiment atypique et multiple. D'une part, le cadre historique est situé au début du XXème siècle en Autriche où l'antisémitisme, la haine de l'autre est vraiment présente et acceptée par la population comme quelque chose de banal... ce qui parfois donne au récit un aspect très sombre, très cru. D'autre part, l'auteur émaille son récit de références à la musique classique qui apporte un côté plus doux, plus poétique… Enfin, les enquêtes ne sont pas traitées comme le feraient Sherlock Holmes avec des indices découverts au fil de l'intrigue, mais grâce à la psychologie. Dans ce roman, nous allons voir que le test de Rorschard (les tâches d'encre) va être un élément décisif dans l'avancée de l'enquête… En bref, vous avez envie de lire un roman policier où l'auteur va vous surprendre à chaque fois que vous penserez tenir la solution, lisez ce roman. Je compte quant à moi poursuivre l'aventure prochainement avec la lecture du tome 4
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !