Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348056932
Code sériel : 371
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les nouvelles frontières de la société française

Date de parution : 09/04/2020

Frontières extérieures et frontières internes, la question de l’immigration et l’enjeu de la racialisation sont étroitement liés. Un ouvrage de référence, qui restitue la recherche conduite pendant quatre ans par une équipe de sociologues, anthropologues, historiens, politistes, juristes, psychiatres et psychanalystes.

Au cours des dernières décennies, les frontières du territoire français se sont refermées pour celles et ceux, désormais indésirables, en provenance des pays non communautaires, qu’ils soient travailleurs, étudiants, demandeurs d’asile, enfants ou conjoints d’étrangers. Mais, parallèlement à ce phénomène d’autant plus manifeste qu’il est devenu objet de surenchère politique,...

Au cours des dernières décennies, les frontières du territoire français se sont refermées pour celles et ceux, désormais indésirables, en provenance des pays non communautaires, qu’ils soient travailleurs, étudiants, demandeurs d’asile, enfants ou conjoints d’étrangers. Mais, parallèlement à ce phénomène d’autant plus manifeste qu’il est devenu objet de surenchère politique, d’autres frontières moins visibles se sont constituées à l’intérieur de l’espace national. Raciales, ethniques ou religieuses, elles définissent des lignes de partage que la reconnaissance tardive des discriminations et la montée de revendications minoritaires ne permettent plus d’ignorer.
Longtemps pensées séparément, les unes à travers la « question immigrée », les autres en termes de « racialisation », ces frontières extérieures et intérieures sont toutefois étroitement liées, tant dans les histoires familiales que dans les discours publics.
Résultat de quatre années d’enquête menées par une équipe de sociologues, anthropologues, historiens, politistes, juristes, psychiatres et psychanalystes, cet ouvrage met au jour les transformations contemporaines des identités et des altérités dans la société française.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348056932
Code sériel : 371
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

« A l'heure du débat nauséabond sur l'identité nationale, comment ne pas apprécier la force des réflexions et analyses rassemblées par le chercheur Didier Fassin sur les transformations des identités et des altérités dans la société française ? Avec une approche pluridisciplinaire, l'ouvrage collectif interroge le terme de "race" et révèle les frontières plus ou moins visibles qui se sont constituées dans l'espace national. Belle prise de hauteur. »
REGARDS

« Didier Fassin réunit dans ce volume les résultats d'un travail conduit pendant quatre années par une quarantaine de chercheurs autour de la question des frontières. Les frontières physiques et leurs centres de rétention, leurs zones d'attentes, leurs cérémonies d'accueil; mais aussi et surtout, les frontières symboliques, celles des discriminations, produites et entretenues par les discours politiques et les pratiques administratives. L'un des intérêts de l'ouvrage est de redonner une portée critique aux concepts utilisés pour parler des frontières symboliques. [...] Un autre intérêt du livre est l'importance qu'il accorde à l'expérience vécue des immigrés et de leurs enfants, et notamment aux effets que produisent sur eux les discours et les pratiques discriminatoires: de la fragilisation de l'identité à la révolte. [...] Enfin, l'arrière-plan politique de l'ouvrage est des plus intéressants. Il nous propose d'éviter deux écueils: penser la question sociale et la question "raciale" indépendamment l'une de l'autre ou, à l'inverse, les confondre comme si la seconde découlait mécaniquement de la première. »
L'HUMANITÉ

« L’intérêt et la force de cet ouvrage sont de ne pas s’en tenir à de simples considérations générales. Il rend compte d’enquêtes approfondies auprès de groupes de sans-papiers, de demandeurs d’asile, de jeunes de banlieues directement concernés par les stigmates que ne manque pas de provoquer le rapprochement actuel entre frontières extérieures et frontières intérieures. Une étude menée dans un centre de rétention met ainsi en évidence les effets de cette évolution. Les policiers présents dans le centre, jeunes pour la plupart, ont participé à l’ouverture du lieu sans savoir ce qui les attendait ni recevoir une formation spécifique. Ils effectuent de fait ce que beaucoup considèrent comme un «?sale boulot?» (la reconduite à la frontière). Cela ne les empêche pas d’entretenir des relations d’empathie avec les personnes retenues. Là réside toute l’ambiguïté des situations où, au quotidien, le poids des frontières se donne à voir. Ici comme ailleurs, l’ordre moral est moins l’application brute d’une logique policière que le fruit de compromis multiples qui donnent forme aux clivages de nature raciale, ethnique ou religieuse qui structurent la société française contemporaine. »
SCIENCES HUMAINES

« Si le débat sur l'identité nationale que le gouvernement a tenté d'imposer a soulevé à ce point les passions, c'est certainement qu'il a mis le doigt sur des tensions bien réelles. C'est tout le mérite de cet ouvrage collectif que d'essayer de les cerner plutôt que de les balayer d'un revers de main. Ses auteurs y parcourent les frontières de la société française dans leurs multiples dimensions. Des frontières extérieures, institutionnelles qui connaissent une nouvelle poussée de durcissement, mais aussi indissociablement intérieures. Loin d'être inédites, ces lignes de fracture internes et subjectives ont cependant acquis une nouvelle visibilité dans la période actuelle, avec des conséquences bien réelles. Les thématiques abordées couvrent un très large spectre, de l'analyse de la "racialisation" au vécu des enfants d'immigrés, en passant par le traitement politico-policier des étrangers et les mouvements qui soutiennent ces derniers. Au final, un livre un peu inégal, mais qui devrait rapidement s'imposer comme une référence obligée. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Fruit de quatre ans d'enquêtes menées par des sociologues, des anthropologues, des juristes et des psychiatres, cet ouvrage collectif révèle les transformations à l'oeuvre dans la société française concernant les discriminations raciales et les minorités ethniques et religieuses. Il cerne les nouvelles frontières qui isolent les "étrangers de l'intérieur". »
LA RECHERCHE

Nombreux sont les ouvrages parus récemment sur la thématique large de l´intégration dont on peut retrouver une partie sous la forme de comptes rendus. La force de l´édition menée par Didier Fassin est de regrouper 24 contributions qui nécessairement donnent un aperçu exhaustif de la problématique actuelle sous diverses approches et à travers différentes perspectives. Regroupés en quatre chapitres – « Généalogies et fondations » (pp. 25-172), « Politiques et pratiques » (pp. 173-313), « Mobilisations et acteurs » (pp. 315-451) et « Expériences et résistances » (pp. 453-590), ces textes font montre d´une grande pluralité et complémentarité tant par la multidisciplinarité qui s´y trouve que par la variété des acteurs et des problématiques qui sont abordés.
Pascal Décarpes / Liens socio
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !