Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714475183
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Les Orphelins du bout du monde

Florence HERTZ (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 01/06/2017
Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d’amour à l’atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l’Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène. 
Abandonnée par sa famille dans le désert australien, Leonora est une miraculée. Confiée à un orphelinat, la fillette tisse une amitié aussi forte qu’éphémère avec un petit irlandais rebelle, James O’Reilly. Mais leurs chemins se séparent lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, un couple d’industriels américains.
Des années plus tard,...
Abandonnée par sa famille dans le désert australien, Leonora est une miraculée. Confiée à un orphelinat, la fillette tisse une amitié aussi forte qu’éphémère avec un petit irlandais rebelle, James O’Reilly. Mais leurs chemins se séparent lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, un couple d’industriels américains.
Des années plus tard, c’est une belle héritière qui débarque sur les terres australes, au bras de son époux, le séduisant et ambitieux Alex Harrington, chargé de gérer la mine des Fairfield. Mais alors que le couple s’installe dans sa nouvelle demeure de Wanjarri Downs, Leonora croise le chemin de James, embauché pour diriger le ranch. Les retrouvailles sont délicates : leur amitié, toujours aussi forte, doit rester secrète car Alex ignore tout du passé de Leonora. Mais comment résister à cette force qui semble pousser Leonora irrémédiablement dans les pas de James ?
Leonora veut divorcer, cesser cette mascarade ; ses sentiments pour Alex sont morts. Mais ce dernier mis au défi par sa femme, harcelé par les mineurs qui se mutinent contre lui, va bientôt laisser éclater une violence folle, terrible, dont personne, pas même James, ne sortira indemne…  
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714475183
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tete35 Posté le 13 Décembre 2020
    Jai beaucoup aimé. Belle histoire d'amitié et d'amour entre Leonora et James, 2 orphelins. En Australie, on côtoie la misère, la richesse. Bien écrit
  • tete35 Posté le 13 Décembre 2020
    Jai beaucoup aimé. Belle histoire d'amitié et d'amour entre Leonora et James, 2 orphelins. En Australie, on côtoie la misère, la richesse. Bien écrit
  • tete35 Posté le 13 Décembre 2020
    Jai beaucoup aimé. Belle histoire d'amitié et d'amour entre Leonora et James, 2 orphelins. En Australie, on côtoie la misère, la richesse. Bien écrit
  • GISELECOTTIN Posté le 14 Juin 2020
    Un roman parfait pour le voyage ou la plage ; On est vite happé par l’histoire des 2 principaux protagonistes : Leonora et James ; Leur aventure se déroule pour l’essentiel en Australie au début du XXème siècle ; orphelins d’origine européenne mais nés en Australie ils se rencontrent dans un orphelinat tenu par un prêtre honnête et dévoué dont l'objectif est de faire de ces enfants des adultes équilibrés et éduqués en dépit des traumatismes qu’ils ont déjà vécu. Un ecclésiaste angélique donc mais une Autorité Religieuse à la solde des puissants de ce monde et à ses intérêts plus financiers qu’humains. Après bien des péripéties et des malheurs qui les séparent et menacent leur intégrité et même leur vie, ils réussissent finalement à se reconstruire pour former une famille harmonieuse au service du bien. « Tout est bien qui finit bien donc » On est presque dans le « roman de gare »: les personnages sont très caricaturaux ; les bons et les méchants sont très clairement définis ; la psychologie des personnages est trop souvent simpliste et les situations rocambolesques. Mais en dépit de ce schéma conte de fée qui m’a passablement gênée au début de ma lecture, ce roman est... Un roman parfait pour le voyage ou la plage ; On est vite happé par l’histoire des 2 principaux protagonistes : Leonora et James ; Leur aventure se déroule pour l’essentiel en Australie au début du XXème siècle ; orphelins d’origine européenne mais nés en Australie ils se rencontrent dans un orphelinat tenu par un prêtre honnête et dévoué dont l'objectif est de faire de ces enfants des adultes équilibrés et éduqués en dépit des traumatismes qu’ils ont déjà vécu. Un ecclésiaste angélique donc mais une Autorité Religieuse à la solde des puissants de ce monde et à ses intérêts plus financiers qu’humains. Après bien des péripéties et des malheurs qui les séparent et menacent leur intégrité et même leur vie, ils réussissent finalement à se reconstruire pour former une famille harmonieuse au service du bien. « Tout est bien qui finit bien donc » On est presque dans le « roman de gare »: les personnages sont très caricaturaux ; les bons et les méchants sont très clairement définis ; la psychologie des personnages est trop souvent simpliste et les situations rocambolesques. Mais en dépit de ce schéma conte de fée qui m’a passablement gênée au début de ma lecture, ce roman est intéressant et agréable à lire ; en grande partie grâce à sa contextualisation spatio-temporelle. 2 thèmes sont mis en valeurs : • Les descriptions des rapports sociaux et de sexe de l’époque sont plutôt bien menées Domination du blanc sur le noir, de l’homme sur la femme, du riche sur le pauvre… Colonialisme des grandes puissances qui s’affrontent pendant la 1ère guerre mondiale et trouvent en Australie de la «chair à canon » • Développement et environnement Exploitation drastique des ressources naturelles : mines et méga fermes agricoles qui ravagent les paysages, tuent les hommes, menacent les territoires ancestraux des aborigènes et les réduisent à l’esclavages ; déforestent, détruisent flore et faune par l’importation d’espèces animales et végétales nouvelles… Ce n'est donc pas le roman du siècle mais ne boudons pas pour autant notre plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • GISELECOTTIN Posté le 14 Juin 2020
    Un roman parfait pour le voyage ou la plage ; On est vite happé par l’histoire des 2 principaux protagonistes : Leonora et James ; Leur aventure se déroule pour l’essentiel en Australie au début du XXème siècle ; orphelins d’origine européenne mais nés en Australie ils se rencontrent dans un orphelinat tenu par un prêtre honnête et dévoué dont l'objectif est de faire de ces enfants des adultes équilibrés et éduqués en dépit des traumatismes qu’ils ont déjà vécu. Un ecclésiaste angélique donc mais une Autorité Religieuse à la solde des puissants de ce monde et à ses intérêts plus financiers qu’humains. Après bien des péripéties et des malheurs qui les séparent et menacent leur intégrité et même leur vie, ils réussissent finalement à se reconstruire pour former une famille harmonieuse au service du bien. « Tout est bien qui finit bien donc » On est presque dans le « roman de gare »: les personnages sont très caricaturaux ; les bons et les méchants sont très clairement définis ; la psychologie des personnages est trop souvent simpliste et les situations rocambolesques. Mais en dépit de ce schéma conte de fée qui m’a passablement gênée au début de ma lecture, ce roman est... Un roman parfait pour le voyage ou la plage ; On est vite happé par l’histoire des 2 principaux protagonistes : Leonora et James ; Leur aventure se déroule pour l’essentiel en Australie au début du XXème siècle ; orphelins d’origine européenne mais nés en Australie ils se rencontrent dans un orphelinat tenu par un prêtre honnête et dévoué dont l'objectif est de faire de ces enfants des adultes équilibrés et éduqués en dépit des traumatismes qu’ils ont déjà vécu. Un ecclésiaste angélique donc mais une Autorité Religieuse à la solde des puissants de ce monde et à ses intérêts plus financiers qu’humains. Après bien des péripéties et des malheurs qui les séparent et menacent leur intégrité et même leur vie, ils réussissent finalement à se reconstruire pour former une famille harmonieuse au service du bien. « Tout est bien qui finit bien donc » On est presque dans le « roman de gare »: les personnages sont très caricaturaux ; les bons et les méchants sont très clairement définis ; la psychologie des personnages est trop souvent simpliste et les situations rocambolesques. Mais en dépit de ce schéma conte de fée qui m’a passablement gênée au début de ma lecture, ce roman est intéressant et agréable à lire ; en grande partie grâce à sa contextualisation spatio-temporelle. 2 thèmes sont mis en valeurs : • Les descriptions des rapports sociaux et de sexe de l’époque sont plutôt bien menées Domination du blanc sur le noir, de l’homme sur la femme, du riche sur le pauvre… Colonialisme des grandes puissances qui s’affrontent pendant la 1ère guerre mondiale et trouvent en Australie de la «chair à canon » • Développement et environnement Exploitation drastique des ressources naturelles : mines et méga fermes agricoles qui ravagent les paysages, tuent les hommes, menacent les territoires ancestraux des aborigènes et les réduisent à l’esclavages ; déforestent, détruisent flore et faune par l’importation d’espèces animales et végétales nouvelles… Ce n'est donc pas le roman du siècle mais ne boudons pas pour autant notre plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.