Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355841255
Code sériel : 9
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les péchés de nos pères

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 03/11/2011

À la manière de Chinatown, une enquête passionnante dans l’Amérique des sixties !

Élu meilleur livre de l’année par le Los Angeles Times.

« Avec un talent hors du commun, Shiner nous transporte dans un monde de corruption, de décadence, finalement de rédemption. Ce roman, écrit d’une main de maître, est complètement indispensable. » James Ellroy

Lorsque Michael arrive à Durham, en Caroline du Nord,...

Élu meilleur livre de l’année par le Los Angeles Times.

« Avec un talent hors du commun, Shiner nous transporte dans un monde de corruption, de décadence, finalement de rédemption. Ce roman, écrit d’une main de maître, est complètement indispensable. » James Ellroy

Lorsque Michael arrive à Durham, en Caroline du Nord, pour accompagner son père mourant, il ne connaît que très peu de choses de la ville. C’est pourtant le berceau de sa famille, ses parents y ont vécu jusqu’à ce qu’il vienne au monde, avant de s’installer au Texas. Et c’est là que Michael va faire une étrange découverte, relative à sa naissance. Ce n’est que l’un des nombreux secrets et non-dits familiaux, et tous semblent liés à la destruction, à la fin des années soixante, d’Hayti, le quartier noir de Durham. À l’époque, celle de la lutte pour les droits civiques, ce haut lieu de la culture afro-américaine, symbole de liberté dans une région confite dans ses vieilles valeurs conservatrices, a été endeuillé par un meurtre jamais élucidé. L’assassinat d’un homme, la mort d’un quartier, d’une culture, Michael n’aura d’autre choix que de faire toute la lumière sur ces événements afin de lever le voile sombre qui recouvre son identité. Il est loin de se douter qu’il va ainsi réveiller de vieux fantômes, initier de nouvelles tragédies et mettre sa vie en péril. C’est le début d’une course contre la montre, aux multiples retournements, à l’issue incertaine.

Lewis Shiner outrepasse ici les limites du thriller pour nous offrir une véritable fresque, construite autour d’un épisode honteux et bien réel de l’histoire des États-Unis. Comment l’histoire d’un pays influe sur celle des individus, comment les fils doivent affronter les péchés de leurs pères, tels sont quelques-uns des thèmes évoqués dans ce roman à l’intrigue palpitante, qui est aussi un chant d’amour à la culture noire et une évocation enflammée des luttes sociales des années soixante.

« Un roman terriblement humain et terriblement bouleversant. » George Pelecanos

Lewis Shiner est né en 1950. Il a été ouvrier dans le bâtiment, musicien de rock et informaticien avant de se consacrer à l’écriture.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355841255
Code sériel : 9
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MAPATOU Posté le 16 Juin 2020
    Le hasard a fait que j’ai entamé la lecture de ce roman juste après le début des manifestations qui secouent les Etats-Unis. Michael Cooper est un dessinateur reconnu de BD. Agé de 35 ans, il n’a que peu de contacts avec ses parents. Pourtant quand son père, qui est en train de s’éteindre d’un cancer du poumon, lui demande de les accompagner à Durham (Caroline du Nord) berceau de la famille, il accepte. Alors que son père est hospitalisé , Michael décide d’enquêter sur sa naissance car il a toujours ressenti une forme de rejet de la part de sa mère. Or il ne trouve aucune trace de certificat de naissance à son nom dans les registres des hôpitaux de la ville. Interrogé, son père va alors lui révéler un terrible secret de famille ainsi que son implication directe dans la destruction du quartier noir de la ville dans les années 60, quartier d’Hayti qui était le haut lieu de la culture afro-américaine. La destruction de ce quartier visait à faire partir la communauté noire, même au prix de meurtres. Michael va se retrouver bien malgré lui emporter par cette histoire qui a encore des répercussions dans les années 2000 et qui va bouleverser entièrement... Le hasard a fait que j’ai entamé la lecture de ce roman juste après le début des manifestations qui secouent les Etats-Unis. Michael Cooper est un dessinateur reconnu de BD. Agé de 35 ans, il n’a que peu de contacts avec ses parents. Pourtant quand son père, qui est en train de s’éteindre d’un cancer du poumon, lui demande de les accompagner à Durham (Caroline du Nord) berceau de la famille, il accepte. Alors que son père est hospitalisé , Michael décide d’enquêter sur sa naissance car il a toujours ressenti une forme de rejet de la part de sa mère. Or il ne trouve aucune trace de certificat de naissance à son nom dans les registres des hôpitaux de la ville. Interrogé, son père va alors lui révéler un terrible secret de famille ainsi que son implication directe dans la destruction du quartier noir de la ville dans les années 60, quartier d’Hayti qui était le haut lieu de la culture afro-américaine. La destruction de ce quartier visait à faire partir la communauté noire, même au prix de meurtres. Michael va se retrouver bien malgré lui emporter par cette histoire qui a encore des répercussions dans les années 2000 et qui va bouleverser entièrement sa vie. Sur 680 pages, l’auteur nous plonge au coeur des secousses qui ont ébranlé et ébranlent toujours la société américaine, particulièrement dans les états du sud, quant à la condition des afro-américains. Publié aux Etats Unis en 2008, ce formidable roman, avec ses portraits psychologiques fouillés de ses personnages, permet de cerner et de comprendre la problématique des relations entre communautés ainsi que de plonger dans une histoire familiale particulièrement complexe. Un roman à découvrir absolument.
    Lire la suite
    En lire moins
  • donarddew Posté le 20 Octobre 2019
    A court de nouveautés à la bibliothèque, j'ai emprunté ce livre un peu par hasard. Les différents personnages prennent , tour à tour, la parole pour donner les faits et faire part de leur vécu et la vision personnelle des choses. Cela donne, à ce livre, un rythme intéressant. Il y a des périodes de l'histoire que l'on ne mettra jamais assez en avant. Tout y est là, encore, la violence, le racisme, le déni des droits de certains hommes, le sexisme, l'inceste. Les justifications des exactions des membres de clans blancs sont toujours aussi incompréhensibles et abjects. J'ai tourné les pages avec un intérêt grandissant. Il y a un certain folklore sur les Etats-Unis, le pays où tout est possible et où la vie serait belle "le rêve américain". Le titre "les péchés de nos pères" remet les choses en perspective.
  • biblivore56 Posté le 20 Octobre 2015
    Policier, lutte de classe, ségrégation, un bon roman américain. L'intrigue tient la route, la relation père fils aussi. Pas mal du tout.
  • Jazotte Posté le 17 Mai 2015
    Beau livre émouvant qui nous permet de découvrir rétrospectivement la vie des Noirs Américains dans le Sud, et des Blancs aussi, dans les années 60 à travers les recherches du Narrateur sur sa famille. L'histoire évolue dans un contexte historique fort documenté et cela se ressent.
  • Rayvernez Posté le 16 Mai 2015
    Très américain (Texas) traite de la ségrégation raciale.
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !