Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823868852
Code sériel : UGE
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les pièges du crépuscule

Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 04/10/2018

Au début du XXe siècle, à Vienne, le corps d’un moine est découvert devant une des églises de la ville. Le psychiatre Max Liebermann est appelé sur les lieux par son meilleur ami, l’inspecteur Rheinhardt. Il apparaît que la victime, considérée par beaucoup comme un saint homme, était en fait...

Au début du XXe siècle, à Vienne, le corps d’un moine est découvert devant une des églises de la ville. Le psychiatre Max Liebermann est appelé sur les lieux par son meilleur ami, l’inspecteur Rheinhardt. Il apparaît que la victime, considérée par beaucoup comme un saint homme, était en fait un farouche mili-tant antisémite. Si rapidement les soupçons se portent sur la communauté hassidique, Liebermann cherche une autre vérité à cette pénible affaire. Car pour tous les Juifs de la capitale autrichienne, l’atmosphère se fait de plus en plus lourde, attisée par le maire en personne… Et tandis que la haine grandit, une ombre inquiétante l’accompagne, celle d’une créature de glaise, magique et vengeresse, le golem…

« L'Anglais Frank Tallis, par ailleurs docteur en psychologie, invente un tandem particulièrement original en associant un policier et un psychiatre détective, tous deux mélomanes de surcroît. »
Christian González, Madame Figaro
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823868852
Code sériel : UGE
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 27 Mai 2019
    4ème tome des aventures du tandem psy/pol : avec escapade à Prague et l’ombre du Golem ( non il n’est pas question de préssssssieux bande d’incultes) et toujours la montée de l’intolérance et la manipulation des haines par des politiciens sans scrupules ( ça ne vous rappelle rien ? )
  • chris973 Posté le 14 Décembre 2017
    suite des aventures de nos 2 "héros' l'inspecteur Rheinhardt et le docteur Liebermann; A Vienne, capitale de l'Autriche, faut il le rappeler, mais cela a de l'importance dans ce livre, le corps d'un moine est découvert auprès d'une statue de la peste. La tête a été arrachée du corps, un deuxième meurtre a lieu très vite avec le même modus operandi. Pour tous les juifs qui vivent à Vienne l'atmosphère ( je sais atmosphère, atmosphère ...) devient pesante, car les crimes rappellent ceux du Golem (dans une autre époque lointaine) Ce livre nous décrit l'antisémitisme qui avait alors cours à Vienne et qui apparaissent comme les prémices d'une époque à venir, pas si lointaine que ça ! Comme dans les livres précédents une place importante est aussi accordée à la musique et notamment un chapitre consacré à 'La Truite" (di forelle de Schubert)
  • Souri7 Posté le 24 Septembre 2016
    Ce livre est vraiment prenant avec une enquête policière des plus incroyable et des plus terrifiante.Terrifiante, puisque les victimes sont retrouvées décapitées comme si plusieurs personnes s'étaient acharnées à leur arracher la tête... Je vous laisse imaginer l'aspect macabre de la chose. Incroyable de par le fait que j'ai eu le sentiment tout au long du roman de me trouver dans un conflit temporel entre le passé (es traditions culturelles, les légendes juives, les stéréotypes véhiculés) et ... le futur avec la technologie, la science (ici la psychiatrie). Ajouté à cela une enquête qui vous amène vers un suspect qui vous semble idéal... et qui est innocent, et vous avez de quoi accrocher ! De plus, cette enquête oblige Max Liebermann, psychologue, à se poser de nombreuses questions sur ses origines, le passé de son peuple, l'avenir de celui-ci. Son avenir professionnel est également mis en péril .... Dans ce quatrième tome, on ressent plus que dans les trois précédents l’atmosphère d'antisémitisme qui est de mise dans le Vienne de cette époque voire même banale et de rigueur... que cela soit par les propos, les attitudes, les lois qui régissent cette société. Petit bémol, la relation entre le psychiatre et Miss Lysdgate est... Ce livre est vraiment prenant avec une enquête policière des plus incroyable et des plus terrifiante.Terrifiante, puisque les victimes sont retrouvées décapitées comme si plusieurs personnes s'étaient acharnées à leur arracher la tête... Je vous laisse imaginer l'aspect macabre de la chose. Incroyable de par le fait que j'ai eu le sentiment tout au long du roman de me trouver dans un conflit temporel entre le passé (es traditions culturelles, les légendes juives, les stéréotypes véhiculés) et ... le futur avec la technologie, la science (ici la psychiatrie). Ajouté à cela une enquête qui vous amène vers un suspect qui vous semble idéal... et qui est innocent, et vous avez de quoi accrocher ! De plus, cette enquête oblige Max Liebermann, psychologue, à se poser de nombreuses questions sur ses origines, le passé de son peuple, l'avenir de celui-ci. Son avenir professionnel est également mis en péril .... Dans ce quatrième tome, on ressent plus que dans les trois précédents l’atmosphère d'antisémitisme qui est de mise dans le Vienne de cette époque voire même banale et de rigueur... que cela soit par les propos, les attitudes, les lois qui régissent cette société. Petit bémol, la relation entre le psychiatre et Miss Lysdgate est quasiment absente du roman... Vivement le tome 5 pour voir comment ils vont évoluer ces deux-là.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LePamplemousse Posté le 13 Août 2015
    Le roman commence par la découverte d'un moine dont la tête à littéralement été arrachée du corps. Voilà qui présage un volume assez sanglant et énigmatique. Cette enquête fait partie d'une série policière qui se déroule à Vienne au tout début des années 1900, et met en scène deux amis, un policier et un psychiatre, qui doivent venir à bout de crimes souvent sordides et inexplicables. L'ambiance du début du siècle est particulière, on sent bien la tension qui existe à l'encontre des juifs qui peuplent Vienne, et que de nombreuses personnes cherchent à évincer des postes à responsabilités. Dans ce volume, comme dans les précédents, les protagonistes passent un temps conséquent à déguster des pâtisseries et autres friandises typiques de Vienne, des petites choses chaudes et appétissantes avec du beurre, des fruits confits, de la confiture de prunes et du sucre à tout va ! L'aspect culturel de cette époque est bien retranscrit, entre les discussions fréquentes avec Freud, les séances de chant ou les visites dans les musées, l'auteur tient tout spécialement à nous immerger dans la culture Viennoise. L'enquête en elle-même est intrigante et nous permet de découvrir le Golem, figure mythique de la culture juive.
  • Tricia12 Posté le 18 Septembre 2014
    J’ai été séduite par cet auteur de polars que je ne connaissais pas: l’association d’un médecin psychologue, disciple de Freud (que l’on croise au début du roman), pianiste à ses heures et de son ami policier, chanteur lyrique amateur fonctionne tout à fait. De surcroît, les meurtres ont lieu dans la Vienne du début du XXeme siècle, ville qui se révèle être un personnage à part entière dans le récit: son architecture, ses quartiers, sa composition sociale, artistique et intellectuelle sont bien décrites. L'antisémitisme plus que rampant qui y règne dans certaines classes de la population nous fait comprendre dans quel univers le nazisme a pu s’épanouir. L’intrigue policière, sur fonds de tradition kabbaliste et décapitations, est bien ficelée. De plus, et au-delà de la description rigoureuse de cet univers, les «interludes gourmands» de nos deux héros sont un régal: l’auteur est manifestement amateur de cuisine et particulièrement de pâtisseries et autres «viennoiseries». Apparemment, la musique et la bonne cuisine sont des ingrédients qui aident nos deux protagonistes à se concentrer et à se ressourcer. On se régale...
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !