Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258097636
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Les quatre jours du pauvre homme

Romans durs

Date de parution : 29/11/2012

Chantage aux scandales - La mort de sa femme Germaine laisse François Lecoin plus désemparé que jamais. A bout de ressources, il ne pourra subvenir aux frais de l'enterrement.

Chantage aux scandales
La mort de sa femme Germaine laisse François Lecoin plus désemparé que jamais. Sans emploi, ayant surtout vécu d'expédients, à bout de ressources, il ne pourra subvenir aux frais de l'enterrement. La veille du décès, l'arrivée soudaine de son frère Raoul, de retour des colonies, dans le...

Chantage aux scandales
La mort de sa femme Germaine laisse François Lecoin plus désemparé que jamais. Sans emploi, ayant surtout vécu d'expédients, à bout de ressources, il ne pourra subvenir aux frais de l'enterrement. La veille du décès, l'arrivée soudaine de son frère Raoul, de retour des colonies, dans le modeste appartement qu'il occupe avec son jeune fils Bob, rue Delambre, a ravivé chez lui de pénibles souvenirs de famille…
Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs


Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258097636
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cmpf Posté le 1 Février 2020
    François Lecoin à une femme mourante à l’hôpital et un fils dont il essaie de s’occuper au mieux. Mais il n’a plus de travail, en fait il survit en écrivant des lettres à des personnalités afin d’obtenir de l’argent. C’est un pauvre homme, un raté, mais pas totalement amoral ni antipathique. Puis il fonde un journal qui dévoile des choses que certains voudraient laisser cachées. Il gagne beaucoup d’argent et devient craint. Puis le vent tourne et il perd son influence et son fils. Pas le meilleur Simenon à mon avis. Mais pas désagréable à lire.
  • Vermeer Posté le 27 Juillet 2017
    Il faut être un peu maso pour lire du Simenon au coeur du mois de juillet, pendant des vacances où l'on cherche parfois à oublier les soucis quotidiens ! En effet, à l'image des personnages de l'auteur, François Lecoin n'est pas des plus sympathiques (mais pas complètement noir non plus). Pas de suspense, d'enquête, non. Le personnage est jaloux de son frère Marcel qui a réussi (matériellement). Après la mort de son épouse (décès qui semble le laisser de marbre), il est prêt à tout pour s'enrichir : chantage, trahisons en tout genre. Il fonde un journal à scandales dénonçant les turpitudes supposées ou réelles, financières ou privées de personnages hauts placés en vue de leur soutirer de l'argent contre promesse d'étouffer les affaires. Mais François n'est qu'un "pauvre homme", un raté, il progresse dans l'indignité et ses manoeuvres vont se retourner contre lui. Sa déchéance morale s'accompagne d'une déchéance financière jusqu'à ce que le pire survienne. Le personnage est complexe. Certes les scrupules ne l'étouffent pas mais après tout est-il plus indigne que les grands qu'il côtoie et qui eux ne sont pas inquiétés. Peut-être n'est-il pas de taille à les affronter ? Il cherche à échapper à la misère... Il faut être un peu maso pour lire du Simenon au coeur du mois de juillet, pendant des vacances où l'on cherche parfois à oublier les soucis quotidiens ! En effet, à l'image des personnages de l'auteur, François Lecoin n'est pas des plus sympathiques (mais pas complètement noir non plus). Pas de suspense, d'enquête, non. Le personnage est jaloux de son frère Marcel qui a réussi (matériellement). Après la mort de son épouse (décès qui semble le laisser de marbre), il est prêt à tout pour s'enrichir : chantage, trahisons en tout genre. Il fonde un journal à scandales dénonçant les turpitudes supposées ou réelles, financières ou privées de personnages hauts placés en vue de leur soutirer de l'argent contre promesse d'étouffer les affaires. Mais François n'est qu'un "pauvre homme", un raté, il progresse dans l'indignité et ses manoeuvres vont se retourner contre lui. Sa déchéance morale s'accompagne d'une déchéance financière jusqu'à ce que le pire survienne. Le personnage est complexe. Certes les scrupules ne l'étouffent pas mais après tout est-il plus indigne que les grands qu'il côtoie et qui eux ne sont pas inquiétés. Peut-être n'est-il pas de taille à les affronter ? Il cherche à échapper à la misère pour lui et pour son fils même si les moyens employés ne sont pas très recommandables. Personnage froid (en apparence), il adore son fils, déborde d'amour sincère pour lui, sentiment dont il semble incapable pour les autres y compris pour sa fille qu'il ne voit jamais et qu'il oublie littéralement dans un sanatorium
    Lire la suite
    En lire moins
  • jimpee Posté le 12 Septembre 2012
    Les personnages de Simenon ne sont pas particulièrement sympathiques et attachants, je crois que le personnage de ce roman bat tous les records ! J'ai d'abord eu envie de lui donner des baffes puis de le mépriser... Le roman est bâti en 2 parties : Les deux jours de la rue Delambre puis Les deux jours des Champs Elysées....
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.