Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749125503
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les Reliques sacrées d'Hitler

Danièle MAZINGARBE (Traducteur)
Collection : Documents
Date de parution : 22/03/2012

L’incroyable odyssée d’un homme dans l’Allemagne nazie en ruine, sur la piste des secrets ésotériques du Reich.

Dans l’Allemagne nazie en ruines, l’incroyable odyssée d’un homme, sur la piste des secrets ésotériques du Reich.



Namur, 23 février 1945. Le lieutenant américain Walter Horn, professeur d’histoire de l’art à l’université de Berkeley dans le civil, reçoit une confession inattendue de la part d’un soldat allemand prisonnier. Dans la...

Dans l’Allemagne nazie en ruines, l’incroyable odyssée d’un homme, sur la piste des secrets ésotériques du Reich.



Namur, 23 février 1945. Le lieutenant américain Walter Horn, professeur d’histoire de l’art à l’université de Berkeley dans le civil, reçoit une confession inattendue de la part d’un soldat allemand prisonnier. Dans la perspective d’une invasion alliée de l’Allemagne, Heinrich Himmler, grand amateur de reliques historiques et ésotériques, aurait fait dissimuler une bonne partie des objets d’art pillés par les nazis dans un tunnel secret sous le château de Nuremberg. Parmi ceux-ci se trouveraient, entre autres, la Sainte Lance et un manuscrit médiéval d’une très grande valeur, le codex Manesse.
Bien vite, l’information est avérée et les Alliés découvrent un véritable trésor sous le château. Seul problème : deux des dix-sept caisses renfermant les précieuses reliques sont vides. Le généralDwight D. Eisenhower confie alors au lieutenant Horn la difficile mission de retrouver les reliques disparues.
C’est le début pour celui-ci d’une extraordinaire odyssée humaine et historique dans l’Allemagne en ruines, qui va le conduire à entrer dans les arcanes les plus secrets du mysticisme nazi, depuis les ordres de chevaliers fondés en Terre sainte lors des croisades jusqu’aux secrets du Saint Empire romain germanique. Ce qu’il découvrira au terme de cette quête passionnante restera classé confidentiel durant des décennies.



Cet incroyable scénario, digne de Dan Brown, n’a rien d’une fiction. Après un long travail d’enquête dans les archives des services secrets américains et des centaines d’heures entretiens, Sidney Kirkpatrick lève en effet le voile sur de passionnants secrets historiques et ésotériques avec un sens de l’intrigue et des coups de théâtre dignes des plus grands romanciers.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749125503
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • philippemarlin Posté le 4 Avril 2018
    Avec Les Reliques Sacrées d’Hitler, sur la piste des secrets ésotériques du Reich, Sidney Kirkpatrick (Cherche Midi, 2012) fait véritablement œuvre d’historien. Son projet est de nous restituer l’incroyable aventure du lieutenant Walter Horn, l’un des peu nombreux enquêteurs de l’armée américaine parlant allemand lors de la débâcle germanique de février 1945. Et pour cause, puisque le lieutenant était originaire d’Allemagne où sa famille est restée, alors qu’il avait choisi les Etats-Unis pour poursuivre une carrière universitaire dans le domaine artistique. Aussi, lorsque l’un des prisonniers politiques lui parlera de façon très documentée d’une cachette aménagée rue du Forgeron à Nuremberg, au pied du château, pour entreposer le trésor historique du Reich, il franchira très vite les différents échelons de la hiérarchie militaire pour donner priorité au dossier. Et la surprise sera de taille puisque ce sont les joyaux de la Couronne du Saint Empire Romain Germanique qui seront découverts, mais avec un petit bémol : deux des dix-sept caisses sont vides. Et pour corser le mystère, la mythique Sainte-Lance ne fait pas partie des objets que l’on aurait cherché à « préserver ». S’en suivra une lancinante enquête pour retrouver les derniers trésors, sur fond d’une Allemagne qui prépare... Avec Les Reliques Sacrées d’Hitler, sur la piste des secrets ésotériques du Reich, Sidney Kirkpatrick (Cherche Midi, 2012) fait véritablement œuvre d’historien. Son projet est de nous restituer l’incroyable aventure du lieutenant Walter Horn, l’un des peu nombreux enquêteurs de l’armée américaine parlant allemand lors de la débâcle germanique de février 1945. Et pour cause, puisque le lieutenant était originaire d’Allemagne où sa famille est restée, alors qu’il avait choisi les Etats-Unis pour poursuivre une carrière universitaire dans le domaine artistique. Aussi, lorsque l’un des prisonniers politiques lui parlera de façon très documentée d’une cachette aménagée rue du Forgeron à Nuremberg, au pied du château, pour entreposer le trésor historique du Reich, il franchira très vite les différents échelons de la hiérarchie militaire pour donner priorité au dossier. Et la surprise sera de taille puisque ce sont les joyaux de la Couronne du Saint Empire Romain Germanique qui seront découverts, mais avec un petit bémol : deux des dix-sept caisses sont vides. Et pour corser le mystère, la mythique Sainte-Lance ne fait pas partie des objets que l’on aurait cherché à « préserver ». S’en suivra une lancinante enquête pour retrouver les derniers trésors, sur fond d’une Allemagne qui prépare dans des ruines encore fumantes le procès de Nuremberg avec une administration ex-nazie qui déculpe son efficacité au profit du nouveau pouvoir allié. Mais le plus intéressant de la recherche est la mise en perspective que nous offre en permanence Walter Horn entre les objets étudiés et la profondeur de la dimension ésotérique nazie. L’un des amis de jeunesse de l’enquêteur, resté en Allemagne durant la guerre, lui parlera avec émotion des contributions de Otto Rahn à l’Ahnenerbe sur le Graal ; Walter Horn, lui-même, fera une conférence au carré des officiés sur la Sainte Lance, expliquant qu’elle avait perdu tout intérêt puisqu’elle n’avait pas su protéger le Führer. Nous visiterons encore le sinistre Wevelsburg d’Himmler, tout juste abandonné après une tentative d’incendie de la part des derniers occupants. Et sera évoquée l’opération « Body Snatch » ou la découverte dans une mine de Bernterode d’un sanctuaire avec les cercueils de Frédéric-Guillaume Ier ; de Frédéric Le Grand ; du Maréchal Von Hindenburg ; et d’un coffre vide pour Adolf Hitler…… Après avoir mené à bien sa mission, Walter Horn recevra les plus hautes distinctions militaires et poursuivra sa carrière de chercheur-universitaire à Berkeley. On lui doit de nombreux articles et ouvrages dans le domaine de l’Art et de l’Architecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tiephaine Posté le 25 Février 2015
    Une plongée dans l'univers mystico-ésotérique du IIIe Reich, mais aussi dans les arcanes de la politique d'occupation d'après-guerre. J'ai commencé ce livre avec une idée préconçue de son contenu. Trop habitué à ne pas me fier aux résumés, j'avais regardé les titres des chapitres, comme je le fais pour les ouvrages universitaire qu'il me faut étudier. Mal m'en a pris, car ce livre n'est pas une étude universitaire ni même une enquête, mais un récit d'enquête, ce qui n'a fondamentalement rien à voir. Je m'attendais, donc, à une étude exhaustive des motivations et une énumération des reliques pillées par les dignitaires nazis, alors que cet ouvrage n'aborde, finalement, que les joyaux de la couronne du Saint Empire Germanique, et d'assez loin, la Sainte Lance. La forme du texte est celle d'un récit, presque d'un rapport, agrémenté fort heureusement de quelques bribes de dialogues qui permettent d'échapper à la monotonie. Son contenu est quant à lui extrêmement intéressant. Cette enquête est littéralement extraordinaire, et plonge Horn et le lecteur dans un univers mystique aux origines idéologiques de ce que le Reich avait de plus noir, et aussi de plus occulte. Et aussi, peut être le plus grave, la complaisance et les... Une plongée dans l'univers mystico-ésotérique du IIIe Reich, mais aussi dans les arcanes de la politique d'occupation d'après-guerre. J'ai commencé ce livre avec une idée préconçue de son contenu. Trop habitué à ne pas me fier aux résumés, j'avais regardé les titres des chapitres, comme je le fais pour les ouvrages universitaire qu'il me faut étudier. Mal m'en a pris, car ce livre n'est pas une étude universitaire ni même une enquête, mais un récit d'enquête, ce qui n'a fondamentalement rien à voir. Je m'attendais, donc, à une étude exhaustive des motivations et une énumération des reliques pillées par les dignitaires nazis, alors que cet ouvrage n'aborde, finalement, que les joyaux de la couronne du Saint Empire Germanique, et d'assez loin, la Sainte Lance. La forme du texte est celle d'un récit, presque d'un rapport, agrémenté fort heureusement de quelques bribes de dialogues qui permettent d'échapper à la monotonie. Son contenu est quant à lui extrêmement intéressant. Cette enquête est littéralement extraordinaire, et plonge Horn et le lecteur dans un univers mystique aux origines idéologiques de ce que le Reich avait de plus noir, et aussi de plus occulte. Et aussi, peut être le plus grave, la complaisance et les manœuvres politiques auxquelles se sont livrés les alliés pour récupérer les œuvres d'art, l'argent, l'or, et les cerveaux de l'Allemagne nazie. De Nuremberg au Wewelsburg, l'auteur, journaliste américain, nous entraine sur les traces d'un lieutenant de la MFAA qui s'est battu pour la justice et la protection d'un héritage européen allant bien au delà de sa simple valeur fiduciaire. Un combat largement tombé dans les oubliettes, mais qui reste d'une terrible actualité, 70 ans après la fin de la guerre... Un ouvrage véritablement excellent, qui ne tombe jamais dans le misérabilisme ou le jugement moral et les considérations pseudo-philosophiques, comme on aimerait en lire plus souvent. Pour une fois, je mentionnerais un livre complémentaire et tout aussi excellent, invitant les lecteurs que cet ouvrage a intéressés à le découvrir: Opération Ahnenerbe, de Heather Pringle (Presses de la Cité).
    Lire la suite
    En lire moins
  • barjabulette Posté le 10 Avril 2014
    Alors qu'il a trainé bien longtemps dans ma PAL, je me suis décidée à lire ce livre après avoir vu Monuments Men au cinéma. Une bien belle découverte en fait. Si je ne suis pas une grande fan, ni une grande connaisseuse de la période seconde Guerre Mondiale, je m'intéresse, tout de même, à l'histoire ainsi qu'aux œuvres d'art. J'ai trouvé ce livre bien écrit quoique dans un vocabulaire très technique et qui n'est pas toujours accessible à la faible femme sans connaissance militaire que je suis. Néanmoins, il est très intéressant. Il n'a pas un grand style littéraire, mais l'auteur va au fait, à l'essentiel, il raconte l'histoire de ce lieutenant Horn qui a passé une partie de sa carrière à rechercher les œuvres pillées par le Reich. Le livre est, tout de même, très bien documenté et j'ai particulièrement apprécié les photos. Les amateurs de Seconde Guerre et d'histoire militaire pourront, je pense, apprécier cet ouvrage.
  • akhesa Posté le 8 Juillet 2013
    Pour ma part,ce livre comporte deux parties distinctes;la premiere traitant des trésors culturels qui ont été derobe par les nazis,puis cache.La deuxieme partie traite des trésors découverts par l'arrivee des soldats allies en Allemagne et la disparition de ces trésors aux mains des américains(en ce qui concerne cet ouvrage). Il faut reconnaitre que c'est grace a un soldat allemand prisonnier;un immigrant d'origine allemande de fraiche date sur le sol americain;grace au secretaire le plus haut grade nazi de Nuremberg;a d'anciens membres du parti nazi;a un expatrie allemand dont la famille venait a peine de sortir par miracle de Dachau;grace a un criminel de guerre avere,coupable de meurtres de masse.C'est grace a la collaboration de ces allemands,nazis,que les joyaux de la couronne ont été retrouves et rendus a l'Autriche.Tresors du Saint-Empire Romain Germanique,qui avaient été convoite par tant de dictateurs et chefs de guerre. Ce livre nous emmene sur la piste de ce tresor,a travers le château de Himmler,les pratiques d'un nouvel ordre de chevaliers teutoniques,a travers les bunkers nazis permettant la cachette des trésors artistiques et culturels de la culture germanique. Ce livre nous explique la convoitise des soldats allies debarques en Allemagne,voulant garder des souvenirs ou s'enrichir avec les richesses nazies.Je trouve... Pour ma part,ce livre comporte deux parties distinctes;la premiere traitant des trésors culturels qui ont été derobe par les nazis,puis cache.La deuxieme partie traite des trésors découverts par l'arrivee des soldats allies en Allemagne et la disparition de ces trésors aux mains des américains(en ce qui concerne cet ouvrage). Il faut reconnaitre que c'est grace a un soldat allemand prisonnier;un immigrant d'origine allemande de fraiche date sur le sol americain;grace au secretaire le plus haut grade nazi de Nuremberg;a d'anciens membres du parti nazi;a un expatrie allemand dont la famille venait a peine de sortir par miracle de Dachau;grace a un criminel de guerre avere,coupable de meurtres de masse.C'est grace a la collaboration de ces allemands,nazis,que les joyaux de la couronne ont été retrouves et rendus a l'Autriche.Tresors du Saint-Empire Romain Germanique,qui avaient été convoite par tant de dictateurs et chefs de guerre. Ce livre nous emmene sur la piste de ce tresor,a travers le château de Himmler,les pratiques d'un nouvel ordre de chevaliers teutoniques,a travers les bunkers nazis permettant la cachette des trésors artistiques et culturels de la culture germanique. Ce livre nous explique la convoitise des soldats allies debarques en Allemagne,voulant garder des souvenirs ou s'enrichir avec les richesses nazies.Je trouve que l'auteur a eu beaucoup de courage de devoiler ces secrets de polichinelle,ces souvenirs de guerre ramenes en Amerique ou utilise par les services secrets J'ai beaucoup aime ce livre D'où vient l'argent,le monde s'en moque,ne compte que les résultats et le profit Bonne lecture
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !