Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259223355
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les rois maudits - Tome 1

Le roi de fer

Date de parution : 05/12/2013

La célébrissime fresque de Maurice Druon, considérée comme un modèle du roman historique, enfin disponible en numérique !

La célébrissime fresque de Maurice Druon, considérée comme un modèle du roman historique, enfin disponible en numérique !

Au début du XIVe siècle s'ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l'Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand maître de l'Ordre, meurt sur le bûcher en lançant...

La célébrissime fresque de Maurice Druon, considérée comme un modèle du roman historique, enfin disponible en numérique !

Au début du XIVe siècle s'ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l'Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand maître de l'Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume: Maudits, tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !

Dès lors, le malheur s'abat sur la France. Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années: adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

Cette extraordinaire saga a conquis des générations de lecteurs à travers le monde et a donné naissance à de formidables créations audiovisuelles.

La célébrissime fresque de Maurice Druon, considérée comme un modèle du roman historique, enfin disponible en numérique !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259223355
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • frandj Posté le 14 Novembre 2020
    Avec cette saga historique, Maurice Druon a rencontré un immense succès littéraire, qui a été confirmé par son adaptation au petit écran. Il a choisi un moment capital de l'histoire de France: la fin de la dynastie capétienne en ligne directe. Pourtant, Philippe IV le Bel, un roi puissant et sévère, avait tout fait pour assurer sa postérité. Il avait eu trois enfants mâles, qui lui succèderont le moment venu mais... qui mourront sans descendance. Or, Philippe IV avait cru bon de marier au roi d'Angleterre sa fille Isabelle. Hélas, le fils de celle-ci, finalement seul descendant direct du roi capétien, revendiqua pour lui-même le trône de France. Vainement. Comme chacun le sait, il s'ensuivit la Guerre de Cent Ans. C'est sur cet énorme enjeu que repose toute la série des Rois maudits. Le premier volume ne fait qu'esquisser le drame. le roi Philippe, au faîte de sa puissance, a décidé de détruire l'ordre richissime des Templiers: au moment où il va être brûlé vif, le grand maître de cet ordre prononce une terrible malédiction contre les Capétiens, G. de Nogaret (l'âme damnée du roi) et le pape Clément V. Après ce début dramatique, Maurice Druon se délecte du scandale de... Avec cette saga historique, Maurice Druon a rencontré un immense succès littéraire, qui a été confirmé par son adaptation au petit écran. Il a choisi un moment capital de l'histoire de France: la fin de la dynastie capétienne en ligne directe. Pourtant, Philippe IV le Bel, un roi puissant et sévère, avait tout fait pour assurer sa postérité. Il avait eu trois enfants mâles, qui lui succèderont le moment venu mais... qui mourront sans descendance. Or, Philippe IV avait cru bon de marier au roi d'Angleterre sa fille Isabelle. Hélas, le fils de celle-ci, finalement seul descendant direct du roi capétien, revendiqua pour lui-même le trône de France. Vainement. Comme chacun le sait, il s'ensuivit la Guerre de Cent Ans. C'est sur cet énorme enjeu que repose toute la série des Rois maudits. Le premier volume ne fait qu'esquisser le drame. le roi Philippe, au faîte de sa puissance, a décidé de détruire l'ordre richissime des Templiers: au moment où il va être brûlé vif, le grand maître de cet ordre prononce une terrible malédiction contre les Capétiens, G. de Nogaret (l'âme damnée du roi) et le pape Clément V. Après ce début dramatique, Maurice Druon se délecte du scandale de la Tour de Nesle: deux des futurs rois de France sont faits cocus par leurs épouses; évidemment, une terrible punition attend les coupables. Et pendant ce temps, deux très grands seigneurs intriguent et se déchirent férocement: Robert d'Artois et sa tante Mahaut. Après divers rebondissements, la prédiction annoncée est accomplie: les hauts personnages maudits meurent dans l'année (1314). Ce dénouement n'est que le début de la tragédie. Voici un roman habilement construit, reposant sur une vérité historique, même si celle-ci est romancée. La fresque de la vie dans les hautes sphères du Moyen-Age parait bien rendue. Quant à l'aventure, elle tient en haleine le lecteur. C'est donc un livre à destination du grand public qui est de bon niveau.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ericmielle8 Posté le 1 Octobre 2020
    J’ai connu Les Rois Maudits grâce à la série de 1972, celle qui me hantait les nuits avec ce pernicieux Robert d’Artois, joué admirablement par le regretté Jean Piat. je ne vais pas oublier aussi l’autre adversaire de Robert d’Artois, sa tante de bourgogne Mahaut jouée admirable aussi par la comédienne Helène Duc, on est loin de cette version revisité de Josée Dayan avec un Philippe Torreton moin inspiré que Jean Piat : même si la fin est différente de 1972, ce qui est tout à fait normal, car le septième volume est sorti cinq ans après la série originale. Ce grand conteur Maurice Druon, ancien Ministre de la culture (un des deux meilleurs) et ami des artistes tout confondu de son époque, trace l’histoire de treize générations de rois qui ont succédés à Philippe IV dit Le Bel, roi dans la description du Roi de fer dans le premier volume des Rois Maudits, selon Druon était un roi de belle allure, beau, mais cruel, intransigeant. Le premier volet dont il y aura sept, tourne autour de ce roi. Maurice Druon nous donne un appétit, bien avant le Trone de Fer (Games of Throne, en anglais) et des Pillier de la Terre,... J’ai connu Les Rois Maudits grâce à la série de 1972, celle qui me hantait les nuits avec ce pernicieux Robert d’Artois, joué admirablement par le regretté Jean Piat. je ne vais pas oublier aussi l’autre adversaire de Robert d’Artois, sa tante de bourgogne Mahaut jouée admirable aussi par la comédienne Helène Duc, on est loin de cette version revisité de Josée Dayan avec un Philippe Torreton moin inspiré que Jean Piat : même si la fin est différente de 1972, ce qui est tout à fait normal, car le septième volume est sorti cinq ans après la série originale. Ce grand conteur Maurice Druon, ancien Ministre de la culture (un des deux meilleurs) et ami des artistes tout confondu de son époque, trace l’histoire de treize générations de rois qui ont succédés à Philippe IV dit Le Bel, roi dans la description du Roi de fer dans le premier volume des Rois Maudits, selon Druon était un roi de belle allure, beau, mais cruel, intransigeant. Le premier volet dont il y aura sept, tourne autour de ce roi. Maurice Druon nous donne un appétit, bien avant le Trone de Fer (Games of Throne, en anglais) et des Pillier de la Terre, donne un véritable coup de maître en écrivant une œuvre sombre à l’intérieure de l’histoire : des intrigues, des coups bas, des guerres violentes passant par le poison et la maladie… En bref, le premier volume est un chef-d’œuvre. Certes chaque volume ne pèse moins lourd que les romans de G.R.R Martin qui s’est énormément inspiré de l’œuvre de ce grand académicien français. Le roi de Fer montre également le héros Robert Artois III, personnage qui a réellement existé, comme tous ceux qui jouaient un rôle important dans les sept volumes, est machiavélique à souhait utilisant tous les moyens pour arriver à ses fins ; de même sa tante Mahaut aussi mauvaise que son neveu utilisant aussi des moyens pour détruire le dernier Artoi. Le premier volume comment est arrivée la malédiction des rois ? Ce sont d’anciens Templiers qui servirent le père (Louis IX ou Saint-Louis) de Philippe Le Bel, et vont employer avant de passer par les flammes du bûcher une malédiction sur le roi et sa progéniture et son environnement. Le premier volume, Le Roi de fer et violent, certains sont condamnés à mort (je vous épargne la violence sanglante des condamnés) pour infidélité, et d’autres vont être emprisonnées à vie dont une certaine Marguerite de Bourgorgne parmi laquelle, j’en parlerais dans le deuxième volume des Rois Maudits : La Reine étranglée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tiptop92 Posté le 7 Septembre 2020
    Maurice Druon - Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer - 1955 : "Ami entends-tu...", en écrivant les paroles du chant des partisans avec son beau-père Joseph Kessel, Maurice Druon entrait dans l'histoire. C'est aussi grâce à l'histoire qu'il allait connaitre la gloire littéraire avec cette chronique en sept volumes d'un siècle sombre et désespéré qui portera dans les longs combats pour la succession du trône de France les germes de la guerre de cent ans. Philippe VI dit le bel est un roi renommé pour sa beauté mais aussi pour sa froideur et son implacable sévérité. Il est quand s'ouvre ce livre au fait de sa gloire, la France grâce à lui est la première puissance européenne. En s'appuyant sur la bourgeoisie pour gouverner son royaume il s'est mis à dos la noblesse dont le leader n'est autre que son propre frère Charles de Valois. Mais les barons se tiennent à carreau garrotés par cette main de fer dans un gant en acier. Tout à plier devant lui y compris les templiers un ordre issu des croisades devenu tellement puissant qu'il prête de l'argent au trésor du roi lui-même. Philippe Le Bel pour gérer les immanquables... Maurice Druon - Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer - 1955 : "Ami entends-tu...", en écrivant les paroles du chant des partisans avec son beau-père Joseph Kessel, Maurice Druon entrait dans l'histoire. C'est aussi grâce à l'histoire qu'il allait connaitre la gloire littéraire avec cette chronique en sept volumes d'un siècle sombre et désespéré qui portera dans les longs combats pour la succession du trône de France les germes de la guerre de cent ans. Philippe VI dit le bel est un roi renommé pour sa beauté mais aussi pour sa froideur et son implacable sévérité. Il est quand s'ouvre ce livre au fait de sa gloire, la France grâce à lui est la première puissance européenne. En s'appuyant sur la bourgeoisie pour gouverner son royaume il s'est mis à dos la noblesse dont le leader n'est autre que son propre frère Charles de Valois. Mais les barons se tiennent à carreau garrotés par cette main de fer dans un gant en acier. Tout à plier devant lui y compris les templiers un ordre issu des croisades devenu tellement puissant qu'il prête de l'argent au trésor du roi lui-même. Philippe Le Bel pour gérer les immanquables déficits de l’état trouve alors un moyen pratique de payer ces dettes, il élimine purement et simplement les membres de l'ordre sous l'accusation terrible d'hérésie. Le procès attenté à ces hommes innocents est une mascarade montée de toutes pièces par les services royaux. Comble de l’infamie, pour clôturer ce lourd dossier Jacques de Mollay le dernier grand maître est brûlé vif sur l'île de la cité. Tout le propos de la saga tient dans la malédiction que celui-ci va proférer en mourant adjurant Philippe Le Bel, guillaume Nougaret son ministre chargé des basses œuvre et le pape à paraître devant le tribunal de dieu avant la fin de l'année. Dominant de la voix le bruit des flammes qui le gagnent il maudit la descendance du roi jusqu'à l'extinction de la race. Il faudra des milliers de pages pour expier en écrit la fin d'une lignée forte de plusieurs siècles d'existence. La décadence commence quand un scandale sexuel éclabousse ses fils et héritiers du trône ouvrant ainsi cette période de perturbation prédit par le dernier des templiers qui amènera la fin des capétiens après cinq cents ans ininterrompus de domination sur le royaume. "Les rois maudits" c'est aussi le combat homérique que se livre Robert et sa tante Mahaut pour le comté d'Artois, affrontement qui va rythmer la série avec son cortège de fourberie, de meurtres et de trahisons. "Le roi de fer" est l'archétype du roman historique car rarement on aura lié de manière aussi parfaite la grande histoire et les petits sentiments humains. Le moyen-âge décrit ici rendait par sa sobriété caduque les représentations apocalyptiques de nombreux auteurs aveuglés par les enluminures cruelles et spectaculaires des livres de l'époque. Bien sûr c'était un monde difficile et obscure mais l'intelligence humaine avait plus qu'on le pensait droit aux chapitre au milieu des croyances et des superstitions arriérées... une ouverture de choix pour une série légendaire
    Lire la suite
    En lire moins
  • arnaudq Posté le 8 Août 2020
    Relu avec plaisir la "série" des Rois Maudits: Histoire avec un grand H, intrigues, sexe, et petits meurtres en famille, le tout dans une belle langue. Certains passages sont clairement didactiques, non essentiels au récit mais cela est amené avec une relative subtilité, ce qui évite de casser le rythme. Envie maintenant de revoir les adaptations télévisées de mon enfance...
  • Taraxacum Posté le 14 Juillet 2020
    Pourquoi avais-je attendu aussi longtemps pour entreprendre la relecture des Rois maudits!? Peut-être étais-je inquiète de polluer mes souvenirs, enthousiastes, d'adolescence. Et bien, j'avais peur pour rien! Quel souffle épique dans ce premier tome, de la mort du Grand Maître des Templiers, en passant par le scandale des princesses adultères, jusqu'à la mort du roi. Et ça trahit, et ça sombre dans l'adultère, et ça complote, de préférence contre des parents! Étrangement, certaines de mes réactions ont changé avec les années: la lectrice adolescente que j'étais avait été désespérée de la mort des beaux Philippe et Gauthier. De nos jours, bien que leur sort horrible m'émeuve (eurk!!!!) , une part de moi plus cynique ne peut s'empêcher de se demander ce à quoi ils pensaient? Croyaient-ils vraiment que cela pouvait finir autrement? Et puis la première scène avec Philippe et sa maîtresse m'a hérissé le poil. Passons. Épique, violent, soulevé d'un souffle vorace, Le Roi de fer est le prologue délicieux d'une série de romans historiques épatants, à recommander très chaudement.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…