Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262038137
Code sériel : 374
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Les secrets du Vatican
Collection : Tempus
Date de parution : 28/05/2014
Éditeurs :
Perrin

Les secrets du Vatican

Collection : Tempus
Date de parution : 28/05/2014

« Bernard Lecomte propose, sans fioriture, les clés de relecture d'une vingtaine d'affaires qui ont passionné l'opinion catholique et mondiale depuis un siècle. »
Henri Tincq, Le Monde

Le Vatican fascine d'autant plus qu'il est méconnu. Au terme d'une remarquable enquête, Bernard Lecomte dévoile les principaux mystères de son histoire depuis un siècle : pourquoi Mussolini fonda-t-il la...

Le Vatican fascine d'autant plus qu'il est méconnu. Au terme d'une remarquable enquête, Bernard Lecomte dévoile les principaux mystères de son histoire depuis un siècle : pourquoi Mussolini fonda-t-il la cité du Vatican ? Quels furent les "silences" de Pie XII face au nazisme ?  En quoi le concile Vatican...

Le Vatican fascine d'autant plus qu'il est méconnu. Au terme d'une remarquable enquête, Bernard Lecomte dévoile les principaux mystères de son histoire depuis un siècle : pourquoi Mussolini fonda-t-il la cité du Vatican ? Quels furent les "silences" de Pie XII face au nazisme ?  En quoi le concile Vatican II a-t-il frôlé la catastrophe ? L'affaire Lefebvre fut-elle vraiment un schisme ? De quoi Jean-Paul Ier est-il mort ? Qui a voulu assassiner Jean-Paul II ? Pourquoi l'Opus Dei a-t-il été réhabilité ? Quel était le "troisième secret" de Fatima ? Comment Benoît XVI a-t-il été élu ?...

Bernard Lecomte a été grand reporter à La Croix et à L'Express, puis rédacteur en chef du Figaro Magazine. Il est l'un des meilleurs spécialistes du Saint-Siège. Sa biographie de Jean-Paul II (2003) est un classique. Les Secrets du Vatican ont connu un immense succès lors de leur parution.

"Les clés de relecture d'une vingtaine d'affaires qui ont passionné l'opinion catholique et mondiale depuis un siècle."
Henri Tincq, Le Monde

"Les théories du complot ont toujours fait florès,mais la réalité historique est encore plus passionnante."
Marc Semo, Libération

"Le lecteur même non initié peut saisir ce qui s'est réellement passé."
Jean-Marie Guénois, Le Figaro

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262038137
Code sériel : 374
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • UnKaPart Posté le 10 Juin 2021
    Je m’attendais au pire comme tout ce qui est à base de “secrets” et relève neuf fois sur dix d’un pseudo journalisme trash ou d’un travail d’historien du dimanche. On ne compte plus les “histoires secrètes” ou “histoires mystérieuses” qui se perdent en mélange farfelu de Templiers, francs-maçons, trésors cachés, occultisme, nazisme, conspirations complotistes, Atlantes et extraterrestres. Bernard Lecomte n’est pas Giorgio A. Tsoukalos et c’est heureux. Il livre ici une analyse sérieuse et documentée, quelque part entre le travail d’historien et celui du journaliste, la période couverte (de la révolution russe de 1917 à l’élection de Benoît XVI) étant à cheval sur les deux disciplines. Plutôt que jouer sur le déballage de scandales sulfureux, Lecomte s’intéresse à des épisodes plus ou moins phares de l’Église catholique, avec beaucoup de recul, sans donner dans l’apologie ou la condamnation. Il rapporte des faits. En ressort un portrait de l’Église plus nuancé que ce qu’on lit souvent, celui d’une grosse machine qui peine à évoluer parce que mastodonte justement. Une Église souvent coincée par son propre dogme, qui ne l’aide pas toujours à être en phase avec un monde, une société, des mentalités qui ont beaucoup évolué au cours du siècle dernier. Mais une Église... Je m’attendais au pire comme tout ce qui est à base de “secrets” et relève neuf fois sur dix d’un pseudo journalisme trash ou d’un travail d’historien du dimanche. On ne compte plus les “histoires secrètes” ou “histoires mystérieuses” qui se perdent en mélange farfelu de Templiers, francs-maçons, trésors cachés, occultisme, nazisme, conspirations complotistes, Atlantes et extraterrestres. Bernard Lecomte n’est pas Giorgio A. Tsoukalos et c’est heureux. Il livre ici une analyse sérieuse et documentée, quelque part entre le travail d’historien et celui du journaliste, la période couverte (de la révolution russe de 1917 à l’élection de Benoît XVI) étant à cheval sur les deux disciplines. Plutôt que jouer sur le déballage de scandales sulfureux, Lecomte s’intéresse à des épisodes plus ou moins phares de l’Église catholique, avec beaucoup de recul, sans donner dans l’apologie ou la condamnation. Il rapporte des faits. En ressort un portrait de l’Église plus nuancé que ce qu’on lit souvent, celui d’une grosse machine qui peine à évoluer parce que mastodonte justement. Une Église souvent coincée par son propre dogme, qui ne l’aide pas toujours à être en phase avec un monde, une société, des mentalités qui ont beaucoup évolué au cours du siècle dernier. Mais une Église à mille lieues de l’image d’Épinal d’un bastion archaïque et sclérosé, incapable de progressisme… même si ses membres éminents en sont encore à pondre des bulles en latin et affichent un siècle de retard sinon deux sur la place des femmes dans l’institution. Le cas de la pilule contraceptive, dont l’usage a été condamné non pas d’office mais de justesse, est parlant sur les débats internes entre pregressistes et traditionnalistes au sein d’une papauté loin d’être monolithique. Bonne surprise au final, d’autant que le sujet ne me passionne pas à la base, mais l’auteur est parvenu à accrocher ma fibre d’historien. Comme ils disent à “Des chiffres et des lettres”, Lecomte est bon !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nikoz Posté le 5 Avril 2017
    Plus pour les curieux qu'autre chose... mais sérieux, didactique et précis.
  • Pchabannes Posté le 25 Juillet 2009
    ‘’Petrus, tu es Petrus et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise’’. Un pouvoir spirituel et temporel établi à la place du martyre de Saint Pierre. Aidé par une plume alerte, sans manichéisme et doté d’une justesse de ton remarquable, contemporain avec le recul nécessaire, Bernard Lecomte trace les principaux épisodes plus ou moins médiatisés de l’Histoire de notre siècle depuis la révolution en Russie jusqu’à l’avènement de sa Sainteté Benoit XVI. Depuis le départ de Constantin (IVème) pour Byzance et la longue chute de l’empire romain, l’Eglise Catholique et Romaine a participé, puissance spirituelle et politique, à la construction de l’Occident Chrétien. De fait l’Eglise a pris parti dans les affaires du monde, même sa neutralité est considérée comme une prise de position. La participation cachée ou ouverte, volontaire ou non, de l’Eglise Le Pape contre les Soviets Où il est expliqué, sur fond de guerre européenne fratricide, pourquoi l’Eglise a soutenu la révolution en Russie jusqu’à l’arrivée de Bolcheviks ? Pourquoi la Cité du Vatican a été fondée par Mussolini Où il est expliqué les aléas de la propriété immobilière vaticane. Rome perdit en 1870 son pouvoir temporel acquis depuis Canossa en 1077.... ‘’Petrus, tu es Petrus et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise’’. Un pouvoir spirituel et temporel établi à la place du martyre de Saint Pierre. Aidé par une plume alerte, sans manichéisme et doté d’une justesse de ton remarquable, contemporain avec le recul nécessaire, Bernard Lecomte trace les principaux épisodes plus ou moins médiatisés de l’Histoire de notre siècle depuis la révolution en Russie jusqu’à l’avènement de sa Sainteté Benoit XVI. Depuis le départ de Constantin (IVème) pour Byzance et la longue chute de l’empire romain, l’Eglise Catholique et Romaine a participé, puissance spirituelle et politique, à la construction de l’Occident Chrétien. De fait l’Eglise a pris parti dans les affaires du monde, même sa neutralité est considérée comme une prise de position. La participation cachée ou ouverte, volontaire ou non, de l’Eglise Le Pape contre les Soviets Où il est expliqué, sur fond de guerre européenne fratricide, pourquoi l’Eglise a soutenu la révolution en Russie jusqu’à l’arrivée de Bolcheviks ? Pourquoi la Cité du Vatican a été fondée par Mussolini Où il est expliqué les aléas de la propriété immobilière vaticane. Rome perdit en 1870 son pouvoir temporel acquis depuis Canossa en 1077. Les accords de Latran en 1929, signé sur le lieu même Constantin offrit pour résidence à Militade, Pape de l’époque, le Palais de la princesse Fausta la première parcelle de territoire. La Cité du Vatican représente 44 hectares ; un tiers de la principauté de Monaco. Se voyant offrir des territoires supplémentaires, le cardinal Gasparri eut ce mot : nous ne voulons pas nous occuper d’une grève de tramway’’. La deuxième guerre mondiale occupe trois chapitres importants. L’encyclique interrompue, les silences de Pie XII et l’affaire Finally. Sur tous ces chapitres douloureux de l’histoire contemporaine, Bernard Lecomte fait preuve d’une finesse et d’une justesse extraordinaire. Le lecteur saura apprécié le contexte politique et humain de la société de l’époque. Je ne connaissais pas l’affaire Finally. L’affaire Finally est une affaire représentative d’un épisode cruel. Les enfants juifs sauvés par les institutions catholiques se trouvant orphelins, ont été l’objet de disputes passionnées entre organisations catholiques et juives avec la création de l’Etat d’Israël et le sionisme en toile de fond. La pilule de justesse Où il est montré que la pilule a faillé être autorisée…La position de l’Eglise ne reposant pas sur des textes bibliques ou évangéliques, les débats et les prises de positions sont humains. Le sujet reste d’actualité même si le SIDA a fait bouger encore les lignes. Et tant d’autres sujets comme la fin du Communisme, l’attentat contre Jean-Paul II, l’Opus Dei, le Saint Suaire, le Banquier de Dieu, le troisième secret de Fatima… A recommander pour ceux qui aiment l’histoire de notre siècle. Perrin, 366 pages, 21,50€
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !