RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les somnambules se réveillent tard

            Chemin vert
            EAN : 9782903533397
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Les somnambules se réveillent tard

            Date de parution : 13/03/2014
            La première phrase : " Lorsqu’il grimpa dans la voiture, Dominique sut qu’il venait de faire le choix le plus important de sa vie, peut-être le plus insensé, certainement le plus fou. "
             
            " Lorsqu’il grimpa dans la voiture, Dominique sut qu’il venait de faire le choix le plus important de sa vie, peut-être le plus insensé, certainement le plus fou. "
            Lorsque Nicolas voit le regard de Sandra se ternir, puis s'éteindre, il sait qu'il vient de commettre une bêtise, et il panique....
            " Lorsqu’il grimpa dans la voiture, Dominique sut qu’il venait de faire le choix le plus important de sa vie, peut-être le plus insensé, certainement le plus fou. "
            Lorsque Nicolas voit le regard de Sandra se ternir, puis s'éteindre, il sait qu'il vient de commettre une bêtise, et il panique. Il appelle son ministre de père, qui a toujours une solution. Mais cette fois-ci, la bêtise est de taille. L'homme de confiance de la famille saura-t-il tirer Nicolas d'affaire ?
            Les lecteurs ont aimé : structure, écriture, tient en haleine, humour, psychologie des personnages, originalité du traitement.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782903533397
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ils en parlent


            « J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman qui est à cheval entre le polar et le roman contemporain. J'ai vite été prise par la trame et par les personnages, énervants et attachants à la fois. Leur psychologie est bien développée. L'écriture est intelligente, fluide et gagne en qualité au fil du texte. Quelques coquilles néanmoins. Je recommande. A lire! »
             
            « Solitudes d'un crime maquillé [ accroche du roman ], c'est un très bon résumé des sentiments des personnages de ce polar. Dominique, Sandra, Ivan ... les héros de ce livre ne sont pas très doués pour les relations humaines mais traversent une épreuve très noire dans leur vie du mieux qu'ils le peuvent. Un peu comme on le fait tous dans la vraie vie en fait ! »
             
            « Un polar psychologique captivant et bien écrit, avec des personnages marquants dont l'auteur nous révèle par petites touches les fissures intimes, le tout dans un rythme haletant et avec une pointe d'humour bienvenue. »
             
            Nos lecteurs ont du talent

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • stephanieplaisirdelire Posté le 13 Mars 2016
              Et le silence sera ta peine est un policier sans surprise mais qui se lit vraiment très bien. Dune part par ses personnages qui sont aussi attachants que détestables (ce jeune Nicolas et son père, pire encore, m’ont débectée) et par la psychologie. Elodie Geffray s’attache à coller au mieux à la réalité et donne à Dominique (e même Martine) une authenticité très forte et intéressante (comment peut-on en arriver à ce point de négation de soi-même ?). D’autre part, l’alternance de points de vue (Dominique, Nicolas et Ivan l’homme de main du ministre) et l’écriture particulièrement fluide et facile à lire, offrent une bonne dynamique. Le scénario a beau être simple et sans événements inattendus, il transporte bien le lecteur et reste suffisamment bien articulé pour ne pas souffrir de lenteur (on ne s’ennuie pas une minute)................................
            • Cookies72 Posté le 16 Juin 2015
              Une très belle découverte que j'ai envie de partager. Deux histoires en parallèle, deux vies tristes, celle d'un adulte Dominique paumé par cette vie qui ne veut pas lui faire de cadeau, il n'a rien, pas de famille, pas de compagne, pas de boulot. Et il y a celle de cet adolescent Nicolas, fils de ministre mais qui ne trouve pas sa place sous le poids, le caractère et l'influence de son père. Il vient de commettre l'irréparable, l'impensable. Bien sûr son père va s' occuper de tout, mais pas pour sauver son fils, plutôt pour se sauver lui. Ils ne se connaissent pas et pourtant ils seront chacun la bouée de l'autre. Gråce à l'homme de confiance du ministre, la situation va évoluer mais pas du tout dans le sens que l'on pourrait croire et j'avoue que j'ai été bluffé par ce revirement. Une histoire complexe où se mêlent culpabilité, devoir, résignation, désespoir mais le fil conducteur est l'espoir. L'espoir d'une vie meilleure. Un très très bon roman!
            • MaToutePetiteCulture Posté le 11 Juin 2015
              Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. La quatrième de couverture était assez mystérieuse, et je ne m’étais pas renseignée plus avant sur le contenu de l’œuvre. Et je fut très agréablement surprise de ma lecture ! Depuis quelques temps j’ai un peu de mal à lire, et j’ai enchainé deux lectures vraiment pas top… Les somnambules se réveillent tard a réussi l’exploit d’être lu en moins de deux jours, ce qui en ce moment est une prouesse ! Bon, j’ai été aidée, il ne fait que 216 pages, mais quand même ! L’auteure a su m’entrainer avec enthousiasme dans cette sombre histoire de couverture de meurtre, avec des accents de politique et d’Amour est dans le Pré. Si si, je vous assure, la réunion de ces deux concepts est possible, et dans ce cas-ci réussie ! Nous suivons différents personnages, très différents les uns des autres, et ayant chacun un rôle bien particulier qui sert l’histoire. Il y a Nicolas, adolescent pourri qui commet un meurtre de manière plus ou moins volontaire, Ivan l’homme de main hautain et rageux, Dominique le rêveur paumé, et Martine l’agricultrice célibataire et attachante. Chaque personnages est lié aux autres... Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. La quatrième de couverture était assez mystérieuse, et je ne m’étais pas renseignée plus avant sur le contenu de l’œuvre. Et je fut très agréablement surprise de ma lecture ! Depuis quelques temps j’ai un peu de mal à lire, et j’ai enchainé deux lectures vraiment pas top… Les somnambules se réveillent tard a réussi l’exploit d’être lu en moins de deux jours, ce qui en ce moment est une prouesse ! Bon, j’ai été aidée, il ne fait que 216 pages, mais quand même ! L’auteure a su m’entrainer avec enthousiasme dans cette sombre histoire de couverture de meurtre, avec des accents de politique et d’Amour est dans le Pré. Si si, je vous assure, la réunion de ces deux concepts est possible, et dans ce cas-ci réussie ! Nous suivons différents personnages, très différents les uns des autres, et ayant chacun un rôle bien particulier qui sert l’histoire. Il y a Nicolas, adolescent pourri qui commet un meurtre de manière plus ou moins volontaire, Ivan l’homme de main hautain et rageux, Dominique le rêveur paumé, et Martine l’agricultrice célibataire et attachante. Chaque personnages est lié aux autres par la mort d’une jeune fille, et de la couverture mise en place pour couvrir Nicolas. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure s’est servi des personnalités développées de ses personnages pour agrémenter l’évolution de son histoire : l’état d’esprit de Nicolas et l’évolution de son état de culpabilité, l’arrogance d’Ivan qui se transforme peu à peu en intérêt, les sentiments entre Dominique et Martine et le romantisme qui se met en place entre eux… L’histoire quant à elle reste assez simple pour un policier, mais largement suffisante. La trame de fond est excellente; souvent ce sont les politiques qui se font assassiner dans les policiers, et là c’est le contraire, c’est une jeune fille « du peuple » qui se fait assassiner par le fils d’un Ministre. Ministre de l’Intérieur qui par ailleurs à un nom de famille avec des sonorités des pays de l’Est, faites le rapprochement… Parallèlement nous suivons également l’avancée de l’enquête de police, évidemment. Au début du roman, nous suivons chaque personnage, ne comprenant pas très bien où l’auteure veut nous emmener. Les ellipses temporelles sont amenées au bon moment, et au milieu de l’œuvre nous savons pourquoi tel personnage se trouve dans tel lieu, et pourquoi il est dans son état d’esprit actuel. J’ai particulièrement apprécié la fin du livre, et jusqu’à la dernière page j’ai été surprise. Il n’y a certes pas beaucoup d’action, mais ce n’est pas l’enjeu du livre. L’enjeu est de déterminer le sens de la vie, et la place de la liberté. Sommes-nous prêts à affronter la vie et à renoncer à notre liberté pour lui donner un sens ? Ou a contrario, renoncer à sa liberté pour quelques instants de bonheur a-t-il un sens ? Le livre n’est ni trop long, ni trop court. L’auteure n’a pas commis l’erreur d’insérer de faux suspense ou des longueurs excessives qui auraient au final desservi son histoire. Même si j’aurais aimé que certains personnages soient davantage développés, comme les parents de Nicolas par exemple… Mais elle a agrémenté son intrigue de suffisamment de mystère pour nous garder accroché, cela de manière brillante. Pour un premier roman, c’est vraiment très prometteur ! Ce que j’ai aimé : – les personnages, tous les personnages, les gentils comme les moins gentils, et leur évolution parallèle à l’histoire – la trame de l’histoire, simple mais diablement efficace – le style de l’auteur Ce que j’ai moins aimé (mais c’est vraiment du détail) : – un petit manque d’action – certains personnages trop secondaires, comme les parents de Nicolas, qui ne sont pas du tout développés 16/20
              Lire la suite
              En lire moins
            • Cleophis Posté le 26 Janvier 2015
              Elodie Geffray signe ici son premier roman et je dois dire qu'elle s'en sort magnifiquement bien. J'ai été transportée du début à la fin par cette histoire hors du commun. Nous suivons deux récits parallèles qui sont bien plus liés qu'il n'y paraît. D'un côté, Dominique et Ivan qui s'installent pour quelques semaines dans la maison d'hôte de Martine, en rase campagne, au milieu des moutons. La situation est assez tendue entre les deux hommes et on sent rapidement qu'un secret subsiste entre eux, un secret que Martine n'aura de cesse de percer, tant elle se sentira en harmonie avec Dominique. De l'autre, Nicolas, un jeune garçon imbu de lui-même, qui tue par accident l'une de ses anciennes amies. Son père, Ministre de l'Intérieur, fera jouer ses relations pour sauver l'honneur de son fils mais à quel prix? Celui-ci ne cessera d'être tiraillé par les remords, jusqu'à se dénoncer? Alors qu'on navigue entre deux eaux sans trop savoir où l'auteur va nous mener, il se crée un attachement très fort avec les personnages qui nous sont présentés dans toute leur authenticité, avec leurs forces et leurs faiblesses. Elodie Geffray nous dresse un portrait psychologique détaillé de chacun et on vibre intensément avec eux alors... Elodie Geffray signe ici son premier roman et je dois dire qu'elle s'en sort magnifiquement bien. J'ai été transportée du début à la fin par cette histoire hors du commun. Nous suivons deux récits parallèles qui sont bien plus liés qu'il n'y paraît. D'un côté, Dominique et Ivan qui s'installent pour quelques semaines dans la maison d'hôte de Martine, en rase campagne, au milieu des moutons. La situation est assez tendue entre les deux hommes et on sent rapidement qu'un secret subsiste entre eux, un secret que Martine n'aura de cesse de percer, tant elle se sentira en harmonie avec Dominique. De l'autre, Nicolas, un jeune garçon imbu de lui-même, qui tue par accident l'une de ses anciennes amies. Son père, Ministre de l'Intérieur, fera jouer ses relations pour sauver l'honneur de son fils mais à quel prix? Celui-ci ne cessera d'être tiraillé par les remords, jusqu'à se dénoncer? Alors qu'on navigue entre deux eaux sans trop savoir où l'auteur va nous mener, il se crée un attachement très fort avec les personnages qui nous sont présentés dans toute leur authenticité, avec leurs forces et leurs faiblesses. Elodie Geffray nous dresse un portrait psychologique détaillé de chacun et on vibre intensément avec eux alors que leurs vies changent irrémédiablement. Bravo.
              Lire la suite
              En lire moins
            • bountyfrei Posté le 28 Décembre 2014
              Quand Nicolas tue Sandra, son père, Ministre de l'intérieur et son homme de main trouvent une solution pour éviter la prison au jeune homme. Pour les deux hommes, l'affaire est classée. Mais pour Nicolas, comment vivre avec sa culpabilité? Tout ce petit monde arrivera-t-il à se tenir au plan de l'homme de main? L'histoire commence par plusieurs histoires parallèles, dont on ne comprends pas le lien, puis petit à petit, tout devient clair pour le lecteur qui avance pas à pas dans une intrigue bien menée. J'ai adoré voir les relations entre chaque personnages, voir combien l'auteur a travaillé à ce point leur psychologie ! Mais j'ai surtout adoré la relation Ivan/Raphaël, qui m'a quelque peu déconcertée au départ, mais que j'ai trouvé touchante au final. Ce roman a été une agréable surprise : je ne m'attendais absolument pas à ça ! Que ce soit les décisions prises par nos protagonistes ou l'évolution de la situation, tout est maîtrisé d'une main de maître ! L'auteure sait où elle va, et nous emmènes avec une facilité déconcertante dans son univers. Le tout servi avec une plume fluide, qui se laisse agréablement lire. La fin est celle que j'avais imaginé quand j'ai compris où l'auteur voulait... Quand Nicolas tue Sandra, son père, Ministre de l'intérieur et son homme de main trouvent une solution pour éviter la prison au jeune homme. Pour les deux hommes, l'affaire est classée. Mais pour Nicolas, comment vivre avec sa culpabilité? Tout ce petit monde arrivera-t-il à se tenir au plan de l'homme de main? L'histoire commence par plusieurs histoires parallèles, dont on ne comprends pas le lien, puis petit à petit, tout devient clair pour le lecteur qui avance pas à pas dans une intrigue bien menée. J'ai adoré voir les relations entre chaque personnages, voir combien l'auteur a travaillé à ce point leur psychologie ! Mais j'ai surtout adoré la relation Ivan/Raphaël, qui m'a quelque peu déconcertée au départ, mais que j'ai trouvé touchante au final. Ce roman a été une agréable surprise : je ne m'attendais absolument pas à ça ! Que ce soit les décisions prises par nos protagonistes ou l'évolution de la situation, tout est maîtrisé d'une main de maître ! L'auteure sait où elle va, et nous emmènes avec une facilité déconcertante dans son univers. Le tout servi avec une plume fluide, qui se laisse agréablement lire. La fin est celle que j'avais imaginé quand j'ai compris où l'auteur voulait en venir, et j'en suis totalement satisfaite ! En bref, je ressort plus que satisfaite de ce petit roman policier sans grande prétention, très agréable à lire. Merci aux éditions du chemin vert pour cette lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Chemin Vert
            Découvrez les nouveautés numériques des éditions Chemin vert et toute l'actualité du concours "Nos lecteurs ont du talent".