Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221258606
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Les Testaments
Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 12/05/2021
Éditeurs :
Robert Laffont

Les Testaments

Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 12/05/2021

La suite de La Servante écarlate.

Quinze ans après les événements racontés dans La Servante écarlate, roman dystopique désormais culte, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais...

Quinze ans après les événements racontés dans La Servante écarlate, roman dystopique désormais culte, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais certains signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur. À ce moment crucial, les vies...

Quinze ans après les événements racontés dans La Servante écarlate, roman dystopique désormais culte, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais certains signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur. À ce moment crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives.
Avec Les Testaments, Margaret Atwood poursuit l’histoire de Galaad dans un savant mélange de suspense, de vivacité et de virtuosité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221258606
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • StephGauthBdx 23/06/2022
    Un très bon rythme qui en fait un excellent page turner. Mais il est clairement fait pour les adeptes de la série et non les fans du premier livre. L'action se passe une 15aine d'années après La servante écarlate et nous raconte la suite en prenant le destin de 3 personnages dont la fille d'Offred.
  • AnSoFie 22/06/2022
    Un très beau complément à La Servante écarlate avec l'intérêt majeur de plusieurs points de vue, qui se recoupent. On appréciera tout particulièrement la faculté de l'autrice à donner des voix très différentes à ses personnages, et à prendre plusieurs partis. On retrouve toute l'ambiance du premier. Le sort de Galaad en est jeté !
  • Eugras1364 20/06/2022
    J'étais sortie mitigée de ma lecture du premier tome. Peu être que j'en attendais trop après avoir vu la magnifique adaptation. J'avais en contraste trouvé les personnages un peu fades en comparaison de la complexité et de la force que j'attendais de leurs part. J'ai quand même donné une chance à la suite et je ne suis pas déçue. Les personnages m'ont immédiatement plus parlés et je me suis prise d'empathie pour eux. La narration a plusieurs point de vue ajoute un vrai complément à cette dystopie effrayante mais si plosible. Je pense que la boucle est bouclée avec ce roman qui laisse moins de place à l'imagination que le premier volume mais sait on jamais, peu être que Mme Atwood va sortir une suite en 2053 ?
  • Patience82 12/06/2022
    J'avais adoré La Servante écarlate. Mais pour moi, la fin n'appelait pas vraiment une suite, ce roman se suffisait à lui-même. J'étais donc dubitative, mais aussi très curieuse de cette "suite". Je précise que je n'ai pas vu la série du même nom. J'ai donc replongé dans cette République de Galaad, une quinzaine d'années après les évènements de La Servante écarlate et surtout après cette sidération imposée à la population en rétrogradant la femme à un statut très inférieur. Cette fois, l'intrigue est construite grâce aux voix de 3 femmes qui prennent la parole à tour de rôle. Une jeune fille qui est née et qui a grandit sous ce régime dictatorial, qui n'a rien connu d'autre que la propagande. Une jeune femme qui a grandit libre au Canada et qui se trouve impliquée à Galaad. Et une femme plus âgée, qui a connu le monde d'avant, et qui a une position privilégiée dans ce nouveau monde injuste. Je ne croyais vraiment pas que cette suite pourrait être à la hauteur et je me suis trompée. Et si ce fut pour moi aussi appréciable, c'est tout simplement parce qu'il ne s'agit pas tout à fait d'une suite eu sens strict du terme.... J'avais adoré La Servante écarlate. Mais pour moi, la fin n'appelait pas vraiment une suite, ce roman se suffisait à lui-même. J'étais donc dubitative, mais aussi très curieuse de cette "suite". Je précise que je n'ai pas vu la série du même nom. J'ai donc replongé dans cette République de Galaad, une quinzaine d'années après les évènements de La Servante écarlate et surtout après cette sidération imposée à la population en rétrogradant la femme à un statut très inférieur. Cette fois, l'intrigue est construite grâce aux voix de 3 femmes qui prennent la parole à tour de rôle. Une jeune fille qui est née et qui a grandit sous ce régime dictatorial, qui n'a rien connu d'autre que la propagande. Une jeune femme qui a grandit libre au Canada et qui se trouve impliquée à Galaad. Et une femme plus âgée, qui a connu le monde d'avant, et qui a une position privilégiée dans ce nouveau monde injuste. Je ne croyais vraiment pas que cette suite pourrait être à la hauteur et je me suis trompée. Et si ce fut pour moi aussi appréciable, c'est tout simplement parce qu'il ne s'agit pas tout à fait d'une suite eu sens strict du terme. J'ai beaucoup apprécié découvrir un autre point de vue de cet univers, de sa naissance. Le statut de la femme est bien entendu au centre de l'histoire, mais d'autres sujets importants sont évoqués ici, comme par exemple, jusqu'où peut-on aller par instinct de survie, quels choix est-on prêt à faire pour sa propre cause et pour une cause universelle. Ça pose réellement question et j'avoue avoir été particulièrement intéressée par le personnage de Tante Lydia. C'est probablement un peu morbide, mais ça donne à réfléchir sus ses capacités d'adaptation pour reprendre le contrôle. Un bon coup de cœur pour moi pour une suite surprenante, sur un ton très différent du premier roman de cet univers.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bimone 10/06/2022
    Même s'il s'agit d'une dystopie, c'est avec une grande joie que j'ai lu Les testaments de Margaret Atwood. La Servante écarlate laissait beaucoup de questions en suspens, et voilà quelques réponses sur l'origine de Gilead, grâce à des témoignages de trois personnages. Brillante idée que de mettre en scène le personnage de Tante Lydia, car cela permet d'expliquer comment une femme peut en venir à se mettre au service d'un régime qui oppresse les femmes. Il faut souligner également que c'est remarquablement bien écrit, que ce soit au niveau du style (j'espère que c'est également bien traduit car je l'ai lu en anglais) qu'au niveau de la construction. A ceux et celles qui craignaient de trouver une suite ne correspondant pas aux développements de la série, le livre est précisément excellent car il s'ajoute à la série sans aucun souci.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.