En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'espoir des Neshov

        12-21
        EAN : 9782823855876
        Code sériel : VIRT
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        L'espoir des Neshov

        Hélène HERVIEU (Traducteur)
        Date de parution : 08/06/2017
        Pour avancer, il faut savoir revenir en arrière…
        Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l’abandon et la famille éclatée.
        Seul à Trondheim, Margido s’est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s‘épanouir dans sa vie privée. À la tombée du jour, ni...
        Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l’abandon et la famille éclatée.
        Seul à Trondheim, Margido s’est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s‘épanouir dans sa vie privée. À la tombée du jour, ni les tartines trop riches, ni les soirées dans son sauna personnel ne comblent le vide.
        À Copenhague, en revanche, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit. Pris dans le tourbillon des couches, des biberons et des bobos, ils risquent de s’oublier eux-mêmes.
        Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s’interroge sur l’avenir d’une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux.
        Une famille, quatre destins, quatre existences ancrées dans des réalités bien différentes que chacun questionne afin de trouver sa place dans le monde. Mais après tout, la vie n’est-elle pas cette quête permanente portée par l’espoir de trouver sa plénitude ?

        « La romancière norvégienne dévore la vie et dissèque la famille à belles dents… » Pascale Frey, Elle
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782823855876
        Code sériel : VIRT
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        12-21
        14.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Caro0881 Posté le 28 Avril 2018
          La suite des aventures de la famille Neshov. On y retrouve Erlend et sa famille agrandie, Torunn qui doit prendre des décisions sur sa vie, le grand-père herureux dans sa maison de retraite et enfin on découvre un nouveau Margido plus sensible et qui communique davantage. J'ai adoré et vivement le 5ème tome !
        • morin Posté le 4 Avril 2018
          J'aime la lecture des ouvrages de Anne B. Radge. "l’espoir de Neshov" est le 7eme que je lis en comptant le livre sur sa mère "sa majesté maman". Je dois reconnaître que, comme le troisième tome de la saga, ce dernier opus m'a légèrement déçue. Il est vrai que j'avais énormément apprécié les deux premiers. Malgré ces réserves je reconnais avoir retrouvé les membres de la famille Neshov avec grand plaisir. En premier lieu le "Vieux" grand-père de Torunn, si heureux dans sa maison de retraite qu'il ne veut pas la quitter même pour un déjeuner ! Puis le couple Erlend et Krumme, toujours aussi amoureux et terriblement occupé par leurs trois enfants conçus avec le couple Jytte et Lizzi. Margido, l'homme sérieux, responsable de son entreprise de pompes funèbres, et pour lequel l'organisation d'obsèques doit être sans faute : " on n'avait pas de panne d’oreiller quand on portait la responsabilité d'offrir à ce dernier voyage le cadre optimal. Quand on était responsable du rituel - oui car il s'agissait bien d'un rituel , Margido le voyait ainsi, c'était un rituel obéissant à un code strict qui ancrait l’évènement dans un contexte plus large, partagé avec la... J'aime la lecture des ouvrages de Anne B. Radge. "l’espoir de Neshov" est le 7eme que je lis en comptant le livre sur sa mère "sa majesté maman". Je dois reconnaître que, comme le troisième tome de la saga, ce dernier opus m'a légèrement déçue. Il est vrai que j'avais énormément apprécié les deux premiers. Malgré ces réserves je reconnais avoir retrouvé les membres de la famille Neshov avec grand plaisir. En premier lieu le "Vieux" grand-père de Torunn, si heureux dans sa maison de retraite qu'il ne veut pas la quitter même pour un déjeuner ! Puis le couple Erlend et Krumme, toujours aussi amoureux et terriblement occupé par leurs trois enfants conçus avec le couple Jytte et Lizzi. Margido, l'homme sérieux, responsable de son entreprise de pompes funèbres, et pour lequel l'organisation d'obsèques doit être sans faute : " on n'avait pas de panne d’oreiller quand on portait la responsabilité d'offrir à ce dernier voyage le cadre optimal. Quand on était responsable du rituel - oui car il s'agissait bien d'un rituel , Margido le voyait ainsi, c'était un rituel obéissant à un code strict qui ancrait l’évènement dans un contexte plus large, partagé avec la communauté - ". Et bien sûr Torunn, jeune quadragénaire, qui décide de donner une nouvelle direction à sa vie en commençant par rompre avec Christer, son compagnon, en lui "empruntant" un chiot femelle, et en quittant Oslo pour remonter vers Trondheim. Un conseil pour apprécier ce livre il vaut mieux avoir lu les trois tomes précédents. Enfin au dire d' un certain nombre de critiques un cinquième tome serait prévu. Nous allons surveiller !
          Lire la suite
          En lire moins
        • thisou08 Posté le 12 Mars 2018
          J'avais beaucoup aimé « La trilogie des Neshov » et j'ai été surprise et ravie de voir qu'il y avait une suite. J'ai donc retrouvé avec plaisir cette famille atypique. Bien que le livre soit plutôt axé sur Torunn, s'occupant de chiens de traîneaux mais face à un choix de vie difficile, nous retrouvons aussi Margido, toujours entrepreneur de pompes funèbres et Erlend et son compagnon Krumme, pères de 3 enfants ( eh oui ! ). J'espère qu'il y aura une suite car il manque un petit quelque chose pour enfin clore cette saga.
        • Nanali Posté le 10 Février 2018
          Après un troisième tome assez sombre, ce quatrième volume est plus positif, comme le laisse entendre le titre. On retrouve les personnages quelques années plus tard et c'est avec plaisir que l'on peut voir Torunn reprendre progressivement sa vie en main. Mon seul reproche est que ce livre est un peu court (trop vite lu en tout cas). Alors espérons qu'il y aura un tome 5 ...
        • book-en-stock Posté le 4 Février 2018
          Trois ans et demi plus tard, les membres de la famille sont éparpillés et sans contact. Vont-ils pouvoir se réunir à nouveau ? Ce tome semble davantage centré sur Torunn que l’on retrouve un peu plus sûre d’elle, même si elle regrette certains choix passés. Elle va réagir enfin et se prendre en main jusqu’à décider de sa vie et de ce qu’elle veut vraiment. J’aime beaucoup son parcours et la façon dont elle avance une fois son choix établi. Tormod est toujours aussi attendrissant et devient très intéressant car il s’exprime davantage et lui aussi décide de ce qu’il veut ou pas. Il ne subit plus et semble enfin heureux. Margido est bien seul mais il s’ouvre un peu plus aux autres et va se découvrir une famille qui a besoin de lui, ce qui le réconforte dans sa solitude. Quant à Erlend, je le trouve encore plus infect et agaçant au possible. Heureusement on ne s’appesantit pas sur ce personnage qui est seulement cité dans la dernière partie. Cela fait du bien de retrouver cette famille loin des drames passés. La note d’espoir a pris le pas sur le reste et influence tout le roman. Tout n’est pas gai, il y a... Trois ans et demi plus tard, les membres de la famille sont éparpillés et sans contact. Vont-ils pouvoir se réunir à nouveau ? Ce tome semble davantage centré sur Torunn que l’on retrouve un peu plus sûre d’elle, même si elle regrette certains choix passés. Elle va réagir enfin et se prendre en main jusqu’à décider de sa vie et de ce qu’elle veut vraiment. J’aime beaucoup son parcours et la façon dont elle avance une fois son choix établi. Tormod est toujours aussi attendrissant et devient très intéressant car il s’exprime davantage et lui aussi décide de ce qu’il veut ou pas. Il ne subit plus et semble enfin heureux. Margido est bien seul mais il s’ouvre un peu plus aux autres et va se découvrir une famille qui a besoin de lui, ce qui le réconforte dans sa solitude. Quant à Erlend, je le trouve encore plus infect et agaçant au possible. Heureusement on ne s’appesantit pas sur ce personnage qui est seulement cité dans la dernière partie. Cela fait du bien de retrouver cette famille loin des drames passés. La note d’espoir a pris le pas sur le reste et influence tout le roman. Tout n’est pas gai, il y a encore des soucis, mais tellement moindres en comparaison. J’ai aimé retrouver ce style particulier de l’auteur qui n’en finit pas de nous décrire chaque détail infime : c’est ainsi que les personnages prennent corps véritablement. Je m’aperçois que finalement ils ont été peu décrits physiquement mais que cela ne manque pas du tout tellement le lecteur connaît leurs habitudes, façons de faire, goûts alimentaires et esthétiques… Cette saga est une pure merveille de lecture, chaque tome se vaut dans sa qualité d’écriture ! Dans une interview de l’auteur, il est question d’un tome 5 déjà paru en Norvège et au Danemark… quand va-t-il paraître en France ? viiiite j’ai hâte !!!!
          Lire la suite
          En lire moins
        12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
        Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.