RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Lettre d'une inconnue

            Robert Laffont
            EAN : 9782221192252
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Lettre d'une inconnue
            suivi de Trois nouvelles de jeunesse

            Pierre DESHUSSES (Traducteur), Tatjana MARWINSKI (Traducteur)
            Collection : Pavillons Poche
            Date de parution : 14/01/2016

            Le jour de ses quarante et un ans, un écrivain viennois reçoit une lettre d’une femme qui l’aime passionnément depuis son adolescence et qui, sur son lit de mort, désire lui raconter cet amour qui la consume encore. Elle l’a aperçu pour la première fois seize ans plus tôt, alors...

            Le jour de ses quarante et un ans, un écrivain viennois reçoit une lettre d’une femme qui l’aime passionnément depuis son adolescence et qui, sur son lit de mort, désire lui raconter cet amour qui la consume encore. Elle l’a aperçu pour la première fois seize ans plus tôt, alors qu’il emménageait dans l’appartement face au sien, où elle vivait avec sa mère. Pour la jeune fille de treize ans, ce fut un coup de foudre et le moment où sa vie commença réellement.
            Lettre d’une inconnue est le récit d’une des grandes passions de la littérature du XXe siècle et une des nouvelles les plus célèbres et les plus intenses de Stefan Zweig. Avec humanisme, l’auteur y dépeint l’amour absolu d’une femme pour un homme insouciant.
            Les trois textes de jeunesse qui suivent, « Rêves oubliés », « Deux solitudes » et « Jeunesse gâchée », essentiels à la connaissance de l’oeuvre de Zweig, contiennent déjà les thèmes de ses meilleurs récits : le rêve, la rencontre, la désillusion, le suicide.

            « Avec Shakespeare et Agatha Christie, Stefan Zweig partage le podium des classiques étrangers les plus lus en France. » L’Obs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221192252
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            1.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Manyoth Posté le 17 Juillet 2019
              Une autopsie des sentiments profondes, Sweig destille l'érosion d'un amour obscur tranchant. Le silence dans une lettre. Un amour muet. Une passion maladive, unilatérale. Il s'agit d'une femme amoureuse, éperdument, follement amoureuse qui écrit une lettre anonyme à l'homme qu'elle a toujours aimé en secret. Elle lui raconte tout, dans une confession intime, où elle se libere de toutes les émotions qui se déchaînent en elle. Elle s y dévoile sans réserve, dit tout ce qu'elle n'a jamais osé dire...! J'ai trouvé la plume de Zweig majestueuse, (D'autant qu'il se met dans la peau d'une femme pour rédiger cette lettre) il réussit à faire d'une simple histoire d'amour, un chef d'œuvre d'une grande profondeur psychologique. La finesse de ses mots rendent cette lettre touchante, poignante, troublante... On y croit, on compatit à la douleur. Le réalisme de certains passages est transcrit de manière brutale, crue, déroutante qui nous fait trembler, pleurer, frissonner.. La passion y est décrite à l'état pur, sans pudeur, sans retenue. J'ai fini ma lecture avec un regard critique sur cet amour obsessionnel qui m'a plus dérangé qu'emue en réalité, je n'ai pu m'en empêcher ! Peut-on aimer autant ? Plus que de la pitié j'ai ressenti pour cette femme, je... Une autopsie des sentiments profondes, Sweig destille l'érosion d'un amour obscur tranchant. Le silence dans une lettre. Un amour muet. Une passion maladive, unilatérale. Il s'agit d'une femme amoureuse, éperdument, follement amoureuse qui écrit une lettre anonyme à l'homme qu'elle a toujours aimé en secret. Elle lui raconte tout, dans une confession intime, où elle se libere de toutes les émotions qui se déchaînent en elle. Elle s y dévoile sans réserve, dit tout ce qu'elle n'a jamais osé dire...! J'ai trouvé la plume de Zweig majestueuse, (D'autant qu'il se met dans la peau d'une femme pour rédiger cette lettre) il réussit à faire d'une simple histoire d'amour, un chef d'œuvre d'une grande profondeur psychologique. La finesse de ses mots rendent cette lettre touchante, poignante, troublante... On y croit, on compatit à la douleur. Le réalisme de certains passages est transcrit de manière brutale, crue, déroutante qui nous fait trembler, pleurer, frissonner.. La passion y est décrite à l'état pur, sans pudeur, sans retenue. J'ai fini ma lecture avec un regard critique sur cet amour obsessionnel qui m'a plus dérangé qu'emue en réalité, je n'ai pu m'en empêcher ! Peut-on aimer autant ? Plus que de la pitié j'ai ressenti pour cette femme, je dirai une certaine colère de la voir mourir à petit feu ainsi pour un homme qui ne la voit pas, et ce, jusque dans ses bras ! Bref j'ai beaucoup plus apprécié "Lettre d'une inconnue" que "Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme" le talent de l'auteur est là, dans sa capacité à nous bouleverser, à nous perdre dans nos pensées !
              Lire la suite
              En lire moins
            • SeasickSteeve Posté le 19 Juin 2019
              Encore un beau livre de Zweig (traduction Mathilde Lefebvre) Malgré une certaine d’invraisemblance du thème majeur de l'Inconnue ou plutôt "Unbekannten", de celle qui n'est pas (re)connue par l'homme qu'elle aime, et cela par trois fois, cette lettre, si émouvante, est un bijou d'analyse psychologique, touchante de sincérité et de pudeur, comme toujours chez Zweig, dans ce qu'elle raconte de lui. Toutefois j'ai encore quelques réserves, sur ce qui fait pourtant la beauté de cette lettre, quant à la vraisemblance de la situation. Il est effectivement difficile de croire de ne pas reconnaître une femme que l'on avait pour voisine de palier durant plusieurs années, et qui a été amante à deux reprises (bien qu'à des années très espacées).
            • ofildeflo Posté le 16 Juin 2019
              Dans le silence du dimanche matin, finir Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig. C'est la lettre d'une femme qui a passé sa vie à aimer un homme qui ne la connaît pas, qui ne la reconnaît pas. De l'incandescence du sentiment amoureux adolescent, Zweig dit tout, par sa langue si belle, par son écriture si élégante. Il nous dit l'obsession d'aimer, la destruction d'aimer. C'est juste poignant et magnifique.
            • berni_29 Posté le 29 Mai 2019
              C'est une confession épurée et tragique. Qu'importe qu'on y croit ou qu'on n'y croit pas. Cette histoire est belle. Mais pas que... Elle interpelle aussi. Lettre d'une inconnue est un court roman proche de la nouvelle, écrit par Stefan Zweig, qui repose sur une intrigue relativement simple. Au travers d'une longue lettre, une jeune femme célibataire confie son histoire intime, cet amour pour son voisin, un écrivain viennois, qui ne soupçonnera jamais, à un seul instant, l'attrait qu'il a pu susciter auprès de cette femme. Cette lettre lui est adressée. Dans cette lettre, elle se dévoile sans retenue, décrit son chemin, ses attentes, ses espoirs, sa douleur aussi, puis le désespoir au final. Cette attente est absolue. Dans cette Lettre d'une inconnue, celle qui l'écrit s'invite ainsi en tant que narratrice du récit. Elle nous confie cette histoire, telle qu'elle l'a vécue. C'est une histoire d'amour, c'est une histoire éphémère et douloureuse. Cette femme écrit ce qu'elle n'a jamais pu ou oser dire. C'est une inconnue qui pose son cœur et sa souffrance sur les pages que nous effleurons, nous ne les tournons pas, ou plutôt avec retenue et délicatesse, car elles sont pleines de larmes qui ne sont jamais tombées de ce corps malheureux,... C'est une confession épurée et tragique. Qu'importe qu'on y croit ou qu'on n'y croit pas. Cette histoire est belle. Mais pas que... Elle interpelle aussi. Lettre d'une inconnue est un court roman proche de la nouvelle, écrit par Stefan Zweig, qui repose sur une intrigue relativement simple. Au travers d'une longue lettre, une jeune femme célibataire confie son histoire intime, cet amour pour son voisin, un écrivain viennois, qui ne soupçonnera jamais, à un seul instant, l'attrait qu'il a pu susciter auprès de cette femme. Cette lettre lui est adressée. Dans cette lettre, elle se dévoile sans retenue, décrit son chemin, ses attentes, ses espoirs, sa douleur aussi, puis le désespoir au final. Cette attente est absolue. Dans cette Lettre d'une inconnue, celle qui l'écrit s'invite ainsi en tant que narratrice du récit. Elle nous confie cette histoire, telle qu'elle l'a vécue. C'est une histoire d'amour, c'est une histoire éphémère et douloureuse. Cette femme écrit ce qu'elle n'a jamais pu ou oser dire. C'est une inconnue qui pose son cœur et sa souffrance sur les pages que nous effleurons, nous ne les tournons pas, ou plutôt avec retenue et délicatesse, car elles sont pleines de larmes qui ne sont jamais tombées de ce corps malheureux, épris d'amour. Quelle est cette étincelle qui fait naître la croyance en une passion possible ? J'ai l'impression que j'associe ici des mots qui ne peuvent jamais se mélanger : passion, possible... Les plus belles histoires d'amour sont souvent des accidents de parcours. Des rencontres improbables. Cette histoire aurait-elle pu prendre une autre tangente ? Elle ne la pas prise. D'où vient cette incandescence de cette histoire alors que tout y est sobre, épuré, comme tapi dans l'ombre ? C'est pour moi l'une des forces de ce roman. Son mystère aussi. Nous souffrons dans la souffrance d'une âme fragile, innocente, naïve, ô combien naïve, qui se dévoile sous nos yeux. Mais sans cette candeur, y aura-t-il autant d'histoires d'amour...? C'est une femme qui s'efface peu à peu au fil de la narration, pour devenir invisible, cherchant par ses mots à exister au travers d'un seul regard. Visiblement, ces deux-là ne semblent pas évoluer dans la même histoire... Mais peut-on faire le reproche à quelqu'un d'être aveugle d'amour, d'avoir été ébloui par cette incandescence, n'est-ce pas le propre d'une passion ? N'ai-je pas été, moi-même, à des moments de ma vie, au bord d'un tel vertige ? Parfois, j'aurais voulu tendre une main à cette narratrice, je ne sais quel aurait été le sens de ce geste à travers les pages, retenir, protéger cette femme qui approche si près du bord du vide, caresser un visage tourmenté, prendre sa main, prolonger l'instant. C'est une lettre, c'est un aveu, c'est une confidence. Nous en sommes les intimes témoins. Nous sommes convoqués de manière impudique à la pudeur d'un sentiment tragique, qui fut retenu comme une digue tente de retenir une mer qui vient avec son trop plein de vagues. Quelles sont les digues qui peuvent retenir un tsunami ? Cinq minutes avant un tsunami, il paraît que seuls les animaux savent qu'un drame va arriver. Les oiseaux se taisent brusquement, les bêtes sauvages s'enfuient derrière le paysage. Et devant la vague immense qui surgit, les êtres humains se laissent submerger, envahir, emporter, car ils n'ont plus d'autres choix. Cette femme est-elle emportée par cette vague qu'elle n'a pas vu venir ? Elle m'a touchée. Parfois, j'ai l'impression que les êtres humains ont cette capacité incroyable à ne pas voir ce qui saute aux yeux... Par-delà le talent de l'auteur, que reste-t-il de ce texte, son écho, son message, sa petite note fébrile... ? Ici, le récit féminin, foncièrement subjectif, met en exergue par contraste l'ignorance et l'indifférence d'un personnage masculin dédaigneux, voire exécrable. Est-ce un roman féministe ? Je ne sais pas si certains lecteurs ou lectrices se sont hasardés sur ce terrain. Je m'y hasarde, au risque de me tromper peut-être. En effet, lu au premier degré, le roman risquerait de sombrer dans une forme de désuétude romantique totalement dépassée. Or, je crois profondément qu'il faut revisiter ce texte avec une forme de conscience et des engagements propres à ce que notre société vit et ressent aujourd'hui, en 2019. Le côté masculin est finalement mis à mal dans ce récit, alors qu'on pourrait n'y voir qu'au premier abord la vulnérabilité féminine. Ce serait trop facile de ne percevoir que cela. Derrière les pages de ce roman, je vois aujourd'hui en filigrane la dénonciation d'une forme de domination masculine. C'est ma façon de lire ce roman avec des maux d'aujourd'hui. Lettre d'une inconnue est un roman terriblement actuel.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Cer45Rt Posté le 12 Mai 2019
              C'est un véritable chant d'amour que cette "Lettre d'une inconnue". Certes, pas de quoi se pâmer, mais un beau chant d'amour quand même. Un hymne à la passion la plus grande, à la passion obsessionnelle, qui naît dès la plus petite enfance, qui guide tous nos gestes et qui nous quitte jamais. Il y a là quelques défauts : la lecture en peut sembler un peu fastidieuse, certains détails quelque peu inutiles, le style est imparfait, la langue manque de passion ; mais il est des moments d'une grande beauté et d'une certaine justesse et ce livre se lit facilement et agréablement même s'il n'est pas aussi fort qu'il ambitionne de l'être. Une lecture agréable au final, même si quelques défauts sont notables et je m'attendais à mieux.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.