Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221128626
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

L'Homme des jeux

Hélène COLLON (Traducteur)
Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 20/12/2012

Gurgeh est l'un des plus célèbres joueurs de jeux que la Culture ait jamais connus. Il joue, gagne, enseigne, théorise. La Culture est une immense société galactique, pacifiste, multiforme, anarchiste, tolérante, éthique et cynique. Elle est composée d'humains, d'Intelligences Artificielles et d'espèces étrangères qui ont accepté ses valeurs. Elle cultive...

Gurgeh est l'un des plus célèbres joueurs de jeux que la Culture ait jamais connus. Il joue, gagne, enseigne, théorise. La Culture est une immense société galactique, pacifiste, multiforme, anarchiste, tolérante, éthique et cynique. Elle est composée d'humains, d'Intelligences Artificielles et d'espèces étrangères qui ont accepté ses valeurs. Elle cultive les loisirs et les jeux, qui ont le statut d'art majeur.
Le Contact, service de la Culture spécialisé dans l'évaluation et l'infiltration de civilisations étrangères nouvellement découvertes, considère l'empire d'Azad, terrifiant de puissance et de cruauté, comme un danger potentiel. L'Empire repose, historiquement, sur un jeu infiniment complexe dont le gagnant devient Empereur.
Si bien que Gurgeh, contre son gré, manipulé mais fasciné par le défi, se retrouve à cent mille années-lumière de sa confortable demeure, devenu un pion des IA qui régissent la culture et lancé dans le formidable jeu d'Azad.
Avec la série de la Culture, Iain M. Banks renouvelle avec panache et humour l'aventure spatiale. Comme dans L'Usage des armes, il construit une société d'envergure galactique, bigarrée, baroque et attachante qui deviendra une référence dans l'histoire des futurs.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128626
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • krixoff Posté le 5 Mai 2021
    Il n'y a pas eu l'effet waouh! mais je n'ai pas non plus été déçu. C'est un bon 3/5. Des longueurs, parfois répétitif notamment sur les descriptions des parties de jeux. Je m'attendais à des jeux virtuels comme au début mais en réalité, ce sont des espaces de jeux d'échecs/sociétés. Héros un peu passif. Histoire un peu linéaire. Les choses intéressantes commencent des le milieu. Beaucoup de bonnes idées comme le 3eme sexe, les auras des drones, L'IA, j'en passe, changement de genre, etc.. Mais ce qui ne m'empêchera pas de lire la suite en espérant du mieux au vue des commentaires positifs.
  • levri Posté le 23 Novembre 2020
    Dans un lointain futur les humains vivent au sein de la Culture, une civilisation disséminée dans toute la galaxie dans des cités spatiales reproduisant la nature mais en bien plus confortable. Avec les humains nous trouvons des E.T partageant leurs valeurs, mais surtout des drones, des Intelligences Artificielles autonomes disposant des droits des humains et parfois de personnalités détonnantes. Dans cette société de profusion sans monnaie où presque tout est possible sans effort, les Jeux ont un statut d'art majeur, et Gurgeh est l'un des maîtres incontestés de cet art. Approché par le Contact, un service quelque peu mystérieux, Gurgeh ne tient pas vraiment à abandonner son confort, mais un drone caractériel de ses connaissance va tout faire pour qu'il soit obligé de plonger dans les intrigues politiques du terrifiant empire d'Azad, des E.T agressifs dont un jeu extrêmement complexe domine la gouvernance tyrannique … Un roman léger, le second dans l'ordre de parution d'une série comprenant une dizaine de tomes, lisibles indépendamment. La "Culture" va se dévoiler à travers divers aventures, ici le jeu servira de base, même si jamais il n'est clairement défini, il va dominer la narration. Le roman fait un parallèle entre la vie qui pourrait être considérée... Dans un lointain futur les humains vivent au sein de la Culture, une civilisation disséminée dans toute la galaxie dans des cités spatiales reproduisant la nature mais en bien plus confortable. Avec les humains nous trouvons des E.T partageant leurs valeurs, mais surtout des drones, des Intelligences Artificielles autonomes disposant des droits des humains et parfois de personnalités détonnantes. Dans cette société de profusion sans monnaie où presque tout est possible sans effort, les Jeux ont un statut d'art majeur, et Gurgeh est l'un des maîtres incontestés de cet art. Approché par le Contact, un service quelque peu mystérieux, Gurgeh ne tient pas vraiment à abandonner son confort, mais un drone caractériel de ses connaissance va tout faire pour qu'il soit obligé de plonger dans les intrigues politiques du terrifiant empire d'Azad, des E.T agressifs dont un jeu extrêmement complexe domine la gouvernance tyrannique … Un roman léger, le second dans l'ordre de parution d'une série comprenant une dizaine de tomes, lisibles indépendamment. La "Culture" va se dévoiler à travers divers aventures, ici le jeu servira de base, même si jamais il n'est clairement défini, il va dominer la narration. Le roman fait un parallèle entre la vie qui pourrait être considérée comme un jeu dans une société dictactoriale qui a bien des points communs avec la notre, le sujet est sérieux mais la lecture légère, agréablement enrichie d'un humour léger, parfois grâce aux Drones ou aux différents types d'I.A. L'auteur laisse beaucoup de choses suggérées aux bons soins de l'imagination du lecteur, ce qui n'est pas plus mal … Ce livre se lit agréablement et sous des abords légers incite cependant à la réflexion, nul doute que je vais me procurer d'autres livres de cet auteur …
    Lire la suite
    En lire moins
  • levri Posté le 16 Novembre 2020
    (J'ai lu ce livre dans l'édition Robert Laffont identique à celle-ci, minorée de la préface) Dans un lointain futur les humains vivent au sein de la Culture, une civilisation disséminée dans toute la galaxie dans des cités spatiales reproduisant la nature mais en bien plus confortable. Avec les humains nous trouvons des E.T partageant leurs valeurs, mais surtout des drones, des Intelligences Artificielles autonomes disposant des droits des humains et parfois de personnalités détonnantes. Dans cette société de profusion sans monnaie où presque tout est possible sans effort, les Jeux ont un statut d'art majeur, et Gurgeh est l'un des maîtres incontestés de cet art. Approché par le Contact, un service quelque peu mystérieux, Gurgeh ne tient pas vraiment à abandonner son confort, mais un drone caractériel de ses connaissance va tout faire pour qu'il soit obligé de plonger dans les intrigues politiques du terrifiant empire d'Azad, des E.T agressifs dont un jeu extrêmement complexe domine la gouvernance tyrannique … Un roman léger, le second dans l'ordre de parution d'une série comprenant une dizaine de tomes, lisibles indépendamment. La "Culture" va se dévoiler à travers divers aventures, ici le jeu servira de base, même si jamais il n'est clairement défini, il va dominer... (J'ai lu ce livre dans l'édition Robert Laffont identique à celle-ci, minorée de la préface) Dans un lointain futur les humains vivent au sein de la Culture, une civilisation disséminée dans toute la galaxie dans des cités spatiales reproduisant la nature mais en bien plus confortable. Avec les humains nous trouvons des E.T partageant leurs valeurs, mais surtout des drones, des Intelligences Artificielles autonomes disposant des droits des humains et parfois de personnalités détonnantes. Dans cette société de profusion sans monnaie où presque tout est possible sans effort, les Jeux ont un statut d'art majeur, et Gurgeh est l'un des maîtres incontestés de cet art. Approché par le Contact, un service quelque peu mystérieux, Gurgeh ne tient pas vraiment à abandonner son confort, mais un drone caractériel de ses connaissance va tout faire pour qu'il soit obligé de plonger dans les intrigues politiques du terrifiant empire d'Azad, des E.T agressifs dont un jeu extrêmement complexe domine la gouvernance tyrannique … Un roman léger, le second dans l'ordre de parution d'une série comprenant une dizaine de tomes, lisibles indépendamment. La "Culture" va se dévoiler à travers divers aventures, ici le jeu servira de base, même si jamais il n'est clairement défini, il va dominer la narration. le roman fait un parallèle entre la vie qui pourrait être considérée comme un jeu dans une société dictactoriale qui a bien des points communs avec la notre, le sujet est sérieux mais la lecture légère, agréablement enrichie d'un humour léger, parfois grâce aux Drones ou aux différents types d'I.A. L'auteur laisse beaucoup de choses suggérées aux bons soins de l'imagination du lecteur, ce qui n'est pas plus mal … Ce livre se lit agréablement et sous des abords légers incite cependant à la réflexion, nul doute que je vais me procurer d'autres livres de cet auteur …
    Lire la suite
    En lire moins
  • JMPlus Posté le 22 Août 2020
    Je le dis tout net, seul ce premier tome "L'Homme des Jeux" m'a véritablement enthousiasmé dans la série. J'ai aimé tout d'abord la description de "La Culture", société assistée par des drones super-intelligents et super-puissants, si "parfaite" que les gens s'y ennuient et que les meilleurs joueurs-de-jeux sont des vedettes. Elle est rassurante par cette douceur de vivre que l'on recherche et pourtant inquiétante par la morosité qui en découle. Le plus intéressant étant sans conteste le déroulement d'un jeu sur une planète qui permet de déterminer les postes du gouvernement et dont le gagnant devient l'empereur d'une galaxie !
  • jmb33320 Posté le 27 Mai 2020
    « La cité tout entière était en proie à la fièvre du jeu qui s’emparait régulièrement d’elle, tous les six ans ; à Groasnachek se pressaient les joueurs et leur suite, les conseillers et mentors de collège, les relations et amis, les attachés de presse et journalistes impériaux, sans compter les diverses délégations des colonies et territoires venues voir l’avenir de l’Empire se décider sous leurs yeux. » Jernau Gurgeh est ce qui se rapproche le plus d’un joueur professionnel dans un univers, celui de la Culture, ou ni l’argent ni les possessions n’ont la moindre importance, puisque tous ses membres disposent de tout ce dont ils ont besoin. Le seul problème majeur de Gurgeh au début du roman c’est de ressentir un certain ennui… Si la Culture associe sans façons une large palette de créature diverses et variées, organiques ou artificielles, comme les drones, elle a tout de même une sorte de réseau d’espionnage pour protéger ses intérêts et surveiller ses environs. Celui de l’Empire d’Azad, bien loin des valeurs de la Culture, a pour particularité de baser son entière hiérarchie sur les résultats d’un jeu, terriblement complexe, qui donne son nom à l’empire tout entier. A l’inverse de celui de la... « La cité tout entière était en proie à la fièvre du jeu qui s’emparait régulièrement d’elle, tous les six ans ; à Groasnachek se pressaient les joueurs et leur suite, les conseillers et mentors de collège, les relations et amis, les attachés de presse et journalistes impériaux, sans compter les diverses délégations des colonies et territoires venues voir l’avenir de l’Empire se décider sous leurs yeux. » Jernau Gurgeh est ce qui se rapproche le plus d’un joueur professionnel dans un univers, celui de la Culture, ou ni l’argent ni les possessions n’ont la moindre importance, puisque tous ses membres disposent de tout ce dont ils ont besoin. Le seul problème majeur de Gurgeh au début du roman c’est de ressentir un certain ennui… Si la Culture associe sans façons une large palette de créature diverses et variées, organiques ou artificielles, comme les drones, elle a tout de même une sorte de réseau d’espionnage pour protéger ses intérêts et surveiller ses environs. Celui de l’Empire d’Azad, bien loin des valeurs de la Culture, a pour particularité de baser son entière hiérarchie sur les résultats d’un jeu, terriblement complexe, qui donne son nom à l’empire tout entier. A l’inverse de celui de la Culture, il repose sur l’annexion pure et simple d’autres planètes, parfois même le massacre de populations entières. Bref, des pourris de première catégorie. Contact, la branche secrète de la Culture va proposer à Jernau Gurgeh de se familiariser avec ce jeu durant les longs mois de voyage nécessaires pour parvenir sur ce monde, afin d’y participer, sans en attendre forcément de grands résultats. Il sera accompagné par un drone, Flère-Imsaho, qui n’est pas sans ressources même si les Azadiens le prennent trop souvent pour une boîte de conserve améliorée ! Je m’attendais à encore plus de subtilité, d’originalité (et à une difficulté de lecture plus grande) en abordant ce premier volume du cycle de la Culture. Mais je n’ai pas été déçu pour autant. Les trouvailles et inventions sont nombreuses, le rythme du roman suffisamment enlevé pour ne jamais être ennuyeux. Je lirai volontiers la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.