Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782232145339
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
L'immaculée conception (nouvelle édition)
Collection : Carrés poésie
Date de parution : 16/09/2021
Éditeurs :
Seghers

L'immaculée conception (nouvelle édition)

,

Collection : Carrés poésie
Date de parution : 16/09/2021
« L’un des plus grands livres que la révolution surréaliste ait jamais produit. »
La légende raconte que c’est afin de « tuer le temps » que Breton et Éluard se lancèrent, en août 1930, dans l’écriture de ce recueil intitulé, avec un sens... La légende raconte que c’est afin de « tuer le temps » que Breton et Éluard se lancèrent, en août 1930, dans l’écriture de ce recueil intitulé, avec un sens aigu de la provocation, L’Immaculée Conception. « La connaissance parfaite que nous avions l’un de l’autre nous a facilité le... La légende raconte que c’est afin de « tuer le temps » que Breton et Éluard se lancèrent, en août 1930, dans l’écriture de ce recueil intitulé, avec un sens aigu de la provocation, L’Immaculée Conception. « La connaissance parfaite que nous avions l’un de l’autre nous a facilité le travail, diront-ils plus tard. Mais elle nous incita surtout à l’organiser de telle façon qu’il s’en dégageât une philosophie poétique. » Dans ce recueil en prose, se trouve ainsi réunies les deux tendances qu’incarnent Breton et Eluard au sein même du mouvement surréaliste – le premier, ardent défenseur de l’écriture automatique la plus baroque, le second, plus incliné à une certaine transparence poétique, une évidence qui désarme le lecteur. Ici, leur volonté commune est affichée : à travers une parole radicalement nouvelle, ils entendent partir en quête de la Vérité même, le désir mystérieux qui sous-tend toute existence humaine. À noter trois pages mémorables en guise de Kama-Sutra littéraire et « Le Jugement originel », renouant avec la forme proverbiale chère aux deux auteurs, qui incite à bannir toute tiédeur dans la vie comme dans l’art.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782232145339
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SerialLecteurNyctalope Posté le 27 Janvier 2022
    KAMOULOX André Breton et Paul Eluard pour L’immaculée conception. Intrigant au premier abord mais vois n’êtes pas au bout de vos surprises avec ce recueil poético-philosophique écrit en 1930. Les deux poètes surréalistes dont l’amitié s’est créé dix ans plus tôt, mettent leur plume en commun pour un objet improbable et hautement exigeant. Quoique. Est-ce de l’exigence ou l’expression même d’un subconscient totalement dénué de bon sens ? Est-ce un jeu ? Sûrement. Les éditions Seghers renaissent alors en publiant leur légendaire carnet poétique à la conception admirable. Voir un quasi kamoulox entre deux grands écrivains demeure savoureux. Autant vous prévenir de suite, vous ne comprendrez pas tout même si le texte demeure en prose, Philippe Forrest qui signe la préface affirme même qu’aucun lecteur n’a encore compris le sens véritable de ce dernier. Il avait raison et même temps la poésie n’a pas besoin d’être comprise totalement. Bien entendu certains poètes en profitent et écrivent parfois sous Ecstasy pensant qu’ils ont trouvé un angle singulier. Eluard Breton, rien qu’en prononçant ce duo, on imagine un Simon Garfunkel aux envolées lyriques. Il faudra prendre en compte l’époque de ce texte où la prise sur le réel ne fonctionne plus.... KAMOULOX André Breton et Paul Eluard pour L’immaculée conception. Intrigant au premier abord mais vois n’êtes pas au bout de vos surprises avec ce recueil poético-philosophique écrit en 1930. Les deux poètes surréalistes dont l’amitié s’est créé dix ans plus tôt, mettent leur plume en commun pour un objet improbable et hautement exigeant. Quoique. Est-ce de l’exigence ou l’expression même d’un subconscient totalement dénué de bon sens ? Est-ce un jeu ? Sûrement. Les éditions Seghers renaissent alors en publiant leur légendaire carnet poétique à la conception admirable. Voir un quasi kamoulox entre deux grands écrivains demeure savoureux. Autant vous prévenir de suite, vous ne comprendrez pas tout même si le texte demeure en prose, Philippe Forrest qui signe la préface affirme même qu’aucun lecteur n’a encore compris le sens véritable de ce dernier. Il avait raison et même temps la poésie n’a pas besoin d’être comprise totalement. Bien entendu certains poètes en profitent et écrivent parfois sous Ecstasy pensant qu’ils ont trouvé un angle singulier. Eluard Breton, rien qu’en prononçant ce duo, on imagine un Simon Garfunkel aux envolées lyriques. Il faudra prendre en compte l’époque de ce texte où la prise sur le réel ne fonctionne plus. Ils décident de fouiller dans leur subconscient tel un sursaut de survivance. En jouant avec les sonorités des mots, leur placement au sein d’une phrase et en utilisant des métaphores ou oxymores, le duo de poètes éclabousse un feu originel. Entre plagiat poétique et laisser aller sur le papier, on prend acte du génie de cette écriture dont on a du mal à imaginer qu’elle soit à quatre mains. Vous serez désarçonné, perturbé, voire saisi ou déçu mais vous aurez une émotion. Peu importe laquelle vois en aurez une. Arriver à déclencher cela en si peu de pages, en si peu de mots est une sorte d’exploit littéraire. Il déclenchera chez vous une réaction. Devant la production littéraire indécente des dernières années, rares sont ceux qui sortent d’une zone de confort bien souvent trop établie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Danieljean Posté le 21 Avril 2016
    Se proposant d'exposer une philosophie poétique sans avoir recours au langage conceptuel, philosophie sur laquelle tremble l'ombre des difficultés alors vécues par les auteurs, L'Immaculée Conception apparaît ainsi, au-delà de la résistance du texte à un déchiffrement trop simple, comme un ouvrage d'une extrême densité dans sa tonalité grave, et le dossier qui l'accompagne permettra de prendre une plus exacte mesure de la complexité, de la visée et des moyens de l'œuvre.
Inscrivez-vous à la newsletter Seghers pour suivre les actualités de la maison.
La poésie est partout !