Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258101272
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

L'impératrice des sept collines

Catherine BARRET (Traducteur)
Date de parution : 04/07/2013

Dans son nouveau roman, Kate Quinn, la reine du péplum moderne, conjugue avec panache vérité historique et divertissement.

Dans son nouveau roman, Kate Quinn, la reine du péplum moderne, conjugue avec panache vérité historique et divertissement.
Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d’un sénateur, l’insaisissable Sabine...

Dans son nouveau roman, Kate Quinn, la reine du péplum moderne, conjugue avec panache vérité historique et divertissement.
Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d’un sénateur, l’insaisissable Sabine a soif d’aventure. Tous deux se connaissent depuis l’adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s’amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d’un grand destin – ce que le garçon ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.
Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de leur côté par le tourbillon de l’histoire, sauront-ils se retrouver ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258101272
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MelissaChelle Posté le 21 Octobre 2019
    J'ai comme pour le premier tome, mis un peu de temps à rentrer dedans ( histoire de resituer les personnages et l'ambiance ). Mais une fois dedans j'ai vraiment savouré du début à la fin. Que j'ai aimé Vix et Sabine ! J'ai énormément appris sur la Rome antique, les empereurs, les coutumes. Un bon roman historique comme je les aime. Pas trop compliqué à lire et en plus une note de l'auteur à la fin explicative, que j'ai apprécié également. Et j'ai encore préfère celui ci au premier tome "La maîtresse de Rome". Je vais maintenant attaquer le troisième "Les héritières de Rome" et je sens que je vais quitter avec regret cette belle saga. Qui me donne franchement envie d'aller à Rome !
  • DianeLivres Posté le 4 Septembre 2019
    Vous ne pouvez pas savoir comment je suis déçue. Déçue de laisser cette saga, ses personnages, cet environnement dans les années 110 après JC. à Rome. J'avais été conquise par Théa et son gladiateur Arius et retrouver Vix leurs fils a été un peu bonheur. Je me suis baladé dans les rues pavées de Rome, accompagné de tous les protagonistes de cette histoire. Entre complot diabolique et justice, entre citation et bataille. Ce roman, cette auteure nous livre un deuxième roman d'une qualité mythologique exceptionnelle. Et elle précise à la fin s'être inspirée de vrai personnages. Ces pavés peuvent faire peur, mais croyez moi, une fois avoir mis le nez dedans vous ne pouvez le lâcher. Le petit point de déception sera que le dernier tome n'est pas paru en France ... Mais qu'elle découverte ! Je vous retrouve très vite avec ma lecture en cours -que je ne peux pas lâcher non plus- et je vous souhaite de belles lectures 📖
  • cassie56 Posté le 23 Février 2019
    Excellent j'ai adoré de bout en bout. Différent de la maîtresse de Rome mais tout aussi bon. Dommage que la suite ne soit pas sortie en français
  • Mariloup Posté le 4 Février 2019
    La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue! On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler. Vix et Sabine m'ont... La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue! On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler. Vix et Sabine m'ont plu dans l'ensemble mais ils m'ont pas mal agacé au fil de ma lecture. Vix est trop impétueux, pas sérieux, trop porté sur les femmes (sur ce point-là, il m'a particulièrement écœuré); Sabine est égoïste et plus d'une fois, j'ai eu l'impression qu'elle se servait de Vix alors qu'elle prétendait l'aimer; l'un et l'autre n'étaient absolument pas fidèles dans leur amour même s'il y avait plein de freins à leur relation: elle qui est marié à un homme très important, ennemi de Vix; leur différence de statut social, entre autres choses... Sinon, Titus est le personnage que j'ai le plus apprécié, un jeune homme absolument parfait, vrai en toute chose. Quant à l'impératrice Plotine, elle n'a pas assez "intrigué" à mon sens bien qu'elle ait accéléré les choses vers la fin pour que son protégé devienne Empereur de Rome. J'aime tellement la plume de Kate Quinn! C'est fluide, précis avec un univers qui n'est pas si "complexe" alors que c'est un roman plutôt historique, il est presque aisé de s'y retrouver avec les noms et les termes qui ne sont pas si faciles à retenir au premier abord. On a le point de vue de plusieurs personnages: Vix, Sabine, Titus, Plotine (en majorité), écrit à la première personne du singulier à chaque fois, style que je préfère dans un roman pour être au plus près du personnage. C'est une fiction mais l'autrice a gardé des personnages ayant vraiment existé, des faits historiques ainsi que des événements et des lieux réels même si bien sûr, elle a dû broder tout autour pour nous offrir ce roman. Il y a bel et bien une suite mais elle n'a toujours pas été traduite en français, ce qui m'inquiète un peu, je dois dire car le roman original date de 2015. Bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si ce n'est pas un coup de cœur comme ce fut le cas pour le premier, une lecture très prenante que j'ai savouré en la lisant assez lentement. Je n'ai plus qu'à espérer la traduction du troisième et dernier tome de la saga mais en attendant, je vais pouvoir patienter avec le HS Les Héritières de Rome!
    Lire la suite
    En lire moins
  • winnies89 Posté le 20 Août 2018
    Après avoir beaucoup aimé la maîtresse de Rome, je m'étais empressée d'acheter la suite, et pourtant cela fait 4 ans que ce livre traîne dans ma pal. Ici on va retrouver Vix et Sabine, deux personnages déjà présent dans le précédent tome. On va suivre leur amour qui semble impossible. Elle la fille d'un sénateur et lui le fils d'un gladiateur et d'une esclave. Encore une fois la plume de l'auteure est fluide, et on s'immerge assez facilement dans son récit. Comme précédemment, il y a des manigances, des mariages arrangées ou l'amour ne prime pas. La première partie sur Rome m'a complètement happée, la suite sur Daces un peu moins. Les personnages étant chacun emportés dans un pan de l'histoire, mais cela avant de se retrouver. C'est ce qui m'a donné une petite impression de lenteur à certains moment. En bref, j'ai bien aimé cette suite. Pendant la première partie du récit j'aurais sans doute dit que j'ai été passionné par l'histoire, mais comme le sentiment n'a pas été présent tout le long. ça reste tout de même une très bonne lecture dans la Rome antique, entre romance, histoire et manigances.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.