Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348057281
Code sériel : 132
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'Occident et les autres

Histoire d'une suprématie

Sophie BESSIS (Auteur, Préface)
Date de parution : 27/02/2020

L'Occident gouverne le monde depuis si longtemps que sa suprématie lui paraît naturelle. Elle est à ce point constitutive de son identité collective qu'on peut parler d'une véritable culture, sur laquelle les Occidentaux continuent de construire leurs rapports avec l'Autre : rien ne semble ébranler durablement la conviction qu'ils ont...

L'Occident gouverne le monde depuis si longtemps que sa suprématie lui paraît naturelle. Elle est à ce point constitutive de son identité collective qu'on peut parler d'une véritable culture, sur laquelle les Occidentaux continuent de construire leurs rapports avec l'Autre : rien ne semble ébranler durablement la conviction qu'ils ont de leur supériorité. C'est ce noyau obscur de la culture occidentale que Sophie Bessis explore dans ce livre. Après une synthèse historique des relations de l'Occident avec les « autres », depuis la Renaissance, et des contenus successifs donnés à l'universel, elle propose un état des lieux des rapports de forces actuels — notamment économiques — entre ce qu'on appelle communément le Nord et le Sud. Elle étudie les formes nouvelles d'hégémonie des puissances mondiales, les réactions qu'elles suscitent dans les Suds, et les mutations en cours, peut-être porteuses d'un changement de l'ordre du monde. Et elle propose, sur cette base, des réponses stimulantes à tous ceux qui se posent des questions sur le cours actuel et sur les sens multiples de la mondialisation.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348057281
Code sériel : 132
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Romain28 Posté le 4 Novembre 2017
    Ecrit quelques temps après les attentats du 11 Septembre cette analyse des rapports de l'Occident avec le reste du monde n'a rien perdu de son acuité et se distingue également par la qualité littéraire de son exposé. Sophie Bessis à choisi le terme de Suprématie pour caractériser cette relation asymétrique dont elle retrace l'historicité et qui consiste globalement pour les européens à produire des d'universaux auxquels ils dérogent volontiers en fonction de leurs intérêts économiques ou géopolitiques. Cette culture de la Suprématie s est successivement appuyé à travers l'histoire sur la vérité révélée du Christ puis sur la Raison et enfin sur la rhétorique scientifique, chacune ayant permis la justification du fait colonial dans la mesure ou l'Occident s’était également assigné une mission de propagation de ses valeurs.Sophie Bessis analyse également le rôle particulièrement pervers joué pars les occidentaux qui pour conserver une tutelle sur certaines régions (après ou avant les indépendances) n'ont pas hésité à soutenir les franges locales les plus réactionnaires pour empêcher toute forme d'émancipation qui remettrait en cause ses divers intérêts dans la région concernée. Un tableau édifiant , très chargé et le sentiment également d'une relation épouvantablement pervertie qu'il est difficile de pas associer au chaos... Ecrit quelques temps après les attentats du 11 Septembre cette analyse des rapports de l'Occident avec le reste du monde n'a rien perdu de son acuité et se distingue également par la qualité littéraire de son exposé. Sophie Bessis à choisi le terme de Suprématie pour caractériser cette relation asymétrique dont elle retrace l'historicité et qui consiste globalement pour les européens à produire des d'universaux auxquels ils dérogent volontiers en fonction de leurs intérêts économiques ou géopolitiques. Cette culture de la Suprématie s est successivement appuyé à travers l'histoire sur la vérité révélée du Christ puis sur la Raison et enfin sur la rhétorique scientifique, chacune ayant permis la justification du fait colonial dans la mesure ou l'Occident s’était également assigné une mission de propagation de ses valeurs.Sophie Bessis analyse également le rôle particulièrement pervers joué pars les occidentaux qui pour conserver une tutelle sur certaines régions (après ou avant les indépendances) n'ont pas hésité à soutenir les franges locales les plus réactionnaires pour empêcher toute forme d'émancipation qui remettrait en cause ses divers intérêts dans la région concernée. Un tableau édifiant , très chargé et le sentiment également d'une relation épouvantablement pervertie qu'il est difficile de pas associer au chaos géopolitique inextricable d' aujourd’hui.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !