Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221112793
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'oeuvre vive

Date de parution : 30/09/2010

Un petit village de la Creuse est bouleversé par l'arrivée d'un artiste de land art mondialement connu.

Que vient faire cet Américain dans ce village d'une Creuse échouée sur les rives du présent ? Cet étranger arpente le pays et parsème les lieux de trucs à sa manière : quatre femmes de lierre et de feuilles faisant l'amour aux arbres dans les bois, une croix lumineuse sur l'étang, une...

Que vient faire cet Américain dans ce village d'une Creuse échouée sur les rives du présent ? Cet étranger arpente le pays et parsème les lieux de trucs à sa manière : quatre femmes de lierre et de feuilles faisant l'amour aux arbres dans les bois, une croix lumineuse sur l'étang, une ligne droite dans les champs…
Ben Forester, qui s'appelait autrefois Benjamin Forestier et vivait au pays, est venu redessiner à sa manière le paysage de son enfance. Son projet artistique va bouleverser la vie des villageois…
En s'appropriant leur espace, en détruisant l'immobilité de leur existence, Ben oblige les habitants à se remettre en question. Mais tous ne sont pas prêts à accepter l'éphémère, à se décomposer pour se recréer, à se dépouiller pour s'enrichir. Il suffit pourtant d'un rien pour que tout bascule. Bouleversée par ces étranges constructions, Elma apprend à revenir à la vie après la mort de son enfant. Estelle, la jeune institutrice, défie les bonnes mœurs pour plonger dans l'amour. Barthélemy, lui, choisit le passé contre le présent, jusqu'à la mort.
Cette ?uvre vive impose avec maestria les délicatesses d'un écrivain aimanté par la terre de ses ancêtres et les exigences inventives du roman contemporain. On en sort ébloui et intrigué.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221112793
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Annette55 Posté le 12 Juin 2021
    «  C'est si difficile ce qu'il fait.Ce qu'il voit est si fugitif. Il est un peintre se glissant dans sa toile aux proportions immenses . Un sculpteur intégré à l'objet qu'il façonne et qui se déforme en même temps qu'il agit. Il est dehors et dedans » ... «  À ses yeux ,l'arche de cristal constitue le premier pas d'un mouvement d'encerclement des «  imaginaires » . Elle devine pour l'avoir étudiée depuis, , combien l'histoire du LAND ART a souvent suscité des mouvements de rejets PASSIONNELS » . « Le travail est un garrot . Une sorte d'immortalité accordée pour quelques heures lorsqu'il peint ou qu'il sculpte » . Trois extraits significatifs de cette oeuvre originale , qui nous plonge au coeur de la terre et la ruralité , à Blessac, dans un petit village de la Creuse , contrée si chère à l'auteur où s'affrontent des oeuvres gigantesques , mystérieuses, le LAND ART, forme d'art spectaculaire créant du mystère ,, un genre de détricotage de la grosse pelote d'usage et de savoirs ancestraux où mère Nature est le principal support de la créativité et la méfiance ,-le rejet passionnel des hommes et des femmes de là - bas, ce coin de Creuse où le temps, les saisons... «  C'est si difficile ce qu'il fait.Ce qu'il voit est si fugitif. Il est un peintre se glissant dans sa toile aux proportions immenses . Un sculpteur intégré à l'objet qu'il façonne et qui se déforme en même temps qu'il agit. Il est dehors et dedans » ... «  À ses yeux ,l'arche de cristal constitue le premier pas d'un mouvement d'encerclement des «  imaginaires » . Elle devine pour l'avoir étudiée depuis, , combien l'histoire du LAND ART a souvent suscité des mouvements de rejets PASSIONNELS » . « Le travail est un garrot . Une sorte d'immortalité accordée pour quelques heures lorsqu'il peint ou qu'il sculpte » . Trois extraits significatifs de cette oeuvre originale , qui nous plonge au coeur de la terre et la ruralité , à Blessac, dans un petit village de la Creuse , contrée si chère à l'auteur où s'affrontent des oeuvres gigantesques , mystérieuses, le LAND ART, forme d'art spectaculaire créant du mystère ,, un genre de détricotage de la grosse pelote d'usage et de savoirs ancestraux où mère Nature est le principal support de la créativité et la méfiance ,-le rejet passionnel des hommes et des femmes de là - bas, ce coin de Creuse où le temps, les saisons , la neige et le vent , la froidure sculptent les paysages et les destins souvent immuables .... Où les secrets , les non - dits, les silences , l'intolérance et les ragots disent tout et sont très présents . Mais qui est donc ce Ben Forester , cet homme venu de loin, un habitant du MONDE , d'un village planétaire et de la mondialisation ? Cet artiste du LAND Art mondialement Connu ? A - t- il le droit de modifier les paysages , d'y placer ses trucs bizarres : Une croix lumineuse sur l'étang , un angle droit taillé brut , dans un rocher, quatre femmes de lierre et de feuilles faisant l'amour aux arbres dans les bois ..... Au pays certains se laissent prendre à ses enchantements déconcertants , au charme de l'artiste , les femmes y sont très présentes , de milieu social très différent , happées par ces nouvelles certitudes : Elma , agricultrice moderne , blessée et amoureuse , Estelle, la jolie et jeune professeure d'école , loin , bien loin de son Bordeaux natal, en proie à la solitude, aux questions critiques ,à l'intolérance campagnarde jusqu'à Thérèse , la tenancière du café local, pacificatrice malgré elle , moderne à sa façon ... Au contraire d'autres personnages rejèteront farouchement ces oeuvres qui bousculent les certitudes , parmi ceux - là .....Barthélemy, tragique gardien des mémoires . Au coeur de ce roman contemporain,.merveilleusement écrit , l'amour de la terre , de la nature , de l'art et de la création , entourée de mystères , de retours dans le passé , de sensibilité exacerbée emportent l'adhésion du lecteur , le troublent et l'éblouissement ,.... On sort du carcan du roman paysan pour rêver autrement , s'interroger sur la création artistique , réfléchir aux déchirures , détricoter les superstitions et autres marques, ces vérités vieilles comme le monde et qui gouvernent encore les campagnes et même les villes dans leurs replis secrets . «  La mémoire de ce qu'il avait égaré redescend dans ses mains. .Elles obéiront , peut- être à un autre lui- même , pendant les heures et les jours de travail qui seront nécessaires . Mais elles accompliront . En accord avec ce bois » . «  Le premier coup de ciseau résonne comme une libération . Ben est tiré hors de lui- même , loin de son enveloppe usée . Ce bois n'attendait que lui, il est un accoucheur, un éventreur d'apparences . Il se livre à un enfantement » . Pas facile à critiquer cet ouvrage tellement il soulève une tempête d'émotions ... ébranle des certitudes .....fascine , dérange ..... C'est une citrique de mon ami Jean - François qui m'a fait emprunter deux des oeuvres de cet auteur que je ne connaissais pas . Une bien belle découverte ! Merci à toi!
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.