Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221121061
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'orange de Noël

Collection : L'École de Brive
Date de parution : 08/12/2011

"Une orange, je n’avais jamais espéré en trouver une, comme tombée de la hotte du Père Noël ou de ses grandes mains de vieillard. Et voilà que Cécile vient de déposer devant moi ce don merveilleux. Mon orange. Mon fruit de soleil et de givre."

À la fin de l'été 1913,...

"Une orange, je n’avais jamais espéré en trouver une, comme tombée de la hotte du Père Noël ou de ses grandes mains de vieillard. Et voilà que Cécile vient de déposer devant moi ce don merveilleux. Mon orange. Mon fruit de soleil et de givre."

À la fin de l'été 1913, Cécile Brunie, toute jeune institutrice, arrive à Saint-Roch pour y prendre possession de son poste. Dans ce petit village de la basse Corrèze où le curé fait seul la loi et où prospère une école catholique, elle est accueillie comme le diable en personne. Nul doute que, comme ses prédécesseurs, elle ne puisse tenir que quelques mois devant le redoutable abbé Brissaud qui, chaque dimanche, tonne contre l'école sans Dieu et ses suppôts. Mais Cécile fait front, résiste aux injures, aux provocations, aux calomnies et, peu à peu, gagne la confiance du village et voit se peupler son école.

Une histoire bouleversante, adaptée au cinéma en 1996.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221121061
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fihi72 Posté le 17 Janvier 2021
    Ecole publique contre école privée; déjà ce thème en 1913. Le curé fait la loi dans le village de Saint Roch et la jeune institutrice Cécile va avoir fort à faire. Il faut dire qu'être institutrice laïque à cette époque n'est pas chose facile. Je me suis attachée à Malvina, petite fille sans instruction et sa famille ne voit pas l'intérêt d'aller à l'école. Elle passe pour la sotte de Saint Roch et pourtant, Cécile va la prendre sous son aile et la petite va être très bien éduquer. La fin est belle et l'on voit le résultat du travail de Cécile envers Malvina. D'ailleurs, ce récit est fait par Malvina elle-même. Un très bon moment de lecture.
  • cvd64 Posté le 10 Janvier 2021
    Un roman toute en rondeur même si certains thèmes abordés sont âpres et conflictuels. Privé contre public, catholiques contre laïc à un moment où l'Histoire de France est confrontée à des attaques étrangères mais aussi sur son propre territoire, voir dans son terroir. 01 janvier 2021
  • lilietalia Posté le 9 Janvier 2021
    Un joli roman qui se déroule en Corrèze en 1913. À l'aube de la première guerre mondiale, nous faisons la connaissance de Cécile, jeune institutrice laïque attendue de pied ferme par le curé du village qui lui mène la vie dure. Son histoire est racontée par Malvina, une jeune fille élevée à la ferme et que tout le village croit sotte... Tous, sauf Cécile qui va s'occuper d'elle et l'éduquer.. Une jolie lecture !
  • Nanako-Mai Posté le 11 Décembre 2020
    Un roman terroir, qui se déroule en pleine Corrèze des années 1910, à l'aube de la 1ère Guerre Mondiale. Dans ce milieu rural, la culture des champs et des vignes, ainsi que l'instruction religieuse prévalent sur l'éducation laïque qui tente de s'appliquer à l'ensemble du pays. Difficile cependant de rivaliser avec des années et des années de culture "paysanne" et religieuse. Malvina, jeune "innocente", que tout le monde considère comme simple d'esprit, gentille mais pas méchante - "laissez-là donc faire ce que bon lui plaît, on ne peut rien en tirer, à quoi bon...?" - se prend d'amitié sincère pour la jeune institutrice fraîchement débarquée en pleine campagne, pleine d'esprit, d'idées et de convictions. Une profonde tendresse se tisse entre elles deux alors que l'ensemble des villageois mené par le curé Brissaud, font preuve d'animosité. Durant un an, on suit leur quotidien : l'évolution de leur relation souvent complexe ; les ennuis et les obstacles que se doit d'affronter seule Cécile Brunie, jeune institutrice laïque ; l'éducation de Malvina considéré comme un véritable "miracle", elle qui ne savait rien et que personne jusque lors n'avait pris la peine de comprendre ni de sortir de son innocence ; les complots sournois... Un roman terroir, qui se déroule en pleine Corrèze des années 1910, à l'aube de la 1ère Guerre Mondiale. Dans ce milieu rural, la culture des champs et des vignes, ainsi que l'instruction religieuse prévalent sur l'éducation laïque qui tente de s'appliquer à l'ensemble du pays. Difficile cependant de rivaliser avec des années et des années de culture "paysanne" et religieuse. Malvina, jeune "innocente", que tout le monde considère comme simple d'esprit, gentille mais pas méchante - "laissez-là donc faire ce que bon lui plaît, on ne peut rien en tirer, à quoi bon...?" - se prend d'amitié sincère pour la jeune institutrice fraîchement débarquée en pleine campagne, pleine d'esprit, d'idées et de convictions. Une profonde tendresse se tisse entre elles deux alors que l'ensemble des villageois mené par le curé Brissaud, font preuve d'animosité. Durant un an, on suit leur quotidien : l'évolution de leur relation souvent complexe ; les ennuis et les obstacles que se doit d'affronter seule Cécile Brunie, jeune institutrice laïque ; l'éducation de Malvina considéré comme un véritable "miracle", elle qui ne savait rien et que personne jusque lors n'avait pris la peine de comprendre ni de sortir de son innocence ; les complots sournois et perfides de l'abbé ; les (dés)amours de Cécile et ses (dés)illusions. Cette institutrice volontaire s'est alors donné comme objectif de mener sa petite protégée jusqu'au Certificat d'études, une folie pour certains qui se concrétise pourtant jusqu'à devenir un "miracle" pour ce village de campagne... Autour de ce duo attachant, il faut en convenir, gravitent de nombreux protagonistes aux caractères bien différents, ayant chacun sa place bien définie au sein du village et son rôle à jouer. C'est dans l'ensemble une lecture agréable, que j'ai pourtant trouvé parfois un peu longuette et embrouillée. Difficile de suivre le fil des pensées de la jeune narratrice qui oscille entre présent et passé, et passe du coq à l'âne sans prévenir. Elle relate ici ses mémoires, il s'agit donc d'une tranche de vie où, au fond, il ne se passe pas "grand chose", laissant même s'installer une certaine lenteur dans le récit à certains moments... Challenge ABC 2020-2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • Symphonie Posté le 25 Août 2020
    L'orange de Noël de Michel Peyramaure nous relate l'arrivée de Cécile Brunie, venue prendre ses fonctions d'institutrice pour la rentrée prochaine dans un petit village de Corrèze. Sa présence n'est pas du goût de l'abbé Brissaud et de ses ouailles qui voient d'un mauvais oeil le diable en jupons, enseigner dans l'école laïque où Dieu n'a pas sa place. Bourré de mauvaises intentions, L'abbé use de son autorité pour la décourager, espérant la voir quitter son poste au plus vite. Mais Cécile au tempérament bien trempé ne se laisse pas intimider, ce qui va indubitablement entrainer une constante mésentente entre eux. A son arrivée, Cécile a bien repéré une fillette l'épiant dans l'arbre près de l'école. Intriguée par son apparence débridée, peu à peu, elle se prend d'affection pour la petite Malvina Delpeuch considérée comme une sauvageonne attardée. Une réelle amitié va lier Cécile et Malvina qui, à la grande surprise de tous dont son frère Louis, va se révéler être une élève intelligente qui se complaisait dans son statut de simplette pour fuir l'enseignement. A force de persévérance, Malvina va se dévoiler être une élève brillante qui obtiendra son certificat d'étude sous bienveillance de Cécile. L'orange de noël de Michel Peyramaure... L'orange de Noël de Michel Peyramaure nous relate l'arrivée de Cécile Brunie, venue prendre ses fonctions d'institutrice pour la rentrée prochaine dans un petit village de Corrèze. Sa présence n'est pas du goût de l'abbé Brissaud et de ses ouailles qui voient d'un mauvais oeil le diable en jupons, enseigner dans l'école laïque où Dieu n'a pas sa place. Bourré de mauvaises intentions, L'abbé use de son autorité pour la décourager, espérant la voir quitter son poste au plus vite. Mais Cécile au tempérament bien trempé ne se laisse pas intimider, ce qui va indubitablement entrainer une constante mésentente entre eux. A son arrivée, Cécile a bien repéré une fillette l'épiant dans l'arbre près de l'école. Intriguée par son apparence débridée, peu à peu, elle se prend d'affection pour la petite Malvina Delpeuch considérée comme une sauvageonne attardée. Une réelle amitié va lier Cécile et Malvina qui, à la grande surprise de tous dont son frère Louis, va se révéler être une élève intelligente qui se complaisait dans son statut de simplette pour fuir l'enseignement. A force de persévérance, Malvina va se dévoiler être une élève brillante qui obtiendra son certificat d'étude sous bienveillance de Cécile. L'orange de noël de Michel Peyramaure fait partie de ces romans du terroir d'une période aux us et coutumes bien ancrés, le dur labeur des paysans pour tenter de vivre au mieux de la sueur du travail de leurs terres et de leurs bêtes. Un agréable moment de lecture d'une époque difficile de l'ancien temps qui nous renvoie à la magie d'un Noël où l'orange, une denrée rare en 1913 et bien plus tard, illuminait le visage des enfants, une orange que l'on mange de nos jours sans fascination d'une période révolue. Un agréable moment de lecture sans prise de tête.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.