Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707190369
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 308
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'ordre de la dette

Enquête sur les infortunes de l'État et la prospérité du marché

André ORLEAN (Préface)
Collection : Sciences humaines
Date de parution : 17/03/2016
Comment la dette de l’État s’est-elle installée au centre de la scène politique, au point d’y devenir omniprésente ? Ce livre original constitue la première enquête historique et sociologique sur les modalités concrètes qui ont peu à peu arrimé les comptes de la puissance publique aux intérêts privés de la finance. Une histoire de la dette méconnue et passionnante, qui offre une clé de lecture incomparable pour comprendre notre présent, tant français qu’européen.
 
Pourquoi la dette publique occupe-t-elle une telle place dans les débats économiques contemporains, en France et ailleurs ? Comment s’est-elle imposée comme la contrainte suprême qui justifie toutes les politiques d’austérité budgétaire et qui place les États sous surveillance des agences de notation ?
À rebours de ceux qui voient la...
Pourquoi la dette publique occupe-t-elle une telle place dans les débats économiques contemporains, en France et ailleurs ? Comment s’est-elle imposée comme la contrainte suprême qui justifie toutes les politiques d’austérité budgétaire et qui place les États sous surveillance des agences de notation ?
À rebours de ceux qui voient la dette comme une fatalité et une loi d’airain quasi naturelle, Benjamin Lemoine raconte dans ce livre comment, en France, l’« ordre de la dette » a été voulu, construit et organisé par des hommes politiques, des hauts fonctionnaires et des banquiers, de gauche comme de droite – parmi lesquels François Bloch-Lainé, Charles de Gaulle, Antoine Pinay, Valéry Giscard d’Estaing, Michel Pébereau, Laurent Fabius, Lionel Jospin, Dominique Strauss-Kahn… Autrement dit, il fut le fruit d’un choix politique.
Ce livre reconstitue la généalogie détaillée de ce choix stratégique, et prend la mesure de la grande transformation de l’État dans l’après-guerre. On réalise alors à quel point les nouveaux rapports entre finance privée et finances publiques sont au cœur des mutations du capitalisme, dans lequel l’État est devenu un acteur de marché comme les autres, qui crée et vend ses produits de dette, construisant par là sa propre prison.

« Ce qui est mis en cause dans ce livre, c’est l’évidence même de la dette. » André Orléan.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707190369
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 308
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • henrihuitre Posté le 19 Mai 2016
    Au fur et à mesure des pages se tisse solidement toute l'explication, jalonnée par les personnages qui ont fait des choix, prétextant que leurs décisions étaient celles qui s'imposaient. Mais les faux semblants des discours ont caché bien des justifications, masqué que le monde de la finance livrerait pieds et poings liés tout un peuple et les générations à venir. Quoique là non plus il ne faut pas être crédule. Au-delà de la liste des noms des responsables, rencontrés par l'auteur, ce sont des millions de situations humaines dont on ne parle pas, mais qui trinquent et trinqueront.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !