Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258097391
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Maigret hésite

Maigret

Date de parution : 22/11/2012

L'article 64 du Code pénal - Une lettre anonyme avertit Maigret qu'un crime sera commis prochainement ; une recherche rapide établit que le papier provient du domicile de l'avocat Parendon.

L'article 64 du Code pénal
Une lettre anonyme avertit Maigret qu'un crime sera commis prochainement ; une recherche rapide établit que le papier provient du domicile de l'avocat Parendon. Ce dernier autorise le commissaire à enquêter dans son appartement spacieux et luxueux. Durant deux jours, Maigret interroge et observe. Le...

L'article 64 du Code pénal
Une lettre anonyme avertit Maigret qu'un crime sera commis prochainement ; une recherche rapide établit que le papier provient du domicile de l'avocat Parendon. Ce dernier autorise le commissaire à enquêter dans son appartement spacieux et luxueux. Durant deux jours, Maigret interroge et observe. Le troisième jour, la secrétaire de Parendon est retrouvée égorgée dans son bureau…
Adapté pour la télévision en 1975, dans une réalisation de Claude Boissol, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), Françoise Christophe (Mme Parendon) et en 2000, sous le titre Maigret chez les riches, par Denys Granier-Deferre, avec Bruno Cremer (Commissaire Maigret), Alexandre Brasseur (Lachenal), Michel Duchaussoy (Maître Parendon).
Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258097391
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 25 Avril 2020
    Un classique ,la lettre anonyme pour annoncer un meurtre imminent . Pourtant , de curieuse manière , l’expéditeur laisse facilement deviner d’où vient le courrier. Quel est donc son but ?Voilà donc Maigret enquêtant chez l'avocat Parendon ,brillant avocat , d’une intelligence remarquable et disgracié physiquement. Est-il l’expéditeur des lettres , ou sa femme ,ou ses enfants ,ou les domestiques . Peu à peu se dévoilent les secrets de la maison et du couple. Maigret va se trouver confronté à un cas qui poussera aux limites sa finesse psychologique mais cela suffira-t-il à empêcher le meurtre ?
  • Nadouch Posté le 9 Janvier 2020
    Un épisode comme je les aime : la vie parisienne de Maigret, sa femme, son bureau au Quai des Orfèvres, Janvier, Lucas et Lapointe, des considérations météorologiques, des petits verres de blanc dans les bistrots et, surtout, une affaire qui n'en est pas encore une : Maigret reçoit des lettres prévenant qu'un malheur va avoir lieu, dans une famille bourgeoise... Un milieu dans lequel Maigret n'est jamais totalement à l'aise, malgré son aura et sa carrière. Il hésite, cherche à empêcher le drame sans savoir d'où vient le danger... Un roman tout en tension et en finesse, du très bon Maigret !
  • Beffroi Posté le 29 Décembre 2019
    Une fois n’est pas coutume, le crime survient à la fin du roman. Maigret reçoit une lettre anonyme annonçant un crime. Grâce au papier à lettre d’une qualité rare, il parvient rapidement à découvrir l’origine de la missive. Elle provient de l’appartement très bourgeois de maître Parendon, avocat spécialisé dans le droit maritime, qui se tient à 2 pas du palais de l’Elysée. Maigret se passionne pour cette « non-affaire » mystérieuse et s’entretient avec la famille, le personnel. L’ombre de l’article 64 du Code pénal plane sur cette histoire. Maître Parendon est passionné par cet article qui traite de la responsabilité d’un criminel, en cas de crise de démence passagère. Un Maigret très psychologique.
  • meknes56 Posté le 21 Octobre 2019
    Un Maigret tout à fait passionnant. Intrigue intéressante à la sauce Simenon. Un meurtre aura lieu mais où , qui sera la victime ? et surtout pourquoi ?
  • tiptop92 Posté le 10 Octobre 2019
    Georges Simenon - Maigret hésite - 1968 : Simenon toujours aussi acerbe quand il s'agissait de décrire le monde de la bourgeoisie trouvait le subterfuge du crime pas encore commis pour pénétrer de l'intérieur ce milieu qu'il semblait détester plus que tout autre. Quand une lettre anonyme prévenait le commissaire Maigret d'un assassinat prochain au domicile de maitre Parendon avocat à la cour, celui-ci s'empressait de se rendre sur place pour juger du caractère véridique de la menace. Ce genre de lettre il en arrivait tous les jours au quai des orfèvres mais l'instinct du policier, l'écriture et la tournure des phrases lui donnaient envie d'en savoir un peu plus sur la situation. Le commissaire bien sur tombait sur un vrai panier de crabes. Le mari, la femme, la maitresse, les enfants désinvoltes, les domestiques anciens repris de justice tout concourait à rendre l'ambiance tendue et le drame prêt à éclater. Malgré sa présence le meurtre était commis quand même et ses soupçons confirmés. L'enquête en demi-teinte se déroulait alors derrière des portes capitonnées à l'affut des confidences des membres d'une famille qui semblait autant se confier que mentir au célèbre policier. Maigret lui profitait de cette affaire en périphérie... Georges Simenon - Maigret hésite - 1968 : Simenon toujours aussi acerbe quand il s'agissait de décrire le monde de la bourgeoisie trouvait le subterfuge du crime pas encore commis pour pénétrer de l'intérieur ce milieu qu'il semblait détester plus que tout autre. Quand une lettre anonyme prévenait le commissaire Maigret d'un assassinat prochain au domicile de maitre Parendon avocat à la cour, celui-ci s'empressait de se rendre sur place pour juger du caractère véridique de la menace. Ce genre de lettre il en arrivait tous les jours au quai des orfèvres mais l'instinct du policier, l'écriture et la tournure des phrases lui donnaient envie d'en savoir un peu plus sur la situation. Le commissaire bien sur tombait sur un vrai panier de crabes. Le mari, la femme, la maitresse, les enfants désinvoltes, les domestiques anciens repris de justice tout concourait à rendre l'ambiance tendue et le drame prêt à éclater. Malgré sa présence le meurtre était commis quand même et ses soupçons confirmés. L'enquête en demi-teinte se déroulait alors derrière des portes capitonnées à l'affut des confidences des membres d'une famille qui semblait autant se confier que mentir au célèbre policier. Maigret lui profitait de cette affaire en périphérie de son bureau pour visiter les petits bars et les petits restaurants ou il était reçu comme un coq en pâte par des tenanciers avides de garder de bonnes relations avec la police. Plus que jamais Simenon faisait vibrer une humanité simple dans ce roman de tous les jours qui faisait tant de bien à nos esprits fatigués par l'action souvent vaine des thrillers modernes... gouleyant et confortable comme un petit beaujolais servi sur le zinc
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.