En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Marie

        Robert Laffont
        EAN : 9782221119327
        Façonnage normé : EPUB2
        Format : 153 x 240 mm
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Marie

        Collection : Romans Français Laffont
        Date de parution : 05/07/2012

        « Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de Jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Évangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux.
        Durant les années nécessaires à la...

        « Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de Jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Évangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux.
        Durant les années nécessaires à la rédaction de ce roman, dressant le portrait de « ma Marie », je me suis efforcé d'imaginer qui avait pu être cette Miryem de Nazareth, née en Galilée dans le chaotique royaume d'Israël en butte à l'occupation romaine.
        Quels liens entretenait-elle avec la résistance et l'un de ses chefs les plus populaires, Barabbas ? Quels rapports avait-elle avec les esséniens de Damas, la secte des thérapeutes ? Et avec son lointain cousin Jean le Baptiste ? Né en Pologne, où le culte de Marie domine l'Église catholique, j'ai été depuis mon enfance fasciné par le destin de cette jeune juive à l'origine du christianisme. Un jour il fallait bien que je parte à sa recherche. Aujourd'hui, j'aimerais partager cette histoire passionnante avec vous. »
        Marek Halter

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221119327
        Façonnage normé : EPUB2
        Format : 153 x 240 mm
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Robert Laffont
        10.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • denis76 Posté le 26 Février 2018
          « Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de Jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Évangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux. Durant les années nécessaires à la rédaction de ce roman, dressant le portrait de « ma Marie », je me suis efforcé d'imaginer qui avait pu être cette Miryem de Nazareth, née en Galilée dans le chaotique royaume d'Israël en butte à l'occupation romaine. Quels liens entretenait-elle avec la résistance et l'un de ses chefs les plus populaires, Barabbas ? Quels rapports avait-elle avec les esséniens de Damas, la secte des thérapeutes ? MES IMPRESSIONS : Le style est très clair, l'histoire est très intéressante. Pour moi qui suis chrétien de base, c'est avec émotion que je découvre ce caractère supposé bien trempé d'une jeune femme libérée en moins 6 avant Jésus Christ, en Galilée: Myriem de Nazareth, que le recenseur romain appellera "Marie". Cette Myriem, qui avec Barabbas le voleur et Abdias, fera libérer son père Joachim des griffes d'Hérode vieillissant, roi juif de Judée soumis aux romains. La connaissance de Yossef, de Joseph... « Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de Jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Évangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux. Durant les années nécessaires à la rédaction de ce roman, dressant le portrait de « ma Marie », je me suis efforcé d'imaginer qui avait pu être cette Miryem de Nazareth, née en Galilée dans le chaotique royaume d'Israël en butte à l'occupation romaine. Quels liens entretenait-elle avec la résistance et l'un de ses chefs les plus populaires, Barabbas ? Quels rapports avait-elle avec les esséniens de Damas, la secte des thérapeutes ? MES IMPRESSIONS : Le style est très clair, l'histoire est très intéressante. Pour moi qui suis chrétien de base, c'est avec émotion que je découvre ce caractère supposé bien trempé d'une jeune femme libérée en moins 6 avant Jésus Christ, en Galilée: Myriem de Nazareth, que le recenseur romain appellera "Marie". Cette Myriem, qui avec Barabbas le voleur et Abdias, fera libérer son père Joachim des griffes d'Hérode vieillissant, roi juif de Judée soumis aux romains. La connaissance de Yossef, de Joseph d'Arimatie l'Essenien, de Mariamne (Marie de Magdala) sa sœur de cœur avec laquelle elle apprend le grec, permettent d'imaginer les liens tissés par Marie avant la naissance du divin enfant, qui sera élevé avec Jean le Baptiste, fils d'Elicheba. A la fin du livre, Marek Halter, l'auteur juif, nous confie avoir rencontré une vieille Maria à Varsovie qui lui transmet un document inédit écrit en ajar : "l'Evangile de Marie", qui est une lettre à Mariamne !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Tinaju Posté le 4 Janvier 2018
          J'ai fini l'année 2017 avec ce livre, et ce fut une très belle conclusion. Marek Halter nous présente là sa vision de Marie. Celle qui est habituellement soumise, résignée et transparente se transforme entre les mains de l'auteur en une femme avec des sentiments, des idées, des aspirations et un vrai caractère. On peut adhérer ou pas à cette interprétation de la Bible, ce qui est sur, c'est que cette femme est de fait plus universelle que l'image habituelle. Bref, un excellent moment. J'ai retrouvé le plaisir de lecture que j'avais eu avec "Sarah" et "Tsippora" du même auteur.
        • anne_le_bruit_des_vagues Posté le 26 Juin 2016
          Si vous voulez vous plonger dans un roman d'aventure, avec un A majuscule, ce roman est pour vous ! Quels rebondissements ! Quels caractères forgés ! Et quelle époque furieuse que celle d'Hérode ! J'ai trouvé ce roman passionnant, de la première à la dernière page, avec des personnages hauts en couleurs et, si cela rassure certains, sans orientation religieuse particulière. La vie d'une femme peu ordinaire à une époque où vivre était un véritable combat, voilà ce dont il s'agit ici.
        • akhesa Posté le 14 Juin 2016
          Tres bel ouvrage que nous offre Marek Halter,sa vision de Marie,mere de Jesus;une description tout autre que la Marie decrite par la religion chretienne,une Marie a la forte personnalite,tout autre que les représentations faites par les peintres italiens et flamands J'ai beaucoup apprecie cette Marie combattive,femme de caractere,pleine de hargne et de vie On a presque envie d'y croire,un tres beau moment de lecture qui donne sa place aux femmes au sein de la societe juive,tres masculine et terriblement androgyne A lire absolument
        • Colombedelesperance Posté le 13 Août 2015
          Marie est le quatrième roman que je lis de la plume de Marek Halter. Il revêtait pour moi une importance particulière parce que j’ai énormément d’affection pour Marie en tant que mère du christianisme et de Jésus, tout simplement. J’étais à la fois intriguée et sceptique, en ouvrant le bouquin… Ce roman est une autre manière de voir Marie, celle qui a engendré celui que l’on nomme aujourd’hui Sauveur. Que l’on croie ou non en elle, il est indéniable que cette femme est mondialement connue alors que si peu de texte la mentionne dans la Bible. Les écrits de Marek proposent d’aller à sa rencontre et de découvrir qui elle a pu être, déjà avant que l’ange ne la visite et qu’elle n’enfante Jésus… Il est à noter d’emblée que Marek Halter a effectué de nombreuses recherches dans le dessein de réaliser ce roman. Il le dit et ça se sent, dans la précision aussi de certains éléments. On apprend donc qui était Marie, ou « la Marie de Marek Halter », puisqu’on ne peut que conjecturer sur son véritable caractère. C’est une jeune fille puis femme débordante de sagacité, de colère aussi et de soif de justice que nous dévoile l’auteur.... Marie est le quatrième roman que je lis de la plume de Marek Halter. Il revêtait pour moi une importance particulière parce que j’ai énormément d’affection pour Marie en tant que mère du christianisme et de Jésus, tout simplement. J’étais à la fois intriguée et sceptique, en ouvrant le bouquin… Ce roman est une autre manière de voir Marie, celle qui a engendré celui que l’on nomme aujourd’hui Sauveur. Que l’on croie ou non en elle, il est indéniable que cette femme est mondialement connue alors que si peu de texte la mentionne dans la Bible. Les écrits de Marek proposent d’aller à sa rencontre et de découvrir qui elle a pu être, déjà avant que l’ange ne la visite et qu’elle n’enfante Jésus… Il est à noter d’emblée que Marek Halter a effectué de nombreuses recherches dans le dessein de réaliser ce roman. Il le dit et ça se sent, dans la précision aussi de certains éléments. On apprend donc qui était Marie, ou « la Marie de Marek Halter », puisqu’on ne peut que conjecturer sur son véritable caractère. C’est une jeune fille puis femme débordante de sagacité, de colère aussi et de soif de justice que nous dévoile l’auteur. Marie n’est pas aussi… douce et lisse que certains peuvent la croire (d’après les images populaires, à mes yeux). Elle est ici forte d’un caractère que beaucoup lui envieraient, propre parfois à embarrasser les autres, mais d’une foi et d’une sagesse débordante, même dans son plus jeune âge. Elle ne mâche pas ses mots et se révolte énormément des injustices. En gros, c’est un personnage que l’on prend plaisir à suivre, d’autant qu’elle est accompagnée d’autres qui sont aussi fascinants même si bien imparfaits parfois. Certains ne sont que mentionnés, tels qu’Hérode, d’autres se font deviner, comme Yossef, et d’autres encore vous laissent sur les fesses comme… Barabbas. Si ce nom ne vous dit rien, petite explication : c’est le bandit qui a été relâché lorsque le peuple a choisi de crucifier Jésus. Pilate avait donné le choix entre lui et Jésus. Le retrouver tout au long de l’histoire apporte un éclairage nouveau et… très intéressant. Une chose est sûre, c’est que… croyance, foi, ou non, ça fait réfléchir. Ça fait réfléchir parce que Marie ne sait pas rester indifférente à la douleur des autres, au mépris que certains affichent envers les femmes ou ceux qui ne sont pas Juifs. Ça pourrait tout à fait être transposé à notre quotidien. Marie incarne ici l’envie de faire un monde d’amour. C’est d’ailleurs la ligne conductrice du roman, alors que les violences et les morts s’accumulent autour de notre petit cercle qui varie selon les périodes. Nous découvrons l’époque comme elle était lors de la naissance de Jésus : difficile. Le peuple en avait plein le dos, de Rome, la révolte n’était pas loin, et les conflits religieux avaient lieu au sein d’une même croyance. Personne pour se mettre d’accord, tout le monde pour dire que ça ne va pas ! Et Marie va se retrouver au cœur de tout ceci. Je ne pensais pas découvrir autant, quelque part, en ouvrant ce livre. J’aurais dû m’en douter, vu la teneur de la trilogie que j’avais dévorée. On en voit tellement sur tout qu’on pense tout savoir, et même si je ne sais trop quel crédit accorder à ce récit, j’en ressors quelque part grandi. Dans ma considération des autres, dans ma réflexion sur les écrits, sur… des tonnes de trucs. Il n’en reste pas moins que la fin avec l’Evangile de Marie me laisse un peu coite. Je ne sais là non plus quoi en penser, puisque je ne suis pas très d’accord avec cette version, en fait. Je reste avec mes idées et avoue que ça pourrait être possible ! Mais cette « fin » me plaît beaucoup moins que celle que je connais ! Au niveau de la plume ? Très belle, encore une fois. Elle m’a embarquée, tout autant lorsque l’auteur s’adresse à nous sur la fin, nous expliquant d’où il tient ce bout d’Evangile qui l’a tant chamboulé et qui clôt, il est vrai, à merveille le roman. Il sait mener son intrigue (alors que nous connaissons un peu la fin, quand même), nous faire passer par des détours pour nous montrer qu’on croit connaître, mais qu’au final, on ne sait rien. Ou si peu ! C’est fantastique de voir tout cette histoire sous un autre jour et d’avoir Marie mise en valeur. Ça change et ça fait un grand bien, mine de rien ! En conclusion, Marie restera longtemps dans mon esprit parce qu’il m’aura fascinée en mettant en avant cette femme que j’admire et porte dans mon cœur d’une façon particulière. Elle n’est pas lisse, peut-être pas parfaite mais elle ne s’écarte pas trop de l’image de celle que nous connaissons tous (ou presque), tout en devenant plus humaine, plus… caractérielle, peut-être. On découvre son histoire avec un énorme intérêt, comprenant que certains personnages mentionnés dans les Evangiles sont plus proches de Jésus et de Marie qu’on ne le croyait, bref… c’est un jour nouveau de bien des façons ! En conclusion, ce sera un 18/20 pour moi ! Et… je suis épatée. Réellement épatée.
          Lire la suite
          En lire moins
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
        Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
        Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com