Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809827972
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 461
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Marlène

Anne-judith Descombey (Traducteur)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 06/02/2020
Allemagne, juillet 1944. Marlene se souvient de son passé, celui qui a fait d’elle l’une des femmes les plus recherchées du Reich. Après Au nom de ma mère, Hanni Münzer nous dessine le portrait d’une femme courageuse, prête à tout abandonner pour changer le cours de l’Histoire.
QUI EST LA VÉRITABLE MARLENE ?

Munich, juillet 1944. L’une des femmes les plus recherchées du IIIe Reich se tient face à la maison bombardée de Deborah et de son frère, qu’elle croit enfouis sous les décombres. Si elle était arrivée la veille, Marlene aurait pu les sauver.
Mais qui est au...
QUI EST LA VÉRITABLE MARLENE ?

Munich, juillet 1944. L’une des femmes les plus recherchées du IIIe Reich se tient face à la maison bombardée de Deborah et de son frère, qu’elle croit enfouis sous les décombres. Si elle était arrivée la veille, Marlene aurait pu les sauver.
Mais qui est au juste cette femme ? La veuve d’un notable connu pour ses sympathies nazies ? Une actrice en devenir ? Une résistante ?
Marlene va devoir prendre l’une des décisions les plus difficiles de sa vie : épargner la vie de millions de personnes... ou sacrifier l’homme qu’elle aime.
Dans le sillage d’Au nom de ma mère, ce roman s’attache au destin d’une femme courageuse, confrontée aux soubresauts de l’Histoire.

Prix Skoutz, du meilleur roman historique
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809827972
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 461
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AudreyT Posté le 31 Août 2020
    **** Marlène est une rescapée. Elle a lutté contre le régime nazi, contre les tortures et les humiliations dans les camps d’extermination, contre des tyrans aveuglés par la haine et le désir de vengeance. Elle a combattu le dégoût que lui infligeaient des hommes que seule la soumission subjuguait. Mais au milieu de toute cette noirceur, elle a aussi rencontré l’amour, noué des amitiés sincères et durables, et donné la vie. Marlène a su garder une étincelle de vie et de lumière et au cœur des tempêtes, c’est elle qui l’a maintenu hors de l’eau... Hanni Münzer signe ici une très beau roman. C’est avec justesse qu’elle nous raconte une petite histoire dans la Grande. Marlène est une résistante de la première heure. Elle se croyait solide, aguerrie, mais l’horreur de la guerre va très vite la rattraper. Sans qu’aucune scène ne soit véritablement insoutenable, l’auteur nous entraine à Auschwitz, dans les traces d’hommes et de femmes dont l’imagination macabre n’a d’égal que le courage de ceux qui y résistent. Ce roman n’est pas une énième histoire sur Hitler et ses atrocités. C’est avant tout le portrait d’une femme forte, combative et profondément humaine. C’est aussi un essai convaincant sur la place que les femmes... **** Marlène est une rescapée. Elle a lutté contre le régime nazi, contre les tortures et les humiliations dans les camps d’extermination, contre des tyrans aveuglés par la haine et le désir de vengeance. Elle a combattu le dégoût que lui infligeaient des hommes que seule la soumission subjuguait. Mais au milieu de toute cette noirceur, elle a aussi rencontré l’amour, noué des amitiés sincères et durables, et donné la vie. Marlène a su garder une étincelle de vie et de lumière et au cœur des tempêtes, c’est elle qui l’a maintenu hors de l’eau... Hanni Münzer signe ici une très beau roman. C’est avec justesse qu’elle nous raconte une petite histoire dans la Grande. Marlène est une résistante de la première heure. Elle se croyait solide, aguerrie, mais l’horreur de la guerre va très vite la rattraper. Sans qu’aucune scène ne soit véritablement insoutenable, l’auteur nous entraine à Auschwitz, dans les traces d’hommes et de femmes dont l’imagination macabre n’a d’égal que le courage de ceux qui y résistent. Ce roman n’est pas une énième histoire sur Hitler et ses atrocités. C’est avant tout le portrait d’une femme forte, combative et profondément humaine. C’est aussi un essai convaincant sur la place que les femmes pourraient prendre aux côtés d’hommes éblouis par la soif de puissance... Une grand merci à NetGalley et aux éditions l’Archipel pour leur confiance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • coquinnette1974 Posté le 19 Août 2020
    Je remercie chaleureusement Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley du roman :Marlène de Hanni Münzer. Munich, juillet 1944. L’une des femmes les plus recherchées du IIIe Reich se tient face à la maison bombardée de Déborah et de son frère, qu’elle croit enfouis sous les décombres. Si elle était arrivée la veille, Marlène aurait pu les sauver... Mais qui est au juste cette femme ? La veuve d’un notable connu pour ses sympathies nazies ? Une actrice en devenir ? Une résistante ? Marlène va devoir prendre l’une des décisions les plus difficiles de sa vie : épargner la vie de millions de personnes… ou sacrifier l’homme qu’elle aime.... Marlène est un roman très touchant, que j'ai adoré. Il est vrai que je suis passionnée par cette période qu'est la seconde guerre mondiale ; je lis énormément de romans ou histoires vraies se déroulant à cette époque là. Nous découvrons d'abord Marlène à Cracovie en décembre 2012. Cette vieille dame de 97 ans a terminée ses mémoires, qui seront publiées après sa mort. Elle s'apprête à raconter son histoire en entier, sans rien cacher.. Et cette vie que nous découvrons est palpitante. Oui, Marlène a survécu, ça nous le savons mais à quel... Je remercie chaleureusement Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley du roman :Marlène de Hanni Münzer. Munich, juillet 1944. L’une des femmes les plus recherchées du IIIe Reich se tient face à la maison bombardée de Déborah et de son frère, qu’elle croit enfouis sous les décombres. Si elle était arrivée la veille, Marlène aurait pu les sauver... Mais qui est au juste cette femme ? La veuve d’un notable connu pour ses sympathies nazies ? Une actrice en devenir ? Une résistante ? Marlène va devoir prendre l’une des décisions les plus difficiles de sa vie : épargner la vie de millions de personnes… ou sacrifier l’homme qu’elle aime.... Marlène est un roman très touchant, que j'ai adoré. Il est vrai que je suis passionnée par cette période qu'est la seconde guerre mondiale ; je lis énormément de romans ou histoires vraies se déroulant à cette époque là. Nous découvrons d'abord Marlène à Cracovie en décembre 2012. Cette vieille dame de 97 ans a terminée ses mémoires, qui seront publiées après sa mort. Elle s'apprête à raconter son histoire en entier, sans rien cacher.. Et cette vie que nous découvrons est palpitante. Oui, Marlène a survécu, ça nous le savons mais à quel prix... Marlène est un roman, mais avec un goût amer, celui de l'Histoire avec un grand H, qui est bien arrivée elle ! Je n'ai pas envie d'en dire plus, oui cette chronique est courte car ce livre se découvre, se dévore. J'avoue, je n'ai pas envie de trop en dévoiler de peur de dire une phrase de trop... Petite précision, c'est un tome deux car Au nom de ma mère le précède. Toutefois, je n'ai pas lu le précédent et j'ai quand même compris Marlène ; il est donc possible de lire celui ci sans connaître le précédent. Ma note : un énorme cinq étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 11 Août 2020
    Marlène se retrouve devant les décombres de la maison de Deborah. Elle va tout faire pour anéantir Albrecht car il a tué Deborah et Jakob. La guerre qui fait rage donne pour l'instant l'avantage aux SS et c'est Albrecht qui retrouve Marlène en premier et décide de lui faire payer sa trahison. Marlène se retrouve dans un "bordel à SS". Et même si elle va subir les pires outrages, le médecin qui soignent ces femmes va lui redonner du courage. Car son but comme tous les résistants c'est d'éliminer Hitler par n'importe quel moyen. Même dans le plus grand désespoir l'union fera la force. Après avoir été conquise par "au nom de mère" qui racontait la vie de Deborah, l'intérêt pour "Marlène" a été identique. Deux romans à lire de toute urgence.
  • bebi Posté le 9 Juin 2020
    Marlène a peur, et pourtant, elle fait face au danger. Elle va même au devant du risque. En ces périodes sombres de guerre, la Résistance fait tout ce qu’elle peut pour mettre à mal les actions nazies. Et Marlène compte bien faire sa part. C’est ainsi qu’elle va se retrouver dans un camp de concentration, et qu’elle va devoir apprendre à se détacher de ce qui se passe autour d’elle…. Ce roman fait suite à un autre titre de Hanni Münzer: Au nom de ma mère. Un roman qui, si vous vous en rappelez, m’avait bouleversé. J’avais été totalement transportée par ma lecture. Cette suite a produit le même effet! Dès le premier chapitre, on retrouve le décor que nous avions laissé dans les derniers chapitres du précédent livre: des bombardements, des immeubles détruits, des pertes humaines importantes. Et pour Marlène, la certitude d’avoir tout perdu ou presque. C’est une jeune femme forte, et tenace. Bien que les situations qu’elle traverse sont si difficiles et tellement dangereuses, elle ne baisse pas les bras. Elle s’accroche à la vie avec une force incroyable, et se relève toujours, quel qu’en soit le prix à payer. Elle m’a impressionnée, du début... Marlène a peur, et pourtant, elle fait face au danger. Elle va même au devant du risque. En ces périodes sombres de guerre, la Résistance fait tout ce qu’elle peut pour mettre à mal les actions nazies. Et Marlène compte bien faire sa part. C’est ainsi qu’elle va se retrouver dans un camp de concentration, et qu’elle va devoir apprendre à se détacher de ce qui se passe autour d’elle…. Ce roman fait suite à un autre titre de Hanni Münzer: Au nom de ma mère. Un roman qui, si vous vous en rappelez, m’avait bouleversé. J’avais été totalement transportée par ma lecture. Cette suite a produit le même effet! Dès le premier chapitre, on retrouve le décor que nous avions laissé dans les derniers chapitres du précédent livre: des bombardements, des immeubles détruits, des pertes humaines importantes. Et pour Marlène, la certitude d’avoir tout perdu ou presque. C’est une jeune femme forte, et tenace. Bien que les situations qu’elle traverse sont si difficiles et tellement dangereuses, elle ne baisse pas les bras. Elle s’accroche à la vie avec une force incroyable, et se relève toujours, quel qu’en soit le prix à payer. Elle m’a impressionnée, du début à la fin du roman. C’est une force de la nature. Jolie et intelligente, elle a tout pour elle. Elle attire le regard, sait en jouer, est capable d’analyser toutes sortes de situations, et de réagir vite. L’histoire que nous présente l’auteure est forte et douloureuse à la fois. Elle nous plonge dans l’horreur de la période nazie, sans faux-semblants, sans fioritures. Les camps de concentration, les chambres à gaz, les tortures, les persécutions, et les peurs sont clairement décrits. Et c’est un choc que de s’immerger dans cette atmosphère. Tout comme le premier roman, celui-ci est un coup de cœur. J’avais pas mal recommandé Au nom de ma mère autour de moi, j’en ferai autant pour Marlène
    Lire la suite
    En lire moins
  • BlaBlaMum Posté le 3 Juin 2020
    Ce roman est la suite de "Au nom de ma mère", qui j'ai lu au cours du mois de Février. Dans ce roman, nous repartons pendant la seconde guerre mondiale; Nous y retrouvons Marlène, résistante polonaise, durant la dernière partie du conflit. Nous allons entrer au coeur de l'histoire du côté des femmes, voir l'horreur et la réalité des camps de concentration. ce roman est très bien documenté et nous donne de nombreux faits historiques. j'ai vraiment aimé ma lecture. J'adore lire des romans de cette période. Certaines choses m'ont un peu dérangé, un peu comme dans le premier tome, mais je ne peux que vous le conseiller.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.