En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Max et la grande illusion

        Belfond
        EAN : 9782714475190
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Max et la grande illusion

        Date de parution : 14/09/2017
        Audacieux et original, un premier roman qui nous entraîne dans un voyage rocambolesque, du Prague des années trente au Los Angeles de nos jours. Histoire d’une amitié improbable entre un enfant aux rêves plein la tête et un vieil homme perdu, une œuvre lumineuse, pleine d’émotion, de drôlerie et d’une irrésistible tendresse.
        Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence bien triste et bien monotone. Sa mère adorée vient de mourir et les relations avec son père sont de plus en plus houleuses. Quand un cirque débarque à Prague, il décide de se lancer dans l’aventure et de suivre la... Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence bien triste et bien monotone. Sa mère adorée vient de mourir et les relations avec son père sont de plus en plus houleuses. Quand un cirque débarque à Prague, il décide de se lancer dans l’aventure et de suivre la troupe. Mosche se voue corps et âme à sa nouvelle passion et apprend toutes les ficelles du métier avec son maître, l’Homme demi-lune. Il rêve aussi à la très belle assistante, Julia… Et de fil en aiguilles, Mosche Goldenhirsch devient le Grand Zabbatini, ce magicien que tout le monde veut voir, Adolph Hitler y compris…
        Los Angeles, 2007. Max Cohn a 11 ans et sa vie vient de basculer : ses parents vont divorcer. Le jeune garçon est effondré, surtout qu’il est persuadé d’être responsable du drame. En fouillant dans les vieilleries de son père, il tombe sur un CD du Grand Zabbatini et découvre son célèbre tour : « le sortilège de l’amour éternel ». Max en est sûr, seul un magicien peut faire des miracles et réparer l’irréparable, alors il part à la recherche de celui qui représente son dernier espoir…
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475190
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Belfond
        15.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LillyMaya Posté le 13 Février 2018
          Il y a des couvertures qui attirent l'oeil :) c'est le cas de celle de ce roman ! Cet artiste de cirque délicieusement rétro m'a donné envie de découvrir l'histoire qui se cachait derrière cette couverture. Nous y faisons la connaissance de Max, un enfant attachant, mais aussi celle d'un vieillard, qui m'a plutôt agacé. On apprend aussi à connaitre Mosche, un autre enfant. Je n'en dis pas d'avantage, car tout l'intérêt réside dans la découverte des différents personnages de ce récit. Cependant, ne vous fiez pas à l'apparente naïveté de cette couverture rétro, car ce récit n'est pas aussi léger qu'il y parait. Ma lecture a parfois été gênée par quelques coquilles et probablement quelques problèmes de traduction. Mais globalement, ce roman se lit facilement, même si j'ai parfois ressenti quelques longueurs. Un premier roman pour l'auteur, et une découverte intéressante pour moi.
        • SophieWag Posté le 9 Février 2018
          Deux récits enchassés. Mosche qui perd sa mère à Prague dans les années 30 et Max, petit Américain juif de nos jours qui vont finalement se rencontrer à Los Angeles... c'est lent, c'est parfois un peu drôle mais toutes ces histoires de cirque, de magie et de rêves d'amour éternel ne m'ont pas accroché(grande désillusion!); Le personnage de Mosche, devenu le grand Zabbattini n'est pas du tout sympathique et j'ai du mal avec les gens ou les personnages anthipathiques... Les derniers chapitres expliquent le manque d'humanité apparent du personnage principal mais il faut tenir jusque là et j'ai failli abandonner avant!
        • CandieM Posté le 29 Décembre 2017
          Une série d’allers-retours entre le petit Mosche Goldenhirsch dont l’histoire débute à Prague au début du 20ème siècle et le jeune Max Cohn qui grandit dans le Los Angeles du début du 21ème siècle. Ces histoires se dessinent en parallèle, mais se répondent et s’illuminent ensemble. Dans un style empreint d’humour et de bienveillance, Emmanuel Bergmann nous emmène en voyage avec des yeux d’enfant. Une folle épopée et un véritable enchantement !!!
        • Deanerys Posté le 19 Décembre 2017
          Je remercie Cultura et le comité de lecture qui m’ont permis de découvrir ce roman de la rentrée littéraire. Je reconnais que sans ce comité, je ne serais peut-être pas allée vers ce roman parce que la couverture ne m’attire pas forcément. Cependant le résumé avec l’alternance des époques et le milieu du cirque m’ont interpellé. Malheureusement la magie n’a pas vraiment opéré avec moi et je ressors de cette lecture assez mitigée. Nous faisons donc la connaissance de deux personnages que nous allons suivre tout au long de l’histoire. D’un côté il y a le jeune Mosch, un petit garçon juif vivant à Prague dans les années 30. A 15 ans, il prend la décision de quitter son domicile afin de se lancer dans le monde cirque. Son rêve ? Devenir magicien ! Mais l’époque est contre lui et il devra survivre à une guerre meurtrière, notamment pour ceux appartenant à sa communauté religieuse. De l’autre nous avons Max, un jeune garçon qui, en 2007, vit très mal la volonté de divorce de ses parents. Voulant arranger les choses, il décide de partir à la recherche de Zabatini, un vieux magicien qui connait la formule de l’amour éternelle, d’après un... Je remercie Cultura et le comité de lecture qui m’ont permis de découvrir ce roman de la rentrée littéraire. Je reconnais que sans ce comité, je ne serais peut-être pas allée vers ce roman parce que la couverture ne m’attire pas forcément. Cependant le résumé avec l’alternance des époques et le milieu du cirque m’ont interpellé. Malheureusement la magie n’a pas vraiment opéré avec moi et je ressors de cette lecture assez mitigée. Nous faisons donc la connaissance de deux personnages que nous allons suivre tout au long de l’histoire. D’un côté il y a le jeune Mosch, un petit garçon juif vivant à Prague dans les années 30. A 15 ans, il prend la décision de quitter son domicile afin de se lancer dans le monde cirque. Son rêve ? Devenir magicien ! Mais l’époque est contre lui et il devra survivre à une guerre meurtrière, notamment pour ceux appartenant à sa communauté religieuse. De l’autre nous avons Max, un jeune garçon qui, en 2007, vit très mal la volonté de divorce de ses parents. Voulant arranger les choses, il décide de partir à la recherche de Zabatini, un vieux magicien qui connait la formule de l’amour éternelle, d’après un vinyle que Max à découvert chez lui. J’ai bien aimé l’idée des deux points de vue qui nous permet de rencontrer deux personnages distincts, ainsi que d’évoluer dans deux époques différentes. L’histoire de Max est touchante puisqu’on ressent le désarroi de ce petit garçon face au divorce de ses parents, d’autant plus qu’il se sent responsable. Sa volonté de vouloir y remédier le rend attachant. Concernant Mosche, on est curieux de savoir quelle va être la vie de cet homme juif dans un contexte antisémite d’avant et pendant Guerre Mondiale. Pour ma part, c’est son histoire que j’ai préféré. J’ai aimé suivre son évolution, sa découverte du cirque, de la magie et son en envie d’en faire son métier. Le contexte historique et l’univers du cirque m’ont vraiment plu. Malheureusement, je n’ai pas vraiment accroché aux personnages, notamment dans les parties se déroulant en 2007. Le vieux Zabatini m’a notamment été assez insupportable. Je l’ai trouvé indécent et souvent désagréable. Même si son passé nous est connu au fil de la lecture, je n’ai pas réussi à m’attacher à lui. Concernant Max, il est touchant mais pas autant que ce que j’avais imaginé. C’est peut-être dû au fait que le divorce est une chose que je n’ai jamais vécu et j’ai donc eu des difficultés à me projeter dans son histoire. Les lecteurs ayant vécu ce drame se sentiront sans doute plus concernés et plus proche du petit garçon que je ne l’ai été. Quoi qu’il en soit, ce sont des personnages qui m’ont, dans l’ensemble, laissé de marbre … Autre chose qui m’a déçu : à la lecture du résumé, je m’attendais à autre chose. Je pensais qu’il y aurait une réelle relation entre Max et Zabatini. Alors oui, il y en a une, mais pas celle que j’attendais. J’avais imaginé que le petit garçon et le vieux monsieur noueraient une relation tendre, dans laquelle chacun aiderait l’autre dans ses soucis, où chacun soutiendrait l’autre pour reprendre goût à la vie face à des difficultés personnelles. Mais ça n’a pas été le cas … Même si cette lecture n’était sans doute pas faite pour moi, il s’agit malgré tout d’une belle histoire. La fin notamment est touchante, elle explique finalement le titre du roman et permet de repenser l’histoire d’une autre façon. Si personnellement les personnages m’ont bloqué, le contexte historique et le milieu du cirque sont bien décris et sont vraiment des points positifs du livre. Je pense donc que ce roman reste une histoire originale avec un parallèle intéressant entre deux époques.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bazart Posté le 5 Décembre 2017
          Quel lien peut-il exister entre un adolescent juif quittant Prague pour suivre un cirque ambulant et sa belle magicienne alors que dans l’Allemagne voisine le parti Nazi accède au pouvoir, et un jeune garçon californien triste de voir ses parents divorcer en ce début de XXI è siècle ? Peut-être ce vieux vinyle (pléonasme) découvert dans les cartons de déménagement de son père. Le « Grrrand Zabbbatiniii », qui faisait les beaux soirs des « To Night Show » du samedi, y dévoile la formule secrète pour obtenir l’amour éternelle. Mais le vieux disque rayé est inécoutable, qu’à cela ne tienne, Max, le petit garçon triste, va tout faire pour retrouver la trace du magicien, même si Los Angeles est une très grande ville. Le Grand Zabbatini, avec tous ses pouvoirs, pourra certainement faire renaitre l’amour entre son père et sa mère. Sacrée gageure, un roman qui nous parle du vieux continent durant une de ses périodes les plus sombres et de l’Amérique d’aujourd’hui. Deux destins et une rencontre entre un vieillard atrabilaire et un garçonnet rêveur. Emmanuel Bergman connait ses sujets, le Berlin des années noires et la crise d’un couple de la classe moyenne américaine. C’est avec beaucoup de tendresse et... Quel lien peut-il exister entre un adolescent juif quittant Prague pour suivre un cirque ambulant et sa belle magicienne alors que dans l’Allemagne voisine le parti Nazi accède au pouvoir, et un jeune garçon californien triste de voir ses parents divorcer en ce début de XXI è siècle ? Peut-être ce vieux vinyle (pléonasme) découvert dans les cartons de déménagement de son père. Le « Grrrand Zabbbatiniii », qui faisait les beaux soirs des « To Night Show » du samedi, y dévoile la formule secrète pour obtenir l’amour éternelle. Mais le vieux disque rayé est inécoutable, qu’à cela ne tienne, Max, le petit garçon triste, va tout faire pour retrouver la trace du magicien, même si Los Angeles est une très grande ville. Le Grand Zabbatini, avec tous ses pouvoirs, pourra certainement faire renaitre l’amour entre son père et sa mère. Sacrée gageure, un roman qui nous parle du vieux continent durant une de ses périodes les plus sombres et de l’Amérique d’aujourd’hui. Deux destins et une rencontre entre un vieillard atrabilaire et un garçonnet rêveur. Emmanuel Bergman connait ses sujets, le Berlin des années noires et la crise d’un couple de la classe moyenne américaine. C’est avec beaucoup de tendresse et de douceur que le romancier tisse des liens entre les personnages et, touché au cœur, le lecteur referme le livre avec le sentiment d’avoir lu une belle histoire.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « C’est un récit d’une grande tendresse sur le lien entre les générations, qui puise son inspiration dans la merveilleuse naïveté enfantine. La foi imperturbable de Max dans les pouvoirs de la magie nous laisse sous le charme, de nouveau séduits par la légèreté du monde de l’enfance. »

         
        Wiener Zeitung
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.