Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694513
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Mémoire brisée

Isabelle MAILLET (Traducteur)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 07/03/2019
Après Jeux de miroirs, Chirovici revient avec un roman aussi ingénieux que déroutant.
 
New York, de nos jours. Par une nuit pluvieuse, le docteur James Cobb, un psychologue renommé, donne une conférence sur les souvenirs enfouis. À la sortie, il est abordé par un inconnu, un homme gravement malade qui, quarante ans auparavant, s’est réveillé dans une chambre d’hôtel parisien à côté du... New York, de nos jours. Par une nuit pluvieuse, le docteur James Cobb, un psychologue renommé, donne une conférence sur les souvenirs enfouis. À la sortie, il est abordé par un inconnu, un homme gravement malade qui, quarante ans auparavant, s’est réveillé dans une chambre d’hôtel parisien à côté du corps sans vie d’une femme, sans aucun souvenir de la soirée. À l’heure de sa mort, il a besoin de comprendre : est-il un meurtrier ou un simple témoin ?
Intrigué, James Cobb plonge dans ce mystère vieux de plusieurs décennies. Mais autour de lui, les récits divergent et les interprétations se multiplient. Quand des secrets tout droit sortis de son propre passé rejaillissent, James Cobb est le seul à pouvoir démêler le vrai du faux.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694513
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Les Escales

Ils en parlent

À propos de Jeux de miroirs : « Un polar vraiment très réussi ! L’un des incontournables de l’année. »
 
Gérard Collard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • d1404 Posté le 30 Mai 2020
    James Cobb est hypnothérapeute. Après une conférence à New York, il rencontre Joshua Fleischer. Le riche philanthrope sollicite ses services et l’invite chez lui, dans le Maine. Au moment de signer la clause de non-divulgation et de confidentialité, l’avocat de Fleischer, méfiant, revient sur un épisode tragique de la carrière du médecin. L’atmosphère est posée. Pendant son séjour chez Joshua, Cobb découvre que son patient est hanté par une période trouble de sa jeunesse. Nous voici donc en présence d’une double intrigue. L’ambiance se fait pesante pour le psychiatre névrosé, soulagé de quitter la vaste demeure du sexagénaire. C’est un enchâssement de récits, un jeu de miroirs et de mémoire qui se met en place au fil des pages tissant une toile addictive, labyrinthique. De chapitre en chapitre, l’auteur nous fait voyager de Paris à New York, en passant du thriller au roman noir avec une belle maîtrise des styles. Eugen Chirovici distille l’angoisse au goutte-à-goutte dans l’esprit de son lecteur pour une enquête aux allures de traque. Contrairement à beaucoup de polars, celui-ci ne fait pas de fausses promesses : haletant du début à la fin.
  • Ziliz Posté le 17 Mai 2020
    Que s'est-il passé cette nuit d'octobre 1976 à Paris ? Une femme est décédée, mais comment ? Atteint d'une maladie qui le condamne à brève échéance, Joshua Fleischer fait appel à James Cobb, psychologue spécialisé dans l'hypnose, pour reconstituer les faits quarante ans plus tard. Après un premier tiers passionnant, nourri d'échanges entre Joshua et James, l'intrigue s'alourdit avec des digressions autour du psy, et rebondit en prenant des directions tortueuses autour de l'histoire de Fleischer. On pense à Hitchcock, Agatha Christie, Boileau-Narcejac - leurs styles, ficelles, excès ont hélas vieilli, ou plutôt, ils ont été beaucoup trop réutilisés ces dernières années pour séduire encore les amateurs de polars actuels et les surprendre. Dommage que l'auteur soit parti dans un tel imbroglio. Même si on ne perd pas vraiment le fil, on se demande où va s'arrêter la surenchère dans les témoignages divers et les rebondissements. Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié les réflexions sur la mémoire : comment fonctionne notre mémoire, et la façon dont on perçoit des faits, des individus et dont on façonne l'histoire - ce qu'on en perçoit, retient, comment on reconstruit nos souvenirs. De quoi méditer également sur nos petits arrangement avec la 'réalité' : « [Il] avait opté pour... Que s'est-il passé cette nuit d'octobre 1976 à Paris ? Une femme est décédée, mais comment ? Atteint d'une maladie qui le condamne à brève échéance, Joshua Fleischer fait appel à James Cobb, psychologue spécialisé dans l'hypnose, pour reconstituer les faits quarante ans plus tard. Après un premier tiers passionnant, nourri d'échanges entre Joshua et James, l'intrigue s'alourdit avec des digressions autour du psy, et rebondit en prenant des directions tortueuses autour de l'histoire de Fleischer. On pense à Hitchcock, Agatha Christie, Boileau-Narcejac - leurs styles, ficelles, excès ont hélas vieilli, ou plutôt, ils ont été beaucoup trop réutilisés ces dernières années pour séduire encore les amateurs de polars actuels et les surprendre. Dommage que l'auteur soit parti dans un tel imbroglio. Même si on ne perd pas vraiment le fil, on se demande où va s'arrêter la surenchère dans les témoignages divers et les rebondissements. Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié les réflexions sur la mémoire : comment fonctionne notre mémoire, et la façon dont on perçoit des faits, des individus et dont on façonne l'histoire - ce qu'on en perçoit, retient, comment on reconstruit nos souvenirs. De quoi méditer également sur nos petits arrangement avec la 'réalité' : « [Il] avait opté pour la fuite afin d'assurer sa survie, parce qu'il ne savait pas encore que survivre et vivre sont deux choses différentes et qu'il n'existe pas de murs assez épais ni de serrures assez solides pour se protéger de sa propre conscience. » Le fameux "responsable mais pas coupable" ? Un thriller psychologique qui m'a captivée au début, puis s'est éparpillé ou enlisé. Mais j'ai tenu bon, car je voulais savoir si mes soupçons étaient fondés - seulement en partie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • musemania Posté le 4 Novembre 2019
    Lors de sa sortie, le livre « Mémoire brisée » avait été assez bien sous les feux des projecteurs, tout comme le premier de l’auteur E.O. Chirovici, « Jeux de miroirs ». Pour moi, c’était une plongée totale dans l’inconnu car même si ces deux livres m’avaient bien tentée par leur quatrième de couverture, j’avais été assez frileuse de me perdre dans un esprit aussi tortueux. Étant membre du jury du Grand Prix des Lecteurs de l’Actu Littéraire, j’en ai eu enfin l’occasion. J’étais assez contente qu’il soit retenu dans la sélection car, à côté des romans de littérature générale, « Mémoire brisée » semblait plus appartenir à mon genre de prédilection, c’est-à-dire les thrillers, polars et romans noirs. On y suit le quotidien de James Cobb dont la réputation dans le milieu n’est plus à faire et qui s’est spécialisé dans l’hypnose et les souvenirs enfouis. Un jour, à la sortie d’une de ses conférences, il est apostrophé par un richissime homme d’affaires, Joshua Fleisher, en phase terminale. Ce dernier souhaiterait se souvenir d’une nuit lors de laquelle il s’est réveillé près du corps d’une jeune femme, sans pouvoir se rappeler ce qui a bien pu se passer. Pour James, commence... Lors de sa sortie, le livre « Mémoire brisée » avait été assez bien sous les feux des projecteurs, tout comme le premier de l’auteur E.O. Chirovici, « Jeux de miroirs ». Pour moi, c’était une plongée totale dans l’inconnu car même si ces deux livres m’avaient bien tentée par leur quatrième de couverture, j’avais été assez frileuse de me perdre dans un esprit aussi tortueux. Étant membre du jury du Grand Prix des Lecteurs de l’Actu Littéraire, j’en ai eu enfin l’occasion. J’étais assez contente qu’il soit retenu dans la sélection car, à côté des romans de littérature générale, « Mémoire brisée » semblait plus appartenir à mon genre de prédilection, c’est-à-dire les thrillers, polars et romans noirs. On y suit le quotidien de James Cobb dont la réputation dans le milieu n’est plus à faire et qui s’est spécialisé dans l’hypnose et les souvenirs enfouis. Un jour, à la sortie d’une de ses conférences, il est apostrophé par un richissime homme d’affaires, Joshua Fleisher, en phase terminale. Ce dernier souhaiterait se souvenir d’une nuit lors de laquelle il s’est réveillé près du corps d’une jeune femme, sans pouvoir se rappeler ce qui a bien pu se passer. Pour James, commence alors un retour en arrière de quarante ans, parmi des bribes de souvenirs où les interprétations de chacun sont différentes. Comment démêler le vrai du faux? Qui ment? Qui dit la vérité? Cette quête prendra alors une importance sans commune mesure pour ce psychologue qui compte bien faire la lumière sur ce funeste événement. Manipulations, faux-semblants, apparences trompeuses sont les maîtres-mots de ce thriller psychologique, finement travaillé. L’auteur joue avec ses lecteurs et les emmène devant mille et une fausses pistes, accompagnées de petits rebondissements où il faut. J’ai trouvé ce roman à suspens très attrayant dans sa façon de revenir sur cette nuit qui a modifié beaucoup de choses entre Joshua, Abe et Simone. En parallèle à cette quête de la vérité, le héros principal, James Cobb, se retrouve confronté à ses propres démons, à la suite de la mort d’une de ses patientes. J’ai aimé l’idée d’avoir choisi un psychologue comme protagoniste principal afin d’enquêter sur le passé de Joshua Fleisher et de ses amis, lors de cette nuit à Paris. Les deux « enquêtes » en parallèle tiennent le lecteur en alerte. Peut-être qu’au niveau déontologique, cela pourrait poser problème dans la vraie vie, mais cela ne m’a pas dérangé. La plume d’E.O. Chirovici est assez particulière mais elle m’a beaucoup plu tant elle est fluide et les phrases ne sont pas alambiquées. Même si « jouer » avec les souvenirs des personnages est un jeu qui peut être dangereux pour un auteur, j’ai trouvé l’ensemble cohérent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SylvieBelgrandReims Posté le 10 Octobre 2019
    Cette plongée dans les souvenirs des personnages pour tenter de comprendre un événement tragique remontant à des années donne le vertige. Qui a fait quoi ? Qui était là ? Qui s'est protégé en oubliant, en transformant ses souvenirs, en sombrant dans la folie ? C'est ce que le héros, psychanalyste, spécialiste de l'hypnose, tente de découvrir. Sa quête est parfois complexe, mais toujours passionnante. À lire si les méandres de l'esprit humain vous fascinent. #MémoireBrisée #EugèneChirovici #LesEscales #NetGalleyFrance #Netgalley #lecture #livres #chroniques Le quatrième de couverture : New York, de nos jours. Par une nuit pluvieuse, le docteur James Cobb, un psychologue renommé, donne une conférence sur les souvenirs enfouis et l'hypnose. À la sortie, il est abordé par un inconnu, un homme gravement malade qui, quarante ans auparavant, s'est réveillé dans une chambre d'hôtel à côté du corps sans vie d'une femme, sans pouvoir se rappeler de la soirée. À l'heure de sa mort, il a besoin de comprendre : est-il un meurtrier ou un simple témoin ? Intrigué, James Cobb plonge dans ce mystère vieux de plusieurs décennies. Mais autour de lui, les récits divergent, les interprétations se multiplient et l'enquête vire à l'obsession. Quand des secrets rejaillissent de... Cette plongée dans les souvenirs des personnages pour tenter de comprendre un événement tragique remontant à des années donne le vertige. Qui a fait quoi ? Qui était là ? Qui s'est protégé en oubliant, en transformant ses souvenirs, en sombrant dans la folie ? C'est ce que le héros, psychanalyste, spécialiste de l'hypnose, tente de découvrir. Sa quête est parfois complexe, mais toujours passionnante. À lire si les méandres de l'esprit humain vous fascinent. #MémoireBrisée #EugèneChirovici #LesEscales #NetGalleyFrance #Netgalley #lecture #livres #chroniques Le quatrième de couverture : New York, de nos jours. Par une nuit pluvieuse, le docteur James Cobb, un psychologue renommé, donne une conférence sur les souvenirs enfouis et l'hypnose. À la sortie, il est abordé par un inconnu, un homme gravement malade qui, quarante ans auparavant, s'est réveillé dans une chambre d'hôtel à côté du corps sans vie d'une femme, sans pouvoir se rappeler de la soirée. À l'heure de sa mort, il a besoin de comprendre : est-il un meurtrier ou un simple témoin ? Intrigué, James Cobb plonge dans ce mystère vieux de plusieurs décennies. Mais autour de lui, les récits divergent, les interprétations se multiplient et l'enquête vire à l'obsession. Quand des secrets rejaillissent de son propre passé, James Cobb se livre à une troublante quête de vérité dont l'issue réserve bien des surprises.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fflo Posté le 28 Juillet 2019
    E O Chirovici utilise la forme du thriller psychologique pour nous livrer une très intéressante réflexion sur la mémoire. Son héros, le psychiatre James Cobb, a même recours à l’hypnose pour remonter 40 ans en arrière dans les souvenirs d’un vieil homme. Mais peut-on faire confiance aux résultats obtenus? Ne s’est-il pas fait manipulé? Intrigué il se passionne pour retrouver ce qui s’est réellement passé et mène une véritable enquête. L’auteur nous entraine de fausse piste en fausse piste et démontre comment chacun se construit sa propre vérité. Le passé du thérapeute se mêle à son enquête. J’ai dévoré ce récit en quelques heures et pourtant ce n’est pas un thriller haletant classique. Tout est dans le suivi du travail du psychologue qui nous rappelle que notre mémoire nous joue bien des tours. Pendant toute la lecture de Mémoire brisée j’ai cru lire un roman américain alors que E O Chirovici est un écrivain roumain qui vit en Italie ou au Royaume-Uni. Après avoir écrit en roumain une dizaine d’ouvrages il a écrit en anglais ce roman qu’il a situé aux Etats-Unis et en France. Chapeau! #MémoireBrisée #NetGalleyFrance
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !