Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782264054869
Code sériel : 4230
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Mémoire coupable

Monk 16

Florence BERTRAND (Traducteur)
Date de parution : 01/06/2011

Après une course-poursuite effrénée, William Monk, inspecteur de la police fluviale londonienne, réussit enfin à mettre la main sur Jericho Phillips. Accusé du meurtre d’un garçon de treize ans et soupçonné de prostituer de jeunes mineurs sur son bateau, Phillips ressort pourtant libre du tribunal, grâce à la stratégie de...

Après une course-poursuite effrénée, William Monk, inspecteur de la police fluviale londonienne, réussit enfin à mettre la main sur Jericho Phillips. Accusé du meurtre d’un garçon de treize ans et soupçonné de prostituer de jeunes mineurs sur son bateau, Phillips ressort pourtant libre du tribunal, grâce à la stratégie de défense employée par le célèbre avocat et ami de Monk, Sir Oliver Rathborne. Jetant le discrédit sur les forces de police, cette affaire devient la bête noire du plus coriace détective de Sa Majesté. Aidé par sa femme Hester, Monk décide de réouvrir l’enquête et découvre que certains gentlemen de la bonne société londonienne n’étaient pas si étrangers à l’odieux commerce de Phillips…

« Une intrigue captivante, des personnages crédibles et le souci du détail historique…ce roman ne fera que renforcer le rang, d’une taille déjà fort appréciable, des admirateurs de Perry. »
Publishers Weekly
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264054869
Code sériel : 4230
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • toto Posté le 3 Septembre 2018
    belle ballade le long de la Tamise à l'époque victorienne Mais enquête policière non finie du fait d'une fin qui ne résout rien et ne fait que poser d'autres questions. Peut-être pour une suite...
  • Souri7 Posté le 29 Juin 2018
    Seizième tome de la saga William Monk.🎩 Après le mort de Durban, Monk s'était juré de lui faire honneur et de continuer son travail acharné. Quoi de mieux dans ce cas que traquer la bête noire de Durban afin de la condamner à la pendaison. Seulement, Jéricho Philipps n'est pas un petit délinquant comme les autres et Monk, poussé par son désir d'honorer Durban, oublie que la justice ne se contente pas de sentiments. Alors que Monk arrive enfin à capturer Jéricho Philipps, celui-ci est aussitôt défendu en justice par Oliver Rathbone, leur ami qui connaissant les faiblesses de Monk obtient sa libération par manque de preuves. Pour le couple Hester/William, c'est la douche froide : d'une part, ils sont choqués par cette défense permettant la libération d'une des têtes du plus grand réseau de pédophilie ayant cours sur les docks ; d'autre part, leur amitié avec Oliver Rathbone, leur allié de toujours en prend un coup... et, enfin, Jéricho Philipps une fois dehors est bien décidé à se venger... Mémoire coupable fait partie de la nouvelle direction qu'a pris la série depuis le tome 14 : Meurtres sur les docks, à savoir des enquêtes plus sombres ayant pour cadre les bas... Seizième tome de la saga William Monk.🎩 Après le mort de Durban, Monk s'était juré de lui faire honneur et de continuer son travail acharné. Quoi de mieux dans ce cas que traquer la bête noire de Durban afin de la condamner à la pendaison. Seulement, Jéricho Philipps n'est pas un petit délinquant comme les autres et Monk, poussé par son désir d'honorer Durban, oublie que la justice ne se contente pas de sentiments. Alors que Monk arrive enfin à capturer Jéricho Philipps, celui-ci est aussitôt défendu en justice par Oliver Rathbone, leur ami qui connaissant les faiblesses de Monk obtient sa libération par manque de preuves. Pour le couple Hester/William, c'est la douche froide : d'une part, ils sont choqués par cette défense permettant la libération d'une des têtes du plus grand réseau de pédophilie ayant cours sur les docks ; d'autre part, leur amitié avec Oliver Rathbone, leur allié de toujours en prend un coup... et, enfin, Jéricho Philipps une fois dehors est bien décidé à se venger... Mémoire coupable fait partie de la nouvelle direction qu'a pris la série depuis le tome 14 : Meurtres sur les docks, à savoir des enquêtes plus sombres ayant pour cadre les bas quartiers de Londres et une vision sociétale plus noire. Le résultat est glaçant d'horreur, dérangeant, mais toujours instructif.😈 Dans ce nouveau volet, Anne Perry aborde la question de la justice à tout pris en prenant comme histoire, celle d'un organisateur de réseau pédophile. Le suspect, Jéricho Philipps, est coupable. Les preuves sont accablantes, les jurés en sont intimement persuadés.... mais les preuves permettant sa condamnation sont trop faibles. Doit-on dans ce cas prendre le risque de condamner quelqu'un sur des présomptions ou sur des faits avérés ? Une thématique philosophique parfaitement maîtrisée par Anne Perry avec une intrigue où ses héros se retrouvent dans deux camps opposés pour une fois. Ajouté à cela l'idée de corruption des instances et vous obtenez une intrigue explosive. Ici, il est question de justice détournée afin de préserver des réputations. Le suspect ayant le bras long, et possédant de nombreuses informations sur les hommes se prêtant à son commerce, la justice est-elle équitable ? Mémoire coupable permet également de mettre en lumière l'hypocrisie de la société victorienne, où tout est autorisé du moment que la discrétion est de mise. Ainsi, les hommes de la bonne société trouvent parfaitement normal que des femmes, des jeunes filles se prostituent pour survivre voire les condamnent par leur dédain... mais, pas question pour eux de juger les hommes qui achètent leurs services. Pire, si des jeunes garçons sont séquestrés pour servir de chair fraîche à des pédophiles, il faut relativiser : les enfants ayant un toit sur la tête, ils doivent bien participer d'une manière ou d'une autre aux dépenses. Bref, abject comme courant de pensée ! Anne Perry s'est ici surpassée avec un récit sombre et captivant où la justice est mise en avant. Avec son intrigue en deux parties, la première basée sur l'aspect théorique et juridique mise en avant lors de la plaidoirie d'Oliver Rathbone... puis dans la seconde où Monk, Hester et leurs alliés décident de poursuivre l'enquête afin de le condamner pour de bon... Le lecteur ne peut qu'être impressionné. Comme toujours, les personnages sont attachants au possible comme Scuff notamment. D'autres, se révèlent sous un nouvel aspect comme Margaret Rathbone qui lors des précédents tomes combattaient la place de femme-objet dans la société et qui une fois mariée, semble y sombrer. C'est le seul bémol de ce roman à mon sens. Ce seizième tome se termine sur une révélation qui promet de nouveaux rebondissements dans le prochain tome.👍
    Lire la suite
    En lire moins
  • jmb33320 Posté le 22 Mai 2018
    J'attendais plus de ce roman policier victorien. Les personnages sont attachants, mais l'intrigue va encore moins vite qu'un Derrick sous anxiolytiques. L'auteur s'attarde donc sur les états d'âme des personnages, leurs dilemme moraux. Il y a aussi un côté désuet, assez rafraichissant à vrai dire... Il est question de la brigade fluviale de Londres (j'ignorais tout de la police fluviale de la Tamise), d'affreux pervers et au contraire de bonnes personnes. Une opposition toute Dickensienne donc. Se laisse lire gentiment. Si j'arrive un jour à l'âge de la retraite et s'il reste alors encore sous une forme ou une autre des bibliothèques, je lirai peut être toute la série !
  • Colchik Posté le 9 Mai 2018
    Nous retrouvons dans cet ouvrage William Monk, le dandy amnésique, promu à la tête de la police fluviale de Londres et déterminé à arrêter un criminel de la pire espèce, Jericho Phillips. Le livre s'ouvre sur une course-poursuite haletante sur la Tamise qui s'achève par l'arrestation de ce dernier. Mais le procès de Phillips qui devait aboutir à sa pendaison, vire au cauchemar quand Oliver Rathbone, l'avocat de la défense, parvient à convaincre le jury qu'aucune preuve déterminante ne peut être retenue contre Phillips et qu'il a été victime de l'acharnement de la police et des égarements d'un âme trop sensible, celle de Hester Monk. L'homme ressort libre du prétoire, lavé de l'accusation de meurtre sur l'un des adolescents qu'il prostituait, et reprend aussitôt ses activités de proxénète sur son bateau où il livre à de riches clients des petits garçons arrachés aux rues des bas-quartiers. Hester et Monk ne peuvent s'avouer vaincus après une telle défaite et, décidés à traquer Phillips jusqu'au bout, ils vont tout tenter pour découvrir son repaire et mettre fin à ses activités sordides et criminelles. Mais, pourquoi leur ami Oliver Rathbone a-t-il accepté de se charger de la défense d'un être aussi vil ? Dans... Nous retrouvons dans cet ouvrage William Monk, le dandy amnésique, promu à la tête de la police fluviale de Londres et déterminé à arrêter un criminel de la pire espèce, Jericho Phillips. Le livre s'ouvre sur une course-poursuite haletante sur la Tamise qui s'achève par l'arrestation de ce dernier. Mais le procès de Phillips qui devait aboutir à sa pendaison, vire au cauchemar quand Oliver Rathbone, l'avocat de la défense, parvient à convaincre le jury qu'aucune preuve déterminante ne peut être retenue contre Phillips et qu'il a été victime de l'acharnement de la police et des égarements d'un âme trop sensible, celle de Hester Monk. L'homme ressort libre du prétoire, lavé de l'accusation de meurtre sur l'un des adolescents qu'il prostituait, et reprend aussitôt ses activités de proxénète sur son bateau où il livre à de riches clients des petits garçons arrachés aux rues des bas-quartiers. Hester et Monk ne peuvent s'avouer vaincus après une telle défaite et, décidés à traquer Phillips jusqu'au bout, ils vont tout tenter pour découvrir son repaire et mettre fin à ses activités sordides et criminelles. Mais, pourquoi leur ami Oliver Rathbone a-t-il accepté de se charger de la défense d'un être aussi vil ? Dans quel piège est-il tombé ? A-t-il quelque chose à voir avec l'ignoble commerce de Phillips ? Le talent d'Anne Perry est de nous embarquer dans une quête haletante, mais aussi de nous peindre minutieusement le décor de son intrigue : les docks de l'un des plus grands ports du monde au 19e siècle, le trafic fluvial sur la Tamise, les ruelles misérables où s'entassent les rebuts et les laissés-pour-compte de la société. Par ailleurs, elle nous montre avec beaucoup de finesse les ambiguïtés et les faiblesses de ses personnages qui ne sont jamais monolithiques. Monk est courageux, mais aussi orgueilleux et avide de reconnaissance. Hester est pleine de compassion envers ses semblables, mais elle ne peut s'affranchir des convenances sans être suspectée d'avoir un tempérament exalté, voire hystérique. Quant à Rathbone, sa vanité de figurer parmi les ténors du barreau l'empêche de voir clair dans les desseins de ses commanditaires. Cette histoire nous tient perpétuellement en haleine, mais sa noirceur empêche d'en faire un simple exercice de suspense. Anne Perry met tout son talent à décrire la fragilité de l'âme humaine confrontée sans cesse à l'abjection et à la cruauté. Si justice est rendue à la fin du livre, il ne s'agit pas de la justice humaine, mais de celle du destin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aline1102 Posté le 10 Juin 2014
    Monk a intégré la police fluviale après avoir été recommandé par Durban, l’ancien chef de cette brigade londonienne, décédé six mois plus tôt. Bien décidé à rendre hommage à cet homme qu’il avait fini par considérer comme un ami, Monk reprend l’une de ses affaires en cours : le cas Jericho Philips. Ce cas était devenu une véritable hantise pour Durban, qui souhaitait absolument arrêter Philips et le faire pendre. Il faut dire que l’homme n’est pas spécialement sympathique. Propriétaire d’un bateau sur lequel il séquestre de jeunes garçons des rues dont la disparition passera inaperçue, Philips pratique un commerce lucratif : celui des images pornographiques mettant en scène ses jeunes prisonniers. En plus de cela, Philips reçoit des clients la nuit et leur permet de satisfaire leurs fantasmes grâce à ses « pensionnaires ». Des mœurs aussi dégoutantes révoltent bien entendu Monk, Hester (son épouse) et tous les membres de la police fluviale. Tous se lancent à la poursuite de Philips, chacun à leur manière. Et leurs efforts sont finalement récompensés : Philips est arrêté après une course-poursuite effrénée. Mais l’homme a le bras long et certains de ses clients sont prêts à tout pour protéger leur réputation risquant d’être entachée lors... Monk a intégré la police fluviale après avoir été recommandé par Durban, l’ancien chef de cette brigade londonienne, décédé six mois plus tôt. Bien décidé à rendre hommage à cet homme qu’il avait fini par considérer comme un ami, Monk reprend l’une de ses affaires en cours : le cas Jericho Philips. Ce cas était devenu une véritable hantise pour Durban, qui souhaitait absolument arrêter Philips et le faire pendre. Il faut dire que l’homme n’est pas spécialement sympathique. Propriétaire d’un bateau sur lequel il séquestre de jeunes garçons des rues dont la disparition passera inaperçue, Philips pratique un commerce lucratif : celui des images pornographiques mettant en scène ses jeunes prisonniers. En plus de cela, Philips reçoit des clients la nuit et leur permet de satisfaire leurs fantasmes grâce à ses « pensionnaires ». Des mœurs aussi dégoutantes révoltent bien entendu Monk, Hester (son épouse) et tous les membres de la police fluviale. Tous se lancent à la poursuite de Philips, chacun à leur manière. Et leurs efforts sont finalement récompensés : Philips est arrêté après une course-poursuite effrénée. Mais l’homme a le bras long et certains de ses clients sont prêts à tout pour protéger leur réputation risquant d’être entachée lors du procès de Philips. L’un des clients de ce dernier décide donc de payer pour la défense du criminel, qui sera assumée par l’un des meilleurs avocats de Londres : Oliver Rathbone. Ce dernier ne saura bien entendu pas d’où provient l’argent de ses honoraires. Un problème se pose, toutefois : Rathbone est un ami de Monk et Hester. Qu’à cela ne tienne, l’avocat décide de se lancer dans la bataille avec tout son talent. Il parvient à faire passer les témoins pour des personnes émotives, Durban pour un homme obsédé par l’arrestation de Philips et animé par un sentiment de vengeance personnelle. Quant à Monk, Rathbone le présente sous les traits d’un enquêteur désireux de se montrer digne du poste qu’il a reçu. Les jurés, convaincus par la plaidoirie de Rathbone, acquittent Philips. Je commence cette série d’enquêtes d’Anne Perry en dépit du bon sens, puisque Mémoire coupable est, apparemment, le 16ème volume de la série William Monk… Mais comme on me l’a prêté, je n’allais pas me montrer difficile. Et je dois dire que je ne me suis pas du tout sentie perdue dans ce récit. Les personnages sont bien présentés par Anne Perry, qui nous rappelle, grâce à une courte biographie de chacun dès son intervention, les caractéristiques de chacun ainsi que les relations qu’il / elle entretient avec les autres personnages. Aucun problème pour comprendre ce qu’il se passe dans ce polar, donc. L’intrigue, quant à elle, est tout à fait prenante. Le livre regorge de références juridiques, puisque les premières pages du roman sont consacrées au procès de Philips. Mais tout cela reste également compréhensible et même, introduit un certain suspens. Car on se rend compte, petit à petit, que Rathbone est en train de prendre le dessus sur Tremayne, le Procureur, et le rendez-vous de Philips avec le gibet semble s’éloigner de plus en plus. Ensuite, Anne Perry nous plonge dans une seconde enquête sur Philips et, celle-là, nous la suivons pas à pas, en compagnie de Monk, d’Hester, et de plusieurs de leurs amis, connaissances ou collègues, qui souhaitent tous voir Philips se balancer au bout d’une corde. Ou mourir en prison. Monk et son épouse, Hester, sont des personnages très intéressants. Ils font tous deux preuve d’empathie envers les malheureux qu’ils côtoient jour après jour, mais ne se montrent jamais condescendants. Et parmi les malheureux en question, plusieurs sont aussi sympathiques que nos deux enquêteurs. Ce premier « contact » avec les enquêtes de William Monk était donc une excellente lecture. Je ne compte donc pas m’arrêter là et, comme j’en ai plusieurs volumes dans ma PAL, cela tombe plutôt bien.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !