Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748509700
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Méto : La Maison

Tome 1

,

Collection : Hors collection
Série : Méto
Date de parution : 25/11/2010

Soixante-quatre enfants vivent coupés du monde, dans une grande maison à l'organisation très stricte. Chacun d'eux sait qu'il devra en partir lorsqu'il aura trop grandi. Mais qu'y a-t-il après la Maison ?... Le premier tome de cette époustouflante trilogie d'Yves Grevet a reçu 12 prix littéraires à ce jour.

Soixante-quatre enfants, répartis en quatre classes d'âge (les Bleu clair, les Bleu foncé, les Violets et les Rouges), passent quatre années enfermés dans une grande maison aux règles de vie très rigides et méticuleusement définies, où le sport - étonnant jeu de l'Inche auquel on joue à quatre pattes, la...

Soixante-quatre enfants, répartis en quatre classes d'âge (les Bleu clair, les Bleu foncé, les Violets et les Rouges), passent quatre années enfermés dans une grande maison aux règles de vie très rigides et méticuleusement définies, où le sport - étonnant jeu de l'Inche auquel on joue à quatre pattes, la balle entre les dents... - et l'instruction - cours de biologie et d'agriculture essentiellement - tiennent une grande place. Tout écart de conduite est sévèrement puni par les "César", des personnages énigmatiques qui apparaissent au moment où l'on s'y attend le moins, et ont toujours un oeil sur tout. Aucun des enfants n'a de souvenirs de son passé, mais tous sont persuadés qu'ils ont beaucoup de chance d'être hébergés dans la Maison et vivent dans la hantise que leur lit ne "craque" - les lits sont extrêmement fragiles. Car dès lors qu'un Rouge dépasse la taille réglementaire et brise son lit, il sort de la Maison et on ne le revoit plus jamais...

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748509700
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

Le Télégramme - 30 mars 2008 « (…) Ce premier tome d’une trilogie à paraître est captivant (…) A tel point que l’on se sent frustré de ne pas pouvoir tout de suite passer au deuxième tome ! » Corinne Abjean

 France Bleu Ile de France - 11 mai 2008 "(…) l’auteur a une imagination débordante et on le suit pas à pas dans cette maison étonnante. A découvrir absolument !!! (Vivement le second tome !). » Martine Bréson

Page - Avril/mai 2008 - « (…) Un premier tome captivant, dont on attend avec impatience la suite : l’aventure à l’extérieur de la Maison. » Armelle Pommet, Librairie La Procure Quimper

 Yaka Mag -Mai 2008 - « Premier tome d’une série qui mêle admirablement roman d’aventures, fable sociologique et science-fiction. »

 Blog des librairies Sorcières - Mai 2008 « (…) Voilà un roman passionnant, riche et bien construit, à l’écriture efficace : vivement la suite !. »

 Okapi - 15 au 30 juin 2008 - « Découvre vite l’univers de ce roman de SF, facile à lire et riche en suspense. » Jessica Jeffries-Britten

 Je Bouquine - Juin 2008 - « Vous aimez la science-fiction ? Lisez Méto, une nouvelle série captivante, écrite par un auteur français. » P. Parageau

 DLire - juin 2008 - « (…) Du début à la fin de ce livre, tu seras aspiré dans un univers étrange, inventé de plume de maître par Yves Grevet. (…) on est très impatients de connaître la suite. » F.M

 Ecran fantastique - Juin 2008 - « (…) Ce huit clos achevé, on n’a qu’une envie : lire la suite de cette trilogie imaginée par un écrivain également professeur des écoles. » Claude Ecken

 www.ricochet-jeunes.org - Juin 2008 « (…) Yves Grevet a parfaitement maitrisé un mystère qui rode jusqu’après la dernière page… Captivant, et à suivre. » Sophie Pilaire

 Mon quotidien - juin 2008 - « Découvre « METO » , une saga mystérieuse et inquiétante ! » R. Botte

 www.sfmag.net - Juin 2008 - « (…) La Maison se lit avec beaucoup de plaisir et on a très envie de connaître la suite du parcours de Méto. » Serge Perraud

 France Bleu Besançon - 25 juin 2008 - « (…) Ceci est le premier volet d’une trilogie qui s’annonce exceptionnelle ; malheureusement, il va falloir s’armer de patience en attendant la suite. » Marie-Ange Pinelli

 Le Figaro - 26 juin 2008 - « (…) les lecteurs à partir de 12 ans risquent bien de ne pas décrocher. » Françoise Dargent

 Le Figaro magazine - 28 juin 2008 - « Ce premier tome d’une trilogie d’anticipation navigue entre l’atmosphère des films de Costa-Gavras et l’univers de Sa Majesté des Mouches, suscitant parfais un délicieux malaise. (…) l’auteur révèle la face cachée de l’âme humaine face à l’apprentissage de la liberté. Magnifique. » Marie Rogatien

 Khimaira - Juillet-Août 2008 - « (…) La Maison est le premier volet de la trilogie « Méto », signée Yves Grevet. Il nous dépeint là un monde bien étrange, et nous fournit autant de détails que besoin, pour qu’à l’instar du jeune garçon, on se sente aussi perplexe, soupçonneux et désireux d’aller au bout des énigmes posées, dans un univers d’une indéniable imagination. » Emilie Simone

 Le Monde des ados - Août 2008 - « (…) Le premier volet de la trilogie d’Yves Grevet nous plonge dans un univers à part. Ses jeunes héros vivent en luit clos dans cette angoissante Maison. Sur leur passé, pas un mot. Alors évidemment, on veut nous aussi résoudre l’énigme. La suite, vite ! ». V.G

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mangeurdelivres Posté le 18 Février 2021
    Meto est un garcon qui ne sait ni son âge ni son vrai prénom ni même son passé. Cela fait environ 4 ans qu'il est dans la maison. Il trouve sa routine agréable lorsqu’un des cesar ( personne chargées de les surveiller et de faire régner l'ordre dans la maison ) decide de lui confie l'apprentissage de Crassus un "bleu clair" ( nom que l'on donne au plus petit dans la maison ) au sein de la maison. Meto va avoir une semaine pour lui expliquer toutes les regles de la maison, comment fonctionne les activités et les cours. Mais Crassus pose beaucoup de questions, plus que d'habitude et a la maison il n'est pas bon de se poser des questions... C'est un livre plein d'intrigues, on se retrouve dans un monde different du notre mais en meme temps proches de la réalité, une sorte de melange entre science-fiction et réalité.
  • les5Geniesdulivre Posté le 8 Février 2021
    Pour résumer, il y a un garçon qui s'appellent Méto. Il vit dans un pensionnat, il est responsable d'un garçon pendant un certain moment. Ils sont 64 élèves, il y a aussi des "Césars", des surveillants. Ils doivent compter avant de manger. S'ils brisent leurs lits, ils sont virés. Au début, Méto est responsable d'un enfant pendant 1 mois et à la moindre erreur, il prend tout. Ce livre est un peu violent. J'ai ressenti de la haine entre les personnages. Il manque de la joie car les personnages s'affrontent toujours. L'histoire est pas mal, mais il reste des défauts à améliorer comme les personnages (ils doivent être plus réalistes). Mais, il y a des points positifs comme l'aventure qui se déroule au cours du temps. Sidi
  • LES25LIVREURS Posté le 8 Janvier 2021
    64 garçons vivent dans un orphelinat situé sur une île déserte. Ils sont chacun classés par taille grâce à des rubans de couleur. Et lorsque un adolescent fait craquer le plus grand ruban (rouge) ou fissure son lit, il part de l'orphelinat. Mais, personne ne sait où il va et ce qu'il leur arrive ; à part les césars (directeurs de l'orphelinat). Ce livre est une bande dessinée entraînante. Elle a beaucoup de suspens.
  • reve2003 Posté le 7 Janvier 2021
    Méto se trouve, avec d'autres enfants, enfermé dans une maison, semblable à un pensionnat, sur une île. On n'en sait pas plus quand on débute ce roman et petit à petit, au fil de la lecture, les éléments se mettent en place. J'ai apprécié le suspense, la lecture est addictive car on veut savoir et comprendre ce qu'il se passe sur cette île, d'autant plus qu'on ne sait pas à quelle époque se déroule l'histoire. La fin de cette première partie est inéluctable et fait beaucoup penser à Hunger Games. J'ai hâte de connaître la suite.
  • SceauxHappyDeLire Posté le 5 Janvier 2021
    J’ai apprécié ce livre pour plusieurs raisons. En effet, l’histoire sur les thèmes de l’enfance et de l’éducation m’a paru originale et intéressante. Ensuite, j’ai aimé les personnages des enfants résistants parce qu’ils sont attachants et leur résistance est avant tout intellectuelle. Ils refusent d’admettre tout ce qu'on leur dit et veulent réfléchir par eux-mêmes. Et à partir de ce refus, ils deviennent vraiment des personnes en apprenant de leur propre expérience. J’ai pris plaisir à cette lecture. En effet, on s’identifie pleinement au personnage principal qui est le narrateur. Le rythme est haletant, le suspense est maintenu tout au long du livre, et les actions se succèdent très rapidement. L’atmosphère est étrange, inquiétante, voire même violente. C’est un livre très facile à lire. Ce livre m’a surtout fait réfléchir sur les thèmes de l’enfance et de l’éducation. Il m’a fait comprendre que la réflexion personnelle est très importante dans la construction de l’identité personnelle et qu’une éducation complète et un milieu affectueux est très importante. Dans ce livre mouvementé, le passage où les enfants prennent le pouvoir m’a paru le plus captivant.
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !