Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221138656
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Moi, Phoolan Devi, reine des bandits

Collection : Documento
Date de parution : 20/06/2013
Elle était de ces rares personnages qui, de leur vivant même, semblent tout droit sortis d’une légende...
Née au coeur de l’Inde dans une famille de basse caste, Phoolan Devi était destinée à l’esclavage domestique. Mariée à onze ans à un homme trois fois plus âgé qu’elle, abandonnée puis violée...
Elle était de ces rares personnages qui, de leur vivant même, semblent tout droit sortis d’une légende...
Née au coeur de l’Inde dans une famille de basse caste, Phoolan Devi était destinée à l’esclavage domestique. Mariée à onze ans à un homme trois fois plus âgé qu’elle, abandonnée puis violée avant d’être enlevée par des hors-la-loi, elle s’est rebellée pour devenir la célèbre reine des bandits.
Pendant trois ans, à la tête d’une véritable armée, elle a frappé l’imagination d’un continent entier, volant aux riches pour donner aux pauvres, à la poursuite d’une vengeance jamais assouvie contre la brutalité des hommes.
Pour toutes les femmes du monde, de l’humiliation à la libération, Phoolan Devi était devenue le symbole de la révolte et du combat. Elle a été assassinée le 25 juillet 2001. Ce livre est son testament.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221138656
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mjaubrycoin Posté le 4 Mai 2021
    Phoolan Devi, cette jeune indienne qui a été choisie par Pénélope Bagieu comme l'une des personnages forts féminins de sa BD "Culottées" a vraiment eu une vie terrible, qui s'est malheureusement arrêtée net quand elle a été abattue à la sortie de son domicile alors qu'elle était élue du peuple au Parlement indien. Née dans une basse caste, mariée alors qu'elle était enfant, elle a été maltraitée, méprisée et a du se battre pour obtenir tout simplement le droit de vivre. Cette biographie remarquable met en évidence le sort des femmes dans l'Inde contemporaine et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce mode de vie ancestral qui laisse libre cours à la violence sociale et à la corruption, n'a pas été éradiqué par l'essor économique du pays puisque les faits relatés se déroulent dans la seconde partie du 20ème siècle ! Le système des castes est mis en cause mais aussi la toute puissance de l'argent et des puissants face à un peuple de miséreux. Quand les pauvres prennent les armes et se transforment en "Robins des Bois" indiens, ils ont le soutien de tous à tel point que les bandits qui se rendent à la justice concluent des traités antérieurs à leur... Phoolan Devi, cette jeune indienne qui a été choisie par Pénélope Bagieu comme l'une des personnages forts féminins de sa BD "Culottées" a vraiment eu une vie terrible, qui s'est malheureusement arrêtée net quand elle a été abattue à la sortie de son domicile alors qu'elle était élue du peuple au Parlement indien. Née dans une basse caste, mariée alors qu'elle était enfant, elle a été maltraitée, méprisée et a du se battre pour obtenir tout simplement le droit de vivre. Cette biographie remarquable met en évidence le sort des femmes dans l'Inde contemporaine et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce mode de vie ancestral qui laisse libre cours à la violence sociale et à la corruption, n'a pas été éradiqué par l'essor économique du pays puisque les faits relatés se déroulent dans la seconde partie du 20ème siècle ! Le système des castes est mis en cause mais aussi la toute puissance de l'argent et des puissants face à un peuple de miséreux. Quand les pauvres prennent les armes et se transforment en "Robins des Bois" indiens, ils ont le soutien de tous à tel point que les bandits qui se rendent à la justice concluent des traités antérieurs à leur reddition, cette dernière s'opérant de façon spectaculaire, en présence d'une foule immense. La vie de Phoolan Devi fait plonger le lecteur occidental dans un monde dur et sans pitié, bien loin du message du Mahatma Gandhi dont tous ne paraissent pas vouloir suivre les enseignements. Quel courage il a fallu à cette femme pour se rebeller et témoigner de son parcours vraiment tragique!
    Lire la suite
    En lire moins
  • RChris Posté le 19 Juillet 2020
    "Un homme devrait être autorisé à battre légèrement sa femme si elle refuse ses ordres et refuse de s'habiller tel qu'il le souhaite, décline des demandes de relations sexuelles sans justification religieuse, ou ne prend pas de bain après un rapport sexuel ou lorsqu'elle a ses règles." Cette loi ne date pas du mariage de Phoolan Devi en 1974 à l'âge de 11 ans, c'est un projet de loi actuel du conseil de l'Idéologie Islamique du Pakistan ! Cette autobiographie est celle d'une femme, appelée Fleur parce que née le jour de la fête des fleurs, qui ne savait ni lire, ni écrire et ne connaissait que le Ramayana, l'histoire de Rama, livre dont, petite, on lui avait fait la lecture. Son récit sur bandes magnétiques, une fois retranscrit correspondait à 2000 pages qui furent rebâties en un manuscrit par Marie-Thérèse Cuny et Paul Rambal. Quelle vie fut la sienne, jeune fille pauvre, toujours frappée parce que répudiée au point de vouloir se jeter dans le puits. La vie est rude pour les enfants et surtout les filles, battues et pas seulement par leurs parents. Elle sera humiliée, violée. "Mon père m'a expliqué qu'au village, il y avait deux sortes de gens.... "Un homme devrait être autorisé à battre légèrement sa femme si elle refuse ses ordres et refuse de s'habiller tel qu'il le souhaite, décline des demandes de relations sexuelles sans justification religieuse, ou ne prend pas de bain après un rapport sexuel ou lorsqu'elle a ses règles." Cette loi ne date pas du mariage de Phoolan Devi en 1974 à l'âge de 11 ans, c'est un projet de loi actuel du conseil de l'Idéologie Islamique du Pakistan ! Cette autobiographie est celle d'une femme, appelée Fleur parce que née le jour de la fête des fleurs, qui ne savait ni lire, ni écrire et ne connaissait que le Ramayana, l'histoire de Rama, livre dont, petite, on lui avait fait la lecture. Son récit sur bandes magnétiques, une fois retranscrit correspondait à 2000 pages qui furent rebâties en un manuscrit par Marie-Thérèse Cuny et Paul Rambal. Quelle vie fut la sienne, jeune fille pauvre, toujours frappée parce que répudiée au point de vouloir se jeter dans le puits. La vie est rude pour les enfants et surtout les filles, battues et pas seulement par leurs parents. Elle sera humiliée, violée. "Mon père m'a expliqué qu'au village, il y avait deux sortes de gens. Les riches et les pauvres. Celui qui possède la terre, dirige et ordonne. Il a le pouvoir de frapper et de punir parce qu'il est propriétaire, qu'il a une maison, des champs, de l'argent. Celui qui est pauvre n'a rien. Ni terre, ni argent, ni pouvoir. Il est méprisable. Il ne doit même pas protester, il est né pour servir." Elle s'opposera à cette loi et sera considérée, à 15 ans, comme un Dacoît (bandit). Le témoignage est sans équivalent, riche d'une personnalité révoltée qui, après 11 ans d’emprisonnement, siégera au parlement indien. Mais on sent un peu les limites de l'expression "reprise" et c'est parfois un peu répétitif au point qu'on finirait à s'habituer aux coups de lathi ! De plus la pudeur culturelle fait diminuer un peu l'intensité car il faut deviner tout ce qui se niche dans cette phrase : "Je n'ai fait que rendre aux hommes ce qu'ils m'avaient fait subir".
    Lire la suite
    En lire moins
  • steph5977 Posté le 24 Janvier 2020
    cette histoire est remplie de violence et de souffrance, c'est l'histoire d'une fille qui subit toutes les horreurs et qui crie vengeance pour tout ce qu'on lui fait endurer. Sa révolte contre la pauvreté de sa caste et les injustices faites aux femmes. Ames sensibles s'abstenir ! car tout est vrai et malheureusement peu de choses ont évoluer, la place des femmes en Inde est malheureusement toujours dangereuse et encore trop de jeunes filles se suicident de nos jours !
  • audrey17021993 Posté le 17 Octobre 2018
    Un livre magnifique retraçant l'histoire de Phoolan Devi. Une indienne violée, dont les droits sont bafoués sous prétexte qu'elle vient d'une "basse caste" et qu'elle est une femme. Un témoignage poignant, qui nous fournit un regard sur l'Inde autre que la photo du Taj Mahal.
  • LauraKZ Posté le 7 Décembre 2017
    "Moi Phoolan Devi, reine des bandits" Je referme ce bouquin en aillant l'impression de sortir d'un ring : quelle claque ! C'est le récit autobiographique d'une jeune indienne rebelle. Phoolan est née dans les années 70, dans une basse caste, dans une famille nombreuse accablée par la misère. Et comble du malheur, elle naît femme. Ses parents ignorants et fatalistes la marient très jeune à un homme cruel de 3 fois son âge. C'est le début de la descente aux enfers et le destin va s'acharner. Mais Phoolan refuse son sort et luttera de toutes ses forces envers et contre tous. Le style est perfectible: approximatif et abrupt mais je pense que cela fait parti de l'exercice littéraire. Le livre a été dicté à deux écrivains français lors de nombreux aller-retours en Inde, par Phoolan Devi elle-même qui ne sait ni lire, ni écrire. L'histoire m'a paru tout simplement incroyable. La force de ce personnage vengeur, sauvage et indomptable est magistrale. Ce pays, ces codes lourds de traditions m'ont captivé et m'ont volé (encore) des heures de sommeil. Phoolan Devi Reine des Bandits, a fait vivre de grandes heures à mes thématiques préférées : la lutte contre l'injustice, l'humiliation des faibles, la révolte et... "Moi Phoolan Devi, reine des bandits" Je referme ce bouquin en aillant l'impression de sortir d'un ring : quelle claque ! C'est le récit autobiographique d'une jeune indienne rebelle. Phoolan est née dans les années 70, dans une basse caste, dans une famille nombreuse accablée par la misère. Et comble du malheur, elle naît femme. Ses parents ignorants et fatalistes la marient très jeune à un homme cruel de 3 fois son âge. C'est le début de la descente aux enfers et le destin va s'acharner. Mais Phoolan refuse son sort et luttera de toutes ses forces envers et contre tous. Le style est perfectible: approximatif et abrupt mais je pense que cela fait parti de l'exercice littéraire. Le livre a été dicté à deux écrivains français lors de nombreux aller-retours en Inde, par Phoolan Devi elle-même qui ne sait ni lire, ni écrire. L'histoire m'a paru tout simplement incroyable. La force de ce personnage vengeur, sauvage et indomptable est magistrale. Ce pays, ces codes lourds de traditions m'ont captivé et m'ont volé (encore) des heures de sommeil. Phoolan Devi Reine des Bandits, a fait vivre de grandes heures à mes thématiques préférées : la lutte contre l'injustice, l'humiliation des faibles, la révolte et l'ambivalence des êtres.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.