Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782823882629
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Mort noire
Date de parution : 04/11/2021
Éditeurs :
12-21
En savoir plus

Mort noire

Date de parution : 04/11/2021
Que connaissez-vous de la plus grande épidémie de l'Histoire ?
1348. La peste ravage le royaume de France. Dans la ville du Puy, un homme est assassiné et son meurtre camouflé en perte de la Mort Noire.
Mais les cadavres mal...
1348. La peste ravage le royaume de France. Dans la ville du Puy, un homme est assassiné et son meurtre camouflé en perte de la Mort Noire.
Mais les cadavres mal enterrés trouvent toujours un moyen de refaire surface. Seize ans plus tard, alors qu'une deuxième vague de l'épidémie fauche à...
1348. La peste ravage le royaume de France. Dans la ville du Puy, un homme est assassiné et son meurtre camouflé en perte de la Mort Noire.
Mais les cadavres mal enterrés trouvent toujours un moyen de refaire surface. Seize ans plus tard, alors qu'une deuxième vague de l'épidémie fauche à nouveau les vies, un mystérieux corbeau semble déterminé à rallumer le souvenir de l'homme aux cheveux de paille et au tempérament de feu. Accusations et maléfices sont disséminés, forçant le capitaine de la ville à ouvrir une enquête qu'il n'avait jamais eu l'intention de mener. Sur fond de tensions nées de la crainte de la maladie, le capitaine devra dévoiler les secrets un par un, depuis l'inexplicable loyauté de la veuve de la victime jusqu'à la colère permanente de la responsable de l'Hôpital, en passant par l'identité d'une jeune fille sans nom.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823882629
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VirginieCM Posté le 27 Février 2022
    1348 : la Peste Noire sévit dans la ville du Puy, comme dans tout l’Occident… Peu en réchappent, et « camoufler » le meurtre d’un clerc de notaire semble si facile… Pourtant, quelques années plus tard, un corbeau évoque, dans des billets destinés au capitaine Dalmas Bouthéac, le caractère étrange du décès, contraignant ce dernier à enquêter sur ce « cold case »… C’est un roman court, dans lequel j’ai eu un peu de mal à entrer, du fait d’un rythme un peu trop lent au début. Mais finalement, je me suis prise au jeu, et l’ai lu d’une traite. L’intrigue gagne en intensité au fur et à mesure de la lecture. Ce polar historique s’insère ensuite dans un contexte très intéressant, celui des épidémies de peste médiévales, amenant une atmosphère de suspicion systématique, qui donne le ton ; il traite également de thèmes très actuels, tels que la recherche du profit, le rejet de la différence. J’ai donc refermé le livre avec un sentiment très positif, regrettant presque qu’il ne contienne pas 50 ou 100 pages de plus…
  • LaMinuteMAD Posté le 11 Février 2022
    Au milieu du XIVème siècle, la Peste noire ravage la population. Il est ainsi facile de faire passer un meurtre pour un décès dû à cette épidémie. Après une première vague intense en 1348, un seconde vague surprend la France 13 ans plus tard ; et alors qu'elle semble s'achever enfin, le capitaine-mage, Dalmas Bouthéacy reçoit les messages d'un corbeau insinuant que l'ancien clerc de notaire n'est peut-être pas mort de la peste en 1348... Commence pour lui une enquête où il va devoir sonder les mémoires, démêler le vrai du faux et déceler des indices avec, bien sûr, les moyens de l'époque... L'humanité, en lisant ce roman, ne semble pas avoir tellement changé en 700 ans. L'autrice, docteure en Histoire médiévale, nous fait découvrir une petite ville du Moyen-Âge dévastée par la peste et parvient à nous rendre les personnages attachants malgré leurs dents pourries et leurs odeurs corporelles douteuses de l'époque. On n'échappe pas aux similitudes entre la pandémie que l'on vit actuellement et celle du roman, mais le but n'est pas forcément là. Il y a d'abord cette enquête menée avec astuce, la découverte d'une période houleuse de l'Histoire, mais aussile pourquoi de ce meurtre déguisé . C'est un roman... Au milieu du XIVème siècle, la Peste noire ravage la population. Il est ainsi facile de faire passer un meurtre pour un décès dû à cette épidémie. Après une première vague intense en 1348, un seconde vague surprend la France 13 ans plus tard ; et alors qu'elle semble s'achever enfin, le capitaine-mage, Dalmas Bouthéacy reçoit les messages d'un corbeau insinuant que l'ancien clerc de notaire n'est peut-être pas mort de la peste en 1348... Commence pour lui une enquête où il va devoir sonder les mémoires, démêler le vrai du faux et déceler des indices avec, bien sûr, les moyens de l'époque... L'humanité, en lisant ce roman, ne semble pas avoir tellement changé en 700 ans. L'autrice, docteure en Histoire médiévale, nous fait découvrir une petite ville du Moyen-Âge dévastée par la peste et parvient à nous rendre les personnages attachants malgré leurs dents pourries et leurs odeurs corporelles douteuses de l'époque. On n'échappe pas aux similitudes entre la pandémie que l'on vit actuellement et celle du roman, mais le but n'est pas forcément là. Il y a d'abord cette enquête menée avec astuce, la découverte d'une période houleuse de l'Histoire, mais aussile pourquoi de ce meurtre déguisé . C'est un roman policier (oui, le capitaine-mage est une sorte d'inspecteur de police de l'époque) sachant mêler Histoire, intrigue, enquête et psychologie avec adresse.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alexmotamots Posté le 11 Février 2022
    Un polar qui se situe au Moyen-Age dans la belle ville du Puy en Velay qui sort de sa seconde vague de peste noire. J'ai aimé découvrir la ville au fil des pages ; suivre deux femmes différentes : l'une est donade et l'autre tenancière de taverne. J'ai aimé retrouvé un certains vocabulaire médiéval. J'ai aimé qu'il soit question d'homosexualité, cachée forcément. Une écriture assez classique au service de l'histoire.
  • Mady23 Posté le 12 Janvier 2022
    Au début, pas convaincue par l'écriture de l'autrice, et sceptique quant à la tournure qu'allaient prendre les événements, je ne m'attendais pas, finalement, à passer un super moment de lecture. Et pourtant, passées lesnbsp;premières pages de mise en place du décor et de présentation des différents protagonistes, on rentre dans le cœur d'une enquête palpitante sur fond de tension née de la crainte de maladie. L'ambiance du petit village en pleine période de crise sanitaire n'est pas sans rappeler celle du roman de Camus, (les références au contexte de la ww2 en moins). En très peu de pages l'autrice arrive à présenter une intrigue qui se tient, et même si le roman ne se centre pas sur le développement des personnages secondaires au profit de l'enquête (car, oui, la progression se fait dans la résolution du mystère), l'autrice réussi tout de même à faire certains personnages centraux réalistes est approfondies auxquels le lecteur peut réellement s'attacher. Pour résumé, une très bonne lecture d'une enquête maîtrisée qui prend place dans un contexte bien traité et que j'apprécie retrouver en littérature.
  • CamilleBook Posté le 24 Décembre 2021
    En temps de pandémie, c’était un livre qui promettait d’être très intéressant. Une plongée dans un autre temps, à l’époque d’une autre pandémie, autrement plus dévastatrice. La Peste. De fait, l’immersion dans le XIVe siècle était réussie. Les descriptions du quotidien sous une menace virale constante étaient instructives. J’ai cependant eu du mal à m’immerger totalement dans ce roman. Un peu poussif dans sa première moitié, avec des personnages qui, au début, m’ont peu intéressé. Est-ce dû au roman lui-même ou bien à ma faible concentration pendant une semaine relativement animée ? Difficile à dire. La deuxième moitié est plus vivante. Le mystère autour de la mort d’un personnage et les secrets qui l’entourent donnent envie d’en savoir plus. La fin est à la hauteur et je me suis pris à lire plus rapidement, signe chez moi d’intérêt évident. J’ai fini par regretter que le livre soit si court. En résumé, un sentiment un peu en demi-teinte. Si l’Histoire est tout à fait passionnante, l’histoire, elle, ne m’a pas totalement captivé, sinon dans son dernier tiers.
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !