Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350873473
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 262
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Mousseline la Sérieuse

Date de parution : 21/01/2016
"Son existence fut plus qu'un roman"
Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de... Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de la Bastille. Dès lors la vie de Mousseline la Sérieuse – surnom affectueux de sa mère – sera une tragédie racinienne faite d'errance et de malheurs. Son père, sa mère, sa tante et ses amis : guillotinés. Ses frères et sa sœur : morts. Elle-même est emprisonnée trois ans et demi, dont un an d’isolement total durant lequel elle ignore la mort de ses proches. Elle est par la suite condamnée deux fois à l’exil. Fille, sœur, nièce et belle-fille des trois derniers rois de France, elle traversera trois révolutions, deux restaurations et sera l’espace de quelques minutes Reine de France. Pourtant, elle n'aura de cesse de rêver jusqu'à son dernier souffle de son pays, la France, et de la reconquête du trône.
 
Personnage méconnu et fascinant de l'Histoire de France, Mousseline la Sérieuse est le journal imaginaire d'une femme fière et digne marquée par le sceaux de l'opprobre, mais qui jamais ne renonça à faire éclater sa vérité. Une nouvelle lecture passionnante de ce pan pourtant bien connu – croit-on ? – de notre histoire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350873473
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 262
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Héloïse d'Ormesson

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • IdeesLivresMandarine Posté le 6 Octobre 2020
    Retour sur une très bonne lecture Les + : Une leçon d'histoire et des rappels sur la généalogie des Bourbons fort intéressants L'angle d'approche est original et l'usage du "je" est troublante mais permet une certaine intimité avec Marie Thérèse Charlotte de France. Les - : La période post révolution trop survolée et un p'tit peu trop de "larmes" qui rendent peut être l'atmosphère un peu pesante.
  • ErikDulaure Posté le 6 Avril 2020
    Lecture agréable, mais esprit très partisan de l'auteure. "Vivent nos rois et nos princes et à bas l'odieuse révolution !" Néanmoins, pris par le roman, on souffre de la captivité de la famille royale. Ce qui est dommage dans ce travail sur Mousseline la Sérieuse, c'est l'après prison du Temple, c'est à dire le dernier petit quart du livre. C'est un peu court et un peu réducteur. J'ai eu l'impression de 60 années d'une longue mélancolie. Les sources n'existent pas, mais il y avait matière à développer. C'est quand même l'histoire d'une longue vie (elle a 17 ans lorsqu'elle quitte la France). D'abord vingt années d'exil à travers l'Europe, un mariage, la découverte des cours étrangères, le monde des exilés, forcément la fille de Louis XVI a dû rire, pleurer, aimer, malgré le traumatisme de sa jeune captivité... Ensuite vint la Restauration des Bourbons où elle redevient princesse de France avec le luxe qui va avec. De plus cette période fut riche et agitée (terreur blanche, crime de Louvel, charbonnerie, complot militaire, agitations étudiantes, guerre victorieuse en Espagne...), bref toute une atmosphère qui a inévitablement agité son existence. Ensuite, nouvel exil, nouvelle vie, etc... Bref de sa position, des événements... Lecture agréable, mais esprit très partisan de l'auteure. "Vivent nos rois et nos princes et à bas l'odieuse révolution !" Néanmoins, pris par le roman, on souffre de la captivité de la famille royale. Ce qui est dommage dans ce travail sur Mousseline la Sérieuse, c'est l'après prison du Temple, c'est à dire le dernier petit quart du livre. C'est un peu court et un peu réducteur. J'ai eu l'impression de 60 années d'une longue mélancolie. Les sources n'existent pas, mais il y avait matière à développer. C'est quand même l'histoire d'une longue vie (elle a 17 ans lorsqu'elle quitte la France). D'abord vingt années d'exil à travers l'Europe, un mariage, la découverte des cours étrangères, le monde des exilés, forcément la fille de Louis XVI a dû rire, pleurer, aimer, malgré le traumatisme de sa jeune captivité... Ensuite vint la Restauration des Bourbons où elle redevient princesse de France avec le luxe qui va avec. De plus cette période fut riche et agitée (terreur blanche, crime de Louvel, charbonnerie, complot militaire, agitations étudiantes, guerre victorieuse en Espagne...), bref toute une atmosphère qui a inévitablement agité son existence. Ensuite, nouvel exil, nouvelle vie, etc... Bref de sa position, des événements subits, il y a eu forcément de l'adrénaline, de l'émotion forte, de la passion, en deux mots une vie bien remplie (pour ne pas dire aventureuse) qui aurait méritée d'être longuement imaginée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rmer Posté le 3 Avril 2020
    L'auteure nous présente le roman autobiographique de la fille de Louis XVI, roi de France guillotiné lors de la Révolution française (c'est loin n'est-ce pas ?). Marie-Thérèse Charlotte, née en 1778, est la seule survivante de sa famille (désolé du spoil, mais, sa mère, Marie-Antoinette, a elle aussi été guillotinée et son frère, destiné à régner, est mort jeune en prison). Dans la première partie de l'ouvrage, elle nous raconte la Révolution française à travers ses yeux d'enfants et par la plume très délicate de l'auteure. L'Histoire de France vu par les perdants, et ce n'est pas glorieux. C'est brutal, poignant, bouleversant. La deuxième partie, moins étoffée, aborde les années qui ont suivi sa sortie de la Prison du Temple, jusqu'à son décès : les exils, les retours timides de la monarchie, l'arrivée de Napoléon... Partie moins étoffée certainement car il existe moins de sources ? Cela donne une impression de passage rapide sur ces événements contrairement à la première partie, très riche de détails. Le tout donne néanmoins un ouvrage fort intéressant. Mais ce n'est que mon avis...
  • melodbellaisa Posté le 15 Février 2020
    Marie-Antoinette, sa mère, la surnommait « Mousseline la Sérieuse ». Et en effet, Marie-Thérèse-Charlotte de France ne se départit jamais d’une certaine tristesse, d’un goût pudique pour la solitude. Est-ce d’avoir vécu tant d’épreuves ? L’irruption brutale de la Terreur révolutionnaire dans une enfance dorée, l’exécution de ses parents, la mort de son jeune frère Louis XVII… Tellement de souffrances accumulées dès le début de son existence. Elle seule survécut à la prison du Temple, fut bannie, vécut 73 ans et trois révolutions. Les pages les plus tourmentées de l’Histoire de France s’écrivirent sans elle : c’est cet affront qu’elle lave ici, à l’encre de ses larmes.
  • Esterelle Posté le 15 Février 2020
    Un très bon livre, dès le début on n'arrive pas a s'arrêter de le lire. La narration est très bien ficelée, et on ressent toutes les émotions que veux nous transmettre l'auteure. Un livre que je recommande.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.