En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Never sky

        Nathan
        EAN : 9782092540275
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Never sky

        JEAN-NOEL CHATAIN (Traducteur)
        Collection : Roman Grand format
        Série : Never sky
        Date de parution : 13/09/2012

        Depuis que le ciel s'est chargé d'éther les Hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée !

        Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Éther.

        Sa seul chance...

        Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Éther.

        Sa seul chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a d'autre choix que de lui proposer un marché... qui va bouleverser leur vie à jamais.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782092540275
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Nathan
        12.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • marilouuu Posté le 14 Juillet 2018
          J'avais l'été dernier ouvert ce livre un peu au hasard. En le commençant, je n'avais pas apprécié les personnages. Je n'accrochais pas vraiment à l'histoire, et je trouvais ce livre plutôt moyen. J'ai pourtant continué, et HEUREUSEMENT ! C'est un gros coup de coeur. Les personnages deviennent finalement attachant, et l'histoire prend une forme intéressante au fil du livre. J'ai beaucoup apprécié l'évolution de la relation Perry/Aria. L'écriture est très fluide et agréable à lire, je n'ai pas remarqué de longueurs particulières. Je classe maintenant cette trilogie dans mes livres préférés. Les autres tomes sont à la hauteur du premier : géniaux.
        • mydearema Posté le 23 Décembre 2017
          Toujours dans cette optique de découvrir un maximum des parutions en dystopie d’y a quelques années (j’avais donc commencé par la saga Enclave), je me lance dans « Never Sky ». J’ai remporté ce livre grâce à un concours mis en place par la maison d’édition Nathan il y a quelques mois maintenant! Comme dans toute dystopie, le monde dans lequel a grandi Aria, notre héroïne, est un rien différent du notre. Non, vraiment. Juste quelques minuscules différences, presque rien. Je ris bien sûr. Elle évolue dans un univers de façade. De semblant. Des Domaines qu’ils appellent ça. Lieux fictifs rendus possibles par la technologie. Tout ça dans des sortes de grosses bulles qui les protègent des tempêtes d’Éther qui sont désormais quotidiennes sur Terre. Équipés de SmartEyes, les habitants de ce monde peuvent littéralement se déplacer à leur guise dans n’importe quel environnement qui a existé, allant de la Préhistoire à leurs plus récents jours. Bien évidemment, dans ces univers aseptisés, le risque n’existe pas. Tout est minutieusement calculé pour que personne ne se fasse mal, que la peur soit éradiquée de l’esprit de chacun, tout est définitivement trop sécurisé « pour le plus grand bien ». Flippant hein? Mais forcément, un tel... Toujours dans cette optique de découvrir un maximum des parutions en dystopie d’y a quelques années (j’avais donc commencé par la saga Enclave), je me lance dans « Never Sky ». J’ai remporté ce livre grâce à un concours mis en place par la maison d’édition Nathan il y a quelques mois maintenant! Comme dans toute dystopie, le monde dans lequel a grandi Aria, notre héroïne, est un rien différent du notre. Non, vraiment. Juste quelques minuscules différences, presque rien. Je ris bien sûr. Elle évolue dans un univers de façade. De semblant. Des Domaines qu’ils appellent ça. Lieux fictifs rendus possibles par la technologie. Tout ça dans des sortes de grosses bulles qui les protègent des tempêtes d’Éther qui sont désormais quotidiennes sur Terre. Équipés de SmartEyes, les habitants de ce monde peuvent littéralement se déplacer à leur guise dans n’importe quel environnement qui a existé, allant de la Préhistoire à leurs plus récents jours. Bien évidemment, dans ces univers aseptisés, le risque n’existe pas. Tout est minutieusement calculé pour que personne ne se fasse mal, que la peur soit éradiquée de l’esprit de chacun, tout est définitivement trop sécurisé « pour le plus grand bien ». Flippant hein? Mais forcément, un tel mode de vie, où l’instinct n’a plus sa place, ça a des conséquences. Et c’est lorsqu’Aria approche un rien de la vérité, bien malgré elle, qu’elle se fait expulser sans cérémonie dans la nature sauvage. J’ai adoré le contraste entre technologie poussée à son paroxysme, rendant réel l’irréel et nature déracinée, laissée à son état le plus brut. L’Homme peut décidément s’accommoder à bien des choses, mais à quel prix? Il y a encore ce clivage avec ce qui est incompris. Malheureusement, cette incompréhension survient souvent entre les Hommes eux-mêmes. Au lieu de se soutenir et faire face ensemble, l’humanité (si on peut appeler ça ainsi) parvient décidément toujours à trouver une énième source de discorde en se montant contre les siens. La rencontre entre Aria et Perry, un « Sauvage », annonce tout de suite une alliance peu commune. Chacun a quelque chose à gagner et devra supporter l’autre pour survivre. Leur relation était touchante. Dès le départ, malgré l’hostilité qu’ils ont l’un envers l’autre, l’auteure ne tombe pas dans un cliché de « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis » qui a tendance à bien m’irriter. On sent clairement que leur amitié évoluera encore plus au bout d’un moment mais sans les pensées torturées d’âmes en perdition que je lis bien trop souvent dans le Young-Adult. Ils restent tous deux assez concentrés sur leur « mission » et j’ai apprécié ça! Enfin une dystopie jeunesse qui ne s’égare pas en romance ratée. Je me dois de mentionner Roar, personnage qui fait son apparition vers la moitié du bouquin. Pour ceux qui connaissent la saga « Insaisissables » de Tahereh Mafi (« Shatter Me », en VO), qui est ma saga préférée après HP, Roar ressemble vraiment fort à Kenji. ET TOUT LE MONDE ADOORE KENJI, on est d’accord? Pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle, en gros imagine du sarcasme, du sarcasme, de la beau-gossitude et une âme de bisounours dans un seul corps. Convaincant, non? Il faut toutefois reconnaître que le livre n’est pas full full de rebondissement et d’actions. Mais l’auteure arrive à nous plonger dans une atmosphère un peu tendue, on sait qu’il y a toujours une menace qui plane au-dessus de nos héros et surtout on veut des réponses. Réponses dont on a un maigre aperçu à la fin. Tout ça pour donner d’autant plus envie de dévorer la suite! Tu auras compris que j’ai vraiment bien aimé ce premier tome. Il augure une trilogie ma foi bien pensée et qui m’a l’air, a priori, bien ficelée! Je pense que même les plus habitués de dystopie y trouveront leur bonheur car le livre aborde des thèmes qui ne reviennent pas spécialement souvent dans ce genre, comme les dérives de la santé humaine et du système écologique. Mais surtout, tout ça est rudement bien mené, on ressent déjà après ce premier opus un bon travail de recherche pour que tout soit à la fois cohérent mais aussi original! Que du bon pour moi!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lecturelle Posté le 23 Décembre 2017
          J'ai gagné ce livre lors d'un concours avec les éditions Nathan. J'avais le choix parmi une sélection de livre et mon choix c'est porté sur celui-ci car j'ai adoré la couverture et le résumé. J'aime beaucoup ce genre de livre post-apocalyptique entre action et romance. C'est un livre qu'il faut bien lire dès le début car le monde est divisé en plusieurs tribus. Il y a les Sédentaires qui vivent dans des capsules suite à une éruption solaire et il y a différentes capsules ou les gens important ont été enfermé. Et puis, il y a les Sauvages qui eux vivent à l'air libre mais pour survivre certains d'entre eux ont développé un des 5 sens. Ils sont divisé en plusieurs tribus. J'ai donc fait la connaissance d'Aria une sédentaire qui va se retrouvé expulsé de sa capsule suite à un accident qu'elle n'a pas commis. Elle va rencontré Perry un sauvages et ensemble ils vont partir à la recherche de le mère d'Aria et du neveux de Perry. Ils vont vivre une expérience pleine de rebondissement et de suspense. J'ai adoré les personnages d'Aria et de Perry, ils viennent de deux endroit différent mais ils vont finir par s'aimé. Au début, c'est très compliqué... J'ai gagné ce livre lors d'un concours avec les éditions Nathan. J'avais le choix parmi une sélection de livre et mon choix c'est porté sur celui-ci car j'ai adoré la couverture et le résumé. J'aime beaucoup ce genre de livre post-apocalyptique entre action et romance. C'est un livre qu'il faut bien lire dès le début car le monde est divisé en plusieurs tribus. Il y a les Sédentaires qui vivent dans des capsules suite à une éruption solaire et il y a différentes capsules ou les gens important ont été enfermé. Et puis, il y a les Sauvages qui eux vivent à l'air libre mais pour survivre certains d'entre eux ont développé un des 5 sens. Ils sont divisé en plusieurs tribus. J'ai donc fait la connaissance d'Aria une sédentaire qui va se retrouvé expulsé de sa capsule suite à un accident qu'elle n'a pas commis. Elle va rencontré Perry un sauvages et ensemble ils vont partir à la recherche de le mère d'Aria et du neveux de Perry. Ils vont vivre une expérience pleine de rebondissement et de suspense. J'ai adoré les personnages d'Aria et de Perry, ils viennent de deux endroit différent mais ils vont finir par s'aimé. Au début, c'est très compliqué pour eux de se faire confiance amis ils vont vite s'attacher l'un à l'autre. Aria est une jeune femme qui n'a connu que la capsule et du coup elle va être surprise de coup ce qu'elle va découvrir. Elle va devenir une jeune femme plus sur d'elle. Perry est un jeune homme qui lui n'a connu que la violence pour vivre et du coup il déteste les sédentaires mais il va finir par s'ouvrir à Aria. Je ne connaissais pas cette auteure et j'ai adoré sa plume qui est belle et fluide. Pour finir, c'est une super histoire que j'ai adoré. Il y a trois tomes donc j'enchaine sur le deuxième tome car j'ai hâte de connaître le suite des aventures d'Aria et de Perry.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Annelodie Posté le 30 Septembre 2017
          Ce premier tome de la trilogie me faisait envie depuis un moment. On découvre Aria, 17 ans, qui est une sédentaire et qui vit donc dans des capsules pour se protéger des tempêtes d’Ether à l’extérieur. J’ai beaucoup apprécié l’univers créé par l’auteur et le fait que les gens doivent se promener virtuellement dans les Domaines afin de se divertir. Car il est vrai que les capsules ne permettent pas de réellement vivre mais de survivre. Les Domaines m’ont beaucoup intrigué et j’aurais aimé en découvrir un peu plus. Mais d’un autre côté, on démarre directement au cœur de l’action dès le premier chapitre, ce qui permet de lancer le ton du roman. Cette dynamique initiale est vite remplacée par des longueurs dans les 100 premières pages dès qu’Aria se retrouve à l’extérieur. J’aurais aimé qu’il se passe plus de choses que sa découverte du monde extérieur. En revanche, après ces 100 premières pages, on est de nouveau plongé dans l’action avec de nombreux rebondissements. Côté personnages, j’ai beaucoup aimé la mythologie mise en place avec les seigneurs de sang, les Audiles et les Olfiles. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’univers soit aussi développé à l’extérieur. Car... Ce premier tome de la trilogie me faisait envie depuis un moment. On découvre Aria, 17 ans, qui est une sédentaire et qui vit donc dans des capsules pour se protéger des tempêtes d’Ether à l’extérieur. J’ai beaucoup apprécié l’univers créé par l’auteur et le fait que les gens doivent se promener virtuellement dans les Domaines afin de se divertir. Car il est vrai que les capsules ne permettent pas de réellement vivre mais de survivre. Les Domaines m’ont beaucoup intrigué et j’aurais aimé en découvrir un peu plus. Mais d’un autre côté, on démarre directement au cœur de l’action dès le premier chapitre, ce qui permet de lancer le ton du roman. Cette dynamique initiale est vite remplacée par des longueurs dans les 100 premières pages dès qu’Aria se retrouve à l’extérieur. J’aurais aimé qu’il se passe plus de choses que sa découverte du monde extérieur. En revanche, après ces 100 premières pages, on est de nouveau plongé dans l’action avec de nombreux rebondissements. Côté personnages, j’ai beaucoup aimé la mythologie mise en place avec les seigneurs de sang, les Audiles et les Olfiles. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’univers soit aussi développé à l’extérieur. Car il est vrai qu’au début du roman, on décrit les étrangers comme des « sauvages ». J’avais un peu peur que le roman tourne autour du fait qu’elle rencontre un « sauvage » et arrive à le transformer en quelqu’un de normal mais ce n’a pas été le cas et heureusement ! Perry est vraiment quelqu’un d’intéressant même s’il est difficile à cerner au départ. Les autres personnages comme Roar, Cinder et Marron sont également passionnant à découvrir. Concernant la fin, j’aurais aimé un peu de plus de suspense pour découvrir le tome 2. En effet, la fin de ce tome 1 ne permet pas de savoir réellement où va en venir le prochain tome. Peut-être est-ce un avantage ? A suivre… En bref, j’ai bien apprécié ma lecture même si j’aurais aimé un peu plus de rythme au départ vu le ton donné dès le premier chapitre du roman. Les personnages sont bien cherchés et l’univers mis en place par l’auteur est assez riche. J’ai hâte de lire la suite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • bulle39 Posté le 5 Avril 2017
          Cette série me faisait de l'oeil depuis un moment déjà, de par sa couverture qui a attisé mon envie mais aussi de par un résumé alléchant. Je ne suis pas déçue de ce 1er tome qui nous offre un univers intéressant et intrigant. Si le récit souffre de quelques longueurs, il n'en n'est pas moins addictif. Le reproche que je peux faire cependant est que l'environnement dans lequel Aria vit, "Les Domaines", n'est pas assez exploité : que font-ils, comment se déroule leur journée, quelles relations ont-ils les uns les autres...on ne sait pas grand chose et c'est bien dommage. Néanmoins, les personnages sont intéressants. Si certains qualifieront Aria de prime abord comme quelqu'un de trop naïf ou trop sensible, n'oublions pas qu'elle a toujours évolué dans un milieu stérile de questionnement, tout est contrôlé, et elle ne connaît rien du monde extérieur. Mais je trouve qu'elle évolue plutôt bien, et fait preuve d'un courage assez remarquable. Perry est un personnage que j'aime beaucoup, tout comme Roar mais je veux connaître davantage ces marqués, et j'attends de voir comment Cinder fera face à son don. J'espère avoir des informations supplémentaires quant à l'origine des sens, de la pluie d'éther, des relations entre les tribus, comment certaines... Cette série me faisait de l'oeil depuis un moment déjà, de par sa couverture qui a attisé mon envie mais aussi de par un résumé alléchant. Je ne suis pas déçue de ce 1er tome qui nous offre un univers intéressant et intrigant. Si le récit souffre de quelques longueurs, il n'en n'est pas moins addictif. Le reproche que je peux faire cependant est que l'environnement dans lequel Aria vit, "Les Domaines", n'est pas assez exploité : que font-ils, comment se déroule leur journée, quelles relations ont-ils les uns les autres...on ne sait pas grand chose et c'est bien dommage. Néanmoins, les personnages sont intéressants. Si certains qualifieront Aria de prime abord comme quelqu'un de trop naïf ou trop sensible, n'oublions pas qu'elle a toujours évolué dans un milieu stérile de questionnement, tout est contrôlé, et elle ne connaît rien du monde extérieur. Mais je trouve qu'elle évolue plutôt bien, et fait preuve d'un courage assez remarquable. Perry est un personnage que j'aime beaucoup, tout comme Roar mais je veux connaître davantage ces marqués, et j'attends de voir comment Cinder fera face à son don. J'espère avoir des informations supplémentaires quant à l'origine des sens, de la pluie d'éther, des relations entre les tribus, comment certaines personnes ont été amenées à être des Freux ? encore beaucoup de questions en suspens, mais une bonne impression générale pour ce 1er tome.
          Lire la suite
          En lire moins
        ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
        De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com