Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714452696
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Noire solitude

Claire BRETON (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 24/11/2011

Par une matinée glaciale de janvier, Fran Hunter, tout juste de retour sur l’île de son enfance, remarque une scène étrange. Un éclat rouge, la danse macabre des corbeaux sur la lande couverte de neige. Et soudain, sous ses yeux, le cadavre de Catherine Ross, une adolescente du village.
Tous...

Par une matinée glaciale de janvier, Fran Hunter, tout juste de retour sur l’île de son enfance, remarque une scène étrange. Un éclat rouge, la danse macabre des corbeaux sur la lande couverte de neige. Et soudain, sous ses yeux, le cadavre de Catherine Ross, une adolescente du village.
Tous les regards se tournent alors vers le coupable idéal : Magnus Tait, un vieil homme solitaire, simple d’esprit, rejeté par les habitants. Mais pour l’inspecteur Jimmy Perez, débarqué du continent avec ses hommes, la piste semble un peu trop évidente.
Lorsqu’il décide de poursuivre ses investigations, la suspicion et la peur s’emparent de la petite communauté shetlandaise. Les portes se ferment tandis que le tueur rôde…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714452696
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • papotea Posté le 3 Décembre 2019
    J'ai découvert Ann Cleeves via son personnage de Vera Stanhope, grâce à la série éponyme sur France 3. J'ai eu l'occasion de lire la série des Jimmy Perez, qui a pour cadre les îles Shetland. Et j'ai été envoutée: par la plume, par l'atmosphère, par les personnages.... Alors attention, c'est lent, limite contemplatif, on n'est plus sur du polar d'ambiance, d'atmosphère, de caractère, que sur du thriller. L'intrigue en elle même n'est pas si importante, la résolution on plus au fond, c'est juste pour le plaisir d'être sur cette île au climat particulier, avec des personnages intrigants. Une excellente découverte ! Et je compte bien lire la suite.
  • livreclem Posté le 8 Septembre 2019
    Un polar écossais. Une jeune fille retrouvée morte dans la neige, un coupable idéal en la personne du vieux fou du village... Prenant et glaçant, on est avec les villageois dans le froid de l'hivers.
  • Gilwen Posté le 8 Juillet 2018
    En bref : lecture recommandée par ma libraire quand elle a vu que je dévorais les romans de Peter May. Il y manque un peu de la puissance évocatrice que l'on retrouve dans la plume de cet auteur que j'aime tant, mais le dépaysement est au rendez-vous. même si j'ai l'impression de ne pas en avoir assez vu. Avant d'être un polar, Raven Black reste quand même un bon petit roman d'atmosphère, celle d'un recoin des Shetlands au cœur de l'hiver. L'ambiance y est d'ailleurs assez sombre, l'autrice ayant, je pense, plutôt bien capturé un sentiment un peu oppressant qui tient du huis clos. Quant au suspens, il est bien géré. L'autrice a ici créé un bel échantillon de personnages et de motivations. Ils manquent pour moi de développement, mais nous permettent de sauter d'un point de vue à l'autre, de laisser les monologues intérieurs s'affronter et les pistes se multiplier pour en venir à soupçonner un peu tout le monde pour des tas de raisons différentes. Cela manque parfois de corps, et la fin ne m'a pas laissée cette sensation plaisante de m'être fait manipuler avec intelligence, mais je me suis néanmoins bien prise au jeu de l'enquête policière et... En bref : lecture recommandée par ma libraire quand elle a vu que je dévorais les romans de Peter May. Il y manque un peu de la puissance évocatrice que l'on retrouve dans la plume de cet auteur que j'aime tant, mais le dépaysement est au rendez-vous. même si j'ai l'impression de ne pas en avoir assez vu. Avant d'être un polar, Raven Black reste quand même un bon petit roman d'atmosphère, celle d'un recoin des Shetlands au cœur de l'hiver. L'ambiance y est d'ailleurs assez sombre, l'autrice ayant, je pense, plutôt bien capturé un sentiment un peu oppressant qui tient du huis clos. Quant au suspens, il est bien géré. L'autrice a ici créé un bel échantillon de personnages et de motivations. Ils manquent pour moi de développement, mais nous permettent de sauter d'un point de vue à l'autre, de laisser les monologues intérieurs s'affronter et les pistes se multiplier pour en venir à soupçonner un peu tout le monde pour des tas de raisons différentes. Cela manque parfois de corps, et la fin ne m'a pas laissée cette sensation plaisante de m'être fait manipuler avec intelligence, mais je me suis néanmoins bien prise au jeu de l'enquête policière et n'ai pas vu les pages défiler.
    Lire la suite
    En lire moins
  • 2000942158 Posté le 8 Septembre 2017
    J'ai retrouvé "l'atmosphère" de l'auteur : histoire policière originale, ambiance des Shetland (on a l'impression de connaître ces iles après avoir lu ce livre), personnages "locaux" très bien décrits, style plaisant à lire.
  • manue14 Posté le 27 Mars 2016
    Dans ce roman, Ann Cleeves ne s’intéresse pas totalement à l’enquête mais nous propose une vision plus humaine, plus réaliste d’un groupe de villageois reclus un peu sur eux-mêmes et n’acceptant que par obligation les étrangers. L’histoire est prenante et l’auteure arrive à conserver le suspense jusqu’au bout. On ne se doute pas un instant de qui est derrière tout cela ni les raisons. Ann Cleeves évoque évidemment l’enquête avec les recherches et les questions aux suspects. Mais tout est fait dans l’intimité comme pour ne pas briser le quotidien de ces habitants. On y apprend que la différence fait beaucoup et qu’il ne faut pas grand-chose pour rendre un homme coupable. J’ai beaucoup aimé vivre ces jours au côté de ces personnages qui finalement n’avaient rien demandé à personne mais se retrouvent au cœur d’une enquête peu banale. Les descriptions sont présentes et je suis assez bien arrivée à m’imaginer les paysages mais aussi les sentiments des protagonistes. J’ai par contre eu un petit peu plus de mal concernant leur physique… Il y a selon moi beaucoup de personnages mais l’auteure fait en sorte que le lecteur arrive toujours à se souvenir de leur rôle ou de leurs liens entre eux. Ce que j’ai aussi apprécié... Dans ce roman, Ann Cleeves ne s’intéresse pas totalement à l’enquête mais nous propose une vision plus humaine, plus réaliste d’un groupe de villageois reclus un peu sur eux-mêmes et n’acceptant que par obligation les étrangers. L’histoire est prenante et l’auteure arrive à conserver le suspense jusqu’au bout. On ne se doute pas un instant de qui est derrière tout cela ni les raisons. Ann Cleeves évoque évidemment l’enquête avec les recherches et les questions aux suspects. Mais tout est fait dans l’intimité comme pour ne pas briser le quotidien de ces habitants. On y apprend que la différence fait beaucoup et qu’il ne faut pas grand-chose pour rendre un homme coupable. J’ai beaucoup aimé vivre ces jours au côté de ces personnages qui finalement n’avaient rien demandé à personne mais se retrouvent au cœur d’une enquête peu banale. Les descriptions sont présentes et je suis assez bien arrivée à m’imaginer les paysages mais aussi les sentiments des protagonistes. J’ai par contre eu un petit peu plus de mal concernant leur physique… Il y a selon moi beaucoup de personnages mais l’auteure fait en sorte que le lecteur arrive toujours à se souvenir de leur rôle ou de leurs liens entre eux. Ce que j’ai aussi apprécié c’est que les protagonistes semblent réalistes, ils ne sont pas des héros et ne cherchent pas à l’être, mais au contraire ils sont sensibles, humains avec des qualités mais aussi des défauts. Ils ont des faiblesses et des peurs comme peuvent en avoir les gens dans la vie de tous les jours Les retournements de situations ne sont pas très nombreux mais ils apparaissent lorsque c’est nécessaire pour que ce soit réaliste et non pour que le roman soit une avalanche de meurtres… La fin est intéressante. J’ai beaucoup aimé les explications car finalement une fois toutes les informations données cela nous semble presque évident. En résumé un bon roman que je vous conseille si vous avez envie de découvrir comment un homme peut changer la vie de beaucoup d’autres. Mais attention mettez de côté vos aprioris et vos préjugés !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.