RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            On a retrouvé l'histoire de France

            Robert Laffont
            EAN : 9782221131305
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            On a retrouvé l'histoire de France
            Comment l'archéologie raconte notre passé

            Date de parution : 15/03/2012

            Quand l’archéologie décape toutes les idées reçues et nous raconte la vraie histoire de France.

            C’est fou le nombre de clichés que nous continuons de véhiculer à propos de l’histoire de France. Ainsi : nos ancêtres sont les Gaulois, d’ailleurs de pittoresques barbares – heureusement que les Romains sont passés par là… Le Moyen Âge n’est qu’une sorte de longue nuit où il ne se...

            C’est fou le nombre de clichés que nous continuons de véhiculer à propos de l’histoire de France. Ainsi : nos ancêtres sont les Gaulois, d’ailleurs de pittoresques barbares – heureusement que les Romains sont passés par là… Le Moyen Âge n’est qu’une sorte de longue nuit où il ne se serait pas passé grand-chose… Clovis fut un acteur majeur de l’identité de la France… Les Barbares nous ont envahis… Et tout à l’avenant.
            Or, comme le dévoile ce livre avec maestria, les fouilles menées surtout depuis vingt ans nous prouvent à quel point le passé sur le territoire que nous appelons France n’a rien à voir avec ce que continuent de raconter les leçons encore préconisées par l’Éducation nationale. Des leçons dépassées qui traduisent chez nombre de responsables (de programmes, voire politiques) « au mieux une inculture, au pire des a priori idéologiques accablants ». Regrettable : la richesse de ces fouilles qui apparaissent ici dans toute leur multiplicité n’est montrée que ponctuellement à la télévision, à destination du grand public, et leur sens profond n’est pas toujours explicité.
            C’est donc à un décapage vigoureux que se livre – non sans humour – Jean-Paul Demoule, qui fut pendant plus de dix ans à la tête de l’institut majeur de fouilles en activité sur notre territoire, l’Inrap, invitant son lecteur à reprendre le fil de l’histoire réelle, tout en en dénonçant les manipulations. Audacieux, il évoque d’emblée la préhistoire quand les premiers immigrants semblent déjà arrivés d’Afrique sur notre territoire actuel (vers Béziers). Ensuite, nous allons rencontrer les Homo sapiens, créateurs d’art dans les grottes ornées il y a 35 000 ans, les « colons du Moyen-Orient » apportant l’agriculture et l’élevage il y a environ 7 800 ans, les Gaulois experts dans la métallurgie du fer, les Romains et… des Barbares moins barbares que leur nom ne continue de le suggérer ! Sans oublier de revisiter les modes de vie plus proches de nous, au Moyen Âge, à la Renaissance et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, selon les couches de la société et ses membres très divers.

            L’archéologie nous raconte une nouvelle histoire de France – concrète et argumentée – et non sa reconstruction idéologique poussiéreuse, voire dangereuse, remontant au XIXe siècle et à la IIIe République.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221131305
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            14.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • RShaka Posté le 17 Février 2019
              Un ouvrage excellent, sans langue de bois, qui nous révèle l'Histoire via l'archéologie : pas d'idéologie, approximation, de non dit, ou de manipulation ; c'est l'Histoire brute, réelle, avec des preuves concrètes, qui parfois sont loin des clichés ou des légendes qu'on veut nous faire croire depuis des années. Un must pour toute personne qui désire en apprendre plus sur l'histoire de la France.
            • FrancoiseSC Posté le 6 Septembre 2015
              On ne regarde plus l'histoire de la même manière après la lecture de ce livre facile à lire, instructif et bluffant.
            • livius Posté le 13 Avril 2015
              Un essai comprenant deux parties: tout d'abord, une première partie dans laquelle l'auteur expose les derniers résultats de l'archéologie préventive en France....Puis, une réflexion sur le rôle de l'archéologie et surtout de l'archéologie préventive, dans notre société. Il explique la démarche des archéologues et quelles sont leurs relations (tumultueuses) avec les dirigeants politiques...Un livre important pour comprendre les enjeux de l'archéologie préventive pour nos sociétés modernes.
            • Bequelune Posté le 10 Juillet 2014
              Une bonne première moitié du livre est consacrée à présenter les récentes découvertes sur notre passé dues aux progrès de l'archéologie. Ces découvertes doivent en bonne partie à la généralisation des fouilles dites "préventives", soit l'autorisation pour les archéologues d'aller sur les chantiers pour sauver ce qui peut l'être avant que le béton de nos parkings ou autoroutes modernes ne détruisent à jamais ces reliques des siècles passés. De fait, c'est seulement depuis quelques années que l'on peut connaitre notre passé par la réalité des sols et non seulement par les textes laissés, souvent partisans. En quelques mots, ces découvertes : - l'agriculture a été amené en Europe par deux vagues de migration (une suivant le Danube, l'autre la Méditerranée) issue du Proche Orient, submergeant les chasseurs-cueilleurs locaux. Cette époque est celle de l'invention des chefs et des inégalités. - les Gaulois ne sont pas des barbares vivant dans la forêt mais une constellation de peuples organisés en proto-Etats, guerriers et technologiquement avancés. - la chute de l'Empire Romain n'a pas eu lieu. Les peuples germaniques qui se sont installés en Gaule et en Espagne suite à sa crise étaient souvent romanisé, et il n'y guère eu de destruction massive. Seulement on est revenu... Une bonne première moitié du livre est consacrée à présenter les récentes découvertes sur notre passé dues aux progrès de l'archéologie. Ces découvertes doivent en bonne partie à la généralisation des fouilles dites "préventives", soit l'autorisation pour les archéologues d'aller sur les chantiers pour sauver ce qui peut l'être avant que le béton de nos parkings ou autoroutes modernes ne détruisent à jamais ces reliques des siècles passés. De fait, c'est seulement depuis quelques années que l'on peut connaitre notre passé par la réalité des sols et non seulement par les textes laissés, souvent partisans. En quelques mots, ces découvertes : - l'agriculture a été amené en Europe par deux vagues de migration (une suivant le Danube, l'autre la Méditerranée) issue du Proche Orient, submergeant les chasseurs-cueilleurs locaux. Cette époque est celle de l'invention des chefs et des inégalités. - les Gaulois ne sont pas des barbares vivant dans la forêt mais une constellation de peuples organisés en proto-Etats, guerriers et technologiquement avancés. - la chute de l'Empire Romain n'a pas eu lieu. Les peuples germaniques qui se sont installés en Gaule et en Espagne suite à sa crise étaient souvent romanisé, et il n'y guère eu de destruction massive. Seulement on est revenu à un système politique beaucoup moins centralisé, moins urbain aussi, et ce n'est pas forcément une régression. Ensuite Demoules s'attarde rapidement sur une archéologie des temps modernes, passage que j'ai trouvé peu intéressant. Je me suis aussi demandé pourquoi il ne parlait pas de la Renaissance. Dans la deuxième moitié du livre, il se demande pourquoi les élites politiques sont souvent acharnés à mettre des bâtons dans les roues des archéologues. Comme s'il y avait une sorte de haine de notre passé. Parce qu'il y a un paradoxe avec l'archéologie en France : alors que les musées consacrés à l'archéologie romaine, ou grecque, ou égyptienne touchent beaucoup de subventions, de louanges, etc, il n'y a presque rien sur l'archéologie de notre propre sol. Étrange et regrettable. Un livre que j'ai trouvé très agréable à lire, très enrichissant. Ça m'a un peu fait penser à "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises" dans la volonté de montrer que ça n'a pas de sens de parler d'histoire nationale française avant la révolution puisque le cadre "la France" n'existait ni dans les faits ni dans les têtes. La différence entre les 2 livres, c'est que Demoules s'attarde beaucoup plus sur les époques préhistoriques et antiques. Mais c'est normal, c'est son domaine de recherche !
              Lire la suite
              En lire moins
            • liberliger Posté le 4 Janvier 2013
              Je ne reviendrai pas sur le contenu de l'ouvrage, d'autres critiques l'on déjà intelligemment fait. Par contre, j'insisterai sur le caractère pédagogique et lisible du texte, un texte accessible au plus grand public sans avoir besoin de grandes connaissances historiques ou même archéologiques. En cela, l'ouvrage est déjà une grande réussite. J'ai par contre regretté que l'auteur instruit quasiment exclusivement à charge contre les décideurs publics, j'aurai aimé que JP Demoule amorce aussi un début de réflexion sur la nécessité de faire des choix (donc de décider...), le territoire français ne pouvant se transformer en un seul musée à ciel ouvert.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.