Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221138403
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Papa a acheté un camping-car
1 famille, 3 continents, 7 m2
Collection : Documento
Date de parution : 07/05/2013
Éditeurs :
Robert Laffont

Papa a acheté un camping-car

1 famille, 3 continents, 7 m2

Collection : Documento
Date de parution : 07/05/2013
Tout plaquer pour aller faire le tour du monde en camping-car ? Ce rêve que l’ on a tous eu, François Althabégoïty l’a réalisé.
Partir seul à vingt ans faire...
Tout plaquer pour aller faire le tour du monde en camping-car ? Ce rêve que l’ on a tous eu, François Althabégoïty l’a réalisé.
Partir seul à vingt ans faire le tour du monde à pied, à cheval ou en voiture… passe encore. Mais emmener toute sa famille à l’aventure,...
Tout plaquer pour aller faire le tour du monde en camping-car ? Ce rêve que l’ on a tous eu, François Althabégoïty l’a réalisé.
Partir seul à vingt ans faire le tour du monde à pied, à cheval ou en voiture… passe encore. Mais emmener toute sa famille à l’aventure, vivre ensemble 24 heures sur 24, et ce dans 7 m2, c’est un autre Everest. Une escalade risquée qui demande du sang-froid, de l’énergie et beaucoup d’humour.
François Althabégoïty, sa femme Mylène et ses deux enfants sont partis huit mois autour du monde. Cercle arctique, Vallée de la mort, Mexico, Dakar, Tanger… Le paysage défi le, mais le vrai voyage se déroule à l’intérieur du camping-car.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221138403
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lesmauditsvents Posté le 15 Janvier 2019
    J’ai adoré ce bouquin pour plusieurs raisons… Je l’ai tout d’abord adoré parce qu’il va un peu à l’encontre des récits plus conventionnels dans lesquels les voyageurs ont tendance à idéaliser leurs expériences en occultant – sciemment ou non – les nombreux passages malencontreux qu’ils ont obligatoirement affrontés, dans une tentative de prouver, dirait-on, la magnificence de leur expérience. Ici, on ne les loupe pas. Je l’ai adoré à cause du style d’écriture de l’homme. Style humoristique grinçant et flirtant ouvertement avec la dérision et le sarcasme, se moquant tout autant et allègrement de lui-même et de ses malheurs que des gens qu’il a rencontrés et que des cultures qu’il a côtoyées – surtout l’américaine. Je l’ai adoré parce qu’il a été écrit par un Français type ; c’est-à-dire un Français donnant raison à tous les clichés caractéristiques de ses compatriotes : râleur, un brin condescendant et hautain, un brin prétentieux, un brin chauvin, faisant fi des normes et des règlements, légèrement malhonnête, et obnubilé par les grands espaces et les ours. Mais un Français fier de tous ces attributs et qui n’en manque pas une pour les afficher au grand jour et sans aucune gêne. J’ai finalement adoré ce bouquin parce qu’il est... J’ai adoré ce bouquin pour plusieurs raisons… Je l’ai tout d’abord adoré parce qu’il va un peu à l’encontre des récits plus conventionnels dans lesquels les voyageurs ont tendance à idéaliser leurs expériences en occultant – sciemment ou non – les nombreux passages malencontreux qu’ils ont obligatoirement affrontés, dans une tentative de prouver, dirait-on, la magnificence de leur expérience. Ici, on ne les loupe pas. Je l’ai adoré à cause du style d’écriture de l’homme. Style humoristique grinçant et flirtant ouvertement avec la dérision et le sarcasme, se moquant tout autant et allègrement de lui-même et de ses malheurs que des gens qu’il a rencontrés et que des cultures qu’il a côtoyées – surtout l’américaine. Je l’ai adoré parce qu’il a été écrit par un Français type ; c’est-à-dire un Français donnant raison à tous les clichés caractéristiques de ses compatriotes : râleur, un brin condescendant et hautain, un brin prétentieux, un brin chauvin, faisant fi des normes et des règlements, légèrement malhonnête, et obnubilé par les grands espaces et les ours. Mais un Français fier de tous ces attributs et qui n’en manque pas une pour les afficher au grand jour et sans aucune gêne. J’ai finalement adoré ce bouquin parce qu’il est très bien écrit avec une prose résolument masculine : pas de poésie, pas de descriptions à l’eau de rose, pas de lyrisme, pas de psychologie intérieure compliquée (ou très peu) ; les propos allant directement à l’essentiel : comportements concrets, opinions claires et exprimées sans prendre de gants blancs, situations promptement cernées et dépeintes en deux coups de pinceau. Cela n’en demeure pas moins fluide et romanesque. Un beau talent d’écrivain dans son genre. En contre… Le fait que l’auteur – le narrateur – tente tout au long du récit de se la jouer cool (et un peu blasé) est un peu énervant, car ça sonne faux. Mais on finit par passer par-dessus ce défaut à cause de l’humour dont je parlais plus haut, et aussi – tout compte fait – parce que cela fait partie des clichés du modèle Français de base, dont je faisais également mention. De par toutes ces qualités, ça se lit très rapidement, comme un roman. Ça ne donne peut-être pas le désir de s’embarquer dans une telle galère à notre tour – ça fait d’ailleurs un peu peur par bout –, mais ça procure néanmoins un autre son de cloche par rapport à ce style de voyage. Pour une critique plus détaillée : https://les-maudits-vents.blog4ever.com/papa-a-achete-un-camping-car-par-francois-althabegoity
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.