Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350872742
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 435
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Petits papiers au gré du vent

Vanessa Capieu (Traducteur)
Date de parution : 07/05/2014
Les copains d'abord
Alejandro, dit « le Singe », vient de mourir. Son frère et ses amis d’enfance se donnent à peine le temps du deuil qu’ils se soucient déjà de Guadalupe, sa fille. Ils souhaitent l’entourer de leur amour, lui transmettre leur passion pour les Rojos du club Independiente, lui assurer un... Alejandro, dit « le Singe », vient de mourir. Son frère et ses amis d’enfance se donnent à peine le temps du deuil qu’ils se soucient déjà de Guadalupe, sa fille. Ils souhaitent l’entourer de leur amour, lui transmettre leur passion pour les Rojos du club Independiente, lui assurer un futur… Mais sans contrepartie, la mère de la petite leur refuse le droit de garde. Or les caisses sont vides, le Singe ayant investi tout son argent dans l’achat d’un jeune footballeur prometteur, Pittilanga. Du championnat international des moins de 17 ans, celui-ci a dégringolé dans un club miteux de province. Et les trois cent mille dollars qu’il a coûtés sont sur le point de s’évaporer. Comment vendre un attaquant qui ne marque pas de buts ? Comment se mouvoir dans un monde dont on ne connaît pas les règles ? Comment poursuivre une amitié quand les échecs viennent fissurer les anciennes loyautés ?
Les souvenirs du Singe s’entrechoquent avec émotion et dérision au récit des manœuvres du Russe, de Fernando et Mauricio, qui se lancent dans une série de magouilles à la fois géniales, maladroites et confuses, pour atteindre leur objectif.

Eduardo Sacheri démontre sa capacité à construire des personnages profonds et des histoires qui touchent le lecteur de plein fouet. Petits papiers au gré du vent est un chant à l’amitié et une preuve que l’amour et l’humour sont plus forts que la mélancolie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350872742
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 435
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aline1102 Posté le 31 Décembre 2017
    Après deux déceptions d'affilée (dont une écrite par un autre auteur sud-américain), je n'attendais pas grand chose de cette lecture. Pourtant, j'ai été très agréablement surprise. Ce roman nous raconte l'histoire de quatre amis (dont deux frères) passionnés de foot. Tellement passionnés, en fait, qu'Alejandro (dit Le Singe) achète les droits d'un joueur de foot avec le montant de ses indemnités de licenciement. Seulement voilà, la vie n'étant pas toujours rose, Le Singe tombe malade et meurt, laissant la gestion du joueur de foot à sa mère et ses trois amis. Ceux-ci tentent alors de vendre Pittilanga (le joueur) à un club de foot, afin de récupérer de l'argent pour Guadalupe, la fille du Singe. Problème : Pittilanga est nul... Les trois amis commencent alors une véritable croisade contre les agents de joueurs et les clubs. Leur amitié est plus d'une fois mise à mal par les épreuves qu'ils traversent : non seulement ils on perdu un ami, mais en plus sa succession se passe mal. Tout cela se lit avec plaisir : le roman est bien écrit et l'auteur alterne les chapitres, nous permettant de mieux connaître le Singe, même s'il n'est plus là. Au final, on se retrouve avec un roman tendre et... Après deux déceptions d'affilée (dont une écrite par un autre auteur sud-américain), je n'attendais pas grand chose de cette lecture. Pourtant, j'ai été très agréablement surprise. Ce roman nous raconte l'histoire de quatre amis (dont deux frères) passionnés de foot. Tellement passionnés, en fait, qu'Alejandro (dit Le Singe) achète les droits d'un joueur de foot avec le montant de ses indemnités de licenciement. Seulement voilà, la vie n'étant pas toujours rose, Le Singe tombe malade et meurt, laissant la gestion du joueur de foot à sa mère et ses trois amis. Ceux-ci tentent alors de vendre Pittilanga (le joueur) à un club de foot, afin de récupérer de l'argent pour Guadalupe, la fille du Singe. Problème : Pittilanga est nul... Les trois amis commencent alors une véritable croisade contre les agents de joueurs et les clubs. Leur amitié est plus d'une fois mise à mal par les épreuves qu'ils traversent : non seulement ils on perdu un ami, mais en plus sa succession se passe mal. Tout cela se lit avec plaisir : le roman est bien écrit et l'auteur alterne les chapitres, nous permettant de mieux connaître le Singe, même s'il n'est plus là. Au final, on se retrouve avec un roman tendre et touchant. Pas seulement à cause de la mort du Singe car, en réalité, les difficultés traversées par ses amis et par Pittilanga sont presque plus émouvantes. Ce dernier se lie d'amitié avec Daniel (dit Le Russe, car en Argentine, tous les Juifs sont qualifiés de Russes), l'un des trois comparses et franchement, sa vie n'est pas spécialement rose : élevé dans un foyer pauvre par un père qui investit toutes ses ressources dans sa ''carrière'' de football, Pittilanga voudrait réussir, mais doute de plus en plus de ses capacités. Une fois de plus, avec cette lecture, je me suis retrouvée plongée dans un roman qui fait réfléchir sur de grands thèmes : l'amitié, la maladie, la mort, la loyauté, la corruption du monde du foot, la famille, ... À découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.