Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258096950
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Pietr-le-Letton

Maigret

Date de parution : 14/06/2012

Jumeaux et escroquerie… - La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord.

Jumeaux et escroquerie…
La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux...

Jumeaux et escroquerie…
La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un milliardaire américain, M. Mortimer-Levingston, l'enquête sur le meurtre conduit Maigret à Fécamp, où il l'aperçoit, sortant de la villa d'une certaine Mme Swaan...
Adapté pour la télévision anglaise en 1963, sous le titre Pietr the Lett, dans une réalisation de Rudolph Cartier, avec Rupert Davies (Commissaire Maigret), et pour la télévision française en 1972, par Jean-Louis Muller, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), Danièle Ajoret (Mme Swann).
Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258096950
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Enagrom Posté le 26 Avril 2020
    Première rencontre avec Georges Simenon et son commissaire Maigret pour ma part. Le roman se lit facilement, il est assez court et est découpé en chapitres de quelques pages. C'est le premier de la série des Maigret, où on fait connaissance avec le commissaire, père peinard du Quai des Orfèvres, massif, solide, inébranlable, et qui ne s'embarasse pas de superflu. Dans cette histoire, il est sur les traces de Pietr le Letton, malfrat européen qui arrive à Paris. Le décor central est un palace de la capitale où Pietr à rendez-vous avec un couple de milliardaires américain. Il n'y a pas à proprement parler de recherche du coupable mais l'enquête apporte son lot de découvertes et le face à face entre les deux hommes est prenant. Sans nul doute, je poursuivrai les aventures du commissaire.
  • commissaireMaigret Posté le 7 Janvier 2020
    Pietr-le-Letton est un roman policier de Georges Simenon écrit en mai 1930 (toutes les sources ne sont pas d'accord sur la date de rédaction1) à Nandy près de Morsang-sur-Seine (Seine-et-Marne), à bord de l’Ostrogoth, avec peut-être une ébauche de rédaction en septembre 1930 à Delfzijl (Pays-Bas), et publié en mai 1931. C'est le premier roman de la série des Maigret. Le roman a fait l'objet d'une pré-publication en feuilleton dans l'hebdomadaire Ric et Rac, no 71-83 du 19 juillet au 11 octobre 1930. Si Pietr-le-Letton est la première enquête officielle du commissaire Maigret, elle est la cinquième à être présentée en librairie. C'est aussi le premier roman que Simenon a signé de son patronyme (les deux premiers romans à être publiés sous son patronyme sont Monsieur Gallet, décédé et Le pendu de Saint-Pholien).
  • Meps Posté le 19 Novembre 2019
    J'ai pas mal lu de Simenon et de Maigret étant plus jeune. j'ai découvert le polar en m'abreuvant de Christie et de Simenon, deux styles d'enquêtes totalement différent. Là où Christie sème les indices et embarque le lecteur sur plusieurs pistes avant de lui révéler la solution qu'il avait sous son nez mais n'a évidemment pas trouvé, Simenon joue plus sur l'ambiance. La météo est souvent omniprésente, qu'elle soit faite de pluie diluviennes (comme ici avec la tempête qui inonde Maigret à Fécamp) ou de canicule dans certains des romans (qui pousse évidemment Maigret à boire plus de bière). Pietr-le-Letton est la première aventure de Maigret écrite par Simenon. Il y pose d'emblée son personnage, décrit comme un roc immuable qui impose sa silhouette massive à tous les lieux de l'enquête, même un palace comme ici. Il n'est pas encore ici commissaire et on le voit donc se coltiner les tâches de bases du simple flic (planque, filature) même si il est parfois secondé par ses collègues de travail. On aperçoit dès cette première enquête la méthode de travail de Maigret, il fait confiance à son instinct plus qu'à ses neurones et trouble par sa présence les protagonistes du crime... J'ai pas mal lu de Simenon et de Maigret étant plus jeune. j'ai découvert le polar en m'abreuvant de Christie et de Simenon, deux styles d'enquêtes totalement différent. Là où Christie sème les indices et embarque le lecteur sur plusieurs pistes avant de lui révéler la solution qu'il avait sous son nez mais n'a évidemment pas trouvé, Simenon joue plus sur l'ambiance. La météo est souvent omniprésente, qu'elle soit faite de pluie diluviennes (comme ici avec la tempête qui inonde Maigret à Fécamp) ou de canicule dans certains des romans (qui pousse évidemment Maigret à boire plus de bière). Pietr-le-Letton est la première aventure de Maigret écrite par Simenon. Il y pose d'emblée son personnage, décrit comme un roc immuable qui impose sa silhouette massive à tous les lieux de l'enquête, même un palace comme ici. Il n'est pas encore ici commissaire et on le voit donc se coltiner les tâches de bases du simple flic (planque, filature) même si il est parfois secondé par ses collègues de travail. On aperçoit dès cette première enquête la méthode de travail de Maigret, il fait confiance à son instinct plus qu'à ses neurones et trouble par sa présence les protagonistes du crime qui finissent par confirmer ce qu'il n'avait compris que partiellement. En tout cas, dès la première enquête, Simenon ne ménage pas son personnage. On lui tire dessus, un de ses collègues et ami est tué (même si Simenon le ressuscitera dans d'autres opus de la série). Tout en gardant un rythme beaucoup plus pépère qu'un polar noir américain, ce premier tome bouge plus que certains autres, où Maigret sera plus installé dans son rôle de commissaire ou même parfois de policier à la retraite. Bref, intéressant de retrouver un Maigret à la fois toujours le même et un peu différent, avec sa pipe et son pardessus, sa femme qui l'attend à la maison sans rien exiger même si elle s'inquiète toujours. Une plongée dans le Paris des années 30, entre les grands palaces et les meublés miteux, une ambiance toujours parfaitement retranscrite par un romancier que le succès de Maigret aura empêché d'être sans doute reconnu à sa juste valeur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jane_erre Posté le 7 Juin 2019
    Pour mon premier Simenon, j'ai choisi la première aventure de la série des Maigret. Le désormais célèbre inspecteur de la brigade mobile nous balade dans un Paris désuet, au décor délicieusement surrané, et le livre entier est une filature. C'est très bien écrit et habile, le policier de 45 ans, gourmand et frileux, tente de s'immerger dans la psychologie des suspects. Je vais poursuivre mon exploration sans hésiter !
  • Nadouch Posté le 12 Mai 2019
    La voici, la première enquête de Maigret. On y découvre un commissaire de la brigade mobile, âgé de 45 ans, qui remplit lui-même son poêle dans son bureau, qui reste lui-même en planque (même s'il reconnaît que ce n'est plus de son âge), qui fait lui-même certaines filatures... Et, surtout, qui essaie de s'immerger dans le milieu et dans la psychologie des suspects. Pietr-le-Letton, gangster international, est retrouvé mort dans un train, puis on le retrouve dans un palace à faire d'obscures affaires avec un américain. Maqué avec une jeune femme à Paris, on le retrouve aussi marié à Fécamp... Maigret flaire vite le truc, bien entendu ils sont deux... Ou plutôt, ils étaient deux, car il y a bien eu crime. Un épisode très sombre et le plus violent que je connaisse (Maigret se fait tirer dessus, refuse de se soigner bien entendu, Torrence est tué froidement...), mais qui campe bien les personnages. Je le trouve très bien écrit, profond et recherché. Sans doute un de mes préférés de la série.
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.