RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Pietr-le-Letton

            Omnibus
            EAN : 9782258096950
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Pietr-le-Letton
            Maigret

            Date de parution : 14/06/2012

            Jumeaux et escroquerie… - La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord.

            Jumeaux et escroquerie…
            La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux...

            Jumeaux et escroquerie…
            La police internationale signale l'arrivée à Paris du célèbre escroc Pietr-le-Letton. Maigret le file dès sa descente du rapide L'Etoile-du-Nord. Mais alors que le suspect se rend à l'hôtel Majestic, on découvre dans le train un cadavre qui est son sosie. Tandis que Pietr prend de mystérieux contacts avec un milliardaire américain, M. Mortimer-Levingston, l'enquête sur le meurtre conduit Maigret à Fécamp, où il l'aperçoit, sortant de la villa d'une certaine Mme Swaan...
            Adapté pour la télévision anglaise en 1963, sous le titre Pietr the Lett, dans une réalisation de Rudolph Cartier, avec Rupert Davies (Commissaire Maigret), et pour la télévision française en 1972, par Jean-Louis Muller, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), Danièle Ajoret (Mme Swann).
            Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258096950
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • antO17 Posté le 18 Décembre 2018
              Arrivée d’un train en gare du Nord. Un cadavre est retrouvé dans les toilettes d’un train de luxe : l’étoile du Nord, reliant Amsterdam à Paris. Maigret mène l’enquête. A l’hôtel Majestic, le commissaire détonne au milieu de la clientèle de la haute société : « Mais qu’est-ce que c’est que ça » s’exclame-t-on ! A Fécamp, c’est une autre douche froide qui attend le commissaire : il pleut averse. Filature sous une pluie battante, blessure à l’abdomen. L’enquête est très physique, l’ambiance humide, délugéenne, apocalyptique. Maigret mouille sa chemise. L’homme filé par Maigret noie son chagrin : il s’envoie des litres d’alcools forts. Mais qui est-il ? Pietr-le-Letton est le premier Maigret écrit par Simenon !
            • book-en-stock Posté le 15 Avril 2018
              Première aventure du commissaire Maigret, écrite en 1931, qui nous entraîne de Paris à Fécamp alors qu'une tempête fait rage et que la pluie bat son plein ! Dans ce premier épisode, le commissaire est âgé de 45 ans, fume déjà assidûment la pipe, boit des pintes de bière et se nourrit de sandwich durant l'enquête alors que sa femme l'attend vainement à la maison. Elle ne le verra pas apparaître avant plusieurs jours… blessé qui plus est !! Cette enquête débute calmement par des filatures, des observations poussées, et se poursuit par un véritable face à face psychologique haut en tension. le commissaire est surprenant de persévérance et de résistance ! La météo joue contre lui avec une tempête et une pluie diluvienne mais rien ne l'arrête, pas même un coup de feu tiré contre lui, et les cadavres qui s'accumulent. J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Ce personnage si connu m'a étonnée, j'avais le sentiment de le découvrir sous un jour nouveau ! le récit est rythmé également au niveau de l'écriture. Un très bon moment !
            • argali Posté le 4 Avril 2018
              Paru en 1931, ce roman est le premier de la série des Maigret. Publié une première fois dans un hebdomadaire de l’époque « Ric et Rac » de juillet à octobre 1930, après d’autres nouvelles, il paraitra sous la forme d’un roman policier huit mois plus tard. Pietr Johannson est un escroc que les polices européennes tiennent à l’œil. Lorsque la Police française est avertie de son arrivée à Paris, le commissaire Maigret se rend à la gare du Nord pour assister à son arrivée et le prendre en filature jusqu'à son hôtel. Mais il ne peut le suivre car le chef de train l’interpelle. Un homme assassiné a été découvert dans les toilettes. Il ressemble étrangement à Pietr. Lorsque Maigret apparait à l’hôtel Majestic, sa présence a quelque chose d’hostile. Sa charpente plébéienne ne passe pas inaperçue. Sa façon de se camper avec assurance dans ce lieu où l’élégance des habitués dénote avec ses vêtements, même s’ils sont de bonne coupe et en laine fine, en fait d’office le point de mire. Sa pipe, qu’il ne quitte pas malgré les usages, finit la description du personnage. En une page, Simenon a campé son commissaire. Il a trouvé le physique et la... Paru en 1931, ce roman est le premier de la série des Maigret. Publié une première fois dans un hebdomadaire de l’époque « Ric et Rac » de juillet à octobre 1930, après d’autres nouvelles, il paraitra sous la forme d’un roman policier huit mois plus tard. Pietr Johannson est un escroc que les polices européennes tiennent à l’œil. Lorsque la Police française est avertie de son arrivée à Paris, le commissaire Maigret se rend à la gare du Nord pour assister à son arrivée et le prendre en filature jusqu'à son hôtel. Mais il ne peut le suivre car le chef de train l’interpelle. Un homme assassiné a été découvert dans les toilettes. Il ressemble étrangement à Pietr. Lorsque Maigret apparait à l’hôtel Majestic, sa présence a quelque chose d’hostile. Sa charpente plébéienne ne passe pas inaperçue. Sa façon de se camper avec assurance dans ce lieu où l’élégance des habitués dénote avec ses vêtements, même s’ils sont de bonne coupe et en laine fine, en fait d’office le point de mire. Sa pipe, qu’il ne quitte pas malgré les usages, finit la description du personnage. En une page, Simenon a campé son commissaire. Il a trouvé le physique et la personnalité qui feront sa renommée. Il reste à affiner le tout. Ce sera chose faite avec ses silences, ses moments d’intense réflexion et son ton bougon, son amour de la table et d’une bonne pipe au coin du feu. On découvre aussi les descriptions urbaines caractéristiques du style Simenon. Lui qui a arpenté si souvent les rues de Liège dans sa jeunesse détient dans sa mémoire un univers de façades, de ruelles, de rencontres, d’odeurs, de sons qu’il couche sur le papier au besoin. L’acuité de l’observation de ses semblables fait que même ses personnages secondaires sont soignés. Quand on sait qu’à l’époque l’éditeur n’était pas très chaud pour publier ce roman sans héros charismatique, sans héroïne, qui n’est pas vraiment un roman policier selon les codes et finit mal, on se dit que la chance et la détermination font parfois bien les choses. Le commissaire enquêtera pas moins de 103 fois, dans 75 romans et 28 nouvelles publiés dans le monde entier. Devenu un classique de la littérature belge, ce roman d'atmosphère contient tous les ingrédients qu’on aime retrouver chez l’auteur : rebondissements, coup de théâtre et attente patiente de Maigret jusqu’à ce que le suspect dévoile une faille ou commette une erreur. Une jolie redécouverte.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Biblioroz Posté le 7 Février 2018
              Maigret, dans son bureau de la brigade, vient de recevoir un télégramme lui annonçant l’arrivée d’un escroc international de grande envergure. Il enfile donc son imposant pardessus noir, se coiffe de son chapeau melon et quitte à regret la délicieuse chaleur du poêle à charbon qu’il vient de nourrir. Sous un vent cinglant, il se dirige vers la gare du Nord pour guetter l’arrivée de Pietr-le-Letton. Mais alors qu’il croise, à la descente du train, un homme répondant au signalement de l’escroc, un autre homme physiquement identique est retrouvé assassiné dans le même train. Maigret décide donc de suivre le suspect bien vivant qu’il retrouve dans l’hôtel cossu du Majestic où il s’entretient avec un richissime banquier américain. La présence de Maigret, qui par sa carrure imposante, ne passe pas inaperçu, n’est guère vu favorablement par le personnel de cet hôtel de luxe. Entre les rues de Paris et les embruns de Fécamp, l’enquête s’avale rapidement, sans temps morts. Toujours avec sa grande économie de paroles inutiles et accompagné de plateaux garnis de demis et de sandwichs, le commissaire va tout de même être confronté à d’autres meurtres. Pourtant, habituellement, les grosses escroqueries financières ne sont que rarement salies par des meurtres. A la lecture... Maigret, dans son bureau de la brigade, vient de recevoir un télégramme lui annonçant l’arrivée d’un escroc international de grande envergure. Il enfile donc son imposant pardessus noir, se coiffe de son chapeau melon et quitte à regret la délicieuse chaleur du poêle à charbon qu’il vient de nourrir. Sous un vent cinglant, il se dirige vers la gare du Nord pour guetter l’arrivée de Pietr-le-Letton. Mais alors qu’il croise, à la descente du train, un homme répondant au signalement de l’escroc, un autre homme physiquement identique est retrouvé assassiné dans le même train. Maigret décide donc de suivre le suspect bien vivant qu’il retrouve dans l’hôtel cossu du Majestic où il s’entretient avec un richissime banquier américain. La présence de Maigret, qui par sa carrure imposante, ne passe pas inaperçu, n’est guère vu favorablement par le personnel de cet hôtel de luxe. Entre les rues de Paris et les embruns de Fécamp, l’enquête s’avale rapidement, sans temps morts. Toujours avec sa grande économie de paroles inutiles et accompagné de plateaux garnis de demis et de sandwichs, le commissaire va tout de même être confronté à d’autres meurtres. Pourtant, habituellement, les grosses escroqueries financières ne sont que rarement salies par des meurtres. A la lecture d’un petit Maigret, on plonge dans une époque révolue où les nouvelles arrivent par télégramme, où des agents sont postés dans chaque quartier parisien, où des porteurs de bagages attendent le client dans les gares…C’est un petit voyage tout simple et accessible qu’il ne faut pas se refuser !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Polars_urbains Posté le 7 Octobre 2017
              Le premier Maigret dans l'ordre d'écriture et l'entrée en scène du commissaire, pour un sommet et déjà la méthode Maigret. Un meurtre dans un train de luxe gare du Nord et une sombre affaire d'escrocs internationaux entre Paris et Fécamp, sur fond de palaces, de monde et de demi-monde, mais aussi d'immigrés, de taudis et de misère… Plus la gémellité, l'usurpation d'identité, le désir d'une autre vie, la jalousie, thèmes chers à Georges Simenon. Essentiel !
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.