Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258192867
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Pour l'honneur des Rochambelles
Collection : Terres de France
Date de parution : 04/03/2021
Éditeurs :
Presses de la cité
En savoir plus

Pour l'honneur des Rochambelles

Collection : Terres de France
Date de parution : 04/03/2021
A Trouville, passé et présent se fondent dans la quête de Marion sur les traces de sa grand-mère Alma, héroïne de la Seconde Guerre.
Ancienne Rochambelle, infirmière de la 2ème DB, celle-ci porte en elle un lourd secret qui a hanté toute sa vie…
Par l'auteur des Amants de l'été 44.
 
De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi,... De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… » Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun. En 1944,... De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… » Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun. En 1944, Alma s’est enrôlée parmi les Rochambelles, ces infirmières et ambulancières de la 2e DB. Elle était au plus près des soldats, de l’Angleterre aux plages du Débarquement, de Paris à l’Allemagne, conciliant son engagement et sa vie de femme.
Au sein d’une famille désunie, sa petite-fille, Marion, va chercher à remonter le fil du temps et le passé d’Alma, en interrogeant des témoins de l’époque. Afin de savoir qui est Lucie.
Et de découvrir le secret coupable d’Alma…
 
Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l’ombre et de l’Histoire que furent les Rochambelles.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258192867
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

« Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l’ombre et de l’Histoire que furent les Rochambelles. »
Centre Presse
« Un roman comme on les aime. Mélange réussi d'histoire et de fiction avec une enquête bien menée. »
L'Est-Eclair

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bookaddict02 Posté le 12 Avril 2022
    Ce roman à deux voix et à deux temporalités nous fait voyager entre Normandie et Rabat. On y découvre l’histoire d’Alma ambulancière - infirmière pendant la seconde guerre mondiale et de Marion sa petite fille qui part à la recherche de secret de famille. J’ai trouvé ce roman et les personnages touchants et émouvants. Karine Lebert avec ce livre rend hommage à ces femmes courageuses qui ont participé à la libération de la France. Je ne connaissais pas du tout l’histoire de ces « Rochambelles » des femmes engagées comme ambulancière infirmière et qui faisait parti de l’unité de la 2ème DB du Général Leclerc. On ne peut qu’être bouleversé par le destin de ces héroïnes qui malheureusement est encore de nos jours méconnus. J’ai passé un excellent moment de lecture
  • Sansan83300 Posté le 5 Avril 2022
    Après avoir lu 'Femmes combattantes" le mois dernier, celui-ci me faisait tellement de l’œil que je l'ai sorti rapidement pour ce mois historique de @quelquespagesparjour . Je me suis donc plongée dans l'histoire de ces femmes qui ont débarquées en Normandie et ont suivi l'armée afin de soigner les blessées de guerre et apporter du réconfort aux populations. Ainsi lors de la cérémonie d'une des dernières Rochambelles, Alma qui doit recevoir une récompense fait un malaise et sombre dans le coma, elle divague depuis quelques temps et ne cesse de répéter des paroles incohérentes pour la famille mais surtout pour sa petite-fille, qui décide de suivre son instinct et de faire la lumière sur la passé de sa grand-mère. Avec un jeu de passé/présent nous allons revivre la préparation de ces femmes dont la détermination et le courage n'a d'égal et dont la reconnaissance ne viendra que tard. Ces femmes qui ont tout laisser pour aller mener à bien leur mission : libérer la France aux côtés des soldats. L'autrice souligne leur force, leur combats, leur détermination, sans oublier leur féminité. Elles seront un réconfort important pour les populations qui enfin sont libérées. Il y a plusieurs scènes vibrantes qui nous plongent dans cette époque apocalyptique... Après avoir lu 'Femmes combattantes" le mois dernier, celui-ci me faisait tellement de l’œil que je l'ai sorti rapidement pour ce mois historique de @quelquespagesparjour . Je me suis donc plongée dans l'histoire de ces femmes qui ont débarquées en Normandie et ont suivi l'armée afin de soigner les blessées de guerre et apporter du réconfort aux populations. Ainsi lors de la cérémonie d'une des dernières Rochambelles, Alma qui doit recevoir une récompense fait un malaise et sombre dans le coma, elle divague depuis quelques temps et ne cesse de répéter des paroles incohérentes pour la famille mais surtout pour sa petite-fille, qui décide de suivre son instinct et de faire la lumière sur la passé de sa grand-mère. Avec un jeu de passé/présent nous allons revivre la préparation de ces femmes dont la détermination et le courage n'a d'égal et dont la reconnaissance ne viendra que tard. Ces femmes qui ont tout laisser pour aller mener à bien leur mission : libérer la France aux côtés des soldats. L'autrice souligne leur force, leur combats, leur détermination, sans oublier leur féminité. Elles seront un réconfort important pour les populations qui enfin sont libérées. Il y a plusieurs scènes vibrantes qui nous plongent dans cette époque apocalyptique avec les endroits où elle doivent survivre, soigner, dormir... La vision des premiers libérés des camps de concentration. Parallèlement à ça, nous suivons l'avancée des recherches de Marion, pour comprendre les paroles sans queue ni tête de sa grand-mère. Et c'est son personnage, qui m'a paru un peu mièvre qui fait que ce roman n'est pas un coup de cœur. J'ai ressenti toute la force et le courage du personnage d'Alma et des Rochambelles , alors que Marion m'a paru molle et sans profondeur. Limite à certaines scènes hystériques et je n'ai pas retrouver la force et l'émotion que le personnage de la grand-mère m'a communiqué. Ainsi je n'ai pas trouvé le personnage de Marion légitime dans les recherches, j'ai eu du mal à m'attacher à elle et plusieurs fois j'ai eu envie de la secouer, alors c'était peut-être un choix de la faire paraître toute douce face au reste du récit mais j'aurais voulu un personnage plus vibrant, plus profond et moi centré sur elle même. Elle ne m'a absolument pas empêchée de lire et beaucoup apprécier le roman, car l'écriture nous embarque dés les premières lignes et j'ai passé un excellent moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MamieAgnes Posté le 12 Octobre 2021
    Bravo Mesdames ! Karine Lebert nous emmène sur les traces des Rochambelles, ces femmes, méconnues du grand public, qui ont débarqué sur les plages normandes en août 1944, avec la 2ème Division Leclerc et qui ont suivi les troupes libératrices, en tant qu'ambulancières jusqu'au Nid d'Aigle d'Hitler. Grâce à ce roman, elle rend hommage à ces femmes qui ont bravé les combats au côté des soldats, sans jamais se plaindre. Bien sûr, l'histoire est romancée et c'est donc une très belle saga familiale, qui se déroule entre présent et passé. Dans la famille, il y a Alma, la grand mère Rochambelle, Élise, sa fille et Marion, sa petite fille, qui va chercher à lever les derniers secrets de sa mamie adorée. Et puis, il y a la magnifique Villa "Augustine" qui est également un personnage. Grace à Karine Lebert, j'avais découvert, avec plaisir, l'histoire des War Brides dans les amants de l'été 1944, suivi d'un second tome. Plaisir renouvelé avec ce roman. L'autrice fait, en amont, un travail important de documentation afin de nous transmettre ces histoires fidèles à la grande Histoire.
  • nathavh Posté le 1 Septembre 2021
    Comme toujours l'écriture de Karine Lebert me capte très rapidement, c'est fluide, agréable et instructif. Ce roman historique nous parle des Rochambelles, des ambulancières, infirmières présentes au plus près des combats, elles accompagnaient la 2ème DB (division blindée) du Maréchal Leclerc. Des femmes recrutées au Maroc, entraînées, venant de Londres, débarquant par la Manche sur les plages normandes d'Utath Beach le 1/08/1944. Leur mission : aller à Paris en passant par l'Alsace jusqu'à Berlin. Certaines suivront en Indochine. Nous allons suivre le destin d'Alma, 96 ans, la grand-mère de Marion la narratrice. Lors d'une cérémonie l'honorant organisée par la ville de Trouville, Alma va être victime d'un malaise. Les derniers mots prononcés étaient "Lucie ! Levasseur ! pardonne moi" . Intriguée, sa petite fille, Marion va enquêter pour comprendre et revenir sur les traces du passé. Le roman alterne la narration d'Alma à l'époque avec son amie de toujours Lucie Delmas, Brittany, Anne et les autres. Ces Rochambelles nous font revivre l'atrocité et la réalité de la guerre avec un réalisme très fort. Marion nous livre elle sa vision des choses en fonction de l'évolution de ses recherches. La villa Augustine, magnifique édifice du second empire, datant de 1867, à... Comme toujours l'écriture de Karine Lebert me capte très rapidement, c'est fluide, agréable et instructif. Ce roman historique nous parle des Rochambelles, des ambulancières, infirmières présentes au plus près des combats, elles accompagnaient la 2ème DB (division blindée) du Maréchal Leclerc. Des femmes recrutées au Maroc, entraînées, venant de Londres, débarquant par la Manche sur les plages normandes d'Utath Beach le 1/08/1944. Leur mission : aller à Paris en passant par l'Alsace jusqu'à Berlin. Certaines suivront en Indochine. Nous allons suivre le destin d'Alma, 96 ans, la grand-mère de Marion la narratrice. Lors d'une cérémonie l'honorant organisée par la ville de Trouville, Alma va être victime d'un malaise. Les derniers mots prononcés étaient "Lucie ! Levasseur ! pardonne moi" . Intriguée, sa petite fille, Marion va enquêter pour comprendre et revenir sur les traces du passé. Le roman alterne la narration d'Alma à l'époque avec son amie de toujours Lucie Delmas, Brittany, Anne et les autres. Ces Rochambelles nous font revivre l'atrocité et la réalité de la guerre avec un réalisme très fort. Marion nous livre elle sa vision des choses en fonction de l'évolution de ses recherches. La villa Augustine, magnifique édifice du second empire, datant de 1867, à Trouville est la demeure familiale. Elle est occupée par Alma, Elise sa fille et Marion, elle est un personnage à part entière du récit. Ce roman est publié dans la collection "Terres de France", Karine Lebert nous fait découvrir sa région de façon magnifique. On voyage en lisant, j'ai appris beaucoup de choses et surtout pris énormément de plaisir. Je vous le conseille vivement, une très jolie plume. Ma note : 9.5/10
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 27 Mai 2021
    Marion est perplexe. Alors que sa grand-mère, Alma, devait recevoir une récompense pour son engagement durant la Seconde Guerre Mondiale, elle fait un malaise et laisse échapper quelques mots bien mystérieux. C’est alors que la jeune femme se rend compte qu’elle ne connaissait pas si bien que ça l’histoire de son aïeule. Elle décide alors de se pencher sur son passé si particulier de Rochambelle, ces infirmières de guerre courageuses. Et ce qu’elle va découvrir est loin d’être simple… Karine Lebert que j’ai pris plaisir à redécouvrir. Au fil de ses romans, j’ai appris à reconnaître son travail de recherches, son envie de nous offrir des histoires intéressantes basées sur des faits réels. C’est donc toujours avec un enthousiasme renouvelé que je vois arriver un nouveau titre! Ce roman-ci est à la fois sérieux, bouleversant, touchant et beau. Une histoire familiale sombre et compliquée, qui contient des secrets destructeurs et fragiles. Voilà le départ d’une trame qui nous emmène en plein milieu des années 40, sur les chemins d’une Europe déchirée. Grâce au regard de Marion, partie sur les traces de l’histoire de sa grand-mère, nous ouvrons une porte qui nous emmène tout d’abord sous la chaleur d’Alger, alors... Marion est perplexe. Alors que sa grand-mère, Alma, devait recevoir une récompense pour son engagement durant la Seconde Guerre Mondiale, elle fait un malaise et laisse échapper quelques mots bien mystérieux. C’est alors que la jeune femme se rend compte qu’elle ne connaissait pas si bien que ça l’histoire de son aïeule. Elle décide alors de se pencher sur son passé si particulier de Rochambelle, ces infirmières de guerre courageuses. Et ce qu’elle va découvrir est loin d’être simple… Karine Lebert que j’ai pris plaisir à redécouvrir. Au fil de ses romans, j’ai appris à reconnaître son travail de recherches, son envie de nous offrir des histoires intéressantes basées sur des faits réels. C’est donc toujours avec un enthousiasme renouvelé que je vois arriver un nouveau titre! Ce roman-ci est à la fois sérieux, bouleversant, touchant et beau. Une histoire familiale sombre et compliquée, qui contient des secrets destructeurs et fragiles. Voilà le départ d’une trame qui nous emmène en plein milieu des années 40, sur les chemins d’une Europe déchirée. Grâce au regard de Marion, partie sur les traces de l’histoire de sa grand-mère, nous ouvrons une porte qui nous emmène tout d’abord sous la chaleur d’Alger, alors que des jeunes filles formées aux premiers soins sont sur le point de partir rejoindre les champs de bataille. A leur suite, nous traversons la France, et une partie de l’Allemagne, à bord de camionnettes bringuebalantes, dans le froid, la peur et le son des obus. Si l’histoire romancée est vraiment très belle, la partie historique est vraiment intéressante. Pour faire simple, je vais reprendre une explication du site Wikipédia, pour vous faire connaître les rochambelles. Rochambelle est le nom donné aux conductrices ambulancières de l’unité Rochambeau, qui faisait partie de la 2e division blindée (2e DB) du général Philippe Leclerc pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce surnom est un hommage au comte de Rochambeau, maréchal de France, compagnon de La Fayette. Nous avons affaire à une équipe de jeunes femmes qui se sont trouvées pratiquement en première ligne des affrontements qui allaient libérer la France des attaques allemandes. Elles iront jusqu’au nid d’aigle de Hitler lui-même. Si certaines retourneront à la vie civile après la fin de la Guerre, beaucoup continueront à travailler en temps qu’infirmières lors de la guerre d’Indochine. Je suis admirative du courage et de la ténacité de ces jeunes femmes qui débutaient dans la vie, et qui n’ont pas hésité à se jeter dans un travail épuisant pour aider leur pays. Et Karine lebert à vraiment pu, par sa narration, faire renaître cette unité si particulière. Grâce à ce roman, j’ai fait une nouvelle découverte historique, ce que j’aime toujours beaucoup! Je ne peux donc que vous encourager à lire à votre tour ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.