Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350873909
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 155
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Pour que rien ne s'efface

Date de parution : 12/01/2017
Sa disparition a commencé il y a longtemps…
 
 
Comme un film que l’on rembobine, cette histoire commence par la fin. Une banale levée de corps par l’équipe des pompes funèbres, celui d’une femme de 65 ans retrouvée dans un studio parisien, entre des magazines, photos éparses et cadavres de bouteilles. Triste spectacle de l’ultime solitude. Pourtant la défunte est... Comme un film que l’on rembobine, cette histoire commence par la fin. Une banale levée de corps par l’équipe des pompes funèbres, celui d’une femme de 65 ans retrouvée dans un studio parisien, entre des magazines, photos éparses et cadavres de bouteilles. Triste spectacle de l’ultime solitude. Pourtant la défunte est loin d’être une inconnue. Elle fut une icône du cinéma. Un rôle qui changea sa vie, et précipita sa chute. Quelle sombre histoire se cache derrière ce destin tragique ?
 
Qui se souvient de Lila Beaulieu… Douze témoins vont prendre la parole, chacun dira sa vérité sur Lila, une vérité peuplée de gouffre et d’étincelles. À travers ces voix – un médecin légiste nostalgique, un voisin devenu ami ou encore un amant à jamais blessé –, Catherine Locandro dessine peu à peu les contours de son héroïne, comble les vides et les silences. La construction chorale reflète parfaitement le mécanisme de l'existence, succession de rencontres, d'évitements et de hasards. Les êtres se croisent, s'effleurent, s'enlacent (rarement) et se quittent dans un carrousel inattendu autour de ce magnifique portrait de femme saisi avant qu’il ne s’efface.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350873909
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 155
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Flocava1 Posté le 24 Juillet 2019
    Très beau livre sur la lancée de ceux qui ont pour sujet la vie solitaire et ratée finalement de ces actrices si célèbres comme Marylin... sauf que là en outre l’héroïne n’A même pas pu atteindre ce stade. Se sort on de son enfance ? Un livre sur la mémoire également, la culpabilité, la recherche du sens d’une vie. Très réussi
  • lolomito Posté le 4 Juin 2019
    ❤❤❤❤ Une petite chambre , un corps en décomposition et un roman qui démarre comme un polar. L'introduction est telle que j'ai été happée dés la première phrase. Liliane Garcia , 65 ans , est retrouvée morte dans une petite chambre de bonne, elle qui, jadis fut une icône de cinéma reconnue et adulée. Son nom d'actrice : Lila Beaulieu. Le film qui l'a révélée en 1967, "La chambre obscure" la porta au sommet de sa gloire. Mort naturelle ou suicide ? Lila Beaulieu star déchue, tombée dans les oubliettes, se sentait-elle seule au point de vouloir en finir ? La solitude était-elle si lourde à porter ? Pourtant autour de Lila gravitait une multitude de personnages. Avaient-ils bien pris la mesure de sa déchéance ? C'est donc au travers des témoignages de 12 personnages, que Catherine Locandro a choisi de nous dépeindre l'itinéraire et le destin de Lila Beaulieu. Un portrait saisissant qui n'est pas sans rappeler le destin tragique de Dalida ou de Maryline Monroe. Et parmi ceux qui prendront la parole pour nous décrire Lila, il y aura entre autres, l'employé des pompes funebres, le médecin légiste, sa fille, sa petite fille, son ex-amant, son logeur ainsi... ❤❤❤❤ Une petite chambre , un corps en décomposition et un roman qui démarre comme un polar. L'introduction est telle que j'ai été happée dés la première phrase. Liliane Garcia , 65 ans , est retrouvée morte dans une petite chambre de bonne, elle qui, jadis fut une icône de cinéma reconnue et adulée. Son nom d'actrice : Lila Beaulieu. Le film qui l'a révélée en 1967, "La chambre obscure" la porta au sommet de sa gloire. Mort naturelle ou suicide ? Lila Beaulieu star déchue, tombée dans les oubliettes, se sentait-elle seule au point de vouloir en finir ? La solitude était-elle si lourde à porter ? Pourtant autour de Lila gravitait une multitude de personnages. Avaient-ils bien pris la mesure de sa déchéance ? C'est donc au travers des témoignages de 12 personnages, que Catherine Locandro a choisi de nous dépeindre l'itinéraire et le destin de Lila Beaulieu. Un portrait saisissant qui n'est pas sans rappeler le destin tragique de Dalida ou de Maryline Monroe. Et parmi ceux qui prendront la parole pour nous décrire Lila, il y aura entre autres, l'employé des pompes funebres, le médecin légiste, sa fille, sa petite fille, son ex-amant, son logeur ainsi que la tenancière du bar où Lila avait l'habitude d'aller noyer son chagrin. Un roman troublant qui traite plusieurs thèmes existentiels comme l'isolement, les drames familiaux et les secrets de famille, la culpabilité et les rancœurs, les addictions, et qui m'a fortement rappelé le roman de Marie Laberge " Ceux qui restent " Un roman choral à rebours, qui démarre au moment précis de la découverte de la mort de Lila et qui nous fera remonter le fil de son existence, passant par toutes les étapes importantes de sa vie. L'écriture de Catherine Locandro est efficace et elle tient le lecteur suspendu à ses pages. Ce livre qui m'a été chaudement recommandé par Delphine Bertholon au cours d'une discussion sur son excellent " coeur-Naufrage" à comblé toutes mes attentes. Je l'ai lu presque d'une traite, interrompant de temps en temps ma lecture juste dans le but de faire durer le plaisir. Encore un très bon livre de début d'année 2017.
    Lire la suite
    En lire moins
  • christinebeausson Posté le 7 Mars 2018
    Le fil conducteur du livre est original, on y parle de face de bouc et tout comme sur la toile, les différents intervenants nous accompagnent dans la découverte d'une vie mais ces narrateurs ne se connaissent que par l'intermédiaire d'un j'aime, un petit clic sur une image, sur un texte. Ce livre est émouvant, il revient sur les faits, les causes et les conséquences qu'ont pu avoir un moment d'égarement. Chacun des passants de cette histoire nous laisse un témoignage de leur perception de ce que fut cette oubliée qui pendant quelques minutes, heures, jours ou années a été au centre de leur intérêt. Passionnant et méfions nous de ces phrases : "Quoi qu'il se passe après, le cinéma vous a rendue inoubliable." Non personne n'est éternel ni dans la vie ni dans les rêves !
  • JulieVasa Posté le 17 Janvier 2018
    Un fait divers malheureusement banal : une femme d'une soixantaine d'années est retrouvée morte dans une chambre de bonne parisienne, son décès datant d'un peu plus de deux mois. Qui était-elle, cette femme vêtue d'un tailleur Chanel, morte dans l'indifférence générale et un dénuement quasi total, avec éparpillées autour d'elle des photos et coupures de presse portant sur une certaine Lila Beaulieu ? Que reste-t-il de nous quand nous disparaissons ? Dans ce magnifique roman choral au style très cinématographique, Catherine Locandro dresse le portrait de Lila à travers la vision de douze personnages qui ont croisé sa route à un moment de sa vie. À 19 ans, Liliane Garcia n'avait qu'une envie, quitter le salon de coiffure de sa mère près de Cannes et tenter sa chance dans le milieu du cinéma. Un réalisateur tomba rapidement sous son charme et le succès fut au rendez-vous, immédiatement, avec un film unique, Chambre obscure. Titre prémonitoire ? Quelle ironie du sort tout de même au regard de sa mort tragique… La suite de la vie de Lila ne fut qu'une longue chute, plus ou moins lente, mais inéluctable, la conduisant vers cette mort sordide. Comment a-t-elle pu en arriver là ? C'est ce mystère... Un fait divers malheureusement banal : une femme d'une soixantaine d'années est retrouvée morte dans une chambre de bonne parisienne, son décès datant d'un peu plus de deux mois. Qui était-elle, cette femme vêtue d'un tailleur Chanel, morte dans l'indifférence générale et un dénuement quasi total, avec éparpillées autour d'elle des photos et coupures de presse portant sur une certaine Lila Beaulieu ? Que reste-t-il de nous quand nous disparaissons ? Dans ce magnifique roman choral au style très cinématographique, Catherine Locandro dresse le portrait de Lila à travers la vision de douze personnages qui ont croisé sa route à un moment de sa vie. À 19 ans, Liliane Garcia n'avait qu'une envie, quitter le salon de coiffure de sa mère près de Cannes et tenter sa chance dans le milieu du cinéma. Un réalisateur tomba rapidement sous son charme et le succès fut au rendez-vous, immédiatement, avec un film unique, Chambre obscure. Titre prémonitoire ? Quelle ironie du sort tout de même au regard de sa mort tragique… La suite de la vie de Lila ne fut qu'une longue chute, plus ou moins lente, mais inéluctable, la conduisant vers cette mort sordide. Comment a-t-elle pu en arriver là ? C'est ce mystère que l'auteur cherche à percer, en faisant se confronter les visions qu'avaient d'elle toutes les personnes l'ayant côtoyée de plus ou moins près : son ex-mari, sa fille, sa petite-fille, son ami, son agent … Par une habile construction littéraire qui nous conduit à passer rapidement d'un chapitre à un autre, l'émotion à fleur de page, Catherine Locandro nous amène à découvrir par petites touches qui fut Lila Beaulieu. Elle fut ainsi avant tout une femme au magnétisme incroyable, irrésistible, forte en apparence, mais dissimulant une fragilité et une sensibilité à vif qui auront eu finalement raison d'elle. En la découvrant peu à peu, on est profondément ému par un sentiment d'immense gâchis : elle qui avait tant, comment a-t-elle pu s'éteindre ainsi ? « La vie [est] courte, mais aussi terriblement longue. Elle vous [donne] le loisir de multiplier les erreurs, et vous [laisse] si peu de temps pour les réparer » pense l'un des personnages du roman. Tellement vrai… Peut-on réellement échapper à son destin ? Rien n'est moins sûr à observer la vie de Lila. Néanmoins, elle qui aspirait tant à être célèbre et qui a disparu ignorée de tous, aura marqué son entourage et laissé derrière elle une empreinte indélébile. Ce qu'il reste d'elle au bout du compte, des souvenirs forts, des photos, un film, une page facebook et un magnifique roman qui saura vous aussi vous envouter ! Pour que rien ne s'efface…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bill Posté le 7 Août 2017
    Lila Beaulieu est retrouvée morte dans sa chambre de bonne. Ce fut une actrice phare d'un unique film des années 60, à la dégringolade rapide.   Dans ce roman choral, douze témoignages dressent le portrait de cette femme, ami, impresario, fan, ... tous, émus, raconteront un pan de sa vie qui éclairera les autres et composeront au final un portrait de cette femme ... Un joli roman  ...  Un auteur dont je vais rechercher d'autres productions :) 
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.