Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707186942
Code sériel : 426
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Pour une lecture profane des conflits

Sur le "retour du religieux" dans les conflits contemporains du Moyen-Orient

,

Georges CORM (Auteur, Postface), Georges CORM (Auteur, Postface)
Date de parution : 16/04/2015

Depuis vingt ans, sous couvert de « retour du religieux » et de manipulation de la mémoire et de l’histoire, les oppositions aux guerres injustes du Moyen-Orient sont paralysées, et la pensée objective du réel et de ses complexités étouffée. Une lecture profane des conflits s'impose face aux « fanatismes civilisationnels » et des clés décisives pour comprendre ces mécanismes.

C’est à une réflexion de fond qu’invite ce livre, pour comprendre les logiques de guerre qui déchirent le Proche et le Moyen-Orient depuis la fin de la guerre froide. Des conflits le plus souvent justifiés par la thèse débilitante du « choc des civilisations » et de la lutte contre... C’est à une réflexion de fond qu’invite ce livre, pour comprendre les logiques de guerre qui déchirent le Proche et le Moyen-Orient depuis la fin de la guerre froide. Des conflits le plus souvent justifiés par la thèse débilitante du « choc des civilisations » et de la lutte contre le terrorisme « transnational » islamiste. Cette thèse a imposé une vision binaire du monde qui n’en finit plus d’enfler, au point de fabriquer toujours plus de violence.
Georges Corm donne ici les clés pour comprendre les mécanismes ayant permis depuis les années 1990 de paralyser les oppositions aux guerres injustes et d’étouffer la pensée objective du réel et de ses complexités : la puissance des représentations médiatiques (et académiques) portées par la manipulation de la mémoire et de l’histoire, l’instrumentalisation de prétendues valeurs politico-religieuses pour susciter des conflits, la relation perverse entre les intérêts géopolitiques de certains États et leur prétention à défendre dans l’ordre international des idéaux religieux, l’application sélective du droit international aux situations conflictuelles. D’où l’accent mis ici sur la nécessité d’une lecture profane des conflits face aux « fanatismes civilisationnels » et sur la problématique de la laïcité et de la liberté, dans sa version républicaine « à la française ».
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707186942
Code sériel : 426
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thietelp Posté le 1 Mars 2013
    Déconstruction des thèses en vogue de choc des civilisations, occident judéo-chrétiens contre orient musulman. L'idée me semble clairement de s'attaquer aux idées reçues : non, le monde n'est pas composé de 2 blocs viscéralement incompatibles et opposés, encore moins pour des raisons de culture religieuse. L'auteur s'attache donc à proposer une autre lecture des conflits et tensions actuels au moyen-orient, s'appuyant sur des analyses multifactorielles et pragmatiques plutôt que sur une récupération simplificatrice et dangereuse du phénomène religieux. Un des points de départ est étymologique, différentes notions comme civilisation, peuple ou laïcité sont revues. A lui seul, ce travail étymologique, traité simplement, permet de remettre en cause une partie du discours médiatique général. La thèse quant à elle s'attache à montrer une situation plus complexe et rationnelle qu'une incompatibilité de culture en incluant le colonialisme, le guerre froide, la politique des Etats-Unis et de leurs alliés rigoristes au Moyen-orient à l'équation. Les blocs hermétiques sont aussi mis à mal par une présentation à nouveau plurielle des peuples, à la fois historiquement et actuellement. Cette des faits me parait vraiment intéressante, que l'on soit d'accord ou pas avec tous les arguments, elle m'est en tout cas plus satisfaisante que les clichés simplificateurs sur les oppositions culturelles et... Déconstruction des thèses en vogue de choc des civilisations, occident judéo-chrétiens contre orient musulman. L'idée me semble clairement de s'attaquer aux idées reçues : non, le monde n'est pas composé de 2 blocs viscéralement incompatibles et opposés, encore moins pour des raisons de culture religieuse. L'auteur s'attache donc à proposer une autre lecture des conflits et tensions actuels au moyen-orient, s'appuyant sur des analyses multifactorielles et pragmatiques plutôt que sur une récupération simplificatrice et dangereuse du phénomène religieux. Un des points de départ est étymologique, différentes notions comme civilisation, peuple ou laïcité sont revues. A lui seul, ce travail étymologique, traité simplement, permet de remettre en cause une partie du discours médiatique général. La thèse quant à elle s'attache à montrer une situation plus complexe et rationnelle qu'une incompatibilité de culture en incluant le colonialisme, le guerre froide, la politique des Etats-Unis et de leurs alliés rigoristes au Moyen-orient à l'équation. Les blocs hermétiques sont aussi mis à mal par une présentation à nouveau plurielle des peuples, à la fois historiquement et actuellement. Cette des faits me parait vraiment intéressante, que l'on soit d'accord ou pas avec tous les arguments, elle m'est en tout cas plus satisfaisante que les clichés simplificateurs sur les oppositions culturelles et viscérales que l'on nous ressert continuellement. C'est d'ailleurs cette approche rationnelle qui me semble être le propos de l'ouvrage, et en fait tout l'intérêt. Bien que l'ouvrage fasse s'oriente plutôt sur des constats que des solutions, l'auteur défend malgré tout vigoureusement les bienfaits de la laïcité, des vertus humanistes et de l'exégèse qu'ils montrent comme moteurs de sociétés apaisées et d'ouverture d'esprit. J'ai donc bien apprécié ce livre qui malgré son caractère se lit de manière agréable et qui surtout propose une approche d'analyse saine et salutaire.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !