Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782264054463
Code sériel : 4440
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Que le spectacle commence

Carine CHICHEREAU (Traducteur)
Date de parution : 21/04/2011

Dans le monde du spectacle, les apparences sont reines et les secrets mortels. Et s'il y a bien un rôle que l'amuseur public Corney Sage aurait préféré ne pas endosser, c'est être témoin du meurtre de la jeune acrtice Bessie Spooner ! Le Constellation Concert Rooms devra se passer de...

Dans le monde du spectacle, les apparences sont reines et les secrets mortels. Et s'il y a bien un rôle que l'amuseur public Corney Sage aurait préféré ne pas endosser, c'est être témoin du meurtre de la jeune acrtice Bessie Spooner ! Le Constellation Concert Rooms devra se passer de ses services, il préfère prendre la fuite. Mais sous ses nombreux déguisements, l’assassin rôde et se rapproche...

« Un polar victorien enivrant et impeccable. Impossible à lâcher. »
The Times


Traduit de l’anglais
par Carine Chichereau

INÉDIT

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264054463
Code sériel : 4440
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 22 Juin 2021
    Après avoir découvert le corps sans vie de Bessie Spooner, Corney Sage et Lucy décident de disparaître à Springwell, une station thermale à la mode. Ils ont ramassé un médaillon sur les lieux du crime. Le meurtrier doit retrouver leur trace et le précieux bijou qui pourrait révéler ses multiples identités. Premier roman d'une spécialiste anglaise de l'histoire du spectacle. Dans le monde du spectacle, les apparences sont reines et les secrets mortels... Un polar victorien rondement mené. Un polar victorien enivrant et impeccable. Impossible à lâcher. Une fort belle découverte
  • Nikoz Posté le 15 Juillet 2015
    Un cadre intéressant, mais, un moment l'on perd le fil de l'intrigue... Et hop, le hasard résout tout... Un brin dommage!
  • Isambour Posté le 2 Novembre 2013
    Au départ, j'ai trouvé ça pas mal, restituant bien le style et l'ambiance victorienne de Londres (bien que rien n'indique de date précise, si ce n'est la 4ème de couverture), par l'écriture "parlée" du narrateur. Mais très -trop- vite, on sait qui est l'assassin. Le seul intérêt à le "présenter" si tôt est sans doute de vouloir créer un suspens par rapport au narrateur principal : s'en sortira-t-il ? Ne s'en sortira-t-il pas ? Mais faut pas être bien malin pour trouver la réponse, vue la façon dont s'est écrit... Si ça n'avait pas été présenté comme un polar, mais comme un roman avec un meurtrier en arrière-plan, j'aurais sans doute davantage aimé, car je n'aurais rien attendu de spécial à la fin. Mais là... déception...
  • Milisnail Posté le 16 Février 2012
    Un polar bien inattendu dont la lecture m'a divertie. La narration est particulièrement soignée et les personnages sont attachants par leur personnalité marquée par des registres de langage différenciés.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !