Lisez! icon: Search engine
Qui a peur de Roman Polanski ?
Collection : Documents
Date de parution : 25/01/2024
Éditeurs :
le cherche midi

Qui a peur de Roman Polanski ?

Collection : Documents
Date de parution : 25/01/2024
L’analyse du cas Polanski : la fabrication d’un monstre à l’ère de la falsification généralisée.
La figure d’un Polanski haïssable a été forgée au long cours, dès l’assassinat en 1969 de son épouse Sharon Tate : en était-il « si innocent » (sic), tant du fait de son... La figure d’un Polanski haïssable a été forgée au long cours, dès l’assassinat en 1969 de son épouse Sharon Tate : en était-il « si innocent » (sic), tant du fait de son œuvre « satanique » que de sa vie supposément dissolue ? Une partie des médias instilla ce poison dans l’opinion. Relancé par... La figure d’un Polanski haïssable a été forgée au long cours, dès l’assassinat en 1969 de son épouse Sharon Tate : en était-il « si innocent » (sic), tant du fait de son œuvre « satanique » que de sa vie supposément dissolue ? Une partie des médias instilla ce poison dans l’opinion. Relancé par l’épisode de sa relation sexuelle illicite avec une mineure en 1977, un acharnement irrationnel, en roue libre depuis la sortie de J’accuse en 2019 et la frénésie accusatoire née de #MeToo, le poursuivit sa vie durant. En témoigne encore le tir de barrage contre son dernier film en date, The Palace, présenté fin 2023 à la Mostra de Venise.
L’image d’un prédateur maléfique s’est ainsi superposée à l’homme et à l’artiste, tel un masque odieux lui collant au visage. Fruit toxique d’une fabrication médiatique jamais interrogée, elle s’est peu à peu imposée comme vérité indiscutable.
Or de multiples façons, la question de la vérité – et de sa corruption – travaille au cœur du cinéma de Roman Polanski.
Cet essai croise un examen au scalpel des procédés falsificateurs qui ont accouché du « monstre » Polanski, empreints d’une détestation d’autant plus fanatique qu’elle se grime en vertu, avec une analyse de l’art de la vérité tel qu’il se déplie dans l’œuvre du cinéaste.
Une œuvre capable d’armer notre esprit face au « parti pris de ne rien savoir », au « déchaînement furieux de passions sectaires » qui, au-delà du cas emblématique de Polanski, caractérisent le règne déréalisant, et de plus en plus étendu, du fake.

Vous trouverez ici la motivation complète du tribunal de Cracovie, établie par le juge Dariusz Mazur, pour refuser en 2015 l’extradition de Roman Polanski par la Pologne. Et pour avoir accès à l’audience filmée (sous-titrée en français), cliquez ici.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749177823
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782749177823
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PG35 13/03/2024
    Livre courageux et émouvant. Roman Polanski est aujourd'hui scandaleusement ostracisé dans notre pays, par la "frénésie accusatoire" née du mouvement MeToo. Tout ceci pour une affaire de relation sexuelle illicite avec une mineure datant de quarante-sept ans. D'autres témoignages de prétendues victimes - dont certaines ont été recrutées moyennant finances - ont été mentionnés dans les médias, peu soucieux du caractère fantaisiste de bon nombre d'entre eux. Aucune plainte n'a été déposée, à l'exception d'une de ses accusatrices courageusement anonyme qui aurait intenté une action au civil tout récemment aux États-Unis. Sabine Prokhoris met en évidence le honteux traitement de la plupart des médias, illustré notamment par la coïncidence bizarre de la publication en novembre 2019 d'un récit de viol et de tabassage d'une photographe (qui serait survenu en 1975), avec la sortie du film "J'accuse". Sabine Prokhoris s'étonne également des critiques suspectes de son dernier film "The Palace", qu'on ne verra pas chez nous faute d'un distributeur ayant le courage de le présenter.
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !